C’est bien la rentrée !

L’actualité locale (PSA Aulnay excepté) a été bien calme, jusqu’à la semaine dernière. Mais là, c’est bien reparti et votre RoissyMail va reprendre son rythme de croisière, avec une ferme volonté de vous apporter encore plus d’infos cette année sur notre cher Grand Roissy.

Quelques changements : d’abord, notre sous préfet de l’arrondissement de Sarcelles, M. Henri d’Abzac nous a quitté en aout après presque cinq années de bons et loyaux services. Il fallait s’y attendre, mais on perd, de l’avis de tous, un excellent sous préfet. Il n’a pas encore été remplacé à ce jour. Une consolation, et de taille, il a été nommé préfet, dans les Hautes Pyrénées. On lui renouvelle ici toutes nos félicitations.

Le préfet de Seine et Marne a été remplacé par une préfete (il parait qu’elle tient à ce féminin), Mme Nicole Klein. Et le préfet des aéroports, M. Klayman va quitter Roissy pour devenir directeur central des CRS. C’est M. Alain Garbère qui le remplace, il nous vient de Marseille où il était préfet délégué  à la sécurité.

Bien sûr, Claude Bartolone, nouveau président de l’Assemblée nationale, a laissé sa place de président du CG 93. C’est Stéphane Troussel qui l’a remplacé.

A part ça, on a pu sourire : de juillet  à maintenant, il ne se passe pas un jour sans que l’on n’apprenne, côté gouvernement et présidence de la République, que tel ou tel engagement ne sera pas tenu. En vrac : Aulnay (que n’aurait-on pas entendu si le PS était toujours dans l’opposition!), sondages de l’Élysée, vie privée-vie publique du couple présidentiel, intrusion de F. Hollande dans les affaires du PS, et ratification prochaine du traité européen, pour ne citer  que cela.

Je m’y attendais… Mais bon, il faut néanmoins souhaiter le succès du nouveau gouvernement car l’heure est grave pour notre pays et pour l’Europe.

Bonne rentrée  à tous !

EV

Partagez cet article

La mairie d’Epiais-les-Louvres décorée (?)

Au centre, Isabelle Rusin, maire d'Epiais, entourée du conseil municipal. On reconnait aussi Michèle Greneau et Cédric Sabouret

Les travaux de réfection de toutes les rues d’Epiais-lès-Louvres sont terminés et, ma foi, c’est vraiment chouette. On attend la partie “espaces verts” et le village sera superbe. En “lever de rideau” d’une prochaine inauguration, Isabelle Rusin maire de la commune et le conseil municipal (ou plutôt ce qu’il en reste) avaient convié ce samedi les habitants du village et les maires de la Communauté de commune pour dévoiler la sculpture commandée à l’artiste local, Alex Labejof (voir son site) . Outre la maire, Michèle Greneau, maire de Fontenay et vice présidente de la CCRPDF en charge de la culture et Cédric Sabouret, conseiller général ont dit les bons mots habituels et tout le monde s’est retrouvé, selon la tradition, à  la maison du peuple pour boire un coup.

Quant à la sculpture… on aime ou on n ‘aime pas…

EV

L"artiste et son oeuvre
Partagez cet article

“Pays de Roissy” dans le débat sur le nouveau SDRIF

Le projet de SDRIF (schéma directeur de la région Ile-de-France) revient. Déjà adopté en 2008 par le conseil régional, il a connu une série de retards, d’abord dû à des dispositions illégales puis le choc des projets, un temps concurrents, de transport “Arc Express” (Région) et Grand Paris (État).

Comme les choses se sont arrangées, le fameux document (important pour les communes : les POS et PLU doivent être compatibles avec lui) va être  à nouveau soumis au vote du conseil régional les 25 et 26 septembre prochains. Vous pourrez voir tout ça ici, sur le site du CR.

L’association “Pays de Roissy” a tenu  à envoyer (le 29 aout)  au Conseil régional une contribution en faveur du Grand Roissy. En attendant que l’association rendre publique cette contribution, voyez ici leur communiqué de presse.

Dans le nouveau SDRIF (les nouveautés, principalement dues au Grand Paris Express, mentionné toutefois timidement, sont en violet dans le texte) le territoire régional est organisé en faisceaux, partant tous du centre de Paris. Les faisceaux Nord et Est concernent directement le territoire du Grand Roissy. Je  les ai sélectionné pour vous: c’est ici.

Et j’en ferai un résumé dans une prochaine édition.

EV

Partagez cet article

PSA Aulnay: Segura “sanctuarise” le site. Capo-Canellas fustige Montebourg

L’annonce de la fermeture, en 2014 (demain…) de l’usine PSA d’Aulnay (3000 emplois directs) a provoqué, comme on pouvait s’y attendre, une véritable mobilisation générale. Chez les salariés bien sûr, mais aussi chez les élus, toutes tendances confondues.

Le maire d’Aulnay, Gérard Ségura est en première ligne. Il a fait voter jeudi dernier par son conseil municipal, une délibération visant  “sanctuariser” le site en faisant jouer un article du code de l’urbanisme qui permet de définir un périmètre d’étude, ce qui lui donne le droit de ne pas accorder de permis de construire pendant 2 ans. Ainsi, la ville prend position pour l’avenir. Voyez les détails sur le blog du maire, ici.

Le conseil général de Seine-Saint-Denis est aussi dans la bataille. A l’issue d”une séance extraordinaire tenue jeudi dernier, son nouveau président (PS), Stéphane Troussel a décidé de saisir Michel Sapin, ministre du travail pour qu’il “exige” de PSA une étude d’impact territorial. Et a décidé la création d’une ” mission départementale pour l’emploi industriel et la mise en place d’une coordination technique “régulière” entre le département, la ville et la région afin de mobiliser “fortement” et “prioritairement l’Agence régionale de développement sur ce dossier”.

De leur coté, les élus du Val d’Oise (voir la position de J-P Blazy, député-maire de Gonesse ci-dessous) cherchent tous des solutions : voyez  ce sujet le reportage de VO TV ici.

Au Sénat : Vincent Capo-Canellas fustige les “rodomontades” de Montebourg

Vincent Capo-Canellas au Sénat

Le sénateur (centriste), maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas est rentré lui aussi dans la danse. Il s’en est pris jeudi dernier (décidément, ce jeudi…) vivement au ministre du “redressement productif”, Arnaud Montebourg, lors de la séance des questions au gouvernemet. Il lui a reproché  ce que tout le monde a en tête : les rodomontades du ministre et, de fait, les palinodies du gouvernement sur le sujet. Et il a bien eu raison: lors des campagnes électorales du printemps dernier, coté socialiste, on allait voir ce qu’on allait voir…  Ça fait penser à Jospin et Vilvorde…

Vous pourrez voir la question et la réponse ici (c’est pas mal) et le communiqué publié par le sénateur .

Et puis, comme tout le monde se réfugie désormais derrière le rapport Sartorius, vous pourrez le consulter ici. Fort bien fait.

EV

Partagez cet article

Le Blazy nouveau est arrivé !

J-P Blazy avec M. Mercier, le délégué CGT de PSA Aulnay, après la remise du rapport Sartorius

Sa réélection à l’Assemblé nationale l’aurait-elle changé? C’était en tout cas mon sentiment tout au long  du “point de presse-plateau repas” que Jean-Pierre Blazy a donné vendredi dernier dans sa mairie de Gonesse. Un peu bronzé, décontracté, souriant, jovial même (et parlant moins que d’habitude!) il a passé en revue quelques points de la rentrée. Le tout sur un ton modéré auquel il ne nous avait guère habitué ces dernières années.

Triangle de Gonesse, Europa City:  “le débat est clos”

S’était tenu la veille un comité de pilotage sur le triangle de Gonesse et le député en était tout satisfait. Il a précisé qu’il avait invité pour ce “Copil” de rentrée les élus de l’ensemble du Grand Roissy. “Le dossier avance, on a bien progressé depuis 4 ans” a t-il assuré, confiant. En même temps, il a voulu mettre fin aux diverses rumeurs : Europa City continue, sur le Triangle et non sur une partie des terrains de PSA pourrait libérer. Et le Conseil régional est toujours OK avec le projet d’ensemble dudit Triangle. Il en voulait pour preuve que le nouveau document du SDRIF le mentionne (ce dernier  est toutefois prudent: il n’évoque pas le projet dans son ensemble et précise qu’il en “secteur d’urbanisation conditionnelle” voir l’article sur le SDRIF plus haut). On sait qu’une bonne partie des “Verts” est contre le Triangle : cette prudence du CR doit s’expliquer comme ça…  En tout cas, pour J-P Blazy, “le débat est clos” a  t-il affirmé, que l’on pouvait interpréter comme un message à mes P’tits Loup  (voir ici) qui vont refaire un numéro de claquette le 22 septembre. Le dossier est toute fois bien compliqué au niveau des différentes procédures (différentes enquêtes, DUP) et le cabinet du maire s’est engagé à  remettre  à la presse un document de synthèse précisant tout ça, ce qui serait serait bien…

Le rapport “vol de nuit” dans les choux

Question trafic aérien, le député nous a informé que le groupe de travail mis en place par l’ACNUSA sur les vols de nuit a publié son rapport. A  lire le communiqué du nouveau président de l’ACNUSA, M. Victor Haim, sur le sujet (voir ici) le groupe, telle la montagne, a accouché d’une souris. Je rigole, je l’avais dit  M. Rebuffel, qui a présidé les travaux… Toutefois, le ton employé par J-P Blazy sur le sujet était inhabituellement modéré, plus réaliste dira t-on, le député admettant même que c’est Air France qui gène le plus la nuit, davantage que Fedex (qui n’est plus sa bête noire donc, et on s’en réjouira).

Plus intéressant est l’initiative, pour le moins originale, que la ville de Gonesse (qui subit 170 vols chaque nuit) vient de prendre pour connaitre exactement l’intensité du bruit mis par les avions. Il s’agit d’une station de mesure du bruit (mise en place par Bruitparif sur la médiathèque, en plein centre ville), mais et c’est l’originalité, couplée  un radar virtuel qui lui capte les informations sur chaque vol,  à partir des sondes qui équipe la plupart des aéronefs.  L’application informatique, (développée par le société Axtrid) est  disponible sur le site internet de la ville: allez voir ça ici, c’est pas mal du tout. La prochaine édition du magazine municipal (dont la maquette et le contenu se sont nettement améliorés) consacrera un article détaillant le procédé.

Sur le dossier PSA, comme tout le monde, le député maire (l’usine PSA est  située à 20% sur le territoire communal et PSA est propriétaire, on l’ignorait, de 30 ha de terres sur le Triangle même) est mobilisé. Il a publié un communiqué suite  à la publication du rapport Sartorius (voir plus haut), que vous pourrez lire ici.

Au final, un bon point de presse nouvelle formule : moins de déclarations fleuve, plus de dialogue avec les journalistes, une attitude “ouverte ” et modérée sur tous les dossiers, un intérêt pour le Grand Roissy… Le Blazy nouveau est arrivé !

On ne s’en plaindra pas. Ah, dernier truc, le cumul des mandats: Blazy attend .. la loi pour se décider . Et quand on lui pose la question s’il devait choisir entre son siège de député et celui de maire la réponse est : “je ne sais pas” . MDR ! Fallait quand même un peu de langue de bois, sinon le changement aurait été trop brutal…

EV

Partagez cet article

Sandrine et Christophe Torres sont les nouveaux directeurs du Golden Tulip de Roissy

M. et Madame Torres devant le Golden Tulip

Nul doute que la grisaille, qui sévit chez nous un large moment de l’année, va les changer de Montpellier, d’Orange  ou d’Avignon où ce couple d’hôteliers travaillaient avant. Mais, comme le dit le communiqué du groupe Louvre Hôtels, propriétaire de la marque Golden Tulip (mais aussi de Campanile, Première Classe, Kyriad etc (voir ici) , Sandrine et Christophe Torres n’en sont pas à leur premier défi.

Ils ont donc pris la direction du Golden Tulip (ex Kyriad, 152 chambres, bar, restaurant) de Roissy Village, succédant ainsi à M. Six, parti vers d’autres horizons (on vous dira lesquels)/ M Six aura passé, de mémoire, une bonne quinzaine d’année  la direction de l’hôtel. Ce qui en faisait, après le départ de Claude Chevauché, le “doyen” (parmi des nombreux hôtels (hors indépendants) du Grand Roissy,  à moins, je vérifierai en rentrant (mardi midi je suis au Bouchon Gourmand, histoire de me remettre  à la bonne cuisine de chez nous) que ce n’ait été l’excellent Michel Hourcade, directeur du Best Western (ex Holiday Inn de Roissy).  En tout cas, ce dernier est aujourd’hui, c’est sûr, le doyen.

On souhaite la bienvenue  M. et Mme Torres et plein succès dans leur nouvelles fonctions. Et on leur conseille, comme à chaque nouveau venu, de consulter et Roissymail et nos magazines Bénéfice.net, ainsi que la carte du Grand Roissy, histoire de comprendre celui-ci, aussi compliqué que passionnant.

EV

Partagez cet article