Une lettre de Plaine de France au préfet de Seine-et-Marne

La carte des intercommunalités dans la grande région de Roissy (© APUR). Cliquez dessus pour le voir en grand et voir la légende

Les échéances se précipitent pour les intercommunalités. Fin 2011, en application de la réforme des collectivités territoriales (voir l’article ci-dessous), les schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI) devront être arrêtés par les préfets.

Tout cela pour que le 1er juin 2013, chaque commune fasse partie d’une intercommunalité (Communautés : de communes -CC-, d’agglomération- CA-…). Et ça se prépare maintenant. Les cartes des propositions des préfets sont déjà prêtes et les commissions départementales de coopération intercommunales (CDCI) pourront amender les propositions des préfets.

RoissyMail va suivre ça de près chez nous, dans les 4 départements.Pour bien comprendre, voyez cet extrait de la carte des interco de la région parisienne ci-dessus. Les communes en blanc sont celles qui n’appartiennent à aucune interco.

Dans un premier temps, voyons ce qui se passe dans le nord seine-et-marne. On sait que Mitry et Compans ont délibéré pour manifester leur intention de rejoindre la CC Plaine de France (voir RM 566 ici), ce qui n’avait pas plu à la droite locale (voir aussi ici). Il faut dire que les relations droite-gauche ici ne sont pas… simples : la CC Plaine de France est majoritairement à gauche, ainsi que Mitry et Compans, communistes tous deux. Et Plaine de France, avec Le Mesnil, Mauregard, et virtuellement donc Mitry et Compans, est riche de ses retombées fiscales de l’aéroport et de leurs zones d’activité économiques.

Tout cela est suivi, vous pensez bien, de très près par Yves Albarello, député UMP, de la nouvelle 7ème  circonscription (voir le tracé ici, pour bien comprendre). Il est en train de constituer une CC des Portes de la Brie, autour de sa ville Claye-Souilly dont il est le maire et qui, à l’instar des petites communes avoisinantes ne faisait pas partie d’une interco.

Dans ce contexte, le préfet de Seine-et-Marne, ou du moins ses services, a fait connaitre ses propositions qui seraient celles-ci, selon nos informations: les 3 CC du canton de Dammartin (Plaine de France, Goële et Multien, Monts de la Goële) fusionneraient. “Portes de la Brie” serait validée. Villeparisis, elle serait envoyée vers la CA Marne et Chantereine (Chelles). Mais il y a un hic : les orientations préfectorales renvoient Mitry et Compans vers … la CA Terres de France (Tremblay Villepinte, Sevran) qui est située en Seine-Saint Denis.

Ce qui fait réagir vivement Plaine de France. Dans un courrier daté du 19 avril, que RoissyMail s’est procuré (à lire en entier ici) , le président de la CC et le conseiller général (PG) du canton de Dammartin, par ailleurs maire d’Othis et vice président de la CC, expriment leur craintes, leur convictions et leurs espérances au préfét Drevet :

leurs craintes: le placement de Mitry et Compans dans Terres de France. “Comment comprendre cette exclusion qui priverait notre département de territoires importants ?”, demandent les élus. Et, malicieusement: “nous voulons croire qu’elle n’est pas l’expression de la volonté d’un parlementaire seine -et-marnais,certes éminent, mais qui, lors d’une réunion convoquées par ses soins en avril 2009, et en présence de M. le sous-préfet de Meaux, avait expliqué qu’il n’était pas concevable de vouloir travailler en intercommunalité avec la ville de Mitry-Mory, en raison de sa gouvernance communiste”. Et, plus loin: “quels que soient les périmètres choisis,aucun ne peut s’envisager par un affaiblissement de notre département au regard de notre proximité avec Roissy”.

leurs convictions: les communes les plus importantes démographiquement du secteur, le président du Conseil général se prononcent pour une future interco avec toute les villes qui ont une partie de CDG sur leur territoire.

leurs espérances: que la Seine-et-Marne ne manque plus les rendez-vous avec “Roissy” et que soient dépassés les intérêts particuliers, les divergences idéologiques, les différends politiques…

Mon avis : ça chauffe !

Quelle sera la stratégie d'Yves Albarello, député, maire de Claye-Souilly ? (ici lors d'une séance de son conseil municipal)

Ce sujet est important. Alors que la Seine-et-Marne, du moins en ce qui concerne son “Nord”  se réveille depuis quelques années et comprend enfin les enjeux de Roissy, alors que depuis le changement de majorité à la CC Plaine de France les dossiers qui étaient bloqués avancent bien (piscine, station d’épuration, ZAE du Mesnil) et qu’une politique active y est menée, alors que nous avons désormais (enfin) un député qui bouge et s’investit sur le territoire, la question de la réussite de l’intercommunalité et de l’entente concerne tout le monde.Et il serait bon, une fois de plus, que nos élus de cette partie du Grand Roissy prennent exemple sur la CC Roissy Porte de France, où tout le monde (droite et gauche réunies) travaille en bonne intelligence depuis des années, sans que personne ne perde son âme (enfin… presque personne:+)).

Concernant Mitry et Compans, on a souvent dit ici qu’ils avaient plusieurs choix, notamment celui de Terres de France, qui, effectivement, est aussi cohérent territorialement. L’autre choix, celui de Plaine de France l’est au moins tout autant. En tout cas, c’est le choix des élus. Et, à y bien regarder, la constitution d’une grande interco incluant les 3 cantons (Dammartin, Claye, Mitry) aurait beaucoup d’avantages.Va t-on vers cela ? Peut-être… Villeparisis, depuis le  choix de Mitry et Compans, regarde un peu plus vers le nord: le maire (PS), M. Hennequin a récemment rencontré les dirigeants de Plaine de France et jeudi prochain, le conseil municipal devrait délibérer pour étudier l’option “Plaine de France”.

La droite locale est bien discrète, du moins publiquement, sur ces sujets. Les réactions de Philippe Laloue (et ses “précisions” ici) , chef de file de l’opposition UMP à Mitry ne sont pas claires du tout, le maire (UMP) du Mesnil ne s’exprime pas, tout comme son ami le maire UMP de Marchemoret, Jean-Louis Durand, ordinairement plus loquace . Et Laurent Barré, chef de file de l’opposition UMP à Dammartin, (malheureusement) mis en cause en justice, s’est mis en congé politique, le temps que justice lui soit entièrement rendue et c’est bien ce qu’on lui souhaite. C’est un homme intègre, que je connais bien, et je profite de ce mot pour  lui dire ici tout mon soutien et ma sympathie.

Mais réjouissons-nous ! La lumière viendra de Claye-Souilly: Yves Albarello nous promet depuis une semaine une prise de position…

Eric Veillon

Partagez cet article

Tout savoir, facilement, sur la réforme des collectivités territoriales

Une séance du Conseil de la CC Pays de France consacrée à l'intercommunalité. La CC était alors présidée par Jacques Renaud, maire de Châtenay-en-France, grand spécialiste de ces questions.

La généralisation des intercommunalités est un des aspects de la grande réforme des collectivités territoriales votée par le parlement. Ca parait compliqué, mais c’est assez simple quand on prend le temps de s’y arrêter. Voyez ce site du Courrier des Maires (assez bien fait) ou la brochure du gouvernement ici, qui est un bon résumé.

Cela nous concerne tous, dans notre vie quotidienne.

EV

Partagez cet article

ADP ouvre une « conciergerie » à Roissy-CDG

Des professionnels polyglotte répondent aux desiderata des passagers (© ADP).

Aéroports de Paris a lancé à Roissy-Charles-de-Gaulle un nouveau service baptisé « La Conciergerie » pour effectuer un accueil personnalisé des passagers. « Pouvoir être pris en charge dès son domicile, aller à l’aéroport en limousine, être accueilli, accompagné à l’aéroport, se faire porter ou livrer ses bagages, passer plus rapidement les contrôles… telles sont les principales caractéristiques de ce tout nouveau service », explique le gestionnaire de l’aéroport francilien dans un communiqué.

ADP propose ainsi aux voyageurs deux types de prestation : un service d’accompagnement et de transfert et une présence dans les terminaux en zone publique pour répondre à tous les besoins spécifiques et sur-mesure des passagers. Un premier comptoir a été ouvert au terminal 1. Deux autres le seront dans les terminaux 2E et 2C d’ici la fin du premier semestre 2011.

Des concierges polyglottes, parlant Français, Anglais, Espagnol, Italien, Allemand, Portugais, Russe, Arabe, Chinois (Mandarin) et Japonais, sont aux petits soins pour les voyageurs désirant bénéficier d’un transfert depuis une gare ou un hôtel, faire nettoyer un costume, réserver un restaurant ou encore faire livrer des fleurs.

« Certains clients souhaitent pouvoir bénéficier d’une attention toute particulière lors de leur passage dans nos aéroports. Avec ce nouveau service, nous mettons tout en œuvre  pour répondre à leurs attentes et prouvons ainsi que la qualité de service n’est pas un vain mot chez Aéroports de Paris », affirme François Rubichon, directeur général délégué d’ADP, dans un communiqué.

Deux types de prestations sont pratiqués. Un tarif standard (150 euros) valable pour une à trois personnes, incluant une prise en charge de la sortie du véhicule jusqu’à la porte d’embarquement, avec passage prioritaire aux services de sûreté et au contrôle de passeport. Un tarif VIP (330 euros), valable aussi pour une à trois personnes, comprenant entre autres le transfert du domicile à l’aéroport en voiture de luxe, prise en charge des bagages, assistance détaxe et accès prioritaire.

L.L.

Renseignements sur http://www.conciergerie-paris-airport.com. Réservations trois heures à l’avance au 01.48.16.11.12, un numéro joignable 24h sur 24.

Partagez cet article

Air France ouvre une liaison Roissy-Montréal en A380

Roissy-Montréal est la quatrième desserte opérée par Air France en A380 (© Air France).

Un Airbus A380 d’Air France doit décoller ce vendredi après-midi de Roissy-Charles-de-Gaulle pour rejoindre Montréal, inaugurant ainsi la nouvelle desserte quotidienne de la compagnie aérienne en superjumbo.

Le départ du très gros porteur est prévu à 16h10 pour une arrivée dans la capitale québécoise à 17h20 (heure locale). L’A380 d’Air France avait effectué une première visite en octobre à l’aéroport Montréal-Trudeau pour célébrer les soixante ans de présence d’Air France au Canada.

Il s’agit de la quatrième destination desservie par la compagnie tricolore avec ce type d’appareil, après New York, Johannesburg et Tokyo. A compter du 9 mai, la compagnie tricolore assurera trois vols par jour entre Montréal et Roissy.

L’A380 d’Air France peut accueillir jusqu’à 538 passagers répartis en trois classes de service avec 9 sièges en première classe au pont principal, 80 en catégorie business au pont supérieur et 449 en classe économique répartis entre les deux ponts.

L.L.

Partagez cet article

La compagnie Regional, filiale d’Air France a fêté ses dix ans

La compagnie aérienne Regional, filiale d’Air France, a fêté ses dix ans d’existence. Née en mars 2001 de la fusion de Flandre Air, Proteus Airlines et Regional Airlines, elle a pour mission de relier entre elles une vingtaine de capitales régionales françaises et autant de villes européennes.  Elle assure 300 vols quotidiens et dessert une dizaine de destinations en direct au départ de Roissy-Charles-de-Gaulle. Elle emploie 1.800 personnes, dont plus de 500 pilotes et autant de personnels dédiés à la maintenance, selon un communiqué d’Air France.

Sa flotte est composée de 53 avions à réaction (de 37 à 100 sièges) – tous des modèles Embraer – d’un âge moyen de 9 ans et 5 mois. Son siège social de Nantes est complété de deux sites de Maintenance, à Clermont-Ferrand et Lille.

L.L.

Partagez cet article

Légère hausse du trafic à Roissy-CDG en mars

A Roissy-Charles-de-Gaulle, le trafic de passagers a très légèrement augmenté (+ 0,1%) en mars par rapport à l’an passé, avec 4,66 millions de voyageurs transportés.

Selon Aéroports de Paris, le gestionnaire de la plate-forme aéroportuaire, cela s’explique en partie par une baisse de 3,4% des vols internationaux (hors Europe, Roissy et Orly inclus) affectés par les évènements politique survenus en Côte-d’Ivoire, au Maghreb, en Syrie, au Yémen ou encore à Bahreïn.

« Ces deux faisceaux (Afrique et Moyen-Orient) baissent respectivement de 8,1 % et 19,6 %. Tous les autres faisceaux sont en croissance : Dom-Tom + 4,2 % ; Asie-Pacifique + 3,4 % ; Amérique du Nord + 2,4 % et Amérique Latine +1,0 % », explique ADP dans un communiqué.

En Europe, le trafic augmente de 4 % malgré une baisse en Grande-Bretagne et en Irlande. En France, la progression est de 2,9 %. Dans les deux aéroports franciliens, lors du premier trimestre 2011, le trafic de passagers a globalement cru de 3,9 % comparé à la même période l’an dernier.

L.L.

Partagez cet article