Pose de la première pierre de la ZAC de la Fontaine du Berger

Le sous-préfet de Meaux, M. Humbert et les élus, en plein travail...

Vendredi midi (juste avant l’inauguration de l’Auberge du Château Bleu…) a eu lieu la pose de la première pierre de la ZAC de La Fontaine du Berger, à Saint-Mard. Une bonne partie de la classe politique locale était là pour célébrer l’évènement. Nous y reviendrons en détail dans la prochaine lettre.

Partagez cet article

La Seine-et-Marne signe avec ADP. “Notre heure est venue” a déclaré Vincent Eblé

MM. Cathelain et Eblé. Derrière : Gérard Eude, Elisabeth Le Masson et Bernard Corneille

La semaine dernière, à la Maison de l’Environnement de CDG, Vincent Eblé, président (PS) du Conseil général de Seine-et-Marne et Bernard Cathelain, Directeur général adjoint d’ADP, représentant le PDG, M. Graff, ont signé une convention de partenariat pour les 3 années à venir.

Vous pourrez voir cette convention ici, qui organise des actions de coopération dans les domaines du développement économique, des transports et déplacements, de l’insertion professionnelle, de la gestion de l’eau et de la préservation de la biodiversité.

Dans son allocution, Vincent Eblé a réaffirmé la stratégie territoriale de son Département qui prend désormais nettement en compte la plateforme aéroportuaire et son environnement proche (relire notre article ici pour comprendre). C’était enthousiasment de l’entendre…”Notre heure est venue! ” a déclaré le futur sénateur, faisant allusion aux retards de développement économique de cette partie de la Seine-et-Marne, mais aussi à la prise de conscience actuelle (assises de Roissy et conférence territoriale). Il a souhaité que cette convention (“une étape important de notre projet de territoire”) soit “le début d’une belle aventure”.

Bernard Cathelain avait été lui aussi enthousiaste, juste avant. C’est la première fois, a t-il remarqué, qu’ADP s’engage ainsi avec un département. Il a bien sûr évoqué le fort développement actuel et futur de la partie seine-et-marnaise de CDG (la moitié de sa surface). Il a rappelé que, malgré les multiples aléas (climatiques, politiques…) la croissance du transport aérien à CDG se situera à 2 ou 3% pour les passagers et 5% pour le fret pour les 5 prochaines années (en 2010, la croissance de CDG aura été de 0.4% au lieu des 4% espérés). Il a redit que l’aéroport était un outil formidable, le 7ème au monde et qui profite de l’attractivité de Paris. Il a aussi évoqué le CRE (contrat de régulation économique) qui prévoit 570 millions d’investissements (constructions et rénovations), ceci afin d’améliorer encore l’image de CDG (qui n’est pas toujours bien jugé…  a t-il ajouté en souriant)

Parmi les personnalités présentes: M. Gérard Eude, vice-président du CG 77, en charge des affaires économiques, Bernard Corneille, maire d’Othis et surtout conseiller général du canton de Dammartin, chargé du Grand Roissy (qui a beaucoup fait, nous en témoignons, pour faire avancer les choses, ces dernières années), le maire de Compans, Joël Marion. Et, du côté d’ADP Elizabeth Le Masson, déléguée “DD Nord”, Martine Vachoux, chef du pôle économique et social,  et M. Fontanel, directeur adjoint de l’immobilier.

Un pot sympathique a clôturé la cérémonie.

Notre avis:

C’est bien !

EV

Partagez cet article

Des mises au point de Joël Marion, maire de Compans (77)

Nous avons reçu de Joël Marion, maire (PCF) de Compans, cette contribution aux débats en cours sur l’interco en Seine-et-Marne. Il précise tout de suite que CDG est aussi situé sur le territoire de sa commune!  Bonne occasion pour découvrir ce beau village (tant convoité…) à travers son nouveau site internet en cliquant ici

Décidément, j'arrive pas à bien prendre Joël Marion en foto... Je vais arranger ça.

Je voudrais ici réagir aux propos formulés dans un article du 18 mai 2011 de M. Bernard CORNEILLE, Conseiller Général du canton de Dammartin en Goele,  où il fait référence aux communes impactées par la plate forme aéroportuaire pour moitié en Seine et Marne sur le territoire, de non pas trois communes, mais bien quatre, le Mesnil-Amelot, Mauregard, Mitry-Mory et Compans qui disposent d’environ 40 hectares aujourd’ hui en développement en partenariat ouvert entre la commune et Aéroport de Paris.

C’est d’ailleurs bien la raison pour laquelle Compans participe à la création du nouveau syndicat* regroupant l’ensemble des communes de proximités jouxtant l’Aéroport de Paris et regroupant les villes et villages de Seine-et-Marne de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise.

Deux réunions se sont déjà tenues, une troisième devrait prochainement entériner les statuts de l’association. L’enjeu est d’importance, puisqu’il s’agit notamment de peser dans la nouvelle gouvernance devant être mise en place prochainement sur le Grand Roissy.

L’occasion faisant le larron, je voudrais donner mon humble avis aux débats en cours sur l’intercommunalité.

Je partage l’avis exprimé par Mr Bernard CORNEILLE au sujet de la réalité des villes et villages de notre secteur.

Comme beaucoup d’autres, Compans est un village à caractère rurbain,

Read moreDes mises au point de Joël Marion, maire de Compans (77)

Partagez cet article

Inauguration de l’Auberge du Château Bleu

François Asensi a expliqué le Château Bleu
Gérard, mon conseiller gastronomique et Sandrine Muscianese (YSO, Paris Nord 2), parmi les invités

C’était vendredi dernier, à midi. De nombreux invités étaient venus pour l’inauguration du nouveau restaurant du Vieux Pays de Tremblay, situé dans l’enceinte même du parc du Château Bleu. Le temps était magnifique, tout autant que l’ancienne maison de maître, devenue l’Auberge du Château Bleu, rénovée et équipée avec goût par la commune, qui en est le propriétaire.

Cocktails, orchestre et soleil sur la terrasse où François Asensi, maire de Tremblay a pris la parole. Il a évoqué l’histoire de ce château des Tournelles (dit “bleu” à cause du reflet des ardoises qui recouvrent les tourelles”. Le château fut propriété de l’abbaye de Saint-Denis puis vendu par l’abbé Suger à la fin du XVIIème siècle. Il fut un moment la propriété de la famille Turgot. C’est en 1992 qu’un promoteur envisage d’acheter le domaine pour y  construire un vaste complexe hôtelier. Nouveau maire de la ville, Asensi s’y oppose et fait jouer le droit de préemption. La ville acquiert ainsi le domaine pour 10 millions de Francs.

Depuis 2001 le parc abrite le centre équestre intercommunal (SEAPFA) qui est l’un des plus importants d’Ile-de-France, a dit Asensi (voyez ici le reportage que nous avions fait dans notre ancien magazine Choses Publiques sur son inauguration et voyez le site de Choses Publiques, toujours en ligne, snif…, c’était bien…).  Il restait cette fameuse maison de maître et les trois granges. La décision a donc été finalement de faire un restaurant (avec quatre chambres…) dans la première et François Asensi a annoncé que la ville allait aménager les granges, qui vont être transformées en salle de réception (banquets, mariages etc…) et seront confiées, dans un an, aux gestionnaires de l’Auberge. Ce qui sera assurément une bonne affaire pour eux tant sont rares les salles dans la région parisienne et singulièrement ici.

Le maire a aussi annoncé une opération de communication pour promouvoir l’ensemble des restaurants du Vieux-Pays, “pôle de restauration” a t-il dit. C’est une bonne idée car le Vieux Pays (voyez ça sur l’actuelle carte du Grand Roissy ) a une position centrale dans la Grand Roissy et donc une clientèle potentielle énorme.

L’Auberge du Chateau Bleu (120 couverts, terrasse comprise) ouvrira ses portes le 1er juin. On vous en dira plus juste avant et on leur souhaite plein succès.

EV

Partagez cet article

“Paris Porte Nord-Est” prépare son Contrat de Développement Territorial”

Le conseil municipal d'Aulnay, lors du vote de la délib' Grand Paris (foto A. Bernuzeau, mairie d'Aulnay)

L’association a été créée en décembre dernier. “Paris Porte Nord Est” regroupe les communes d’Aulnay, Sevran, Livry-Gargan, Montfermeil et Clichy-sous-Bois (93). Elle est présidée par le maire (PS) d’Aulnay, Gérard Ségura.  Il s’agit pour ces communes, qui vont être bien fournies en gares du métro “Grand Paris” (celle d’Aulnay, située au carrefour de l’Europe-excellent emplacement- fera partie des premières) de se préparer pour signer avec la Société du Grand Paris un Contrat de Développement territorial, comme le prévoit la loi “Grand Paris”.  Pour se faire, elles ont mis en place un “groupement de commandes” pour réaliser les études d’urbanisme nécessaires. La part d’Aulnay se monte à plus de 136 000 €. Vous en saurez plus dans le communiqué à lire ici.

EV

Partagez cet article

Michel Montaldo (parti radical) devient “indépendant” de l’UMP

Michel Montaldo est le conseiller général du canton de Garges-lès-Gonesse Ouest et, depuis les dernières élections cantonales, vice-président du Conseil général du Val d’Oise.

Il est en charge, notamment des dossiers “Grand Roissy-Grand Paris”, et c’est pour cela que nous vous le présentons. Question politique “pure”, il est président du Parti radical (le plus vieux parti de France) et, comme celui-ci vient de “s’émanciper” de l’UMP (auquel il était associé), il vient d’annoncer son départ de l’UMP.

Vous pourrez voir son interview sur VO TV ici, la semaine dernière, où il explique les raisons de sa “prise d’indépendance” vis à vis de l’UMP. .

Nous espérons bien lui demander aussi une interview , sur les sujets du Grand Roissy, à l’heure où ça bouge partout.

EV

Partagez cet article

Le comité de pilotage du Triangle de Gonesse s’est mis en place

Ce que pourra être la gare du Triangle: "Barreau" ferroviaire (RER) et Metro Grand Paris (image: EPA Plaine-de France - Groupement Güller Güller - DHV - EBP - PvB)

Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse

Il y avait une satisfaction certaine, jeudi dernier, sur le visage de Jean-Pierre Blazy, maire (PS) de Gonesse. C’est que le “comité de pilotage” du Triangle de Gonesse venait de se réunir, en présence des acteurs et du sous-préfet d’Abzac, et s’est présenté à la presse locale. Pour celui-ci, on notait la présence, outre du maire, de Didier Vaillant, président de la CA Val de France (liée avec Gonesse pour le futur Contrat de développement territorial), d’un représentant de la Société du Grand Paris, d’Hervé Dupont, DG de l’EPA Plaine de France, M. Grégoire, adjoint (PCF) au maire de Gonesse, et de M. Montaldo, vice-président (Parti radical) du Conseil général, en charge du Grand Paris/Grand Roissy (voir l’article plus bas).

Pas d’informations extraordinaires, sinon qu’il a été confirmé que la gare “Grand Paris” sera en connexion directe avec le futur barreau ferroviaire de Gonesse (liaison RER D/RER B) et qu’il est envisagé d’installer dans le Triangle, sur 7 hectare, le SMR (site de maintenance et de réparation) du fameux métro Grand Paris. Vous pourrez voir ce à quoi ça ressemble ailleurs en cliquant ici, sur un document distribué, vous y verrez aussi les ébauches de tracés.

Les choses avancent donc. Prochaine étape le 26 mai où seront “dévoilés” les tracés et les gares du Grand Paris Express.

EV

Partagez cet article