Luc Broussy fait un pas de plus vers la candidature aux législatives et veut un SAV du Grand Roissy

Lundi dernier, Luc Broussy (conseiller général du Val d’Oise, maire adjoint de Gonesse) était invité sur le plateau de VO News TV . Son intervention a retenu notre attention (je l’ai même appelé pour le féliciter) tant ce qu’il a dit était clair, sans langue de bois. Pas le temps de faire plus de commentaire que ça, sinon que cet élu (et vous savez que je ne suis pas de son “camp”) continue son ascension dans le paysage politique local. Je vous invite à voir cette interview. Très positif sur “Le Grand Roissy”, il souhaite, après les “Rencontres” et les différentes initiatives prises en faveur du territoire que soit assuré le “service après vente” de tout cela. Sur ces points, il parle d’or et RoissyMail , dont, faut-il le rappeler (il semblerait que oui) la “ligne éditoriale ” est la promotion du développement (équilibré, bien sûr) de la région aéroportuaire, ne peut que se réjouir de la confirmation de l’émergence politique de cet homme (qu’il lise quand même ce que j’ai écrit sur le barreau de Gonesse). On n’a pas beaucoup d’élus de qualité ici !

Luc Broussy atteindra t-il sa cible?(foto "tirée " de son blog)

Et je ne regrette pas, bien au contraire, de l’avoir invité à prendre la parole à la présentation de la carte du Grand Roissy.

Il a confirmé , dans l’interview de VO News, son intention de se porter candidat aux prochaines législatives.

On va voir qui se présente à gauche et à droite (je ne vois pas qui pour cette dernière)  mais je n’hésite pas à dire déjà que ça vaudra mieux que Blazy ou, horresco referens, que Paternotte qui n’aura absolument rien fait de bien pour notre région. Qu’il s’occupe des affaires de Sannois et de son  fantomatique  Carex ! Et qu’il nous dise où en est son affaire de mise en examen pour “abus de faiblesse”, qui dure depuis… plus de 4 ans…

EV


VOtv invité Luc Broussy 07112011 par vonews

Partagez cet article

Le Val d’Oise a bouclé son schéma de coopération intercommunale. C’est le premier de France !

M. Maccioni, est préfet du Val d'Oise depuis janvier 2010

Le préfet du Val d’Oise, M. Pierre-Henry Maccioni, doit avoir depuis ce matin le même sourire que sur sa photo officielle.

C’est que ce matin a été adopté (à la quasi unanimité : 2 absentions) le Schéma départemental de coopération intercommunale du département dans le quel il est le représentant de l’Etat.

Vous pourrez lire le communiqué officiel publié à l’issue de la réunion de la Commission départementale qui a adopté ledit schéma. Communiqué joyeux car ce sera le premier département de France a avoir bouclé son affaire.

Atmosphère consensuelle, selon nos informations (nous n’avons pas pu être à la réunion ce matin, faute de temps… A quand la préfecture du Val d’Oise à Epiais-lès-Louvres? Venez, y’a d’la place !) tous  les élus, tant de droite que de gauche se félicitaient aussi du résultat du vote.

Les maires de Bonneuil et du Bourget “remontés”

Tous ? A part Jean-Luc Herkat , maire de Bonneuil-en-France, qui campe sur ses positions et qui est bien “remonté” vient-il de dire à RoissyMail : il n’est pas content et est prêt à aller jusqu’au  Conseil d’État au cas où on le forcerait à rejoindre la CAVal de France alors que le conseil municipal a délibéré en juin dernier contre le projet de Schéma qui le prévoyait.  M. Herkat préfère revenir sur la CA de l’Aéroport du Bourget, à la quelle il confirme on souhait de rejoindre et dans laquelle il voit une cohérence économique autour de l’aéroport d’affaire. Et de nous confirmer, au passage , que EADS de Gonesse va retourner sur l’aéroport du Bourget.

Et à part Vincent Capo-Canellas, le maire du Bourget, président de la CA du Bourget (et nouveau sénateur N.C) , tout aussi remonté. Il soutient ardemment le maire de Bonneuil et s’en prend à ceux “qui font des petites comptabilités au lieu de voir les cohérences intercommunales” vient-il de nous déclarer, en essence.

De quoi tempérer l’optimisme du préfet Maccioni … En tout cas bravo pour le Schéma…

EV

Partagez cet article

Où l’on reparle du monstre du “Loch G’nesse”. RoissyMail danse avec les Loup….

Le tracé du futur ex- barreau ferré de Gonesse (coût : 400 patates !) Cliquez pour voir le site de la CONCERTATION )

Le tracé du “futur” barreau ferré de Gonesse a une forme de serpent. Et ce n’est sûrement pas pour rien: c’est un véritable serpent de mer ! Une créature étrange comme seuls les apprentis sorciers politiciens savent en imaginer. Pire que le monstre du Loch’Ness On en parle depuis au moins 1998 et c’est devenu un enjeu politique. Jusqu’à récemment, plus personne ne s’en occupait, mais désormais c’est à celui qui en fera le plus pour créer cette liaison de 9 km supposée … lutter contre le chômage. Pour un cout évalué à 300-320 millions d’euros + 30 millions pour l’achat de deux trains, sans compter les anciennes études, aujourd’hui obsolètes. Et sans compter le prix du fameux BHNS, une ligne de “Bus à Haut Niveau de Service“, qui devrait “servir” à la même chose : 30 millions de plus (sans compter les acquisitions foncières et le matériel roulant !). Vous pourrez voir tout ça sur la page idoine du STIF ici.

Regardez-bien : Nessie a à peu près la forme du barreau de Gonesse.

Soit 380 millions d’euros (plus donc les acquisitions foncières etc. du BHNS), plus les coûts des multiples “concertations” celle du BHNS (voir ce que nous en avions dit dans RM 589). Et encore, on a eu chaud ! Pour la liaison ferrée, la Commission nationale de débat public a heureusement jugé inutile de faire un “débat public” (pourtant obligatoire pour tous les équipements d’une valeur de plus de 300 millions) estimant que ce sujet avait été amplement débattu lors de la consultation sur le barreau picard (voir la décision ici). Mais on fera quand même une mini consultation avec, grands dieux, un “garant”. Le site de la consultation est à voir ici , vous pouvez toujours vous amuser…

N’empêche ! Plus de 400 millions pour faire 9 km ! Un ancien préfet du Val d’Oise (vous pouvez me croire…) s’était posé des questions sur ces projets.. Ça va faire cher le chômeur en moins* !  D’autant que le financement de tout ça est loin d’être bouclé. Et c’est loin d’être sûr que ces équipements puissent diminuer le chômage… Que les élus (certains, du moins) de l’Est du Val d’ Oise aillent donc voir du côté d’Aulnay ou des autres villes du 9.3 desservies depuis des lustres par le RER B (toujours en gréve, au passage). On sait très bien que le problème de ce qu’on appelle pudiquement “l’employabilité” est ailleurs.

Les p’tits loups à l’affut

Voyez en détail en cliquant. C'est fou !
Voyez ça en détail en cliquant dessus. C'est fou...

Comme on pouvait s’y attendre, la veille du début de la concertation (du 20 octobre  au 9 décembre), les p’tits vieux loups de Val d’Oise Environnement se sont prononcés contre le projet de liaison ferrée de Gonesse. C’est le contraire qui aurait été étonnant (comme ils avaient approuvé le barreau picard, mais c’était pour ne pas se mettre en porte-à-faux avec les majorités de gauche d’IDF et de Picardie) . Ils ont pondu un texte (à lire ici) qui, si l’on fait abstraction de leur hostilité globale à “tout” est assez intéressant. En séparant le bon grain (de la Plaine de France) de l’ivraie démago, on peut voir que  leur doc rappelle fort opportunément que de nombreuses liaisons de bus existent (notamment la ligne 23) vers Paris Nord 2, qu’elles ne sont pas toujours bien utilisées  et que l’amélioration  des ces lignes de bus suffiraient, à moindre coût, à remplir l’objectif, tant du BHNS que du barreau ferré (si j’ai bien compris).

Eh bien sur ces points, je suis bien d’accord avec eux (une fois ne sera pas coutume). Une suggestion à la meute ? Qu’ils fassent (ils en ont les moyens, ils sont subventionnés) une carte avec les différentes liaisons de bus Ouest-Est et, ça doit se trouver, le nombre de passagers pour chaque ligne. Ça devrait suffire à clore le débat…

Et je fais le pari : le barreau ferré ne se fera pas. Il est le fruit d’un jeu politicien, démagogue, d’un coût pharaonique. Passées les élections, tout cela sera remisé.

De nos jours…

EV

* Pour rire (mais pas vraiment): si on avait (ce qu’on a pas) les 400 millions d’euros, on achète des obligations italiennes à 7%. Ça fera en gros 2.8 millions d’euros d’intérêts par an. De quoi mettre à disposition pendant des années une belle voiture à (au moins) tous les chômeurs du Val d’Oise, dont on sait, évidemment, que c’est-parce-kil-zon-pa-de-caisse-kil-son-ochomdu…

Partagez cet article

Eloge du Karité, fruit de “vie”, produit fascinant mais… mal connu

Cuisson des noix de karité pour obtenir le précieux "beurre". (foto de Séidou, à Bembéréké) . Cliquez ici pour accéder au dossier

Une crème de 'L'Occitane", riche en karité

Pratiquement plus une pub (pour les cosmétiques ou autres produits de beauté sans que soit mis en avant la présence de karité , ainsi que le montre, par exemple, ce pot de crème de la marque ‘L’Occitane” . Et savez-vous que vous en mangez aussi? Dans le chocolat notamment. Mais comme pratiquement tout le monde, vous ne savez pas ce qu’est le Karité.

C’est un produit fascinant, magique même, qui est récolté seulement dans la bande subsaharienne. Et promis à un grand avenir. Vous saurez désormais tout , grâce à RoissyMail, en cliquant ici. Vous arriverez sur la rubrique Africa et vous pourrez lire les explications de Brice Boussari, voir les fotos transmises récemment par Séidou, en direct du Nord Bénin, et un article sur le business du karité écrit par votre serviteur.

“Natura” : une belle entreprise de cosmétique qui exporte ses produits jusqu’en Californie.

A propos de business, je vous suggère, en introduction, de regarder le film ci-dessous, trouvé sur le site californien “Outofafricashea” . Vous y verrez comment cette firme commercialise les produits vendus par une entreprise béninoise “Natura“, créée par Gilles Adamon, en 1994. Une “success story” reconnue.  Très beau film.

EV

Partagez cet article