Voeux d’André Toulouse: plein de bonnes choses. Patrick Renaud honoré

A l'Orangerie, hier soir...

Les vœux du maire de Roissy-en-France, André Toulouse, sont toujours un grand et intéressant  moment de la vie démocratique de notre région aéroportuaire.

Comme à l’accoutumée, l’amphithéâtre de l’Orangerie était plein à craquer. Le maire a tenu d’emblée  à honorer un citoyen bien connu du village : M. H. Houmaire pour son implication dans la connaissance de l’histoire de la commune (voir ou revoir, à ce propos, la page “wikipédia” sur Roissy ).

Après le film retraçant les faits majeurs de l’année, A. Toulouse a commencé son discours en rendant hommage  aux quatre Roisséens qui avaient fait “Fort-Mahon-Roissy ” (voir RM 541) en tandem, en pleine tempête de neige. Et un hommage particulier à notre ami Pascal Trudelle (RoissyCopy) , un des quatre, qui devait subir quelques jours après une opération chirurgicale assez lourde. Pascal, qui est le mari de mon excellente secrétaire, Rénata,  était là hier soir, après 15 jours d’hosto, en forme, et nous lui renouvelons tous nos vœux de bon rétablissement.

Le couple "Grand Paris" du début d'année: A. Toulouse (UMP) et Nelly Roland (gauche asensienne), maire de Villepinte

Je vous recommande vivement de lire le discours du maire ici car c’est toujours une mine d’informations utiles.  Ses discours des vœux reflètent le dynamisme et l’action intelligente menée par l’équipe municipale qu’il anime depuis… toujours. André Toulouse, c’est l’illustration parfaite, et depuis des années, du “think global, act local”.  C’est à mes yeux, et je ne rate pas une occasion de le dire, le meilleur de nos élus. Et j’espère bien qu’il se présentera aux élections sénatoriales en septembre prochain. Cela couronnera sa carrière et surtout nous donnera un parlementaire efficace: on n’en a pas de trop !

Festival des Voyageurs du Temps au mois  de juin

Le maire a annoncé une grande initiative culturelle et populaire: à la Pentecôte (11 et 12 juin) se tiendront “Les Visitables”, le premier festival annoncé en titre.  Mis en scène par “La Compagnie du Scénographe“, ces deux jours seront deux jours de festivités “médiévalo-rabelaisiennes” avec pavoisement de la ville, spectacles, marché artisanal et jeux d’antan, en costume d’époque !Et, ces jours-là, Roissy recevra avec faste ses amis de la ville de Hamm Sieg (Rhénanie-Palatinat), avec qui elle est jumelée depuis 30 ans.

L’office de tourisme de Roissy (Clé de France ) a été

Read moreVoeux d’André Toulouse: plein de bonnes choses. Patrick Renaud honoré

Partagez cet article

Le Nord Seine-et-Marne en pleine forme avant hier soir. Grande unanimité politique pour “la gare du Mesnil”.

Près de 300  personnes avaient tenu à  participer à la réunion de la Commission du débat public sur le Grand Paris, au nouveau gymnase du Mesnil-Amelot. C’est un grand succès, dont le  maire, Alain Aubry, visiblement ému, s’est réjouit en accueillant la réunion.

Le président Leblond et Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot

A la tribune, c’est le président de la CPDP en personne, François Leblond qui officiait. C’était assurément un signe pour cette réunion qui n’était pas prévue au calendrier initial. En plus, comme l’a rappelé le président Leblond (très sympa, j’ai parlé avec lui à la fin) c’est la seule réunion qui aura eu lieu sur un site “sans gare” prévue. Il a par ailleurs annoncé que la CPDP rendrait son rapport plus rapidement que prévu: courant février au lieu de fin mars normalement.

C’est dire si la “gare” du Mesnil est sur les rails… Il faut rendre à César ce qui est à César:  la tenue de cette réunion est à mettre à l’actif d’Yves Albarello, député maire (UMP) de Claye-Souilly.  Auréolé  de sa fonction de rapporteur, à l’Assemblée nationale, de la loi sur le Grand Paris, le bouillant parlementaire a su convaincre la CPDP de l’intérêt d’une gare supplémentaire au Mesnil-Amelot.

Il y a eu, à ce propos, une petite polémique entre la droite et la gauche seine-et-marnaise sur la paternité de cette idée. Répondant, sur le mode de l’humour, à Vincent Eblé, (président PS du Conseil général 77), Albarello a apporté, à la fin de la réunion, une “attestation ADN”  comme quoi c’était bien lui le géniteur de la gare!

Toute la classe politique du secteur était là. Tous les maires, présidents, vice-présidents et

Yves Albarello, député de Seine-et-Marne, maire de Claye-Souilly

abonnés au gaz (sauf Mitry, dont les vœux se déroulaient en même temps, ce qui devait bien arranger les édiles mitryens, car leurs positions sur le Grand Paris n’ont guère été comprises…), étaient là : Bernard Rigault, Bernard Corneille, Monique Papin, Jean-Louis Durand, M. Haquin, Marion Blancard, Jean-Claude Geniès … Et même Yves Duteil, le célèbre maire -barde de Précy-sur-Marne ! On peut pas tous les citer tous … Et même des aspirants- maire comme Laurent Barré, challenger de Monique Papin à Dammartin.

Je n’ai pas vraiment pris de notes, parce que d’une part chacun réclame un peu à boire et à manger et que les pauvres  (et patients) membres de la CPDP, ainsi que ceux de la Société du Grand Paris ne peuvent qu’écouter, mais voici mon impression générale. Tout le monde souhaite cette gare car, et c’est vrai, ca serait utile pour tous: le réseau du “Grand Huit”, ADP, qui pourrait ainsi gagner du terrain, et le Nord Seine-et-Marne (le département dans son ensemble même!) bien sûr. Ça serait une vraie révolution territoriale,  qui accélérera le développement économique, notamment la ZAE ! de la Chapelle-de-Guivry (mais il faudra trouver quelques 150 millions d’euros pour convaincre…).

Yves Albarello était dans une forme olympique, comme toujours. Il a fait une intervention péchue, enthousiaste (limite “surjouée”,) , pas polémique, en faveur du développement du territoire et de la gare.  Vincent Eblé, plus calme (il va être sénateur…) a fait une intervention dans le même sens. Tous les intervenants, à quelques exceptions près, ont fait des remarques positives, et on sentait, dans le public, une vraie ferveur pour les développements futurs… Alain Aubry était sur un petit nuage… Bernard Corneille a même parlé de “symphonie” , tant aucune note n’était discordante…

Aucune ? Voire…

Read moreLe Nord Seine-et-Marne en pleine forme avant hier soir. Grande unanimité politique pour “la gare du Mesnil”.

Partagez cet article

Didier Arnal a présenté ses voeux à la presse et annoncé un débat sur le “Grand Roissy” lors de la séance du 14

Le président Arnal devant la presse locale

Comme chaque année depuis qu’il est président (PS) du Conseil général du Val d’Oise, Didier Arnal a présenté ses vœux à la presse départementale et régionale à Cergy, jeudi dernier. De nombreux journalistes (presse, radio, blogs, télé…) étaient présents et, signe des temps pré-électoraux, il y avait davantage  de conseillers généraux que lors des années passées. Vous pourrez voir sur ce lien les fotos (Alexandra Lebon) de la réunion qui fut fort sympathique comme d’habitude.

Le président Arnal a été très politique et s’en est pris nettement à son opposition, l’UVO (droite). Farouchement opposé à la réforme des collectivités locales, il a déclaré vouloir faire des prochaines élections cantonales (mars prochain) un “referendum” en faveur du maintien des départements, menacés selon  lui.Et il a mis au défi l’UVO de se prononcer sur cette réforme, faute de quoi elle se mettrait en position de “liquidateur” du département, pas moins…

Il a annoncé que la prochaine séance du Conseil général sera en partie consacrée à l’examen d’un rapport sur la position du Val d’Oise sur le futur “Grand Roissy”.  Dans ce document, plutôt positif sur “Roissy”, il est question de revenir sur une “Communauté aéroportuaire”  (qui avait été envisagée voici 6 ans par une loi tombée depuis dans les oubliettes), dotée de moyens suffisants. Et d’un instrument d’aménagement qui lui serait adossé.

Nous y reviendrons après la séance du 14.

EV

Partagez cet article

La Chambre de commerce “Versailles-Val d’Oise-Yvelines” a élu son bureau

C’est, en terme de poids économique, la 2ème chambre de commerce de France après celle de Paris (qui regroupe outre la capitale, les riches Hauts-de-Seine, la riche (eh oui!) Seine-Saint-Denis et le Val de Marne). Les 70 nouveaux membres de la CCI qui s’appelle encore “Versailles Val d’Oise Yvelines”  (CCIV) ont désigné, après les élections,  leur nouveau bureau jeudi dernier, en présence de M. Jau, préfet des Yvelines. C’était jeudi dernier, à Versailles, devant 200 personnes.

Yves Fouchet est le nouveau président de la CCIV

C’est désormais Yves Fouchet qui est le président de la CCIV, remplaçant Jean-François Bernardin, qui ne s’était pas représenté. Et c’est notre Frédéric Verhnes qui en est le 1er vice président, président de la délégation du Val d’Oise.

Il faut savoir que, suite à la réforme des CCI, un délai de deux ans a été accordé aux deux CCI (Paris et CCIV) pour s’organiser en Chambre de Commerce Régionale (CCIR), avec donc les autres CCI franciliennes (Seine-et-Marne et Essonne). Chaque département aura alors une “délégation”.

Voyez le communiqué de la CCIV et la liste des nouveaux élus sur leur site ici.

Partagez cet article

Voeux de M. Guevel, maire du Plessis-Gassot

Le Maire pendant son discours.

C’était mardi soir, dans ce tout petit village (77 habitants) de l’Est du Val d’Oise, qui fait partie de la CC Roissy Porte de France. Le maire (qui est membre de l’UMP), Didier Guevel avait invité élus et personnalités pour la traditionnelle cérémonie de vœux. Le député de la circonscription, Jérôme Chartier était là, ainsi que de nombreux maires dont André Toulouse.

Didier Guevel a fait un discours

Read moreVoeux de M. Guevel, maire du Plessis-Gassot

Partagez cet article