Hélène Muzelle est morte. Office religieux ce matin au Mesnil-Amelot

Hélene et moi, chez elle, l'an passé, le jour où elle a pris sa retraite.

C’est le maire du Mesnil-Amelot, Alain Aubry, qui nous a appris la triste nouvelle : Hélène Muzelle a fini par mourir, en début de semaine, des suites d’une tumeur au cerveau qui n’a pas pu être soignée. Hélène a été la factrice du Mesnil-Amelot  pendant 18 ans, jusqu’à l’an passé où elle a fait valoir ses droits à une retraite bien méritée. Nous lui avions rendu hommage le 28 juillet 2010, dans RM 511, que je vous invite à relire ici. Malheureusement, elle n’avait pas encore terminé ses congés annuels qu’une vilaine tumeur au cerveau a été décelée, suite à un malaise.

Opération, chimio etc. Hélène a été quasiment tout de suite à moitié paralysée, sans possibilité de rémission. Elle le savait et néanmoins avait continué à se battre, comme elle aimait à le dire. Mais la maladie aussi et c’est elle qui a fini par gagner ce match inégal. Je sais qu’elle a beaucoup souffert.

Je l’aimais beaucoup car c’était une personne attachante, discrète (mais avec aussi un caractère fort), généreuse, toujours souriante et toujours prête à rendre service.  Même si je m’y attendais, la nouvelle de sa mort m’a profondément affecté. Que sa famille, ses enfants, ses petits enfants (j’en connaissais deux, adorables), sa sœur jumelle, qui vit à Lyon et dont j’avais fait la connaissance, ses nombreux amis dont Mauricette, la patronne du restaurant la Pomme d’Or et le  “prof de judo”, ses collègues du CCAS, dont elle était un membre actif trouvent ici toute ma sympathie, et celle de l’équipe de RoissyMail, qu’elle avait beaucoup aidé.

Ainsi que le conseil municipal, et son maire, qui la connaissait très bien et qui lui aura remis, lors de la cérémonie religieuse qui se sera tenue à 10H 45 en l’église de la ville, deux médailles de la commune à titre posthume.

Nous avons fait aussi déposer une gerbe en notre nom, car nous ne pouvions être présents. Mais nous sommes avec tous en pensée.

Hélène nous manquera beaucoup. Qu’elle repense, là où elle est, aux franches rigolades de notre voyage à Dubaï !

Salut Hélène, à bientôt

EV

Partagez cet article

Grand Paris : le décret sur le schéma de transports est sorti

Maurice Leroy, l'autre fois au Mesnil-Amelot

Dans un communiqué à lire ici, Maurice Leroy, ministre de la Ville, en charge du Grand Paris, se réjouit de la publication ce jour du décret relatif au Grand Paris, que vous pourrez trouver ici.

Il adopte le schéma de transport “Grand Paris Express” et celui-ci sera bientôt disponible sur le site de la Société du Grand Paris.  Le décret vaut aussi nouvelle révision du SDRIF.

Ouf ! On va y arriver, mais que c’est long !

EV

Partagez cet article

Vive la chute du tyran libyen. Sale temps pour les dictateurs

Lamentable "manifestation" à Bamako, en mars dernier (© France 24)

On se réjouis, à RoissyMail, de la  prise de Tripoli et de la chute du tyran libyen, assassin multirécidiviste de masse, voleur des richesses de son peuple, ainsi que de ses rejetons aussi coupable et tragiquement ridicules que leur père.  Honneur aux combattants de la liberté libyens, honneur à ceux de la coalition et à l’Otan qui ont favorisé cette victoire.

Et honneur, il faut le dire, au président Sarkozy, sans le courage duquel la victoire n’aurait pas été possible, soyons-en persuadés. Voici qui lave définitivement la honte de la visite de Kadhafi à Paris.

Tunisie, Égypte (quel plaisir de voir l’ancien dictateur dans la cage des prisonniers lors de son procès), Libye maintenant… Et bientôt, inch’allah, la chute du tyran syrien, successeur de son sinistre père, de celui du Yémen… En attendant les autres, car il en reste plein, dans le monde entier. Notamment en Afrique noire. Le jour viendra où tous les spoliateurs et les assassins rendront tous des comptes à ces peuples.

Car il est vrai que tous les peuples du monde ont droit à la liberté, et aux respect de tous les droits humains.

Si l’Occident n’a pas vocation a intervenir partout pour rétablir ces droits, il reste qu’il faut cesser de soutenir  ces dictateurs, ne plus les inviter, avoir le moins de relations possibles avec eux et que les journalistes du monde entier  arrêtent de les appeler “Président”. Président de quoi?! Et qu’ils n’aient pas peur de faire des reportages sur la réalité de ces dictatures, sans attendre qu’elles tombent! Ici, au Bénin, mais aussi dans de nombreux pays africains, la propagande libyenne a fait des ravages dans les opinions publiques. Cadeaux, invitation des rois traditionnels d’Afrique en Libye où le mégalomane Khadafi s’est fait proclamé “Roi des Rois”, beaucoup de jeunes africains, désœuvrés et peu cultivés, voire analphabètes, sont sensibles aux “arguments” libyens, comme l’a montré notamment cette “manifestation” antifrançaise au Mali (foto ci-dessous) prise au début de la révolte libyenne. Peu d’entre eux connaissent, par exemple, les attentats de Lockerbie ou du DC 10 d’UTA, ou l’incroyable chantage contre les “infirmières bulgares”, pour ne prendre que les crimes les plus connus du fou libyen.

Il faut aussi que, dans ces pays ou, pour ne prendre qu’eux, les pays de l’Union européenne, que ce soit les États ou les collectivités locales (qui donnent beaucoup pour aider au développement) fassent de la pédagogie. Qu’elles fassent mieux connaitre (ou plutôt fassent connaitre, car souvent ce n’est pas le cas)  leurs actions et exiger, par exemple, que les autorités locales affichent publiquement (sur les panneaux de chantier notamment), le montant et l’origine des aides versées.

Il faut aussi encourager les oppositions démocratiques dans ces pays. Leur montrer qu’on est avec eux.

Merci aux rédactions de  France 24 pour la qualité de leurs reportages.

EV

Partagez cet article