Le groupe ACCOR croit dans le développement de CDG : 2 nouveaux hôtels et réaménagement du Pullmann

La perspective des deux hôtels (doc ARTE CHARPENTIER)

L’aéroport CDG se développe comme prévu, et pas dans le seul trafic aérien. La zone RoissyPôle Ouest (en face de Hilton) se développe et l’immeuble construit par GA (qui abritera notamment le siège de Servair) monte à vue d’œil. On vous fera un reportage spécial là-dessus.
Pour l’heure, c’est l’hôtellerie qui fait l’actualité. Le groupe ACCOR croit de plus en plus en l’avenir de CDG. Au point, par exemple, de refaire entièrement l’hôtel Pullman (ex Sofitel, qui fut le 1er hôtel de la plate forme). Un investissement de 15 millions d’euros. les travaux commenceront en septembre. Nous aurons aussi l’occasion de vous donner des détails.

La situation des deux hôtels. Remarquez le projet T 4 à droite

Mais ACCOR va implanter deux nouveaux hôtels, conçus par le célèbre cabinet d’architectes Arte Charpentier . C’est toujours à RoissyPôle. Il s’agit d’un Mercure (304 chambres) et d’un Ibis Style (319 chambres). Accor vient en effet de relooker la marque Ibis (voir les explications ici). Un investissement de l’ordre de 80 millions !

Là, on voit bien la parcelle, tout à côté de l'actuel Ibis et du Dôme (doc Arte)
Là, on voit bien la parcelle sur laquelle seront construits les deux hôtels. Remarquez le Dôme au sud.

Les permis de construire ont été déposés en février dernier. Les travaux devraient démarrer à l’automne, pour une livraison 27 mois après.

C’est un plaisir d’apprendre que c’est Arte Charpentier qui a conçu ces deux hôtels. Arte, on s’en rappellera, avait conçu le Dôme, tout à côté. Mais aussi d’autres immeubles dans le Grand Roissy comme le centre logistique de l’Oréal à paris Nord 2.

Vous pourrez lire avec intérêt la notice architecturale qui détaille les deux projets (merci à l’architecte Saïd Njeim, d’Arte, en charge du projet, sous la direction de M. Abbes Tahir, directeur associé (mais tout se fait en équipe chez eux) pour les infos et les images.

On profitera de cet article pour avoir une pensée envers l’excellent Jean-Marie Charpentier, décédé il y a peu, que nous avons bien connu et qui était un grand homme !

EV

Partagez cet article

C’est bientôt la SITL !

En fait , c’est la semaine prochaine, du 27 au 30 mars au Parc d’exposition de Paris Nord Villepinte.

C’est un évènement incontournable pour les acteurs, au sens large, de la logistique et du transport.

De nombreuses entreprises du Grand Roissy y exposeront et RoissyMail, vieil habitué du salon, ne manquera pas de vous en rendre compte.

Cliquez sur le logo pour aller sur le site de la SITL

EV

Partagez cet article

Retour sur le MIPIM

Le Mipim 2012 aura été un bon cru, à en croire le site du salon, avec plus de 19 400 visiteurs.

Elisabeth Le Masson (ADP) pendant la conférence (foto EPA)

Nous avions, lors de notre article sur la présentation du salon (sur RM 628), déploré, peut-être un peu vite, l’absence’ du Grand Roissy en tant que tel dans cet évènement international où se précipitent les principaux opérateurs immobiliers d’Europe et d’ailleurs. A tort, car nous aurions dû, effectivement, mentionner l’initiative de l’EPA Plaine de France qui y a organisé une conférence nommée : “Grand Roissy, de la place aéroportuaire à la ville de demain“, en présence d’Hervé Dupont, DG de l’EPA, d’Elisabeth Le Masson (ADP) et de Gérard Ségura, maire d’Aulnay, qui représentait l’association des élus du GD Roissy.

Vous trouverez, en cliquant ici, la page du site de l’EPA, qui fait un bon compte rendu de cette conférence, ainsi de celle de la présentation des maquettes d’Europa City. Il y pas mal de fotos.

Hervé Dupont, le ministre Leroy et Chistophe Dalstein (Immochan) près des maquettes d'Europa City

Cela étant dit, je continue à penser que le Grand Roissy mérite mieux encore, tant au MIPIM qu’au SIMI. Il faudrait organiser un grand évènement (autour de la fameuse maquette), davantage solliciter la presse, bref, faire quelque chose qui soit au niveau de cette grande région aéroportuaire, aussi dynamique que mal connue. Et représenter toutes les parties du Grand Roissy et non seulement, comme le montre, sur la page citée de l’EPA, une image (ADP) oubliant carrémént toute la partie EST de CDG, celle qui justement prend de plus en plus d’importance (avec le S4, bientôt le T4, la gare GPE du Mesnil-Amelot, les projets d’ADP sur Compans-Mitry, la ZAC de la Chapelle…). Bis repetita..

En attendant, bravo à l’équipe de l’EPA.

EV

Partagez cet article

Le petit Paris toujours aussi attractif

Paris se situe à la 4ème place des capitales (au niveau investissement, entreprises, tourisme etc.) pour sa compétitivité. Après New York, Londres et Singapour, selon le classement 2012 commandé par Citigroup.

Paris Développement, l’agence de développement  de la Ville de Paris s’en réjouit dans un communiqué (à lire ici).

C’est effectivement réjouissant, en ces temps moroses . Peut-être qu’avec le Grand Paris on va pouvoir dépasser London…

Voir le classement complet ici (en anglais) . Merci à Paris Dév pour nous l’avoir fournie

Partagez cet article

La Convention cadre “CDT” du Bourget est signée

Beaucoup de monde pour assister à la signature
V.Capo-Canellas accueillant le ministre Leroy et le préfet Canépa

Le président de la CA “de l’aéroport du Bourget”, Vincent Capo-Canellas a eu une bonne idée pour la cérémonie de signature de la Convention cadre pour la mise en œuvre du Contrat de Développement territorial CDT de ce qui est désormais appelé le “Pôle Métropolitain du Bourget” (PMB). Il a choisi le hangar où sont entreposées les “archives” du Musée de l’Air et de l’Espace et où sont installées “Les Ailes de la Ville“, une association d’insertion professionnelle créée en 2008 par le Musée et L’Aéro-Club de France.

Ce hangar est situé dans “l’autre Bourget”, celui qui est moins connu, côté Dugny.

Rachid Bradaï ( à droite), expliquant les Ailes de la Ville au ministre... de la Ville

Avant de procéder à la signature de la Convention, le Ministre Leroy, le préfet de Région D. Canépa et le sous préfet de Sarcelles, Henri d’Abzac , les élus et les nombreux invités accueillis par le Maire de Dugny, André Vayssière ont pu ainsi visiter l’atelier de réfection du “Bermuda”  (un hydravion mythique qui a fait sa carrière en Polynésie), rencontrer l’équipe éducative et son directeur Rachid Bradaï (une vieille connaissance, coucou Rachid) et admirer l’incroyable collection de moteurs d’avions disposés un peu partout dans le hangar.

La cérémonie s’est déroulée juste devant l’hydravion. Tour à tour, les signataires de la Convention ont pris la parole :  les maires de Dugny, du Bourget, de Blanc-Mesnil, de Bonneuil-en-France, de Drancy,  de La Courneuve*, le président du Conseil général du Val d’Oise (représenté par Luc Stréhaiano). Le préfet Canépa a dit quelques mots et le ministre Leroy a conclu, louant une fois de plus l’entente des partenaires autour de ce projet de CDT. Voyez son discours écrit ici, mais le ministre s’en est volontairement  écarté pour exprimer plus librement son enthousiasme sur le Grand Paris dont son ministère à  la charge.

Tout cela était bien sympathique (un peu longuet toutefois…) et c’était bien agréable de voir les différents partenaires, aux couleurs politiques différentes, s’accorder sans arrières-pensées politiciennes sur un projet de territoire autour des trois gares GPE : deux au Bourget et une au Blanc-Mesnil.

Vous pourrez voir ici la convention dans le détail et  là un résumé. Le projet s’appuie bien évidemment sur l’aéroport, 1er aéroport d’affaires en Europe, et le futur pôle aéronautique autour d’Eurocopter (projet Aigle, d’ailleurs, M. Laruelle, DG du pôle de compétitivité ASTECH, était là) , prévoit d’importantes modifications urbaines sur un territoire jusqu’ici plutôt éclaté, des logements, des établissements de formation (dont évidemment, comme tout le monde, un lycée des Métiers de l’Aérien).

Cliquez dessus pour consulter la Convention cadre

Parmi les invités, on notait la présence de Marie-Georges Buffet, député et ancienne secrétaire nationale du PCF, qui était tout sourire et à communié volontiers au consensus ambiant… Il y avait aussi Michel Deronne, directeur de l’Aéroport du Bourget, Hervé Dupont, DG de l’EPA Plaine de France…

En tout cas, il y en a un qui était très content: c’est Vincent Capo Canellas, sénateur maire du Bourget et président de la CA: il l’a son “pôle du Bourget”…

Félicitations à tous. Cette convention CDT est la dernière qui concerne et boucle  le territoire du Grand Roissy, (dont je maintiens, il suffit de regarder la carte, que celui du Bourget est partie intégrante), après celles de Val-de-France Gonesse, Cœur de Roissy Terres de France, Est Seine-Sant-Denis .

Manque plus que celui du Mesnil-Amelot…

EV

* La Courneuve, qui fait partie de la CA Plaine commune (autour de Saint-Denis) n’a pas signé la convention (elle devrait le faire prochainement) pour une raison bien obscure : la CA n’aurait pas été associée aux travaux préliminaires, m’ a expliqué son président Patrick Braouzec (actuellement président de Paris Métropole ), présent à la cérémonie.  Une petite rivalité territoriale pour le leadership aux Portes de Paris?

Partagez cet article

Les premiers forages du Métro Grand Paris Express ont commencé à Aulnay

De g à dr, au premier plan: MM. Dallier, Chaussat (conseiller général), Canépa, Leroy, Ségura, Santini, Guyot, Gaudron (député). On aperçoit la foreuse derrière.

Gérard Ségura, maire d'Aulnay et Maurice Leroy, ministre en charge du Grand Paris

C’était un symbole pour Aulnay, pour la Seine-Saint-Denis, pour le Grand Paris. Mardi , Maurice Leroy, le ministre de la ville en charge du Grand Paris avait tenu à participer à la cérémonie de lancement des forages (voir le communiqué) pour le  Métro Grand Paris Express (GPE). Celle-ci à eu lieu à l’emplacement même de la future gare, sur la RN 2 dont le maire, Gérard Ségura veut faire une nouvelle centralité urbaine : on est en effet ici entre les quartiers nord de la ville et ceux du sud, plus pavillonnaires.

Les autres maires concernés par les gares de la “ligne rouge” du GPE étaient là: MM Xavier Lemoine (Montfermeil), Stéphane Gatignon (Sevran), Alain Calmat (Livry) et Vincent Capo -Canellas (pour la gare Le Bourget Aéroport), tous ravis.  Philippe Dallier, maitre des Pavillons-sous-Bois était là aussi. Après la visite de la foreuse et après avoir pu voir une première “carotte” extraite du sol, les élus, le ministre, le préfet de Région Daniel Canepa, André Santini et Etienne Guyot, respectivement présidents du Conseil de Surveillance et du Directoire de la Société du Grand Paris (SGP) et leurs invités se sont dirigés vers la tente dressé pour l’occasion où les discours ont été prononcés.

Maurice Leroy : avec la SGP, le dialogue est constructif

La première carotte

Gérard Ségura s’est réjouit du choix d’Aulnay pour cette première. L’arrivée du GPE, qui concrétise le Grand Paris, est un espoir réel et un enjeu essentiel pour les habitants, a-t-il déclaré, en évoquant aussi le travail mené au sein du Contrat de développement territorial “Est Seine-Saint-Denis” (que nous vous présenterons prochainement). M. Billon, responsable technique à la SGP a donné des détails sur les forages. Etienne Guyot a informé que le matin même la SGP avait autorisé le lancement d’une procédure pour acheter , avec la RATP , 72 rames de 8 voitures (dont 37 pour la SGP, valeur 542 millions, livraison en 2020) pour la ligne “bleue” du GPE (voir le communiqué ici). André Santini s’est réjouit également de ce premier forage, avec son humour habituel. Le préfet de région a dit aussi quelques mots et le ministre Leroy a conclu comme à l’accoutumée avec enthousiasme. Se réjouissant du démarrage concret du GPE, il a déclaré que le choix du 93 pour commencer les forages n’était pas dû au hasard: “on a commencé par la Seine-Saint-Denis parce que vous avez beaucoup travaillé et que ce département avait beaucoup de retards“. Puis, louant la méthode du Grand Paris: “le dialogue est constructif  avec la SGP : rien n’est imposé, tout est approuvé avec les collectivités“.

Et juste après le ministre et le préfet Canépa devaient se rendre à 15 h à Dugny, pour la signature du CDT du Bourget (voir plus haut)

EV

Voyez la video diffusée sur

Partagez cet article