Le SITL accueille une dizaine d’entreprises du Grand Roissy

Basée à Paris-Nord 2, Ceia fabrique des portiques de détection de métaux.

C’est l’un des rendez-vous incontournables dans les domaines du transport et de la logistique. Le SITL attire chaque année quelques entreprises du secteur de Roissy. Elles sont près d’une dizaine pour cette édition 2011 se déroulant au parc des expositions de la Porte de Versailles. Leurs champs de compétence sont variés: gestion de plateformes logistiques, conseil en immobilier logistique, solutions, technologies et systèmes d’information pour le transport, systèmes d’alarmes anti-intrusion ou encore technologies pour la sécurité des marchandises.

Les activités de Ceia international s’inscrivent dans ces deux dernières catégories. Installée à Paris-Nord 2, la filiale française de la firme italienne du même nom fabrique des détecteurs de métaux, notamment des portiques que les voyageurs de l’aéroport de Roissy empruntent lors de leur passage en zone sous douane. Selon Thomas Roisin, technico-commercial au département sûreté, l’entreprise représente 100 % du marché aéroportuaire aux Etats-Unis et 80 % du marché mondial. Outre des aéroports, elle équipe également des prisons et conçoit des fours à induction pour l’orfèvrerie ainsi que des machines à laver à ultrasons.

A quelques mètres du stand de Ceia, figure ceux de Hub Telecom et de Masternaut, deux filiales d’Aéroports de Paris. Rachetée en 2009 par le gestionnaire des aéroports franciliens, cette dernière équipe en matériel de géolocalisation 130 000 véhicules en Europe. Parmi ses principaux clients, elle compte STEF-TFE (2.000 camions), La Poste, TNT, Darty ou encore Lafarge. Elle fournit de nombreux véhicules présents sur le tarmac de l’aéroport Charles-de-Gaulle, notamment ceux de Servair. L’an passé, la filiale d’ADP a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 50 millions d’euros.

Présente chaque année au SITL, Prologis opère dans un tout autre domaine, celui de la contruction-location d’immeubles logistiques. Basée à Roissypôle, elle est connue dans le landerneau du Grand Roissy pour avoir développé la zone des Portes de Vémars, dans le Val-d’Oise.

Installée au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), Sed opère également dans des domaines liés à la logistique, à savoir le stockage de produits fragiles, l’affrètement, le transports de lots et a aussi une activité de conseil en immobilier logistique. Par ailleurs, cette société de quelque 600 salariés parraine pour la deuxième année consécutive un chantier archéologique au Pérou, visant à retrouver Païtiti, un site inca conquis par les Espagnols XVIe siècle.

L’explorateur français Thierry Jamin, qui travaille sur le projet depuis une dizaine d’années, espère avoir enfin localisé ce lieu, qui serait plus vaste que le Machu Pichu. “Païtiti a inspiré Hergé pour l’album L’oreille cassé et aussi l’auteur du dessin animé Les mystérieuses cités d’or. Atahualpa y régnait à l’époque des conquistadors. La légende raconte que lorsqu’il a été condamné à mort par Francesco Pizarro, les Incas ont caché le trésor de Cusco à Païtiti“, raconte Thierry Jamin, pour qui, il s’agit “avant tout d’un trésor archéologique“.

Ludovic Luppino

Sed parraine un chantier archéologique au Pérou. Ci-dessus de gauche à droite, Dominique Lizé de l'agence de Nantes, l'explorateur Thierry Jamin, et le patron de Sed Christophe Dubois.
Partagez cet article

Les pros du transport et de la logistique ont rendez-vous à Paris

Des entreprises de location d'immobilier logistique sont présentes au SITL, comme Prologis.

Pas moins de 27.000 professionnels sont attendus jusqu’à jeudi au Salon international du transport et de la logistique (SITL) “Solutions logistiques” à la Porte de Versailles. Organisé par Reed expositions, l’évènement a changé de logo et de nom. “SITL Temps réel, la précédente appellation reflétait mal l’évènement dédié aux supply chain managers, logisticiens et acheteurs de solutions transport-logistique. Il s’agissait pour nous de mieux répondre à leurs besoins en matière de systèmes d’information, de modes de transport, de prestations logistiques, de localisations et de conception d’entrepôts, ainsi que d’équipements d’entrepôts et de manutention sans oublier le conseil“, explique le directeur du salon, Laurent Noël, dans un communiqué.

Organisé en alternance avec le SITL Europe, qui a eu lieu l’an passé au Parc des expositions de Villepinte, le SITL “Solutions et logistique” compte quelque 500 exposants et 60 pays représentés. Placé cette année sous le signe de l’innovation, il se divise en quatre pôle répartis dans les 27.500 m² de surface du pavillon 7.2: “transport”, “stockage, entreposage et équipements liés”, “sites logistiques” et “systèmes d’information”. Lors de cette édition 2011, trente conférences et ateliers sont prévus et six prix de “l’innovation logistique” seront décernés. Initiée en 2010 à Villepinte, la journée européenne du fret ferroviaire est également renouvelée cette année et légèrement étendue (mercredi après-midi et jeudi).

Parallèlement au SITL “Solutions et logistique”, Reed expositions lance la première édition d’Eco transport & logistics, un salon sur les technologies vertes dédiées au transport et à la logistique.

Ludovic Luppino

SITL “Solutions logistiques”, du mardi 29 au jeudi 31 mars au parc des expositions de la Porte de Versailles. Ouvert de 9h à 18h (fermeture à 17h le jeudi). Tarif: 71 euros sur place pour les professionnels. Gratuit pour les étudiants et les demandeurs d’emploi (uniquement le jeudi pour ces derniers). Contact visiteurs: 01.47.56.52.57.

Partagez cet article

Séance du Conseil général, jeudi, après la victoire de la droite dans le Val d’Oise

Arnaud Bazin (DVD) sera élu président du CG 95 demain matin

Il y avait du suspens, dimanche soir, à Cergy, au Conseil général du Val d’Oise. Gauche et droite étaient au coude à coude et personne (même RoissyMail, ordinairement plus avisé) ne s’était risqué à un pronostic. Et, à un cheveu, c’est l’ UVO (droite, UMP +divers) qui l’a emporté.

Didier Arnal a reconnu tout de suite la défaite de la gauche.et a appelé  à tirer les enseignements du scrutin et à l’unité de son camp (qui en a bien besoin…). Il devient à nouveau le chef de l’opposition de gauche (voir son communiqué ici).

Personne ne pavoise, et c’est bien, parce que, d’un coté ou de l’autre, y’a pas de quoi. Les citoyens, même minoritaires, ont parlé. Il revient désormais à l‘UVO de réaliser son programme en 11 points (à voir ici) pendant les trois années à venir (sauf recours!) .

Arnaud Bazin, (maire DVD -et pragmatique-  de Beaumont-sur-Oise (mais non ! de Persan, grossière erreur de ma part. Merci au lecteur qui m’a corrigé ce soir), conseiller général du canton, qui fut président du groupe UVO dans l’opposition devrait être naturellement élu président du CG demain, à la séance du Conseil général (à suivre -normalement- sur le site du CG 95, 9H30).

Eric Veillon

NB: Cédric Sabouret, candidat PS, a été bien élu sur le canton de Gonesse. C’est un bonne chose pour celui-ci. Je me délecte encore de l’élimination au premier tour, sans appel, du jeune candidat extrémiste (pour être poli) UMP, qui avait été imposé dans ce canton par Paternotte, et qui a fait une “campagne” lamentable , courant après le Front national que même ce parti d’extrême droite  n’aurait pas osé faire. Et je peux vous dire, vous pouvez me croire, que mon analyse est partagée, en “OFF”, par l’UVO … Eh oui, cher André….

C’est plus l’échec, en fait, de Paternotte, qui se “droitise” de plus en plus (pas fort pour un ancien libéral) et qui confirme son rôle de diviseur tous azimuts, comme il l’a fait sur plusieurs questions intéressant la vie de la 9ème circonscription depuis qu’il est député. Il a même tenté d’imposer un de ses amis, dimanche soir sur VO News, pour la présidence  du CG , provoquant l’ire des conseillers généraux de l’UVO ! Quel toupet! Quand je pense que je fais partie des gens qui l’ont appelé ici en 2007 !  Belle erreur !   Trop de J.W surement… Comme quoi un verre ça va … Une chose est sûre, droite ou gauche, il ne faut plus qu’il soit député de cette belle circonscription. Blazy revient ! (non, jblague…).

EV

Partagez cet article

Taurand Service Manutention quitte Tremblay pour Epiais

Un chariot TSM

Voici une très belle entreprise “Grand Roissy” ! Taurand Service Manutention, spécialisée depuis 1989 dans les chariots élévateurs et les systèmes de manutention (transpalettes, gerbeurs etc.), que nous connaissons bien et depuis longtemps (voir ce qu’on en avait écrit en 2004 dans BN 19 ici) est en train de quitter le Vieux-Pays de Tremblay pour s’installer à Épiais-lès-Louvres (chez nous, quoi…). Ils sont en effet en train de racheter à la famille Duru un entrepôt de 1000 m2 situé à coté de la Ferme du Manoir. Déjà l’activité “chariots” y est installée et TSM y transférera son siège  à la fin de l’année.  Un permis de construire a été déposé pour effectuer des travaux supplémentaires (bureaux) sur 200 m2. Les locaux Tremblay (les anciens locaux du Garage de la Poste, très bien situés, on avait pensé à l’époque, s’y installer) seront loués.

C’est une bonne nouvelle et une entreprise de plus à Épiais.

Bienvenue à eux!

EV

Partagez cet article

Succès du Forum “sûreté-sécurité” hier, à l’Orangerie de Roissy

Le hall de l'Orangerie était rempli de mini stands tenus par les opérateurs de la sécurité

Pour une première, c’était vraiment réussi. Le 1er “forum européen sur la sécurité et la sûreté” (Global security process), qui s’est tenu hier à  Roissy a réuni au total 380 participants. Tout le hall de l’Orangerie était occupé par 20 mini  stands animés par des opérateurs spécialistes comme (au hasard), Siemens, Safran Morpho, Infodip, Thalès etc.

M. Sonnes, président de l’association “Pays de Roissy” (à l’origine de la manifestation) a introduit les débats.

Joël Sonnes, président de "Pays de Roissy CDG" a introduit les débats

Le programme de la journée était chargé . RoissyMail a suivi en partie la journée, et notamment la première table ronde sur le (nouveau?) métier de directeur de la sécurité. Y participaient MM. Charles Yvinec, directeur sureté Air France, Claude Kupfer, préfet, directeur de la sûreté et du management des risques à ADP et René-Georges Querry, directeur de la sécurité du groupe Accor (ce dernier ayant un humour super !). C’était intéressant et on a appris, en incidente, de la bouche de M. Yvinec, que les équipages d’Air France ne dormaient plus à Bamako depuis cette semaine à cause des risques terroristes.

A midi, un (vraiment) excellent buffet, organisé dans la grande salle du Marriott, situé juste en face de l’Orangerie a réuni tout le monde.

Il faut féliciter plusieurs personnes qui sont à l’origine de cette manifestation qui aura une suite (en mars 2012). Tout d’abord Jean-François Benon (toujours très impliqué sur “Roissy”), directeur général du CEEVO , qui anime un groupe de réflexion sur ce sujet depuis plusieurs années au sein  de “Pays de Roissy CDG”. Puis les dirigeants de cette association, Joël Sonnes et Chantal Romand, qui y ont cru et on su entrainer tout le monde : les agences de développement des 4 départements (dont Sud-Oise Développement, on s’en réjoui  ici), les CCI, Hubstart, ADP , le site et journal “En toute  sécurité” et d’autres partenaires que vous pourrez voir sur le site du forum.

La table ronde des directeurs de la sécurité.

Et une mention spéciale pour les organisateurs : la société Premium contact et son directeur Bertrand Porte, qui ont préparé pendant 8 mois cet évènement. Avec l’aide de Mme Mariette Assadourian (ex Thalès) qui en a été la cheville ouvrière (et l’animatrice hier). Le budget de l’opération s’élève à 160 000 euros (dont 53 000 de subvention) et a été équilibré.

Nous reviendrons, avec Premium contact, sur le bilan précis du forum et ses perspectives d’avenir.

Nos félicitations et nos encouragements à tous.

Eric Veillon

Partagez cet article

La décision de Mitry et Compans d’intégrer Plaine de France séme la panique à droite

Le tract anonyme! Cliquez pour le voir en entier...

Décidément, on n’a pas fini de parler de l’intercommunalité dans le nord seine-et-marnais. La semaine dernière a été distribué un tract  dont le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’honore pas ses auteurs … anonymes. Le tract, à lire  en entier ici ou en cliquant sur l’image, est en effet “signé” par un mystérieux “collectif de défense des intérêts du canton de Dammartin” et s’en prend vivement à MM Haquin (président de la CC Plaine de France ) et Corneille, maire d’Othis et conseiller général  (FG) du canton. Le tract fait mine de s’étonner de la “volte face” de ces élus qui, par leur présence au Conseil municipal extraordinaire de Mitry avaient montré leur soutien à la demande de cette commune de rejoindre Plaine de France. Puis lance une “pétition” et demandent aux “citoyens” du canton d’exiger un “referendum d’initiative populaire avant toute délibération municipale ou communautaire” , pas moins.

Laurent Barré même pas au courant !

Et le tout à l’avenant, écrit dans un style rageur, malodorant, où Mitry-Mory est montrée comme “liée au 93″…  Pire, le tract demande aux “signataires” de la “pétition” (gageons qu’il n’y en aura même pas une de signée) de la renvoyer à la “permanence de Laurent Barré” (chef de file de l’opposition municipale UMP de Dammartin), située dans cette ville.

Or ledit Laurent Barré assure qu’il n’était pas au courant de cette “initiative”, ayant reçu lui ce tract dans la boite aux lettre de son domicile à Dammartin. Et je peux vous dire qu’il n’était pas très content…

N’ayez pas peur !

Ce n’est pas très fort. Pas besoin d’être un fin limier pour savoir d’où cette initiative pathétique vient. La droite locale ferait mieux de faire part de ses propositions ou contre-propositions en matière d’interco plutôt que d’éditer une telle prose populiste de bas étage. Hors, jusqu’à présent, c’est silence radio.

Quant à Mitry et à Compans, elles ont bien le droit de demander l’adhésion à Plaine de France. Cette étape, si elle était suivie d’une “fusion” des trois CC du canton, et si ,pourquoi pas,  la future CC “Portes de la Brie (autour de Claye-Souilly) intégrait également le mouvement, pourrait aboutir à une grande interco nord seine-et -marnaise, qui  formerait l’arc “Est” autour de CDG. Tout ceci serait cohérent territorialement.

En fait le problème est politique. Mitry et Compans (maires PCF) et la majorité des élus de Plaine de France sont à gauche. La droite locale a peur de se retrouver dans une interco (riche !) qu’elle ne dominerait pas.

La belle affaire !  Que les élus de droite regardent l’exemple de la CC Roissy Porte de France. Dirigée historiquement par la droite, elle n’en compte pas moins des communes de gauche (Fosses et Marly (app PCF), Vémars, Ecouen, Villeron, Fontenay (PS), pour ne citer que celles-ci) et la CC fonctionne bien, depuis des années, au point que Goussainville (PS) va y adhérer…

Allez ! un peu d’imagination, que diable !

Eric Veillon

Partagez cet article