Séance vendredi au Conseil général du Val d’Oise, sur fond de polèmique entre A. Bazin et D.Arnal

Le conseil général du Val d’Oise se réunit vendredi 16 décembre. Pas mal de délibérations à l’ordre du jour, que le CG publie (c’est bien, et c’est grâce à moi) désormais bien à l’avance. Vous pourrez les consulter ici, avec les rapports qui vont avec: c’est toujours instructif. On notera un rapport “cadre” bien fourni en informations qui concerne la politique départementale d’appui au développement économique. On prendra le temps (?)  de vous en faire le résumé plus tard.  Sachez que le rapport prévoit que sera confié à l’ACCET la promotion du réseau des futures “Technopoles territoriales” et se verra doté, pour ce faire, d’un budget supplémentaire de 145 000 euros par an. Trois personnes seront embauchées.

Vous pourrez voir la séance du Conseil en direct sur son site et nous continuons à former le voeux de pouvoir visionner la séance APRES et, idéalement, point par point (comme le fait, bis repetita, la petite ville de Saint -Pathus -77- sur son site).

La subvention à l’ARD sucrée en 2012

Autre point “économique”, la reconduction en 2011 de la subvention départementale à l’ARD, l’agence de développement économique de la région IDF , soit 50 000 €. Mais ce sera, (comme pour le GIP Emploi…) la dernière fois. Les arguments développés dans le rapport (page 28 du document mis en ligne plus haut) tiennent la route (outre le fait que le président Bazin, dont la marge de manœuvre financières est réduite, cherche à faire des économies tout azimut).

Polémique sur la place du Val d’Oise dans le Grand Paris

Le président (div droite) Bazin justement, qui vient de réponde à une critique du nouveau sénateur (free-lance) UMP Francis Delattre, dont on connait l’inimitié qu’il porte à l’UVO, qu’il avait qualifié naguère d'”amicale bouliste”. Inimitié réciproque du Président Bazin qui n’avait pas apprécié le numéro de claquettes de Delattre dans l’affaire Ali Soumaré.

Cette fois F.Delattre a mis en cause ses “amis” du conseil général sur le Grand Paris, estimant que le boulot n’avait pas été fait. Réaction rapide d’A. Bazin dans un communiqué vengeur (à voir ici) au titre polémiste: “Francis Delattre partage avec Didier Arnal la même vision étriquée du Grand Paris”, qui été aussitôt suivie d’une riposte ‘mesurée)  dans laquelle il demande à son  prédécesseur “un peu de retenue“: c’est à lire ici.

Nul doute que la polémique continuera en début de séance, vendredi…

Mon avis : Arnal a raison

Depuis qu’il est revenu dans l’opposition, Didier Arnal se fend de communiqués à mon avis trop forts, s’agissant de l’action de la nouvelle majorité de droite Je m’en suis ouvert à lui en lui disant que cela nuisait parfois à sa crédibilité. Il ne m’a pas vraiment contredit…

Mais là, pour le coup, sa réponse à Bazin est correcte: on témoignera ici de deux choses :

– le peu (allez, l’absence) de vision, de stratégie globale en matière territoriale de l’ancienne majorité UVO, au pouvoir pendant 40 ans.

– sur ces entrefaites, est venu “l’annonce du Grand Paris” par N. Sarkozy. Et il faut reconnaître à Didier Arnal d’avoir fait (et bien fait) le maximum pour rattraper le retard et arrimer les parties les plus dynamiques du Val d’Oise dans le projet Grand Paris. Ce qu’a continué, et c’est bien, la nouvelle majorité UVO.

S’agissant du Grand Paris comme de la promotion territoriale, il conviendrait de cesser toute polémique (d’autant qu’elle est artificielle) qui montre une mauvaise image du département à l’extérieur. Le Grand Paris Express est désormais un projet consensuel, “bi partisan” comme on dirait aux US. Il y a bien d’autres sujets de clivages droite-gauche pour ne pas en rajouter.

Quant au nouveau sénateur, mieux vaut le laisser au Sénat…

Amen

EV

Partagez cet article

Législatives 2012 : Vigouroux se moque de Paternotte !

Denis Vigouroux (UMP) n'apprécie pas trop le tango de Paternotte

Le tango de Paternotte, toujours député (UMP) de la 9 ème circonscription du Val d’Oise (Roissy, Gonesse, Goussainville …) commence sérieusement à agacer ses propres “amis” politiques. Suite à ce qui est désormais public (mais les initiés comme RoissyMail le savaient depuis longtemps) , savoir la volonté du député, (élu de justesse dans la 9ème en 2007)  de filer vers une circonscription (la 6ème) où il aura plus de chance d’être réélu (voir ici), Denis Vigouroux, conseiller municpal et  leader de l’UMP à Gonesse vient de pondre un communiqué bien humoristique.

69…

Dans ce texte (à lire absolument ici) il soutient la candidature de Paternotte dans la … 6ème et suggère à la fédération UMP de commander un sondage pour savoir qui serait le meilleur candidat dans la … 9ème, en cas d’échec du “cheminot” dans la 6ème . Et Vigouroux de douter que les électeurs choisissent le maire de Sannois dans ce cas.

Dans un deuxième temps, selon nos informations (à confirmer), Patrick Decolin ne décolérerait pas : le maire (UMP) de Luzarches , conseiller général et président de la CC du Pays de France (qui est dans la 9ème) aurait pris position contre la danse de Paternotte, menaçant de se présenter lui-même aux législatives si l’autre fuyait à l’ouest.

Mon avis : je me marre !

Tout ce qui arrive (et c’est pas fini) je l’avais prévu. Paternotte, dont le bilan est squelettique dans la circonscription, voit ses principaux soutiens faire défection l’un après l’autre. Et beaucoup ne disent rien publiquement, vous pouvez me croire. C’est pas sérieux de considérer  les électeurs ainsi. Vivement qu’il parte car on a besoin d’un député qui travaille ici, on le voit tous les jours.

Le choix dans la 9ème va pas être facile. Et si Paternotte, ce qu’on lui souhaite, bis repetita, file à l’ouest (il l’est déjà vous me direz…) qui va porter les couleurs de l’UMP ? Patrick Renaud, me dit-on. Je réponds: il n’ira jamais. Decolin? C’est la victoire de  BB (Blazy-Broussy) assurée. Reste le petit Geoffroy Didier, (le ptit copain de Heurtefeux) qui avait été imposé à Vigouroux par Paternotte aux dernières cantonales et qui avait fait une campagne en dessous de tout et un score ridicule, poussant même des électeurs de droite à voter à gauche !). On peut deviner que les mêmes causes produiraient les mêmes effets. Elisabeth ??? Ça serait rigolo…

Coté centriste, il ne devrait y avoir personne (Guy Messager, maire de Louvres n’ira pas, dommage) , à part un “Tibi” éventuel qui ne compterait pas. Mais dans tous les cas, tant pour des raisons nationales que locales (quel spectacle de l’UMP locale !) le FN fera un tabac…

C’est pas glorieux.

EV

Partagez cet article

Novembre : bonne résistance d’Air France (la dernière grève a coûté 28 millions d’€),malgré une baisse importante du fret

Un A 318 arrivant à Roissy (foto AF)

Résultats en demi teinte, pour le trafic aérien qui nous concerne. Les chiffres de novembre d’Air France (à voir ici) ne sont pas trop mal: un trafic passager  en hausse (par rapport à nov 2010) de 2.5% (pour des capacité de + 1.7), malgré la grève des PNC qui aura couté la bagatelle de 28 millions d’euros (on est trop riche en France…).  En revanche, le fret continue sa baisse: -8.1% (pour des capacité en baisse pourtant de 2.3!). Ce n’est pas une bonne nouvelle pour CDG, qui est le leader européen du fret aérien.

Inquiétudes pour Air France et les cies européennes dans leur ensemble

On est inquiet pour Air France, et on a du mal à comprendre ce qui se passe: la stratégie du hub (qu’on avait reproché à la  Cie de tarder à mettre en place) est elle toujours bonne, si l’on pense à l’ouverture des escales en province, destinées à faire du “point à point” pour tenter de contrer les “low coast” ? Si l’on diminue les liaisons “hub” ne risque t-on pas de déshabiller celui-ci ?  Si l’on rajoute la concurrence, diablement efficace des compagnies du Golfe … Un exemple, que je n’ai pas vérifié faute de temps, mais je fais confiance à un de nos lecteurs : récemment, un billet “Affaires” pour Paris Shanghai coûtait tout récemment 1500 € (TTC!) sur Qatar Airways,  alors que dans la même minute le même sur Air France pouvait s’acheter 3500 € (tarif “normal: + de 6000 !) . Quant à un tarif “éco” sur la même destination : 530 € avec Emirates, mais (idem, dans le même temps) 1500 avec notre AF …  Et le service n’a rien à voir, m’assure t-il, ce dont je témoigne… Dur “d’acheter français”!  Mais sur l’Afrique de l’Ouest, comme il n’y a pas beaucoup de concurrence ni de capacités, Air France s’en tire bien, financièrement: hier un Paris-Cotonou AR (éco) était à … plus de 1800 euros (pour quelque 6000 km…) pour un vol en fin d’année.

De quoi s’inquiéter et occuper l’esprit du nouveau patron d’Air France.

Les choses risquent d’ailleurs d’aller mal pour les compagnies aériennes mondiales, mais européennes en particulier, et Air France singulièrement. A en croire l’article de Fabrice Gliszczynski, journaliste à la Tribune, spécialisé dans le transport aérien, si la crise de la dette se transformait en crise bancaire en 2012, ce serait plus de 4milliards de pertes pour les compagnies européennes ! En fait, explique le journaliste,  celles-ci sont prises en étau entre les low cost et les compagnies du Golfe ” qui vont profiter de la crise pour augmenter leurs capacités et des parts de marchés” (voir l’article ici). D’ailleurs, ce jour même, à l’hotel Hyatt de Roissy, Emirates embauche des PNC pour pouvoir assurer les 5 vols supplémentaires qu’elle s’est vue attribuer tout récemment, ce qui fera 19 vols par semaine au départ de Paris vers son hub de Dubai.

Et Air France, comme ses collègues européennes, ne pourra rien faire sur les prix, d’autant que le pétrole va encore augmenter. On verra comment elle va réagir avec son plan de restructuration qui sera présenté en mai-juin. Ca risque de faire mal ! En attendant, le trafic de CDG pour octobre (voir ici le communiqué d’ADP) n’est pas” mauvais” : + 1.3%

EV

Partagez cet article

La gare “Grand Paris” du Mesnil: réunion du Copil hier. Regardez le travail !

La gare du Mesnil va tout changer pour le nord de la Seine-et-Marne

C’était hier matin, dans la belle mairie du Mesnil-Amelot: les membres du “Copil”  (comité de pilotage du futur CDT) de la gare “Grand Paris” étaient réunis pour la première fois pour discuter d’une présentation d’un diagnostique, pour situer la gare et les parkings, étape préalable à d’autres études qui viendront confirmer les différents choix. La présentation a été faite par une équipe de la Société du Grand Paris (SGP), composée de Marianne Desserrières (responsable développement gares), Xavier Duclairoir (chef de projet ‘ligne rouge”, que nous avons revu avec plaisir: il s’était occupé, voici 10 ans, de la concertation du CDG Express) et Nadir Bentouta (directeur des relations institutionnelles)

Les membres du Copil dans la belle salle du conseil municipal du Mesnil-Amelot

Plusieurs élus concernés étaient présents dont  le principal intéressé, Alain Aubry, maire du Mesnil, les présidents Rigault (CC PGM), Haquin (CC PDF), le conseiller général Bernard Corneille, Marion Blancart, maire de Mauregard, Jean-Louis Durand, maire de Marchemoret, et bien sûr Yves Albarello, député (rapporteur de la loi sur le Grand Paris et ardent promoteur de la gare du Mesnil)… On a noté aussi la présence de Mme Bonnefond, de la DREIA.

L'équipe de la SGP: MM. Bentoutan, Duclairoir et Mme Desserrières

Les orateurs, appuyés sur une présentation que je vous recommande vivement de consulter ici, ont expliqué (brillamment) les démarches actuelles et à venir pour implanter la gare. C’est que ce n’est pas simple: ça sera une gare terminus et donc il faut prévoir de la place pour que les trains retournent. En plus, il y a plein de servitudes (aéronautiques), les travaux du bouclage de l’A 104 (tiens, on vous en reparlera, les travaux vont commencer en janvier par le déplacement de l’oléoduc Trapil), où et comment mettre des parkings et comment faire en sorte qu’ils soient bien utilisés, prévoir ou repenser les lignes de bus, les liaisons “douces”…  C’est un gros boulot.

Trois options ont été définies pour l’emplacement de la gare, avec toutes des avantages et des inconvénients : Nord, Centre et Sud. L’option Nord (que préfère le maire du Mesnil) devrait l’emporter, à la grande joie de Marion Blancard et de…  moi-même car ça sera aussi à côté d’Epiais-lès-Louvres.

C'est l'option Nord qui devrait être choisie
cliquez pour voir ça en grand

Les membres du Copil ont ensuite demandé des précisions aux orateurs de la SGP, qu’ils ont tous félicités pour la clarté de leurs interventions, malgré la technicité du sujet.Yves Albarello, auteur d’un rapport récent sur l’état du  Grand Paris (voir par ailleurs) a réitéré son souhait de commencer le réseau GP par les liaisons aéroportuaires, ce qui accélérerait la construction de la gare du Mesnil. En réponse, M. Duclairoir a indiqué que la décision serait prise après l’ensemble des études. Le député a aussi informé que, normalement, sa proposition de loi pour modifier le PEB sera examinée en mars, ce qui serait effectivement bien, car Le Mesnil (notamment), situé en zone C, ne peut plus construire de logements..

RoissyMail, grand supporter de la gare du Mesnil-Amelot suivra bien les différentes étapes qui vont suivre et vous en rendra compte à chaque fois.

EV

Partagez cet article

L’andouillette du Bouchon Gourmand ne risque pas de perdre son … AAAAA

Alain (debout) et Claude Touron, avec leur serveuse Roselyne, devant leur superbe foie gras.

Heureusement, en ces temps de morosité financières et de chute boursière, il reste des valeurs sûres dans notre bonne vieille France : l’andouillette AAAAA, qui ne risque pas, elle de se voir mal noté par “les agences”. Celle que sert le Bouchon Gourmand, notre restaurant “fétiche” du Vieux Pays de Tremblay est une “Duval”, héritière de la fameuse andouillette à la ficelle, créée voici des années par Simon  Duval à Drancy (surnommé le “pape de l’andouillette AAAA) et qui est toujours, malgré sa reprise par le groupe isérois Popy (marque Bernaudeau), sur les meilleures tables parisiennes (voir ici, notamment) et même nationales . Goûteuse , pas grasse, toujours égale à elle même: on ne s’en lasse pas.

Alain, le chef du Bouchon, la prépare nature, grillée, accompagnée de pommes sautées et, ma foi, je ne désespère pas qu’il la propose un jour avec une excellente sauce moutarde. Vous pourrez voir ci-dessous le petit film qu’a pris hier Bignon, avec mon tout nouveau Iphone 4 S (obtenu gratos avec mes points Orange !) où vous me verrez en train de déguster l’AAAAA !

Bonne occasion pour vous recommander aussi, en ces temps de préparation de fêtes, le foie gras de canard préparé par Alain : un des meilleurs que j’ai pu manger ! Il est aussi en vente à emporter (commander quelques jours avant). 120 € le kilo, mais quand on aime…

Et, rappel, vous pouvez voir tous les matins la carte du jour du Bouchon, en cliquant sur leur pub à gauche (mieux vaut réserver, c’est souvent plein).

Chez moi, le Bouchon garde son triple A ! et ce, depuis des années !

EV


Partagez cet article