François Hollande, pas mou, dans une PME de Le Thillay ce matin

A peine sorti de son débat “primaires” d’hier soir et de son interview de ce matin sur Europe 1, François Hollande avait choisi une “PMI” de la commune du Thillay (95) pour évoquer ses propositions de soutien aux PME et singulièrement les PME “innovantes” comme la société Jacret, une entreprise familiale  installée dans la ZA “Haute” du Thillay.

Une nuée d’élus et de journalistes attendaient l’ancien premier secrétaire du PS qui est arrivé en compagnie de Didier Arnal, conseiller général et animateur (heureux puisque Hollande est arrivé en tête des primaires dans le Val d’ Oise, alors que le secrétaire fédéral soutient Martine Aubry) de la campagne dans le département (voyez ce qu’en a dit l’Express.fr quelques minutes après)

J’ai eu plaisir à revoir l’ancien président du Conseil général du Val d’Oise (que j’aime bien) et je me suis souvenu d’une discussion qu’on avait eu ensemble, voici à peine un an… On parlait des prochaines présidentielles, à gauche (au PS) et je lui avais fait part de mes doutes quant à un possible candidat plausible, hormis DSK (c’était avant la suite du  Sofitel) . Il me laisse deviner… J’avais alors évoqué tous les noms possibles, sans même celui de Hollande, au quel je ne pensais pas une seule seconde. Comme quoi…

Parmi les élus, on notait la présence de Robert Hue, sénateur du Val d’Oise (ancien secrétaire national du PCF), du maire d’Argenteuil Philippe Doucet, d’Alain Louis, maire de Goussainville, J-P Blazy, maire de Gonesse, Luc Broussy, conseiller général…

F.Hollande et le maire de Le Thillay, G. Delhalt

J’ai voulu savoir si Hollande était ” mou”

Hollande fut chaleureusement accueilli par le maire (DVG ou PS, je sais plus) de la ville Georges Delhalt (dont la pleine forme ne se dément pas). A cet instant, j’ai parlé au candidat et lui ai demandé si je pouvais lui serrer la main, histoire de voir s’il était molle ou pas. On a ri et ma foi, c’était une franche poignée de main.Voyez, plus bas le reportage de VO TV où on voit la scène…

Cool, j'vous dit..


François Hollande au Thillay par vonews

“J’aime pas le terme “patron”

Arnaud Curet, un des fils des fondateurs de l’entreprise Jacret, et directeur de l’Innovation l’a également accueilli. J’ai entendu (j’étais aux premières loges) que le patron tutoyait Hollande, comme quoi cette entreprise, certainement admirable, n’avait pas été seulement choisie parce qu’elle avait bénéficié d’une aide régionale dans le cadre de l’opération “PM’UP“.

D’ailleurs, la présence du tumultueux, sinon baroque,  Rachid Adda, ex conseiller régional (de gauche, genre “ex chevènementiste”, faute de mieux) et qui avait monté de dossier de Jacret pour la subvention “PM’UP”, montrait bien que l’entreprise était “amie”. Comme quoi on peut-être un bon patron ( Arnaud Curet me disait qu’il n’aimait pas le terme… ça devient compliqué au niveau de la sémantique ! ) et voter socialiste…

François Hollande s’est ensuite dirigé dans le hall de l’entreprise et a visité les laboratoires. Quelques minutes après, la délégation est ressortie et les prises de paroles ont pu avoir lieu.

Hollande, entouré de (à gauche) de J-P Blazy, D. Arnal et (à droite) de A.Curet, R. Hue et L. Broussy

Arnaud Curet a fait un très bon discours, que je vous invite à lire ici. L’entreprise (10 personnes) est l’inventeur notamment des solutions adhésives “Aderis” : des technologies de pointe utilisées notamment dans l’industrie ferroviaire ou spatiale. Il a souhaité, alors que le “crédit ‘impôt recherche“, crée par la gauche (Fabius, 1983) fait débat, que celui-ci  soit d’avantage accessible aux PME.

François Hollande lui a répondu en lui disant qu’il admirait son  entreprise et qu’il prenait l’engagement que  “le crédit d’impôt recherche” soit élargi aux PME (ce qu’il est déjà,j’ai pas bien compris). Il a annoncé que, s’il était élu, OSEO deviendrait “la grande banque d’investissement de demain”, tout en respectant “la liberté et l’indépendance des entreprises”. Il a souhaité également la mise en place d’un “système de caution mutuelle pour éviter la mise en cause des biens personnels” des propriétaires d’entreprises. Et a conclu en mettant en avant son “contrat de génération“.

Mon avis : c’était bien sauf que…

François Hollande m’a fait une bonne impression. Plus naturel qu’à la télé. Sympa, il a pris vraiment le temps de parler avec tout le monde, d’écouter… Mais, je me marrais :  c’est qu’un tel discours, que l’impétrant a prononcé tout juste à côté de Robert Hue, ancien dirigeant communiste (et qui n’a jamais vraiment renié son passé, tout frais), qui opinait du chef à chaque phrase de son nouveau mentor, aurait pu aisément être tenu par … Nicolas Sarkozy.

On vit une époque formidable . C’est cool…

EV

Les zones d'activités de Le Thillay (foto: photothèque du Ceevo, via wikipédia)
Partagez cet article