Blocage pour la ZAC “Chapelle de Guivry” au Mesnil : certains propriétaires font monter les enchères…

Une perspective de la future ZAC (doc CC PDF)

Les élus de la Communauté Plaine de France sont fâchés et le font savoir, ce qui n’est pas banal. Dans un communiqué (à voir ici), le conseiller général du secteur, Bernard Corneille (qui est aussi, en tant que maire d’Othis, vice-président de la CC) dénonce les prétentions d’indemnisation de certains propriétaires fonciers du territoire de la future  ZAC de la Chapelle-de-Guivvy, au mesnil-Amelot. Celle-ci (voir le plan ici) s’étend sur 70 ha, excellemment situés en face de  CDG. Les prix au m2 tournent actuellement autour de 13 à 15 €. L’aménageur désigné (Nexity) aurait fait une offre supérieure devant la résistance de certains propriétaires gourmands (de l’ordre de 19 € selon une source). Mais ceux-ci veulent encore plus. Il semble que l’aménageur ait désormais jeté l’éponge, à en lire la délibération adoptée par le dernier conseil communautaire, à lire ici.

Ce comportement des propriétaires est  regrettable car au-delà d’un certain prix, la ZAC ne pourra pas se faire. Ce qui serait un grand gâchis. Cette ZAC traine déjà depuis des années à cause de l’incurie de l’ancienne majorité de la CC. La nouvelle avait débloqué le dossier, trouvé un aménageur, obtenu des financements du conseil général pour la construction  des accès (barreau, rond-point), tout le monde était enthousiaste et voilà que quelques individus font du chantage …  Ce n’est pas bien.

Gageons que la raison l’emportera. Car l’aménagement de cette ZAC, couplée avec la future gare “Grand Paris”, avec l’extension actuelle et à venir de l’Est de CDG (voir ci-dessous) est cruciale pour le développement non seulement du nord seine-et-marnais, mais aussi de l’ensemble du Grand Roissy.

EV

Partagez cet article

Construction d’un centre pour les bagages égarés d’Air France au Mesnil-Amelot

87 % des bagages d'Air France égarés au terminal 2 auront vocation à être acheminés vers le bâtiment LK 2012 (© J-F Schmit).

Dans la zone Renardières, au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), un nouveau bâtiment pousse près des locaux d’Air France industrie. Il servira de centre de traitement pour les bagages égarés de la compagnie aérienne française.

Sur le chantier débuté en mars, une partie de l’équipement – sorte de cube de couleur grise métallisée – est déjà sortie de terre. A proximité, les ouvriers ont réalisé la charpente d’une deuxième section. Aménagé sur un terrain de 19 400 m², le futur bâtiment LK 2012 aura une surface d’environ 11 400 m² (Shon).

Conçu par le cabinet d’architecture Jean-François Schmit, auteur de plusieurs réalisations à l’aéroport de Roissy pour Air France, il doit servir à « identifier, trier, traiter, stocker, réacheminer, livrer, mais aussi localiser les bagages dits retardés au terminal 2 » et en informer les clients. « Ce site sera constitué d’un bâtiment industriel et d’un système électromécanique. 87% des bagages retardés ont vocation à être acheminés vers le bâtiment LK », peut-on lire sur le site internet de l’architecte.

Faisant office de frontière entre la zone sous douane et la zone publique, le bâtiment est composé de deux faces.

« Côté pistes : un bâtiment technique avec les accès et sorties des trains de Pinon. Côté route : l’essentiel de la façade tertiaire du centre ainsi que les accès personnel, maintenance, prestataires extérieurs et clients », explique l’architecte sur son site web.

Le coût de sa réalisation est évalué à un peu plus de 10 millions d’euros. La fin des travaux est prévue pour avril 2012.

Ludovic Luppino

Dans la zone Renardières, près des locaux d'Air France industrie, une partie du bâtiment est déjà sortie de terre.
Partagez cet article

Encore un an de travaux pour le S4, futur satellite d’embarquement d’Air France

Le S4 disposera de seize portes d'embarquement munis de couloirs ou pré-passerelles comme celle-ci.

Notre dernière visite sur le chantier du satellite 4 de Roissy-de-Gaulle remontait à septembre (lire l’article) et le dossier dans RM 32). Il a, depuis, encore bien avancé. Après deux mois rudes, en novembre et décembre, avec beaucoup de neige, les ouvriers ont mis le turbo pour être en phase avec le calendrier de l’opération qui prévoit une livraison dans un an.

Rappelons que cette future extension du terminal 2E aura une capacité d’accueil de 7,8 millions de passagers et sera dédiée aux vols longs courriers de l’alliance Skyteam, dont fait partie Air France. Côté dimensions, elle disposera d’une surface de 120.000 m², sera d’une longueur de 756 m et comptera seize portes au contact pour les avions dont sept pour les Airbus A380.

Sur place, l’équipement pharaonique

Read moreEncore un an de travaux pour le S4, futur satellite d’embarquement d’Air France

Partagez cet article

Le Relais SPA Paris-Roissy-CDG est ouvert depuis avant-hier

Une fois la 2ème tranche achevée, le Relais-SPA comptera 465 chambres

C’est un bâtiment aussi impressionnant qu’agréable à regarder, à cause de  ses lignes courbes. Le premier bâtiment de cet hôtel de luxe a ouvert hier ses 285 premières chambres. C’est une création  du groupe Réside Etudes, qui est à la fois promoteur et gestionnaire-exploitant. Le groupe a déjà ouvert à Roissy-en-France un établissement Appart Hôtel et va bientôt y construire un superbe Réside Home Roissy-Park (4*).

Ça fera deux établissements de plus à Roissy-Village, qui en compte une flopée (situez-les sur la carte interactive de l’Office de Tourisme).

Des chambres magnifiques

Une des 285 chambres actuelles
Antonio L'Abbatte, 44 ans est un professionnel reconnu

Antonio L’Abbatte, le directeur général, nous a fait gentiment visiter l’hôtel, le jour même de l’ouverture où déjà 200 chambres étaient louées. Les chambres sont tout simplement magnifiques. 30 m2 pour les chambres Premium (mais il y aussi des “Executive”, “Junior Suite” et “Suite”. Originalité: toutes sont équipées d’une kitchenette avec plaque de cuisson, fours, frigo etc.

La décoration est splendide et on voit que tout a été pensé pour un confort maximum.

Antonio, qui est un professionnel reconnu (son dernier poste a été le Millenium de Roissy, où il est resté 10 ans, dont les trois dernières en tant que DG), apprécie l’établissement à sa juste valeur.

Le “Starry Lounge”, superbe

On a pris un pot dans le magnifique “Starry Lounge” (où j’ai noté un bel assortiment de whiskies, confiance…) et Antonio m’a expliqué qu’une brasserie Flo (200 m2) va ouvrir dans l’hôtel début octobre et le SPA à la fin de l’année. 40 personnes déjà travaillent directement dans l’hôtel.

Vous saurez tout en consultant le document de présentation de l’hôtel ici et son site web là (d’où sont tirées ces fotos, mais je compte bien y retourner pour en faire de plus belles…).

La deuxième tranche, en plein travaux, ouvrira l’année prochaine et c’est à ce moment là que le groupe Réside Études organisera l’inauguration, qui promet d’être grandiose  !

Encore un belle réalisation dans le Grand Roissy. Félicitations aux promoteurs, qui ont été courageux car le chantier a débuté en pleine crise économique. Ce qui n’a pas découragé les investisseurs qui ont acheté des chambres. C’est bien ! De l’activité, les capacités hôtelières du Grand Roissy renforcées, des emplois et de la valeur créés (et des nuitées en plus pour la ville de Roissy…), la dynamique économique est là !

Éric Veillon

Partagez cet article

A Louvres, la zone du Roncé prend forme

Le nouveau siège social de Cosson et ses ateliers construits sur dix hectares dans la zone du Roncé, plus communément appelée Tour Eiffel en raison de sa forme allongée.

Aux abords de la route départementale 317, à Louvres, la nouvelle zone d’activités du Roncé est en pleine effervescence. Avant le début des travaux en juin 2009, il n’y avait rien. Aujourd’hui, trois bâtiments sont installés dans cette zone de 17 hectares également appelée « Tour Eiffel » en raison de sa forme allongée.

L’entreprise Cosson a installé sur 10 hectares son nouveau siège social (1 800 m² de bureaux) et des ateliers (1 200 m²) pour la production, l’entretien et le recyclage de matériaux routiers. En début d’année, les employés ont quitté les anciens locaux situés à Roissy-en-France, qui disparaîtront pour céder leur place au World trade center (WTC), un futur centre de convention, constitué de trois halls d’exposition et de cinq hôtels.

Prochainement, une déchetterie du Sigidurs (Syndicat mixte pour la gestion et l’incinération des déchets urbains de la région de Sarcelles) doit également s’installer dans la zone du Roncé. Un permis de construire a par ailleurs été déposé en septembre pour l’implantation d’une entreprise de transport routier de marchandises de 12 salariés actuellement basée à Garonor (Aulnay-sous-Bois).

Les travaux du nouveau magasin Gamm vert sont quant à eux

Read moreA Louvres, la zone du Roncé prend forme

Partagez cet article

Unanimité pour le maintien de la “cardiologie interventionnelle” à Gonesse

La délégation, hier, devant le ministère de la Santé (foto Mairie de Gonesse)

Les élus de toutes tendances et les habitants de la région se battent depuis un moment pour le maintien de l’unité “cardiologie interventionnelle” à l’hôpital de Gonesse, un des plus importants du secteur. On n’a pas suivi ce dossier, mais devant cette unanimité, on peut penser que les habitants auront gain de cause. Déjà que l’offre hospitalière n’est pas terrible dans le Grand Roissy…

C’est le maire (PS) de Gonesse, également président du Conseil de surveillance  de l’hôpital, qui mène la bataille. Hier une délégation de 200 personnes s’est rendue au ministère de la Santé pour y déposer une pétition signée par 14 000 habitants. Voyez le communiqué de la mairie de Gonesse ici.

EV

Partagez cet article

Air France : trafic stable en mars, affecté par les évènements internationaux

Le Terminal 2F (foto AF/Michel Urtado)

Japon, Moyen-Orient, Côte d’Ivoire, les évènements internationaux ont empêché une hausse moyenne du trafic passager d’Air France (mars) supérieure à 1%. La Cargo, lui, est stable. Vous verrez tous les chiffres ici. Par ailleurs, Air France KLM annoncera ses résultats annuels le 18 mai (jour béni…).

Profitez-en pour aller voir, en cliquant ici sur le site “corporate” d’AF, la vidéo de la première arrivée de l’A 380 de la compagnie à Tokyo-Narita. C’est pas mal.

EV

Partagez cet article