Inauguration enthousiaste des locaux de la Société du Grand Paris, à Saint-Denis

A la tribune, Maurice Leroy avec les dirigeants de la SGP et les membres du conseil de surveillance

Lundi dernier, tout le Grand Monde du Grand Paris était réuni, à l’invitation de la Société du Grand Paris (SGP) pour inaugurer ses nouveaux locaux dans l’immeuble “Cézanne”, en plein cœur du “Saint-Denis moderne” : la plaine du Landy-Pleyel. Aux côtés du “ministre du Grand Paris”, Maurice Leroy,  du préfet de Région A. Canépa d’André Santini, président du Conseil de surveillance et d’Etienne Guyot, nouveau président du Directoire, J-P Huchon, président de la Région, les présidents des conseils généraux des départements franciliens (qui font tous partie de conseil de surveillance), le député Braouzec et le maire de Saint-Denis Didier Paillard sont montés à la tribune pour les allocutions.

Le préfet Etienne Guyot, président du directoire de la SGP

Etienne Guyot a cité quasiment tous les présents dans la salle et remercié tous les responsables qui lui ont fait confiance. Il a annoncé brièvement, avant qu’A. Santini n’y revienne, les décisions du Conseil de surveillance qui venait de se terminer dans les nouveaux locaux. Vous pourrez lire son discours ici, dans lequel il annonce qu’il faudra pour la SGP “continuer d’expliquer (ce qu’elle fait) et communiquer sur la mise en œuvre du projet”.

Consultation internationale pour  les gares du Grand Paris

André Santini, toujours en forme, a annoncé le lancement d’une consultation internationale pour choisir un architecte et une équipe pluridisciplinaire pour “définir les archétypes d’une nouvelle génération de gares de métro”. Et détaillé les décision du CS : lancement de nouvelles conventions et études pour l’Arc Est et prolongement de la ligne 14, finances prévisionnelles de la SGP, dont le budget est passé de 8.5 millions d’euros en 2010 à 35.1 millions en 2011 et sera de 171 millions en 2012, signe de la montée en puissance du projet GP. Vous pourrez voir les détails dans le dossier de la SGP ici.

Alain Aubry, pointant la gare du Mesnil, avec A. Santini, Y. Albarello et J-L Durand

Maurice Leroy décerne la note AAA +A au Grand Paris

Le ministre Leroy (derrière, c'est D. Paillard, maire (PCF) de Saint-Denis

Le ministre (NC) Leroy s’est lui aussi réjoui de la localisation du nouveau siège de la SGP, “au pied de ce qui sera une des gares les plus emblèmatiques du réseau”. Il a notamment rendu hommage aux deux rapporteurs de la loi sur le Grand Paris, présents à cette réunion: Yves Albarello (A.N) et J-P Fourcade, (Sénat). Revenant sur l’ensemble du projet Grand Paris Express, il lui a attribué, avec humour, non pas un “triple A”, mais un “quadruple A”: Avenir, Aménagement, Ambition. Et… Architecture a t-il insisté, faisant allusion à la consultation internationale (évoquée plus haut”: le Grand Paris est à la recherche de son Hector Guimard !  Lisez son discours ici.

Le cocktail qui a suivi a permis aux uns et aux autres d’échanger. On a pu rencontrer Yves Albarello, qui était accompagné de ses amis: Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot et Jean-Louis Durand, maire de Marchemoret, le maire de Montfermeil, Xavier Lemoine (intéressé au plus haut chef par sa future gare), Jean-Claude Boucherat, président du CESER, Vincent Eblé, le président du CG de Seine-et-Marne (et nouveau sénateur!), Hervé Dupont, DG de l’EPA Plaine de France, venu en voisin…

Le Grand Paris Express: un beau et grand projet consensuel ! C’est rare et c’est bien !

EV

Partagez cet article

Un label pour les projets “Grand Paris” : il faut se dépécher !

La préfecture de Région vient de mettre en place une procédure visant à attribuer un “label Grand Paris” . Vous pourrez voir ça ici, sur le site de la préf’.

C’est important car vu la cote du Grand Paris, il semble bien bon, pour de nombreux projets du Grands Roissy, de s’estampiller ainsi.  Vous trouverez ici le cahier des charges qui dit tout.

Mais attention, il ne reste que 7 jours pour déposer une lettre d’intention et les dossiers complets devront être déposés au plus tard le 9 janvier.

Partagez cet article

Europa City: le comité de pilotage précise le projet, toujours aussi impressionnant

Une nouvelle vision d'Europa City, par l'architecte Manuelle Gautrant. Belle image !

Le Comité de pilotage (Copil) du projet Europa City, (co-présidé par le sous préfet d’Abzac et le maire de Gonesse, J-P Blazy) s’est réuni mercredi dernier. A l’issue, un communiqué a été publié et je vous conseille de le consulter ici car il recèle pas mal de précisions sur ce projet impressionnant porté par Immochan et qui avait été mentionné par le président de la République, dans son discours fondateur sur le Grand Paris.

Les aspects emploi, développement durable et culture étaient au menu du Copil. Les chiffres de 17500 emplois pérennes (11 500 sur le site et 6000 indirects) ont été confirmé, dit le communiqué, par le cabinet Sémaphores (mais le document indique aussi le chiffre de 12 600 emplois directs pendant la phase de construction -4 ans-…? J’ai pas bien compris,je vais demander des précisions…)

Question “DD”, Europa City veut se doter d’un “agenda 21″ a priori avec les conseil du cabinet spécialisé Etik Presse. Et coté culture, les choses se précisent : espace dédié au cirque, centre culturel, “Kitchen 21” et “Plug-in”, salle de spectacles, et “Künsthalle”, centre de ressources européen… le tout conseillé par le cabinet Lord Culture.

Et puis confirmation des parcs à thème (ski,aqua), des restaurants, une dizaine d’hôtels, des magasins…

Voyez tout ça en détail dans le communiqué…

EV

Partagez cet article

Le Grand Paris en vedette du SIMI

Grand Paris par ici, Grand Paris par là, “au cœur du Grand Paris”… Assurément, le Grand Paris aura été la vedette du SIMI, qui se termine aujourd’hui. Beaucoup de stands vantaient leur appartenance au Grand Paris (quitte, pour certains à en avoir une vision élargie… Deux conférences y ont été consacrées hier, et vous pourrez voir ici la présentation, instructive d’André Santini au cours d’une d’entre elles.

Il n'y avait personne à la "présentation" de l'ITC (projet de World Trade Center de Roissy)

On n’en dira pas autant du Grand Roissy, présent, comme d’habitude, en ordre dispersé. Certes, il y a désormais un stand commun “Tremblay-Roissy-Villepinte”, appuyé sur le futur CDT, mais sinon pas plus de visibilité globale du Grand Roissy que les années précédentes. Les présentations s’y rapportant directement, comme la ZAC “Aérolians” ou le Parc de la Goële, celle, décevante, de l’ITC (World Trade Center de Roissy) se sont faites dans des lieux différents, sans référence à l’ensemble de la région aéroportuaire.  Et pourtant, il faudra bien y arriver. J’y reviendrai.

Le SIMI, à voir l’affluence ces deux derniers jours, devrait être un succès, malgré la crise ambiante. On fera le bilan dans le prochain RM, en vous mettant des études récentes, plutôt réjouissantes sur l’immobilier d’entreprise. D’ici là, voyez les évènement qu’on a couverts.

EV

Partagez cet article

La Seine-Saint-Denis en forme

Toujours beaucoup de monde au “pot” du premier jour, au stand de la Seine-Saint-Denis (qui avait bien communiqué par des affiches dans le métro), qui comprenait outre SSDA, celui de Plaine Commune.

Francis Dubrac et Claude Bartolonne (foto) ont pris la parole, et une série de conférence aura ponctué les trois jours, dont celle de Hubstart, ce matin à 10h30 (où votre RoissyMail n’a pas eu le temps de se rendre…).

EV

Partagez cet article

Le Parc de la Goële et les projets de la CC “PGM” présentés pour la 1ère fois au Simi

Le président Rigault présentant les projets de sa Communauté de communes
La charmante journaliste de TV 77 était là

Ça se tenait hier, sur le stand de Seine-et Marne Développement. La Communauté de Communes du “Pays de la Goële et du Multien” (dont le nom n’en fini pas de faire rire) a présenté (sérieusement) ses projets en matière d’immobilier d’entreprise. C’était la première fois que son président, Bernard Rigault (maire de Moussy-le-Neuf) se rendait au SIMI.

Il a présenté les ZA en cours et Catherine Dercourt (Rhéa) a précisé l’état (bien avancé, voir aussi ici ) du parc d’activités de la Goële, en présence de M. Quattrucci , un des investisseurs du site. Vous pourrez voir le visuel présenté ici: on y parle également des autres projets: Saint-Pathus, extension de Moussy-le-Neuf, le futur Parc de Longperrier… C’est très détaillé: y’a des affaires à faire en pagaille, pour tout l’monde  !

Mon avis : c’est bien mais…

On aurait pu penser que l’ensemble du nord seine-et-marnais (avec Plaine de France, Mitry, Compans, Villepa’ et même Claye-Souilly, mon cher Yves…) présente l’ensemble de l’offre, stimulée avec la gare Grand Paris du Mesnil-Amelot ! Si ça se faisait, les coûts de l’expo, ainsi mutualisés, deviendront faciles pour tous et tant la communication de tous que le marketing territorial avanceront à grands pas. Si vous ne le faites pas ensemble, vous allez  encore  tous pleurer que … tout se passe dans le 95 et le 93 !

C’est quand même pas difficile  ! EV

M Dometz, maire de Saint-Mard, M. Renucci et Mme Dercourt (Rhéa), M. Quattrucci (investisseur) et le président Rigault
Partagez cet article

Les François (Asensi et Delarue) ont présenté “AEROLIANS PARIS”

Luc Weizmann, architecte, urbaniste (coordinateur), F. Asensi et F. Delarue au SIMI
François Asensi tient beaucoup à son Colisée...

Ça aura été un moment fort du Simi, concernant notre région. La présentation du futur Parc d’activités “Sud CDG” a été faite sur le stand de l’AFTRP (l’aménageur), par le PDG de celle-ci et François Asensi, député, maire de Tremblay-en-France et président de la CA Terres de France.

Il était prévu que son nom officiel soit dévoilé au SIMI, mais comme Roissy Développement avait “fuité” le scoop dans un des ces documents (voir RM 609)… plus de scoop.

Pas de scoop donc, mais une belle présentation, que je vous conseille de consulter ici. Le future ZA s’étend sur 200 ha et 850 000 m2 de SHON (Paris Nord 2 en compte 1 million), et comprendra, outre la “Cité de l’Exposition”, qui sera construite sur 50 ha par VIPARIS, dans le prolongment du Parc d’Exposition de Villepinte, une zone dédiée aux activités internationale, des hôtels, une gare TGV et … le Colisée, l’aréna (salle de spectacle multifonctionnelle de 15 à 20 000 places) cher au cœur du maire de Tremblay. Et, tout à côté, Aéroville et CDG… Vous imaginez ? Voyez aussi  la plaquette de présentation ici . C’est le cabinet Lwa (Luc Weizmann, présent sur le stand)) qui conseille l’opération.

François Asensi aussi a présenté  le logo d’Aériolians, conçu avec les

L'effet papillon d'Aérolians

agences “Les architectes du nom” et ID Cube. Aéro évoque l’aérien et quelque chose de léger (bien que le projet soit lourd ! ndlr)  a indiqué le député maire et fait référence bien sûr à l’aéroport. “Lians” met l’accent sur le lien, le liant, et par effet de rime “l’intelligence, la confiance et la brillance ” (pas moins, ndlr ! ) . “Aérolians ainsi le dynamisme, l’efficacité et la modernité du projet, ainsi que sa vocation à relier les hommes” , a t-il insisté. Le logo est accompagné d’une signature bilingue: Terres d’échanges (traduit ou tordu ?)  en anglais par Business Hub…  Le logo représente un papillon, qui a été retenu pour ses vertus environnementales, mais aussi les notions de développement des entreprises, les flux (certains papillons font des milliers de km) et… “l’effet papillon” !!!

Mon avis : mais c’est bien, tout ça !

Aérolians: le plan. Remarquez en haut à gauche, la Cité "expo" et en bout des bureaux, le Colisée

Je suis ça avec d’autant plus d’intérêt que ce projet est un vieux projet. On l’évoquait déjà, lorsque je travaillais à la mairie de Tremblay, en 1992/93. Et on le mentionnait avec le regretté Simon Dawidowicz, alors adjoint aux affaires économiques, dans nos glorieuses “Visites du Nord”. Tout devrait aller vite maintenant. Le “PLU” de Tremblay est désormais adopté (ça a trainé…) et tous les acteurs directement concernés (“Tremblay, AFTRP, VIPARIS) semblent bien être cette fois sur la même longueur d’onde. Maintenant faut aller vite et vendre… Ca il ne faudrait pas que le papillon batte de l’aile…

EV

Partagez cet article

Dans les pages “régions” de l’Expansion, un article pas terrible sur “Roissy”

La "une" régionale de L'Expansion de ce mois-ci

Le très sérieux magazine économique L’Expansion serait-il en baisse de régime ? Il publie cette semaine en page “régions” (et en “une” dans le Val d’ Oise au moins, au titre tapageur que vous voyez ici) un… comment appeler ça, dossier? reportage? ou série de notes sous quelques fotos? Sur 6 pages, on découvre outre “les15” dirigeants de l’aéroport, les “15 patrons qui font “décoller l’activité”, les “10 politiques” les plus impliqués (on peut voir ceux-ci ici ), et en prime “5 inventeurs des services du futur” et “5 anges gardiens”.

Si l’on peut se réjouir (une fois n’est pas coutume) de cette édition qui a l’avantage de parler de “Roissy”, une lecture rapide de ces notes rédigées à la hâte et  pas toujours à jour est consternante. Dans les “politiques” (qui mélange élus et fonctionnaires), on voit qu’Asensi n’est en fait qu’un défenseur des expulsés, que Yanick Paternotte, qualifié “d’élu pragmatique” (!) fait des “propositions qui sont adoptées petit à petit”, et la dernière en date, selon les auteures (Elodie Grangié et Sabrina Ribein) du jus, serait… Carex (dont tout le monde sait qu’il est dans les choux). Patrick Renaud lui, se voit attribuer, pas moins, le titre de “père du Grand Roissy” (il va pas s’en remettre) au motif qu’il “devrait prendre la présidence (d’une supercommunauté) cet automne” !

L’article est ponctué d’à peu près (on apprend qu’il existe à CDG un “poste de police”, la PAF va se marrer) où de portraits approximatifs. Ainsi,   Zahra Rahmoune Dali, qui vient d’arriver à la tête du Campanile Roissy, se voit-elle bombardée “figure de proue des hôteliers”, pas moins ! Si les qualités et le dynamisme de cette charmante personne sont indéniables, et si figure de proue il devait y avoir, ça ne serait pas elle. Et le “Relais SPA”, dont on apprend qu’il a été inauguré … (ce qui est faux car ses promoteurs attendent l’ouverture de la 2ème tranche pour faire cette inauguration).

Le pompon : Marita Esclapez

Pas l’temps de tout écrire, mais le pompon c’est quand même, dans la  page “Inventeurs”,  la description de Marita Esclapez, qui devient carrément “l’initiatrice du mégacentre de congrès” (le projet de World Trade Center, à Roissy-en-France), ce qui est une grande bêtise. Elle représente le projet ici, effectivement, mais si elle en a été l’initiatrice, moi je suis l’évêque de Meaux !  Faut pas que Heinz Gloor tombe sur l’Expansion…

Ah ! les vrais journalistes !

EV

Partagez cet article