Pascal Trudelle est mort !

Pascal, toujours souriant, toujours optimiste

Ses innombrables amis, la communauté d’affaires du Grand Roissy, les habitants de Roissy-en-France sont sous le choc. Le crabe, qui l’avait attaqué voici à peine 15 mois n’aura donc laissé aucune chance à Pascal Trudelle, le patron de RoissyCopy, malgré tout le courage qu’il a mis quotidiennement à le combattre et l’aide de son entourage . Il est mort, (il venait d’avoir 51 ans)  à Cergy dans la nuit du 25 au 26 janvier, après une trop longue agonie.

C’est une grande perte, qu’on a du mal à accepter . Il sera enterré à Roissy après la cérémonie religieuse qui aura lieu mardi à 15 heures dans l’église du village qu’il aimait tant. Pascal était un de mes rares bons amis, de longue date maintenant. Je ferai son éloge en rendant compte de l’enterrement, tant ses qualités étaient grandes, aux premiers rangs desquelles je placerai la générosité et l’amour du prochain.

Que sa femme Renata (qui est ma secrétaire), qui s’est occupée de lui, d’une manière admirable et  sans arrêt, sa fille unique Aurélia, qui a 13 ans et qui est belle comme le jour, son associé et ami d’enfance Patrick et toute l’équipe de RoissyCopy trouvent une fois de plus ici tout mon soutien et ma compassion dans cette cruelle épreuve.

EV

Partagez cet article

L’EPA Plaine de France aura 10 ans en 2012

Hervé Dupond, Directeur général de l'EPA Plaine de France

L’EPA Plaine de France a présenté ses vœux la semaine dernière . Nous n’avons pu malheureusement y assister (voir “seul au monde…”) mais gageons que ce fut un succès comme toujours et que de nombreuses rencontres se sont faites entre acteurs territoriaux. L’EPA fêtera ses 10 ans cette année et, ma foi, le bilan sera certainement positif : l’EPA, malgré son périmètre originellement mal foutu (ça s’arrange…) aura mené de nombreuses études opérationnelles,  fait incontestablement de la bonne promotion du territoire, participé à des salons professionnels, publié un site web bien fourni…  Ça a contribué incontestablement à une meilleure compréhension et une meilleure visibilité du territoire… Même la candidature malheureuse de Gonesse pour “Roland-Garros” , portée aussi par l’ EPA, a été utile.

Pas  de compte -rendu des vœux donc, mais pour remplacer, cette interview de M. Hervé Dupont , DG de l’EPA, publiée récemment sur VO News. M. Dupont, qui s’implique fortement depuis des années y fait une sorte de bilan très intéressant de l’action de l’EPA et des perspectives territoriales .

EV

Le son est un peu bas, je remplacerai la vidéo dès que possible

Partagez cet article

Les projets architecturaux d’Europa City présentés. Résultats à l’automne 2012

Le 4ème "COPIL". On aperçoit, à gauche du préfet Canepa, Vianney Mulliez, le big boss d'Auchan.

A l’occasion du 4ème Comité de pilotage (le 17 janvier) du projet Europa City, auquel participaient cette fois pas moins que le préfet de Région Daniel Canépa et Vianney Mulliez, président du Conseil de surveillance du groupe Auchan, (promoteur du projet), les travaux des 4 équipes d’architectes retenus ont été présentés. Il s’agit des cabinets Manuelle Gautrand, Valode et Pistre (France, ceux qui avaient fait le siège d’Air France), Snohetta (Norvège) et BIG (Danemark).

Les résultats seront connus à l’automne 2012 et d’ici là, les maquettes seront présentées au MIPIM en mars.

Voyez ici la présentation des 4 projets et là  le communiqué de presse.

EV

Ici une illustration de Snohetta. Il en fait un peu trop , le Viking... Je sais pas où il a vu des vaches sur le triangle de Gonesse. Promis, je remets d'autre fotos plus tard.
Partagez cet article

Maurice Leroy est venu à Villers-le Bel pour signer la convention cadre du CDT “Val de France Gonesse”

De g à dr: MM. Lefebvre (maire UMP Garges), le préfet de région A. Canépa, A. Bazin (président (DVD) du CG 95), M. Aumas (maire DVD d'Arnouville), le préfet du Val d'Oise P-H Maccioni, Didier Vaillant (président PS de Val de France et maire de Villiers-le-Bel), le ministre Leroy, F. Pupponi (député maire PS de Sarcelles), J-P Blazy (maire PS de Gonesse) et M. Herkat (maire DVD de Bonneuil-en-France) FOTO Val de France

C’était le 25  janvier , à l’IMA de Villiers-le-Bel . Le ministre Maurice Leroy, en charge du Grand Paris est venu en personne pour signer une “convention cadre” en vue de la poursuite de l’élaboration du Contrat de Développement territorial “Val de France– Gonesse-Bonneuil”. Vous pourrez voir la convention signée par tous lés élus (1), droite et gauche réunis en cliquant ici: c’est très intéressant, enthousiasmant même. Vous pourrez consulter aussi ici la présentation, fort bien faite de tous les projets.

Parmi les projets phares, Europa City bien sûr et l’ensemble du Triangle de Gonesse , mais aussi le “Dôme”, la grande salle multifonctionnelle (20 000 places) voulue par le député maire de Sarcelles, F. Pupponi (problème : Asensi, député maire de Tremblay en veut une aussi dans la future ZA Aérolians : ça serait étonnant qu’il puisse y en avoir deux ! Des arbitrages seront nécessaires).


Voyez le compte-rendu qu’a fait VO News sur la convention

Mon avis : les choses avancent et c’est bien.

Didier Vaillant, président de Val de France, présentant la convention (foto VDF)

On ne pourra que se réjouir (et c’est à mettre au crédit du Grand Paris) de voir l’implication grandissante des élus de Val de France dans … le Grand Roissy, après des années, il faut bien le dire, de … discrétion. Ce CDT, positif, (même s’il parait optimiste) est à même de changer l’image du territoire, notamment de Sarcelles et de Villers-le-Bel , qui en ont bien besoin. Je me souviens bien de la discussion que j’avais eue avec Didier Vaillant (que je salue au passage) , maire (PS) de Villiers-le-Bel et président de Val de France lors des Rencontres du Grand Roissy (en janvier 2011) : “arrêtons de pleurnicher et ayons de l’ambition ! ” lui avais-je dit alors, poliment, mais sans ménagement. Il semble que j’ai été entendu …

Consensus politique et territorial. Paternotte encore en dehors du coup !

Droite et gauche sont désormais unies sur le CDT , avec toutes ses composantes. Même l’excellent maire de Bonneuil M. Herkat, pourtant hostile à l’intégration de sa commune dans la future CA Val de France élargie (avec Gonesse) a signé la convention. Tout le monde  est dedans donc, sauf, évidemment, Paternotte (qui n’était pas présent à la signature) qui EST CONTRE Europa City. J-P Blazy, maire de Gonesse a eu raison de dénoncer vertement cette opposition qui ne tient sur rien, dans un communiqué à lire ici. Ce Paternotte est vraiment un diviseur. Voici une preuve supplémentaire, s’il en fallait, que ce député, que l’on espère éphémère, non seulement n’a rien fait pour le territoire, qu’il n’a jamais compris, mais s’oppose à toute avancée.

EV

Partagez cet article

Panne d’internet + vol de portable + paludisme = seul au monde !

Lors de la Fête nationale du Vaudou, au Bénin, le 10 janvier. Je vous raconterai ça plus tard

Voici une chose que je pensais bien impossible: pas d’envoi de RoissyMail ni même de nouvel article depuis  RM 620 du 4 janvier soit … 25 jours . Nous présentons nos excuses à nos abonnés, lecteurs et annonceurs. Voici les explications:

à peine rentré de Côte d’Ivoire à Cotonou (le voyage retour s’est mieux passé), voici que le Bénin tout entier est coupé d’internet à cause d’un câble qui aurait brûlé.  Je voulais rentrer le 7 janvier à Roissy mais les avions d’Air France étaient pleins et pas de place avant le 15. Va pour le 15 donc. Mais toujours pas d’internet jusqu’à cette date, sauf quelques reprises éphémères sans haut débit. Pas moyen d’envoyer RM.  Bignon reste un peu au Bénin et me rejoindra le 26.

Le samedi 14 au soir, voilà que je me chope un début de paludisme qui me cloue au lit jusqu’au départ le l’avion le dimanche soir. Normal, je n’avais pas pris (comme à l’accoutumée…) de médicaments préventifs et j’ai horreur de dormir sous moustiquaire. J’espère néanmoins que c ‘est un “petit palud” et que ça va aller.

Le dimanche 15 au soir, c’est un peu (beaucoup) le bazar à l’enregistrement à l’aéroport international de Cotonou: le scanner des bagages de soute est en panne depuis une semaine et donc les bagages sont fouillés à la main (l’A 340 d’Air France était plein à craquer). Tout le monde était stressé (plus que d’habitude) : contrôles partout etc. Je fini par passer le PIF (Poste d’inspection filtrage) dont le scanner, lui, fonctionne. Mon sac cabine, ma veste et mon portable disparaissent sous le scan.

“Y’a un briquet ! ” s’écrie, victorieux le préposé au scan. Ce qui est vrai car je laisse toujours mon briquet: ça passe une fois sur deux… J’enlève et donne l’objet du délit. Le préposé, d’une manière étrange, donne le  briquet (au lieu de le mettre dans une boite comme ça se fait d’habitude) à un de ses collègues qui s’éloigne avec, non sans regarder, je remarque ça, d’un air bizarre derrière lui.

J’arrive enfin au pied de l’avion où, depuis des années (de mémoire depuis l’attentat du DC 10 d’UTA) une fouille supplémentaire des corps et des bagages à mains est effectuée par une société de sécurité pour le compte d’Air France. Je reprends mon sac et, juste avant de monter dans l’avion, je m’aperçois que je n’ai plus mon téléphone. J’alerte le responsable des “fouilleurs”, incrédule dans un premier temps. J’insiste. Les “fouilleurs” sont finalement fouillés, mais rien. Je m’aperçois alors que je n’avais pas récupéré mon tel au PIF: et pour cause : celui-ci n’était pas ressorti du scan et je me souviens du gars au briquet. Mais bon dieu, mais c’est bien sûr !  Les gars appellent le PIF, appellent mon portable (qui ne répond pas) : rien !  L’avion doit partir. Je signale ça à l’adjoint du chef d’escale AF et je rentre dans l’avion sans mon tél !

Arrivé le lendemain à 6h à CDG, je cherche à joindre l’ami qui doit venir me chercher. Mais pas moyen : je m’aperçois alors que je ne connais plus aucun numéro par cœur !  L’ami me trouve quand même, chance.  On file au bureau à Épiais où je suspend tout de suite la ligne chez Orange. Et là, je commence à grelotter, alors que le palud, comme je l’espérait, s’était calmé pendant la nuit. Je claque des dents, carrément… Je décide de filer chez moi à Paris. Il est 11h et je fais la seule chose que l’on puisse faire dans ce cas : je me couche sous deux couettes, espérant que l’Efferalgan suffira.

Rien à faire. Le palud : la fièvre, les nausées etc. sont bien là, forts. Je suis HS. Je me décide le lendemain matin à appeler SOS médecin. Le toubib arrive et, comme je m’y attends, veut m’envoyer aux urgences. Lettre pour l’hôpital Tenon, non loin de chez moi et qui dispose d’un service de maladies tropicales. Ça fera la 3ème fois dans ma “vie tropicale” que j’irais… Mais je n’ai pas envie de perdre plus de temps : RoissyMail et le numéro 33 ne peuvent attendre, d’autant que ma pauvre Renata n’est pas disponible, toujours au chevet de Pascal. Je ne vais pas aux urgences, espérant toujours un répit du palud. Mais rien à faire. Ça s’aggrave même. le lendemain, hyper faiblard, dans les vaps même, je me décide à appeler une ambulance, car un taxi ne suffira pas : direction les urgences.

Prise en charge immédiate, prise de sang… Et on m’envoie, au vu des résultats catastrophiques, carrément en… réanimation!  On est mercredi 18. Je subi une batterie d’examens, suis sous perfusions multiples. Un médecin vient me voir et me dit la gravité du palud, qualifié de “pernicieux”. Il m’explique que lorsque 4% des globules rouges sont infectés, c’est considéré comme très grave. J’avais… 25% ! Et le toubib de me dire que j’aurais pu y passer, carrément. Miracle ?

Les perfs font effet rapidement. La fièvre baisse, mais je dors tout le temps. J’avais pris quand même mon PC . Je cherche à trouver le tél de mon ami Brice , qui habite Montreuil. J’y arrive péniblement et il m’apporte une clé 3 G. Je fini par joindre Bignon au Bénin, qui n’avait pas de nouvelles et qui était très inquiète.

Le  lundi 23 au matin,

Read morePanne d’internet + vol de portable + paludisme = seul au monde !

Partagez cet article