Film Air Services (Roissy-en-France) est le transporteur officiel du Mipim

Un camion de Film Air

On en apprend tous les jours et je l’ai appris fortuitement: l’entreprise (bien connue de nom) Film Air Services , désormais sise à RoissyPark International (avant à CDG) est le tranporteur officiel du Mipim , le grand salon international de l’immobilier d’entreprise qui se tiendra à Cannes du 6 au 9 mars prochain. Et ben c’est bien.  C’était peu connu, peut-être à cause de leur vocation initiale centrée sur les médias. Et, si j’ai bien compris, cette société ne transporte pas les affaires des nombreux exposants du Grand Roissy au MIPIM.

Voici peut-être une occasion de faire travailler une entreprise locale? Je pense notamment aux maquettes d’Europa City…

EV

Partagez cet article

Asensi a le ticket avec Clémentine Autain

François Asensi et Clémentine Autain

Je dois l’avouer, ça m’a fait sourire en l’apprenant: François Asensi , député (hum… ex PCF, investi par le Front de Gauche) a donc décidé de se présenter à nouveau dans la 11ème circonscription de Seine-Saint-Denis (Tremblay-Sevran-Villepinte) avec comme suppléante … Clémentine Autain, un temps conseillère de Paris (au parcours  hum… sinueux) et militante hum… anticapitaliste, porte-parole (officieuse , dit-on)  de la Fase, un groupe de déçus du PCF , du PS et de l’extrême gauche.

Il l’a annoncé cette semaine à Tremblay, devant une assemblée de partisans.

Et devinez qui va se présenter contre lui ?  Stéphane Gatignon, maire (ex PCF, désormais EELV) de Sevran , son “fils” en politique  (c’est Asensi qui l’a “fait” maire) , qui n’en finit pas de tuer le père. C’est la seule circonscription de France où l’alliance “PPS EELV oppose un candidat à un sortant “Front de gauche”.

Asensi isolé ?

Même si, c’est clair, le PS 93 (celui-ci depuis longtemps) et les Verts veulent sa peau, ce n’est pas sûr. L’homme, député depuis 1981 (voir son blog) , a démontré sa capacité à se sortir, brillamment, de situations compliquées. Toujours sur le terrain, il fut réélu encore maire de Tremblay en 2008 avec pas moins de 70 % des voix.

Quoi qu’il en soit, la bataille va être dure et Asensi veut la mener à … Sevran.

On suivra ça de près, vous pensez bien…

EV

Partagez cet article

Une exposition de la SNCF inaugurée au Mesnil-Amelot. V. Eblé dubitatif et opposé à l’option “Nord ” , pour la gare du Mesnil.

Alain Aubry, Yves Albarello, Stéphane Jabut (Dammartin), Vincent Eblé et J-P Farandou

Mardi soir s’est tenue l’inauguration d’une exposition itinérante (intitulée Le Grand Paris du Train, visible jusqu’à … ce soir au Gymnase du Mesnil)  réalisée par SNCF Proximités (la branche du groupe SNCF, en charge du transport public urbain, périurbain, et régional pour les voyageurs, à laquelle appartient notamment Kéolis, et donc les CIF du Mesnil-Amelot) . En fait une dizaine de  panneaux résumant et détaillant la politique et les projets de la SNCF dans tous les domaines (y compris en matière de fret, mais … pas une mention de … Carex, eh eh).

Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot

C’est le maire du Mesnil, Alain Aubry et Yves Albarello qui avaient  sollicité cette exposition et, pour l’inauguration, ils ont  fait venir du beau monde. Le maire  a accueilli les orateurs : Jean -Pierre Farandou, DG de SNCF Proximités (et que l’on présente comme le numéro 2 de la SNCF), Vincent Eblé , sénateur et président du Conseil général de Seine-et-Marne  ainsi que Étienne Guyot , président de la Société du Grand Paris , pas moins. Et bien sûr “Alba”.

En fait les discours ont été chacun une ode à la décision de création d’une gare “Grand Paris ” au Mesnil-Amelot. Le maire rebuvait du p’tit lait pour le coup. Discours consensuels et on ne s’en plaindra pas.  Avec des petits pics, néanmoins , entre le député (UMP) et le sénateur (PS) : le premier, tenant toujours a rappelé sa paternité (qui est vraie, j’en témoigne) pour la gare du Mesnil, n’a pas hésité à interrompre, d’une manière théâtrale, document à l’appui,  le sénateur (qui s’en prévalait…) pendant son discours pour évoquer une délibération du Conseil général qui demandait , en 2010, une simple “gare de maintenance au Mesnil” (voir à ce sujet le blog d’Yves Albarello, qui rend compte de la soirée).

Le sénateur, qui est aussi vice président du STIF et du Conseil de surveillance de la société du Grand Paris (pour cette dernière, comme tous les présidents de départements de la région) s’est inquiété du financement et du phasage  du réseau Grand Paris Express, en s’appuyant sur les écrits des rapporteurs pour information (suivi) de la loi Grand Paris , soit Annick Lepetit (PS) et… Yves Albarello.

En réponse, M. Guyot a bien expliqué la montée en puissance, y compris sur le plan financier, de la Société du Grand Paris et a donné des assurances sur les années à venir.

Les trois hypothèses pour la localisation de la gare "Grand Paris" du Mesnil-Amelot

Vincent Eblé  s’est aussi opposé, à la fois en tant que président du CG 77 et vice-président du STIF à l’option “Nord” pour la localisation de la gare du Mesnil (voir les travaux du Copil)  ici et qui a les faveurs du maire Alain Aubry. Il préfère l’option “Sud-Est” pour des raisons techniques et financières (l’option Nord, nécessiterait en effet un complément d’échangeur sur la Francilienne , dont les coûts seraient “exorbitants” a-t-il dit). Enfin, l’option Sud-Est serait mieux positionnée au cas où un IUT (porté par un syndicat mixte local) serait décidé , idem pour la desserte de future ZAC de la Chapelle -de Guivry, a précisé M. Eblé.  A suivre…

Une soirée sympathique, sommes toutes, que je voulais à tout prix couvrir (j’ai fait ma “rentrée”, même en petite forme) car RoissyMail, comme le montre la pub à gauche, soutient mordicus la gare du Mesnil, avec tous !

EV

Partagez cet article

Conférence territoriale “Grand Roissy” le 14 février au Novotel Wellness de Roissy Village

Les Rencontres du Grand Roissy, l'an passé, à l'Orangerie

Le secret devait être bien gardé, car peu de monde était au courant (le communiqué de presse devrait sortir aujourd’hui avec le programme), on vous le mettra ici) , une “conférence territoriale” du Grand Roissy aura lieu le mardi 14 février à 9H 30 à l’hôtel Novotel Convention & Wellness de Roissy-Village.

Cette conférence, visiblement ouverte (on peut faire une demande d’inscription sur le site spécial qui vient d’être ouvert (c’est ici) est présentée ainsi par les organisateurs (Préfecture de région, Société du Grand Paris, EPA Plaine de France et Région Ile-de-France) mais aussi la nouvelle association des collectivités du Grand Roissy ) :

Cet évènement important s’inscrit dans la continuité des conclusions des Rencontres du Grand Roissy de janvier 2011 qui ont permis d’engager un dialogue collectif sur le territoire et sur ses enjeux en matière de développement et d’aménagement.

La Conférence territoriale constitue l’occasion de poursuivre cette dynamique, qui porte tant sur les projets que sur la gouvernance. Réunissant l’ensemble des acteurs du territoire, élus, institutionnels, économiques et sociaux du Grand Roissy, elle aura pour objet de tirer un bilan des actions menées en 2011 et de proposer des actions à mettre en œuvre pour l’année qui vient. Les échanges seront organisés autour des thématiques phares pour le territoire que sont le développement économique et urbain, l’aménagement et la mobilité.

Sera aussi signée, à 8h45, en présence du Ministre Maurice Leroy, la convention-cadre du CDT (contrat de développement territorial Grand Paris) associant la CC Roissy Porte de France et la CA Terres de France .

Notre avis : c’est bien, mais …

Le projet de Dôme de Sarcelles : 20 000 places

Dont acte… Et on essaiera d’en savoir plus sur le programme donc (ah! le voici !) . On espère (même si on n’y croit pas) en tout cas que la “conférence” débouchera sur des solutions concrètes et… acceptées par tous, ce qui selon nos informations (dont on vous reparlera) , n’est pas du tout le cas .

Parmi elles, les résultats de l’étude dite des “pétales“, qui traine visiblement, la gouvernance (où en est l’association des collectivités du Grand Roissy, qui vient de se doter d’un logo, voir ci-dessus ? ) … Plus important encore , même si c’est lié, où en est la coordination entre les différents CDT en cours d’élaboration (certains, comme celui de Val de France-Gonesse sont bouclés) ? Il n’y en a pas. Et ça risque de coincer : ainsi le nord Seine-et-Marne souhaite un grand établissement d’enseignement lié aux transports, le Val d’Oise aussi. Mais il ne pourra y en avoir deux. Idem pour le “Dôme ” de Sarcelles, une salle multifonctionnelle de 20 000 places (foto) : Tremblay en veut une aussi…

Autre sujet sur lequel les choses n’avancent guère : la “mobilité”, annoncée dans la présentation des la Conférence. Les accès routiers  à CDG sont toujours (et de plus en plus) bloqués à CDG. Le “Grand Roissy” économique (un regroupement d’associations d’entreprises  et des syndicats patronaux, crée récemment à l’initiative de la CCI 95, dont je dois vous parler plus tard) en a fait (sur le papier…) son cheval de bataille.  Avec l’entrée en fonction d’Aéroville, sans parler de  celle d’Europa City, et les multiples ZA qui se développent doucement mais sûrement, la situation va être catastrophique. Des “études” de circulation ont (auraient) été faites ces dernières années : on n’en a jamais vu la couleur !

Et, at last but not least, la question de la visibilité (qui passe par la définition du territoire du Grand Roissy) et de la promotion, tant en France qu’à l’étanger, de la région aéroportuaire : la meilleure des solutions serait la création d’une vraie et grande agence de développement économique pour le territoire , à l’image de Plaine Commune promotion, qui fait en Seine-Saint-Denis, un travail formidable et efficace. ..  Ça pourrait être un “Hubstart ” revisité (et rebaptisé !) : Il faudrait, dans ce cas, que les agences départementales de développement éco lui confie la partie de leur territoire située sur le Grand Roissy. Puis mettre “tout le monde” dedans, avec leurs moyens financiers  : les CCI, CM, Aérotropolis, communes et intercos, la région IDF (et la Picardie !), l’EPA  etc. Et les grandes entreprises du secteur (les ADP, Air France, Fedex, Veolia, SNCF et bien d’autres) contribueraient, j’en suis sûr, volontiers.

Mais attention : ne pas faire une usine à gaz paralysée par “l’unanimité”, pas faire de “présidence tournante”, pas de Diète polonaise !  Il faudrait que l’agence soient dotée d’une feuille de route bien définie par les élus et le monde économique, et  dirigée par une “pointure” (j’y verrais bien un J-F Benon, un des meilleurs professionnels de France , sinon d’Europe, gros travailleur  et qui connait  le sujet par cœur) qui aurait suffisamment d’autonomie dans ses décisions pour mettre en œuvre ses actions (sans qu’il soit besoin pour lui de demander au président d’acheter une boite de stylos..)  et qui rendrait compte annuellement de son travail, qui soit très bien payé, mais qui n’ait pas pour autant un contrat en béton: c’est à dire qu’il soit un peu comme un PDG, révocable ad nutum.

J’y reviendrai.

Pourvu que la “conférence ” ne soit pas une grand messe …

EV

Partagez cet article

22 projets ont été labellisés “Grand Paris”

La carte des projets labellisés (en vert). Cliquez dessus pour la voir en grand

Comme nous vous l’avions annoncé dans RM 615, le Grand Paris a décidé de labelliser des projets qui se situent dans sa ligne d’avenir (voir les critères ici). Le jury (voir sa composition) , présidé par Daniel Canépa, préfet de région et Patrick Braouzec, président de Plaine commune et nouveau président de Paris Métropole, a tenu deux séances, les 19 et 30 janvier dernier pour sélectionner dans un premier temps 22 projets sur 87 dossiers de candidature. Ces lauréats ont été présentés avant-hier, au ministère de la ville, en charge du Grand Paris, en présence de Maurice Leroy.

6 projets pour le Grand Roissy

Vous pourrez voir la liste des 22 en cliquant ici . Sur les 22, six, pour l’instant, sont situés dans le Grand Roissy. Il s’agit de :

– Label commun Aérotropolis/Hubstart  (hum, j’aimerais bien voir ça…)

– Europa City (Auchan)

– Grands Champs-Vitrine de Chine (CC Roissy Porte de France et Le Thillay)

– Joséphine Paris Le Bourget (Eurocopter)

– Dôme de Sarcelles ( ICADE + Ville de Sarcelles)

– Centre de création vocale et scénique ( mairie d’Aulnay)

Voyez la vidéo de la cérémonie :
Label Grand Paris : 22 premiers lauréats

Europa City : “HUB CREATIF “

Projet phare de notre région aéroportuaire, le groupe Auchan s’est tout de suite félicité, dans un communiqué, du label obtenu, où  Europa City y est qualifié de “Hub créatif” . Claude Dalstein, directeur d’Europa City s’y réjoui que “ce travail de sélection, mené  avec le comité de pilotage, qui réunit les porteurs du projet, les élus locaux et les représentants de l’État, démontre le bon fonctionnement de coréalisation conforté aujourd’hui par ce label“.

La "Norden Platz" du projet Valode et Pistre. Après Dubaï, faire du ski à Gonesse ?
Partagez cet article

Un article intéressant de Marion Kindermans dans l’Usine Nouvelle

Droits réservés. Usine nouvelle

Une fois n’est pas coutume, un article sur le Grand Roissy, intéressant, signé de Marion Kindermans, une jeune journaliste indépendante, est paru récemment dans le magazine l’Usine Nouvelle. Vous pourrez le lire en cliquant sur la foto (avec l’autorisation du magazine, DR).

Les rares articles “nationaux” sur le Grand Roissy sont habituellement  pauvres et évidemment incomplets. A la décharge des “journalistes” qui les ont écrits, la visibilité de la région aéroportuaire n’est pas évidente.

Ce que constate, d’une certaine manière, Marion Kindermans au début de son papier: “Roissy CDG, sorti de terre en 1974 au milieu des champs, a longtemps vécu en vase clos“.

Si l’ensemble de l’article rend assez bien compte  des problématiques du Grand Roissy, il reste, et on ne lui en voudra pas, que Marion a une vision un peu étriquée du territoire qui forme directement  la région aéroportuaire. Je l’invite à consulter, puisque je vois qu’elle est abonnée à RoissyMail,  la carte du Grand Roissy, un document que nous avons affiné depuis 1998. Ce qui a pu l’empêcher de mentionner les multiples zones d’activités qui se développent sur tout le territoire : le Grand Roissy ce n’est pas que les “grands projets”.

Elle a en revanche bien compris une chose importante, dont elle a dû s’apercevoir au fil de ses investigations : “la zone aéroportuaire doit combler ses handicaps: une identité mal définie à l’étranger (je rajouterai : même en France) , de nombreux acteurs, un manque de cohérence dans la stratégie de développement et une répartition inégale des retombées (…)“.

A ce sujet, l’article mentionne Hubstart Paris ( avec qui Datagora (voyez son site internet aussi affligeant que vantard)  et Aéropole (qui, comme Datagora, ne sert pas à grand chose et coute la peau des fesses. Avec un site même pas mis à jour : voyez cette page de leur site… ) se sont … rapprochés, on vous en reparlera) et fait parler son animateur, Vincent Gollain, qui n’hésite pas à dire: “personne ne connait Roissy à l’étranger, mais Paris si. Il fallait un nom qui claque“.  Hum! ça claque pas terrible en fait… Il faudra changer de nom…

Car tout cela montre l’urgence d’une structure de promotion économique du Grand Roissy, digne de ce nom, confédérant tous les acteurs, qui ira montrer les atouts du territoire à l’extérieur, recueillera des statistiques au niveau du territoire (ex : le nombre d’entreprises , leur  variété, le nombre d’emplois ne sont pas connus à cette échelle), assurera un observatoire de l’immobilier d’entreprise… Les tâches ne manqueront pas Ainsi que les moyens, actuellement dispersés, pour ne pas dire gaspillés. On  peut le faire. J’y reviendrai car je n’ai pas encore commencé à rédiger mon “gros argumentaire” à ce sujet, faute de temps.

En attendant, dans l’article de M. K, c’est la présidente du Directoire de Volkswagen France (qui va bientôt s’installer massivement à Parc Mail, Roissy) , Mme Marie Christine Caubet, qui fait, dans une interview, une belle promotion du Grand Roissy.

EV

Partagez cet article