Rififi à la CDCI : le préfet maintient sa position, la gauche boycotte

Les élus de gauche, autour de Vincent Eblé, à la sortie de la CDCI (foto CG 77)

La CDCI 77 (Commission  départementale de la coopération intercommunale de Seine-et-Marne) s’est réunie, comme prévu le 15 mars. Et y’a eu du bazar ! Le préfet a maintenu sa position en voulant faire voter la commission sur le regroupement des seules CC Plaine de France, PGM, et Portes de la Brie (en formation) , mais toujours sans Mitry, Compans, ni Villeparisis et Le Pin.  Ulcérées, les communes concernées, appuyées par le Conseil général du 77 ont boycotté le vote.

Voyez les réactions ici:

-celle de Yves Alabarello et de ses amis

– celle de Mitry-Mory

– celle de Dammartin-en-Goêle (Monique Papin et les .. multinationales)

– celle de Vincent Eblé, sénateur, président du CG 77

Le quorum n’étant pas atteint, la CDCI n’a pu délibérer et une prochaine séance est convoquée pour le 30 mars. Là, le quorum ne sera pas nécessaire, comme semblent se réjouir les partisans de l’exclusion de Mitry et autres…

Notre avis : ce n’est pas bien…

Le funeste feuilleton territorial continue et ce n’est pas bien. Incontestablement le préfet a une attitude partisane, et ce n’est pas bien.  En tant qu’observateur et média citoyen, RoissyMail (votre serviteur) a pris position en faveur du rattachement de Mitry et des autres communes à une grand interco 77 près de Roissy CDG. Ce regroupement est le seul capable de réunir l’argent nécessaire pour combler le  retard de cette partie du Grand Roissy en matière d’équipements et de services publics, retard dû, historiquement, à la responsabilité de l’ENSEMBLE de la classe politique locale, droite et gauche confondues. Et pour répartir équitablement les ressources fiscales provenant principalement de l’aéroport.

Si cette grande interco voyait le jour, elle pourrait peser davantage dans les choix à venir sur l’aménagement du Grand Roissy . Si elle ne voit pas le jour, les autres  (État et les autres collectivités) vont rigoler. Nous avons dit ce que nous pensions sur ce dossier. Et, essayé, jusqu’à vendredi (puisque des élus de droite, et pas des moindres, nous ont assuré que l’adhésion de Mitry & co n’était pas rédhibitoire ) d’encourager un dialogue direct entre les parties (qui a été accepté, oralement) .

On ne sait pas si ça a été fait. Et, de toute façon,  on ne va pas en faire trop car  nous sortirions de notre rôle si nous en faisions davantage.  Il ne nous reste plus qu’à souhaiter que les choses s’arrangent.

Mais si elles ne devaient pas s’arranger, que notre ami  (chouchou de RM) Yves Albarello ne vienne plus nous parler, dans  2 mois, ou dans 5 ou 10 ans, de “réserve d’Indiens” ou que le 93 ou le 95 “prennent tout”.

EV

Partagez cet article

Goodrich se développe bien à Dubaï, profitant de l’envol de l’aviation dans le Golfe

Joël Haldemann, vice président EMEA de Goodrich, dans les locaux du Mesnil

A l’heure où les compagnies aériennes européennes sont à la peine, celles des pays du Golfe arabo-persique (Qatar Airways, Emirates, Etihad…)   affichent une santé insolente. Augmentation vertigineuse de leurs flottes (Emirates à 162 avions, dont 21 A380 et se fera livrer 35 aéronefs cette année et a commandé 69 A 380, 70 A 350 et 85 B 777-300 ER) , renforcement de la qualité de l’offre (il faut voir les nouveaux sièges de Quatar pour son futur Dreamliner) , développement des réseaux partout, notamment en France et en Allemagne au grand dam des dirigeants d’Air France et de Lufthansa, recrutement massif  ( Emirates va recruter 4500 personnes en 2012  dans le monde entier !) . Et Emirates veut devenir, dans la 2ème moitié de ce siècle le premier centre de fret aérien au monde avec un objectif de … 12 millions de tonnes (CDG , 1er en Europe, en traite en moyenne 2 millions). De 97 à 2009, le tonnage traité par l’aéroport Dubai international est déja passé de 414 milles tonnes à 1,9 million…

Le site du Mesnil-Amelot

Nous avons voulu avoir un témoignage et pour cela, pas mieux que d’aller voir Joël Haldemann, qui est le vice président EMEA (Europe, Moyen Orient, Afrique) du célèbre groupe Goodrich (une “mutinationale” ! Madame Papin !) . Il partage son temps entre le “Campus MRO” de Dubaï et celui du Mesnil-Amelot.  Nous avions visité  celui de Dubaï lors de notre voyage en 2009 (voir notre  compte rendu ici). Il nous a reçu le semaine dernière dans l’établissement du Mesnil.

30 à 45% de croissance chaque année

2011 a été une très bonne année pour Goodrich Dubaï, au-delà de nos espérances”, n’hésite pas à nous confier cet homme ouvert et agréable (et lecteur assidu de RoissyMail ). Et pour cause, ils ont signé récemment, en novembre dernier (voir ici) un important contrat (sur 10 ans) de maintenance des toboggans des avions d’Emirates. Un travail qui a nécessité plusieurs années de négociations et … beaucoup de patience, me raconte-t-il. Mais d’autres contrats ont été signés avec Qatar, Air Arabia… Depuis notre visite, l’activité du Campus de Goodrich a augmenté de 30 à 45% chaque année et l’effectif a quasiment doublé pour atteindre 100 personnes sur place. “Une belle équipe, internationale, qui fait de belles choses“, se félicite t-il. Je me souviens de l’excellent accueil qui m’avait été réservé lors de ma visite et je lui ai demandé de donner mon bonjour à ceux qui m’avaient si gentiment reçu et fait visiter le Campus.

La bonne santé du secteur aérien fait que  Goodrich n’est plus seul la-bas: Air France Industrie s’y est installée voici deux ans et Lufthansa Technik va s’installer cette année dans la fameuse zone franche JAFZA.

Le nouvel aéroport Al Maktoum, qui vise la première place mondiale en 2020 (au moins 100 millions de passagers)  n’avance pas au rythme voulu, si j’ai bien compris.

De même, de nombreux projets immobiliers, que nous avions décrits dans notre reportage, ont été suspendus, sinon abandonnés, la crise étant passée aussi la-bas. Mais les choses tournent bien quand même : la fameuse tour Burj Khalifa (la plus haute du monde avec 828 mètres est terminée depuis 2010 (impressionnante, m’a dit Joël Haldemann, qui l’a visitée) . La 1ere ligne de métro (dont nous avions vu le chantier) a bien été inaugurée comme prévu le 9/9/2009.

Si la bulle immobilière s’est dégonflée (les prix ont chuté de 50% depuis 2009, m’a assuré M. Haldemann), si les projets fantastiques ont été abandonnés ou ajournés, si les effets d’annonce sur ce développement s’estompent, il reste que Dubaï, comme le reste des Émirats Arabes Unis, mais aussi Qatar anticipent la “fin” du pétrole et diversifient de plus en plus leurs économies, cherchant des transferts de technologie, attirant les activités de recherche…  Et dans ces économies, le transport aérien, vous l’aurez compris, occupe une place de choix.

EV

Partagez cet article

Retour sur le meeting de Sarko à Villepinte : contre les indignés du Bling Bling

Pas moyen d'aller plus loin...

Après François Hollande au Thillay (en octobre, lors des primaires socialistes: voir RM 603) un autre candidat était dans nos terres, à Villepinte. c’était dimanche dernier au parc des Expositions, LE grand meeting de la première partie de campagne de Nicolas Sarkozy.

J’avais tenu à y aller pour  rencontrer, sentir l’ambiance  et photographier les élus et militants sarkozystes du secteur.  Mais pas moyen d’avoir un accréditation presse… Y’avait 500 journalistes et comme j’ai toujours pas demandé de carte de presse…

Du coup je suis arrivé  juste 5 mn après le début du discours. Mais pas moyen de retrouver mes élus…  D’emblée, j’ai été impressionné par le monde : 80 000 a dit Copé. J’ai évolué dans l’immense marée  bleu blanc rouge, regardant les gens …  C’était un grand meeting populaire comme il y a longtemps que j’en  avais vu. Des gens venus de toute la France (700 autocars, plus trains,  voitures et  RER), de tous âges et de toutes catégories sociales (je n’ose dire de toute races : Hollande me ferait un procès). Des gens déjà passionnés (mais calmes), et  que le discours “péchu” de Nicolas Sarkozy galvanisait au fur et à mesure de ses déclarations.

A défaut d’élus, j’ai pris en foto cette charmante jeune militante parisienne, Céline, qui m’a paru bien représentative de l’état d’esprit général.

Vous trouverez en revanche sur le site d’Yves Albarello, député, maire de Claye-Souilly deux grands albums  fotos (avec, c’est marrant le hasard, une de la même Céline) où l’on voit des élus de Seine-et-Marne.

A propos de Sarkozy :  contre les indignés du Bling-Bling

Cet article me donne l’occasion de dire publiquement les choses suivantes, à propos de Nicolas Sarkozy : on aime ou on n’aime pas, on vote pour lui ou pas, on accepte tout ou partie de son action, de son style …

Lire la suite ici

Partagez cet article

Patrick Renaud parle du Grand Roissy sur VO News

P. Renaud lors de la signature de la Convention-cadre "Cœur de Roissy Terres de France"

Patrick Renaud, président de la CC Roissy Porte de France est passé sur VO news le 12 mars dernier

C’est en tant que président de la nouvelle association des élus du Grand Roissy qu’il a répondu aux questions d’Olivier Zanetta.

Il a expliqué que “tous les élus du secteur étaient d’accord pour travailler ensemble”. Il a évoqué le futur SCOT qui pourrai être élaboré au niveau du Grand Roissy et porté par un syndicat mixe. Un travail de 2 à 3 ans selon lui.

Il s’est toutefois avancé un peu en affirmant que les 3 conseils généraux et le conseil régional sont dans l’association des élus, ce qui, à notre connaissance n’est pas tout à fait acquis (revoir mes explications ici)

A voir et écouter ci-dessous

EV


1203 VOtv L’Invité Patrick Renaud Roissy Porte… par vonews


Partagez cet article

Vincent Gollain admirateur des maquettes du MIPIM

CLIQUEZ POUR VOIR TOUTES LES MAQUETTES DU MIPIM

Vincent Gollain , qui est ” Directeur de l’Attractivité Durable des Territoires”  ( durable ! ) à l‘ARD et aussi “animateur” du réseau Hubstart était au MIPIM. Visiblement i la été si impressionné par les maquettes présentées lors du salon qu’il s’est fendu d’un beau reportage foto qu’il a publié sur son blog perso (celui qu’on signale ici dans le blogroll , à droite) et que vous pourrez voir en cliqunat sur l’image ci-dessus.  “Les maquettes de territoires restent très utilisées par les exposants du MIPIM 2012 afin de promouvoir leurs territoires, présenter des opportunités d’implantation et convaincre les investisseurs immobiliers et entreprises à la recherche de locaux”, précise en introduction ce spécialiste du marketing territorial. Puis encore :  “malgré les  développements numériques, les maquettes physiques restent un outil de marketing territorial particulièrement efficace pour promouvoir son offre territoriale, des grands sites ou des produits immobiliers” poursuit-il.

Eh bien on va proposer ici que le blogueur conseille la lecture de ces propos judicieux à l’animateur d’Hubstart pour qu’il engage la construction d’une maquette (physique!) du Grand Roissy au lieu d’en préparer, comme c’est le cas actuellement , une … numérique.

EV

Partagez cet article

Très Grand Val d’Oise !

La carte du Grand Val d'Oise. Cliquez pour l'avoir en grand (doc du CG95)

Voici une édition du Magazine du Conseil général du Val d’Oise (voir ici) qui a dû faire plaisir à Didier Arnal, ancien président du CG. Ce numéro de mars consacre sa “une” et son dossier au Grand Paris.

On se souviendra des critiques que l’opposition d’alors (droite) avaient émises lorsque Didier Arnal s’était remué pour que le Département ne soit pas oublié dans  les projets naissants du Grand Paris. Pétition (que RoissyMail avait signée dès le début), synthèses de projets, lobbying (Arnal avait été reçu à l’Élysée par Henri Guaino, sur ce sujet) . Le résultat avait été forcément limité. Et pour cause : tout le territoire du Val d’Oise ne pouvait être “dans” le Grand Paris. Il y eu le secteur de Roissy bien sûr, et, dans une certaine mesure Argenteuil et Bezons, proches de la Défense. Mais guère plus : la tentative de raccrocher Cergy-Pontoise au train du Grand Paris n’a rien donné. Faut dire que l’état de l’ex ville nouvelle n’est pas ragoutant.

Aujourd’hui, les choses sont toujours en l’état, s’agissant des territoires valdoisiens impactés directement par le  Grand Paris. Mais cela n’empêche pas la dernière mouture du magazine du Conseil général (dont on dit que le nouveau DGS ne voit que par le Grand Paris) de l’étendre à quasiment à tout le département, Véxin compris, à voir la carte ci dessus. Autrement dit et pour être clair, quand la droite était dans l’opposition, le Grand Paris dans le Val d’Oise était insuffisant et maintenant qu’elle est aux affaires, tout va bien de ce côté. Et encore, le président Bazin nous assure, dans le magazine (page 17) que les projets évoqués dans ledit dossier ne sont “qu’une petite sélection” et que le Val d’Oise n’est plus l’oublié du Grand Paris .  Arnal a dû rigoler, c’est sûr.

Dans le détail, la carte n’est pas terrible, s’agissant de la représentation de l’Est du département : on y parle d’Aéropolis (en fait il s’agit d’Aérotropolis, (oups, non, c’était AIRAPOLIS: erreur cette fois de ma part, corrigée le 20 mars) l’ancien nom du projet de World Trade Center, qui s’appelle à ce jour ITC -International Trade Center-). Le territoire n°3 (Roissy) est appelé… “Roissy Pôle” et  le centre commercial Aéroville  y est représentée d’une manière aussi grosse que…  CDG ! En plus, la carte annexe carrément Achères, La Défense, Le Bourget (dont certes une partie non négligeable est en VO) et … Saint-Denis.

Il y a vraiment urgence à faire de la pédagogie  sur le Grand Roissy, au moins…

EV

PS: le Conseil général se réunit ce 16 mars à 9H30. Vous pouvez voir en direct la séance ici.

Partagez cet article