Yves Albarello désigné rapporteur sur la mise en application de la loi sur le Grand Paris

Hier, à l’ Assemblée nationale, la Commission du Développement durable à nommé Yves Albarello rapporteur de la mise en application de la loi sur le Grand Paris, en compagnie d’Annick Le Petit députée (PS) de Paris. Y. Albarello, député (UMP) de Seine-et-Marne avait déjà été le rapporteur de la loi et Anncik Le Petit avait été l’oratrice du groupe PS dans le débat.

Il faut savoir que, suite à la modification de la Constitution en 2008, la mise en application des lois sont désormais contrôlées par des parlementaires désignés par les commissions.

C’est une bonne nouvelle pour la région de Roissy. On sait en effet qu’Yves Albarello suit bien ce dossier et avait reproché, tant à l’Assemblée que par diverses interventions depuis le vote de la loi (voir ici par exemple) au projet de Christian Blanc de réduire le pôle de Roissy à une zone confinée dans les fonctions de logistique et de  tourisme d’affaire.  Alors que le Grand Roissy est en fait un territoire cohérent, Seine-et-Marne et Le Bourget compris. Il a d’ailleurs proposé avec force la création de la gare terminale du Grand Huit au Mesnil-Amelot.

Cette nomination est une bonne chose et donnera encore plus d’autorité au députe, à quelques jours des “Rencontres du Grand Roissy” organisées par l’État les 24 et 25 janvier, où il interviendra.

EV

Partagez cet article

Gonesse affine ses arguments dans l’espoir d’accueillir Roland-Garros

Initialement, le comité de candidature avait présenté un site d'environ 22 hectares sur le Triangle de Gonesse. Il propose maintenant 10 hectares supplémentaires.

Gonesse tente le tout pour le tout afin d’accueillir Roland Garros, dans l’hypothèse d’une délocalisation du tournoi de tennis mythique en banlieue parisienne. La commune valdoisienne a annoncé lundi dans un communiqué avoir obtenu une nouvelle garantie d’emprunt du Conseil général, l’agrandissement du site éventuel et une subvention supplémentaire.

Elle espère bien ainsi convaincre la Fédération française de tennis (FFT) qui doit prendre une décision lors de sa prochaine assemblée générale, les 12 et 13 février. La Porte d’Auteuil et ses 8 hectares de terrain étant devenus trop exigus pour accueillir les internationaux de France de tennis, la FFT réfléchit à un possible déménagement du tournoi dans un territoire plus vaste à l’horizon 2016. L’objectif : rivaliser avec les trois autres tournois du Grand Chelem (Flushing Meadows, Wimbledon et Melbourne) qui disposent d’une surface allant de 14 à près de 20 hectares.

Le président de la FFT Jean Gachassin et son équipe étudient actuellement

Read moreGonesse affine ses arguments dans l’espoir d’accueillir Roland-Garros

Partagez cet article