Succès de la “Fête champêtre” de l’UMP Nord Seine-et-Marne

Les militants, pendant "La Marseillaise"

C’est clair, Yves Albarello est déjà en campagne et mobilise ses troupes. Le député maire de Claye-Souilly, dont la circonscription s’est “déplacée” vers le nord depuis le redécoupage a organisé, samedi dernier, une “fête champêtre” (à Dammartin) à laquelle ont assisté environ 700 militants et sympathisants du parti présidentiel. Les deux circonscriptions, celle détenue, de fait par Albarello (voir ici) et celle de Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP et député maire de Meaux étaient réunies ce jour-là.

Yves Albarello, en grande forme !

Une fois celui-ci arrivé, Yves Albarello a fait un discours introductif enthousiaste, que vous pourrez lire ici. Enthousiaste et offensif : il a taclé la gauche qui s’approprie le succès de la “gare du Mesnil”, mais aussi a mis en garde contre “les illusionnistes et les saltimbanques” qui risquent d’alourdir la dette de la France. Il a annoncé sa volonté de “reprendre” Dammartin à la gauche.

Copé était en forme aussi. Dans un discours sans note, il a fait un tour

J-F Copé avec Michel Mouton, maire de Longperrier

d’horizon sur les problèmes politiques du moment. Dette, Libye, mais aussi (surtout)  échéances électorales à venir. S’agissant des sénatoriales, il a fustigé la liste concurrente déposée par Yves Jego, qui risque bien de couter un siège à l’UMP. S’agissant des prochaines législatives, il a mis en garde contre un éventuel “vote sanction” en faveur du Front national, se souvenant bien de sa défaite de 1997, à la faveur d’une triangulaire. Il a répété que l’UMP ne ferait jamais alliance avec le FN.

Mon avis : la bataille est partie !

Réunir 700 militants, de nos jours, ce n’est pas courant et , à ce titre, la fête champêtre était réussie. Même si (et il n’y a pas qu’à l’UMP), la moyenne d’age des participants était bien élevée. Peu de jeunes, à part la poignée de militants de l’UNI venue acclamer Copé (on a entendu “Copé Président”…). Il faudra un jour que les partis se débrouillent pour attirer la jeunesse. Faut dire qu’avec le spectacle des affaires en cours, de DSK au procès de Chirac en passant par l’Oréal, les retrocommissions “pakistanaises”, les valises de billet africaines, les arrangements de la mairie (PS)  de Paris avec l’UMP, les magouilles marseillaises, (et la liste serait longue),tout cela ne donne guère envie.

Pourtant l’implication des jeunes dans le débat politique, voire leur engagement est nécessaire pour améliorer notre société et surtout préparer LEUR avenir.

Il reste que Yves Albarello (voyez son nouveau site “Albarello 2012“, très bien fait cette fois), dont on sait ici combien nous l’apprécions, a le grand mérite de provoquer le débat, de faire des propositions pour notre territoire, d’occuper le terrain. Ça change car il n’y pas beaucoup de parlementaires, ici, dans le Grand Roissy, qui se bougent vraiment.

EV

Partagez cet article

Ca bouge à Gonesse: la ZAC “Entrée Sud” se remplit à vue d’oeil

Leroy Merlin Gonesse ouvrira en octobre

Gonesse est un des grands territoires de l’avenir du Grand Roissy: à l’instar de Tremblay ou du Mesnil-Amelot. Avec son “Triangle” (et sa future gare “Grand Paris” ) en pleine gestation, mais aussi avec sa ZAC “multi-sites”, dont les premiers immeubles d’habitation, bien réussis, sont sortis de terre, et sa ZAC “Entrée Sud”, une nouvelle zone d’activité économique (17 ha), hyper bien placée, que nous avons visitée vendredi pour en rendre compte dans la prochain RoissyMail le Mag.

Rendez-vous pris donc le jour-là, avec l’excellente Ilham Moustachir, maire-adjointe chargée des affaires économiques, et le non moins excellent Vincent Bryche, ancien directeur des affaires éco à la mairie, aujourd’hui  Directeur général adjoint des Services, à 10H devant le nouveau “KFC” de Gonesse. J’étais en compagnie de mon cousin Alain que nombre d’entre vous connaissent, venu nous rendre une visite de 24h expresse, son boulot de traiteur à Epinal ne lui permettant pas plus, à notre grand regret.

J’aime la façon dont Ilham rempli sa mission: cette jeune adjointe (c’est son premier mandat) a tout compris: elle informe les Gonessiens des emplois créés (et ça marche), mets en relation les entreprises entre elles (ça marche aussi), bref elle fait du développement éco. Manque plus qu’elle trouve un responsable du service économique (poste toujours à pourvoir, ça parait incroyable que les candidats ne se soient pas bousculés) et une page “éco” digne de ce nom dans le site web de la ville et ce sera parfait.

Ilham et Julien Dos Santos, chez Delta Café

On voit tout de suite des chantiers partout, certains en finition, à l’instar du fameux “Leroy Merlin”, dont l’ouverture est imminente, d’autres à leur début comme un ensemble hôtelier “Kyriad Première Classe” (105 chambres) ou un futur supermarché “Dia”. A coté vont s’ouvrir deux nouveaux restaurants: un “Casa Gourmande” concept asiatico-argentin, si ‘ai bien compris: voir ici) et un Coréen. Ça c’est pour la partie “commerciale”. De nouvelles entreprises se sont installées dans le complexe PME “Aeropark” (56000 m2 HON), désormais terminé. Parmi elles, nous avons visité l’entreprise Novadelta France, qui commercialise entre autres le fameux café Delta, bien connu des restaurateurs. Nous avons été fort bien reçus par Julien Dos Santos, qui est par ailleurs conseiller municipal de Gonesse), l’attaché de direction. Novadelta appartient au groupe portugais Nabairo, fondé voici 50 ans par M. Nabairo, dans son fief de Campo Mayor. Vous en saurez plus sur le site portugais du groupe ici. Ils distribuent aussi du vin et des olives. Ça à l’air d’être une très belle entreprise, dont le marché est européen.  Voir aussi un site en français (en “belge” plutôt…) en cliquant ici.

Nous avons aussi visité rapidement les dirigeants du  nouvel entrepôt de Sedifrais, la société qui approvisionne en produits frais les Casino, Franprix et autre Leader Price.

Mon cousin Alain, Ilham et Vincent Bryche, devant l'entrepôt de Sedifrais

Le bâtiment a été construit en un temps record et l’activité a commencé en aout.

Puis une visite rapide (tout cela était improvisé) chez un nouveau du “catering” : Uppersky Catering. Cette jeune société, spécialisée dans le “catering haut de gamme” pour les avions d’affaires du Bourget est plus que remarquable (voyez leur site ici).

Jean-François Rambroul, Ilham et Vincent Bryche, Pierre Rambroul

Elle a été créée par deux frères, Pierre et Jean-François Rambroul. Le premier (ESC) est spécialisé dans le marketing et la vente (il a travaillé dans le secteur du luxe) et le second est un cuisinier de haut rang, qui a travaillé avec des “étoilés” et dans le yachting, d’où il a tiré une grande expérience. Ils iront loin, à mon avis. Nous reviendrons sur cette entreprise dans le prochain magazine.

Puis, à côté, visite tout aussi rapide dans l’entreprise ABI, spécialisée dans les lampes et les appareils d’éclairage qui avait été inaugurée cette année et dont nous n’avons pas eu le temps de rendre compte. Malheureusement car c’est aussi une entreprise intéressante, qui s’adresse au marché national. MM Sébastien Bonneville, président et Marc Froger, Directeur général adjoint nous ont eux aussi fort bien reçus, malgré l’heure tardive. Nous reviendrons aussi sur ABI dans notre article du prochain Mag.

A noter encore que, à la pointe Est de la ZAC, deux nouveaux hôtels sont programmés : un Ibis (98 chambres) et un Etap Hôtel de 95 chambres (un changement d’enseigne est prévu pour ce dernier), ainsi que les restaurants suivant: Pizza del’ Arte, La Boucherie,et El Rancho.

C’est pas mal, non?

EV

Partagez cet article

Fête du Grand Roissy ce mercredi midi

La dernière fête, à la Ferme du Manoir. Ici c'est (de dos) M. Corneille, conseiller général, qui parle

Ça fait partie de la tradition, désormais. A chaque édition de la carte économique du Grand Roissy, nous organisons une fête pour l’évènement. Car c’en est un : la carte éditée par notre agence VPP est un document, toujours unique à ce jour, qui permet de mesurer l’évolution du “pôle” comme on disait avant, sur les plans économique, administratif et d’aménagement , dans l’espace et dans le temps.

Fêtes donc. Je me souviens (et certains “anciens” lecteurs s’en souviendront aussi) de la première, en 1997, qui se déroula dans le beau salon Concorde de l’hôtel Hilton CDG: nous avions même retransmis en direct sur Internet la cérémonie, organisée avec la société “Auguste Thouard”, qui avait réuni  200 personnes.

Les dernières se sont déroulées à Epiais-lès-Louvres, souvent à la Ferme du Manoir, car l’endroit se prête bien à ce genre de cérémonie: belles salles campagnardes, beau parc avec piscine, le tout à quelques encablures de la piste nord de CDG.

La prochaine se tiendra donc mercredi midi. Comme à l’accoutumée, j’ai proposé à quelques élus de prendre la parole. Sans a priori ni “dosage” politique (ce n’est pas le genre de la maison), mais en faisant appel à ceux qui se sont particulièrement distingués pour faire avancer les choses dans le Grand Roissy.

C’est particulièrement vrai pour Yves Albarello qui, depuis le nouveau découpage des circonscriptions électorales dans le nord 77  s’est grandement investi en faveur de la région aéroportuaire : il fut le rapporteur efficace de la loi “Grand Paris”, en assure le suivi, et  s’est admirablement battu pour obtenir la gare du Mesnil-Amelot, dont les répercussions iront bien au-delà du seul nord seine-et-marnais. Récemment encore , il a déposé une proposition de loi visant , et c’est heureux, à assouplir les règles parfois ubuesques du PEB.

François Asensi, lui, a réussi à créer la CA Terres de France, ce qui n’est pas rien, et contribue efficacement à la définition du futur contrat de développement territorial de concert avec  la CC Roissy Porte de France, montrant ainsi son sens de l’intérêt territorial général, au-delà des clivages politiques.

Quant à Luc Broussy, maire adjoint de Goussainville et conseiller général (PS) du Val d’Oise, il a été l’artisan de la future adhésion de Goussainville à la CC Roissy Porte de France, mettant fin ainsi à l’isolement historique de cette commune. Et devrait jouer un rôle de premier plan  dans les législatives à venir.

Nous avons invité les nombreux annonceurs de la carte, nos clients, nos amis, les acteurs du “Grand Roissy”, des élus, des chefs d’entreprises, la presse et certains lecteurs fidèles. Si d’autres souhaitent participer à cette fête sympathique, n’hésitez pas en nous en faire la demande, nous accepterons volontiers, dans la limite des places disponibles (mais rapidement, SVP).

Isabelle Rusin, maire de notre beau village d’Epiais, accueillera, avec votre serviteur, tout ce beau monde. Ça sera l’évènement de la rentrée!

EV

Et à l'extérieur...
Partagez cet article