Nord Seine-et-Marne: ça ne s’arrange pas !

Mais que fait Yves Albarello?

Dure, la situation politique et celle des élus du Nord Seine-et-Marne. Alors qu’il s’agit pour eux de se mettre en ordre de bataille pour élaborer un CDT (Contrat de développement territorial) autour de la future gare “Grand Paris” du Mesnil-Amelot (ce qui n’est pas acquis).

La presse locale a reçu hier matin un communiqué du député Albarello, que vous pourrez lire ici. En fait, il s’agissait, pour les communes du Nord Seine-et-Marne concernées (les 3 cantons de Dammartin, Mitry-Mory, Claye-Souilly) de mettre en place un outil, un “véhicule”, pour travailler sur ledit CDT (qui n’est pas encore acquis…). Une “association” d’élus… On aurait pu penser que ce soit Alain Aubry, maire (UMP) du Mesnil, élu président de ladite association qui diffuse ce communiqué… Mais c’est symptomatique de la situation politique de la droite ” nord 77 “.

Cette droite locale avait donc imaginé une structure associative, “associant” toutes les communes et la réunion “constitutive” s’est tenue mercredi dernier, en la mairie du Mesnil. Mais, et la simple lecture du communiqué le laissait penser, l’affaire a tourné court ! Les élus des principales villes (toutes de gauche, comme Dammartin, Othis, Villeparisis, Mitry-Mory,) se sont vues refuser un poste dans la direction de la future “assoc” lors de l’Assemblée constitutive…

Résultat des courses:  les élus de gauche ne siègeront pas dans cette structure et Bernard Corneille, maire d’Othis et conseiller général du canton de Dammartin, a l’intention de saisir le préfet de Seine-et-Marne pour mettre en place une structure représentative pour faire avancer le schmilblick… Un communiqué de presse est en préparation, dit-on à gauche…

Notre avis : mais que fait Albarello ? Le silence du maire du Mesnil…

On a du mal à suivre, depuis un moment, la stratégie de l’excellent député maire (UMP) de Claye-Souilly (c’est un chou-chou avéré de RoissyMail car il est dynamique, sympathique et qu’il se remue). Sur l’interco? Rien… Sur le CDT : pourquoi écarter, même s’ils ne sont pas de son bord, les maires des principales communes des 3 cantons et se réfugier derrière les “petites communes rurales” où, mathématiquement, le député compte une majorité de soutien ? Reprendre la main, artificiellement, sur le territoire de la nouvelle circonscription ?  En l’absence d’explications publiques claires, tant du député que de son ami UMP le maire du Mesnil, élu président de la future ex association, il y a de quoi se poser des questions !

Moi, j’ai un avis (j’suis bête, c’est mon titre…) : la droite locale, hormis le dynamisme d’Albarello, n’a ni stratégie territoriale cohérente, ni personnel politique pour en porter une éventuelle. Et a toujours en travers de la gorge la victoire d’une coalition de gauche à la CC Plaine de France qui, personne ne peut dire le contraire, a fait preuve depuis les dernières municipales d’une série d’actions et de déblocages de dossiers qui pourrissaient depuis des lustres sous l’ancienne majorité de “droite” , si mal présidée par feu le maire de Mauregard, Jean Huraux. Et a mal digéré la chute de l’ancien maire de Saint-Mard, ancien conseiller général (RPR, puis UMP), ancien député (lors de sa suppléance de Copé, devenu ministre) et actuellement suppléant de Copé, qui n’est plus député de la circonscription et qui, hormis ses blagues et ses poignées de main, n’a rien fait (ni dit, surtout lorsqu’il siégeait à l’Assemblée nationale, j’en ai déjà témoigné) de concret pour le territoire.

Bref, comme souvent pour la droite, celle, vieillissante,  du Nord Seine-et-Marne (je les connais tous !) souffre d’une carence conceptuelle.  Et cela vaut pour la “relève” : tant le maire du Mesnil (qui ne dit rien publiquement) que celui (de l’appel manqué) de Marchemoret.  “Les chiens aboient, la caravane passe”, disent-ils tous en chœur, à l’instar de leur patron parlementaire. Mais derrière ces rodomontades, pour l’instant, il n’y a rien…

Si Albarello pense pouvoir ainsi commencer sa campagne  pour les législatives, je pense que c’est mal parti (bon, c’est vrai, y’a personne en face…). En tout cas, c’est mal parti pour le CDT, car la réussite de celui-ci, comme ça se fait partout ailleurs, est conditionnée par le consensus politique et territorial…

EV

Partagez cet article

Maurice Leroy VRP du Grand Paris à Hong Kong, au MIPIM Asia

Maurice Leroy au Mipim Asia, aujourd'hui

L’excellent ministre de la Ville, en charge du Grand Paris, M. Maurice Leroy était ce jour au MIPIM Asia, qui se tient à Hong Kong du 15 au 17 novembre. Il a fait un discours enjoué, axé sur le Grand Paris, que vous pourrez lire ici. A voir aussi, l’interview du ministre à ce sujet sur le site “Aujourd’hui la Chine”

C’est une bonne chose, car le MIPIM Asia est un grand moment de rencontre avec les opérateurs immobiliers du monde entier, et asiatiques en particulier (ils ont de l’argent, eux ).

Nos tribulations à Hong Kong…

Et on pourra regretter, bis repetita placet, que le Grand Roissy ne soit présent là-bas. Et on pourrait ! (sight…!)

Un mot sur Hong Kong, qui est une ville formidable, raffinée et où les gens travaillent dur pour bien vivre. Nous l’avions découverte à l’occasion de l’ Air Cargo Forum, qui se tenait en 2003. Nous en avions rendu compte dans le BN 16, que je vous invite à relire en cliquant sur l’image à côté. Excellence, optimisme…  Et j’en garde (anecdote) un bon souvenir : je porte encore, de temps en temps , une chemise bleue que j’avais fait confectionné , sur les conseils de l’excellent David Elbaz (retraité d’ADP fret, toujours lecteur de RoissyMail, grand salut à vous cher M. Elbaz) à Kowloon. Excellente qualité : 12 ans après, à peine usée, et avec mes initiales brodées. Je n’ai jamais eu une chemise d’aussi bonne qualité en France, quel que soit le prix…  Un moins bon souvenir : 80 euros perdus en moins de deux minutes dans un casino de cette incroyable et magnifique  Macao, où j’avais mangé les meilleurs “pasteis de nata” que je n’ai jamais mangé…

EV

Le très beau drapeau de Hong Kong
Partagez cet article

Prochaine séance du Conseil général du Val d’Oise: les rapports désormais en ligne !

Eh bien , on peut dire que c’est grâce à votre RoissyMail (voir ce qu’on avait écrit à ce sujet ici): les rapports concernant les délibérations en projet sont désormais disponibles avant la séance. Ils ne sont pas encore sur le site du CG , mais devraient l’être bientôt. Mais ils ont été envoyés à la presse et nous vous les mettons en ligne : vous pourrez les trouver ici .

Parmi les points à l’ordre du jour de la séance du 18 novembre (que vous pourrez suivre en direct , dès 9h, sur le site du CG):

– la répartition, pour les “communes défavorisées”, du Fonds départemental de péréquation de la Taxe Professionnelle

– une décision modificative du budget 2011

– une subvention à Debitex

– une “subvention exceptionnelle” de l’État au Val d’Oise: 8.6 millions d’euros.

– des mesures en soutien au commerce local pour certaine collectivités…

Le tout sous une situation financière tendue. Le CG est en effet très endetté, comme le montre cette vidéo de Gérard Seimbille, vice président chargé des finances. On a un peu de mal à comprendre, qui de l’ancienne majorité de droite, la majorité de gauche (2007-2010) et la nouvelle majorité de droite est responsable de l’endettement. On espère que l’opposition de gauche (le groupe “Vous” ) pourra, au moins pour les lecteurs de RoissyMail, nous donner son point de vue…

Budget 2011 – Interview de Gérard Seimbille -… par CGValdOise

Une information efficace des citoyens

C’est donc une  bonne chose et le conseil général pourra faire aussi des économies de papier pour ces rapports volumineux. J’ai gardé tous ceux que je reçois depuis des années: une montagne!

Il faudrait aussi, mais je sais que les services y pensent, non seulement retransmettre la séance en direct, mais laisser le film visible APRES la séance. Et mieux encore, le découper point par point. Comme le fait si bien la petite commune de Saint-Pathus (77) : c’est très efficace et c’est à voir ici.

EV

Partagez cet article

La nouvelle carte des intercommunalités du Val d’Oise

Cliquez pour voir la carte en grand.

En complément de notre article dans RM 608, voici la nouvelle carte de l’intercommunalité adoptée à la quasi unanimité par la CDCI. Et, en dessous, une autre carte, celle du maquis des “différents syndicats” dans le département.

Ces cartes sont en ligne sur la page spéciale (très bien faite) consacrée à l’interco, sur le site de la préfecture du Val d’Oise. Allez y faire un tour: y’a tout pour comprendre… Je vous y ai téléchargé deux docs importants: l’un, superbe, qui explique tout sur le schéma 95, interco par interco, les enjeux, avec des cartes, des explications… L’autre est un guide pratique , édité par le ministère chargé des collectivités territoriales sur la réforme. Très bien fait aussi.

Avec ça, vous serez incollables sur un sujet aussi passionnant que compliqué…

EV

Idem
Partagez cet article

“Coeur économique Roissy Terres de France” : “Tremblay ” et “Roissy” ensemble au SIMI

C’est une bonne nouvelle. Si, une fois de plus, l’ensemble du Grand Roissy ne sera pas visible au prochain SIMI, cette année la CC Roissy Porte de France et la CA Terres de France (Tremblay Sevran Villepinte) vont exposer en commun dans le désormais fameux salon de l’immobilier d’entreprise qui se tiendra Porte Maillot du 30 novembre au 2 décembre.

Ces deux intercommunalités travaillent déjà ensemble à l’élaboration du Contrat de Développement Territorial commun, dans le cadre du Grand Paris. Et cette alliance se prénomme “Cœur économique Roissy Terres de France” (CERTF)

La ZAC “Sud CDG” a désormais un nom : AEROLIANS. Le projet de “Colisée”.

Dans sa dernière livraison, la lettre de “Roissy Développement” précise que désormais que CERTF, qui regroupe les communes concernées directement par les projets et le CDT (Roissy-en-France, Le Thillay, Vaud’herland,Villepinte, Tremblay, et, désormais, Goussainville, qui vient d’adhérer à Roissy Dév) “assureront désormais une promotion territoriale commune, dans l’esprit de leur coopération engagée au titre du Contrat de Développement Territorial”. Ce qui laisse espérer d’autres actions communes, notamment au prochain MIPIM. Vous pourrez prendre connaissance ici du document de synthèse  publié  récemment par Roissy Dév.

“Roissy Terres de France” (diminutif du CERTF) assurera donc la promotion des importants projets situés sur son territoire, ITC (World Trade Center), ZAC Sud Roissy, Grands Champs à Le Thillay etc. Et la fameuse ZAC “Sud Roissy” (Tremblay) qui ne s’appelera donc pas “Paris Nord 3”, mais répondra désormais au nom (plutôt ésotérique, les  “pros” du marketing ont encore frappé) de AEROLIANS. Et, s’agissant de celle-ci, CERTF assurera la promotion d’un projet qui tient beaucoup à coeur à François Asensi, député, maire de Tremblay et président de la CA Terres de France: le Colisée, une immense salle “multifonctionnelle” qui pourra accueillir 15 à 20 000 spectateurs. Voyez ici le document de présentation du Colisée, préparé par la CA.

Notre avis: Bravo ! Mais…

On ne pourra que se réjouir de cette coopération entre les deux interco au destin désormais lié et de leur volonté de promouvoir désormais ensemble les nombreuses opportunités de leurs territoires. Il reste que CERTF, s’il est une partie importante du Grand Roissy, il n’en est qu’une partie. Les opportunités de la partie seine-et-marnaise du pôle resteront “cachées” , et la CA de l’aéroport du Bourget, comme d’habitude, restera dans son coin, notamment au Simi. Idem pour Gonesse, son Triangle et ses autres ZA…

Il est donc regrettable qu’un organisme comme “Hubstart Paris”  ne se donne pas les moyens, comme son objet le voudrait, de réunir tout le monde pour assurer une visibilité globale du Grand Roissy, qui pourrait davantage inspirer les investisseurs (et même les écrivaillons de l’Elysée..). La page de son site web sur le SIMI (au quel il ne participera pas en tant que tel, sinon une “présence” sur le stand de la Seine-Saint-Denis) est d’ailleurs éloquente à ce sujet.  C’est bien dommage. Bah, ils sont en train de faire une carte électronique du Grand Roissy, c’est toujours ça…

Pour revenir à “Cœur de Roissy Terres de France”, il faut aussi saluer l’action des élus des deux interco concernées. Les dirigeants de Roissy Porte de France sont à droite et la CA Terres de France est bien à gauche. Cela ne les a pas empêché de se mettre ensemble pour travailler efficacement sur le développement. La droite “nord-seine-et marnaise” ferait bien d’en prendre de la graine.

EV

Partagez cet article