L’AFTRP a fêté ses 50 ans, à la salle Wagram, à Paris

Tout le ghotta de l’aménagement était réuni, jeudi dernier, dans la prestigieuse salle Wagram de Paris, à deux pas de la place de l’Étoile, pour assister  la cérémonie du 50ème anniversaire de l’AFTRP .

Il y avait des centaines d’invités,dont plusieurs élus du Grand Roissy (certains n’avaient toutefois pas pu venir pour cause de débat Grand Paris à Sarcelles qui se tenait se soir-là). On a pu voir le préfet Duport, (qui fut un des PDG de l’Agence de 87 à 89)  le DG de l’EPA Plaine de France M. Damien Robert, François Asensi, Hervé Chastagnol, DG du GIE Paris Nord 2, de nombreux partenaires institutionnels et commerciaux de l’Agence…Et, bien sur, les cadres de l’Agence et notamment Michel Bournat, directeur de la “délégation nord” (c’est chez nous).

François Delarue, PDG de l'AFTRP

Le PDG de l’Agence, François Delarue (fidèle et attentif lecteur de RoissyMail…)  a prononcé,  aux côtés, à la tribune, de Cécile Duflot, le ministre de tutelle de l’agence, du préfet de Région M. Canépa et du vice-président de la région en charge de l’aménagement M. Amedro (EELV), un discours enthousiaste (que je vous invite à lire ici ) relatant le passé, le présent (véritable livre d’histoire de la région parisienne) et  l’avenir de l’AFTRP.

Pour l’avenir, un discours très “Grand Paris”, qui tranchait un peu avec le discours un peu … “centriste ” (mettons “prudent”) d’Alain Amédro. Mais surtout avec celui de la ministre Duflot dont  il faut bien dire, d’après l’ensemble des témoignages que j’ai pu entendre, qu’il a déçu. Tout le monde l’attendait sur “le Grand Paris”. Elle le savait, visiblement et, au début de son discours, sortant de celui-ci, elle “allume” la salle en disant : je vais vous parler tout à l’heure du Grand Paris. Du coup, tout le monde est attentif… Et puis… Patatras!  Elle parle, s’agissant de l’État, de la “logique purement  spéculative” à laquelle il aurait “récemment cédé…”. Je regarde les yeux, ébahis,  de beaucoup de participants… Puis arrive le scoop de la ministre sur le Grand Paris, à l’adresse de l’AFTRP…. Oyez :

Soyez sûrs que je ne me priverai pas de vous mettre à contribution pour faire advenir le Grand Paris des habitants. Je porte en effet une autre ambition pour la région capitale que de n’en faire en tout et pour tout qu’un grand réseau de transport.Par son ampleur, le projet du Grand Paris que je porte doit mobiliser toutes les forces vives de la région capitale. L’Agence a toute sa place dans cette réflexion qu’il faut organiser avec l’ensemble des grands aménageurs publics autour des gares, mais pas seulement. Parce que le Grand paris n’est pas qu’un réseau de transport, il n’y a pas que des gares à aménager, il y a des logements de qualité à produire pour l’ensemble des femmes et des hommes qui ont vocation à travailler, à vivre et à se déplacer en Ile-de-France. Il y a à proposer une ingénierie de qualité au service des collectivités de grande couronne qui ne doivent pas céder à la tentation de l’étalement urbain,conformément aux orientations réaffirmées dans le projet de Sdrif que la région vient d’arrêter”.

Sans commentaires.

Les coursives de la salle Wagram étaient tapissées des réalisations de l'Agence. Je vous ai choisi Paris Nord 2

Bon anniversaire ! (de moi…)

Michel Bournat, directeur de "l'AFTRP Nord"

Je voudrais ici souhaiter, personnellement,  un bon anniversaire à l’AFTRP, que je connais depuis 1992 et qui a été un partenaire autant exigeant que sympathique dans tous ce que nous avons entrepris depuis la création, en 1996, de notre agence VPP. Merci aux différents PDG qui nous ont toujours pris au sérieux, merci à Françoise Duros, la directrice de la “com” qui a, elle s’en souviendra, trouvé “géniale” l’idée de la première carte du “Pôle de Roissy”, dès le début. Merci à M. Clément qui fut longtemps LE commercialisateur des terrains aménagés par l’Agence, merci à Michel Bournat, (qui en a !), merci  à tous ses collaborateurs qui nous informent (plans, calendriers etc. ) pour que nous puissions vous informer.

Faut-il rappeler, (oui, il le faut) que l’AFTRP a été l’aménageur de Paris Nord 2 et, depuis, de nombreuses ZAE et ZAC  dans notre secteur. Dans le désordre : la  ZAC des Tulipes (Triangle de Gonesse), celle des Tissonvilliers (Sarcelles), Aérolians (“Paris Nord 3”) , de RoissyPark (quel succès!) entre autres . De celles, à venir, de Louvres, de Villeron, sans parler (mais on en a parlé) de son action, exemplaire, dans la rénovation urbaine à Clichy-Montfermeil…

On pourra, si on est honnête (et on l’est) reprocher des choses  l’AFTRP. Son côté “vieille dame”, son manque de réactivité immédiate, un peu (de moins en moins) de bureaucratie. Mais, avec l’expérience d’observateur que j’ai depuis … 20 ans dans le secteur, je peux vous dire qu’elle s’est bien adaptée à la concurrence (imposée par l’Europe ces dernières années), ce qui, compte tenu de sa culture “tranquille” pouvait ne pas être évident.

François Delarue et son "cousin" de l'EPA Plaine de France, Damien Robert

Juste un exemple: la ZAC de la Chapelle de Guivry au Mesnil-Amelot, qui est en projet depuis des années. Ces derniers temps, la CC Plaine de France (dirigée majoritairement par des élus de gauche, bien à gauche même…) avait fait (l’équipe de droite d’avant n’avait rien fait) un appel d’offre sur l’aménagement de ces 70 ha magnifiquement situés à l’est de CDG ( secteur d’avenir s’il en est) et a préféré un opérateur “purement privé” à  l’AFTRP. Eh bien, et c’est moi qui parle, les choses n’avancent pas et je vous fiche mon billet (je l’avais dit aux responsables de la CC) que si l’AFTRP avait été choisie, les choses auraient avancées beaucoup plus rapidement (on est en panne sur cette ZAC) .

L’ AFTRP ? C’est la valorisation, mais cela n’a jamais été la spéculation, j’en témoigne encore une fois. Puisse la jeune (à tous points de vues) ministre bien regarder tout ça…

EV


Partagez cet article

Asensi habille le SDF Gatignon pour l’hiver !

François Asensi, le "père"...

Visiblement, si Stéphane Gatignon, maire (ex PCF, désormais EELV) de Sevran a réussi à  faire un super buzz médiatique (on l’a vu partout, et même au Grand Journal de Canal+), ce n’est pas sûr que sa grève de la faim se soit soldée par un succès pour les finances de la ville qu’il dirige.  A en croire du moins la lettre qu’il a envoyée, de retour de sa tente (revoir ici) aux Sevranais (voir sa lettre ici ).

Il y a eu ensuite un Conseil municipal extraordinaire (à voir sur le site de la ville ici) .

Mais, comme nous l’avions écrit, il y en a un qui devait réagir, c’est François Asensi, député maire (FG)  de Tremblay et surtout président de la CA Terres de France dont Sevran fait partie. Il faut savoir que la CA réunit Tremblay, Villepinte (villes “riches”) et Sevran (“ville pauvre”). Il faut savoir aussi, pour comprendre, que Gatignon, ex futur fils spirituel d’Asensi, a voulu “tuer le père” (voir ici…)

Lire les arguments d’Asensi

Eh bien Asensi a réagit. Il vient d’envoyer, selon nos informations, une note aux différents ministres concernés (Lebranchu, Lamy, Dufflot) que vous trouverez ici, et qui n’y va pas pas par le dos de la cuillère.

Dans cette note, Asensi fait un rappel historique et égratigne son ex protégé en évoquant l’absentéisme de celui-ci dans la CA et toutes les aides financières de celle-ci que Gatignon aurait dédaignées.

Celui-ci va-t-il à son tour réagir ? Hum ça m’étonnerait , mais ça serait bien pour qu’on sache ce qu’il en est. Moi je  sais…

EV

Partagez cet article

Interco, une lueur d’espoir: modification de l’ordre du jour de la prochaine CDCI

La mobilisation des élus de la majeure partie du nord-ouest  Seine-et-Marne commencerait-elle à porter ses fruits ?

En tout cas, on vient d’apprendre que l’ordre du jour de la prochaine CDCI (Commission départementale de coopération intercommunale, qui doit se tenir le 30 prochain) avait été modifié: “afin de permettre la poursuite de la concertation, le point relatif  la création d’une communauté de communes regroupant les communes de Mitry-Mory et Compans est retiré” (voir l’ordre du jour complet ici) .

Incontestablement, c’est un point positif car si une telle CC avait été décidée, ça aurait été la fin de la possibilité de la grande interco “77” du Grand Roissy. Corinne Dupont, maire de Mitry, que nous avons jointe hier soir, est, elle, moins optimiste que nous, craignant, si j’ai bien compris de se faire à nouveau “renvoyer” en Seine-Saint-Denis.

En attendant, la mobilisation continue. La CC Plaine de France vient de publier un communiqué appelant la population à participer au meeting de vendredi prochain (cliquez sur l’image) à Compans, en présence de nombreux élus du secteur (le nouveau maire de Dammartin, Stéphane Jabut, y sera). Il s’agit de “condamner cette intercommunalité programmé pour le 1er janvier (2013), dont le périmètre repose sur une vision partisane et non sur l’intérêt général”.

Ce qui est la vérité et, chers lecteurs, moi qui suit ce dossier depuis le début, je confirme tout ça. Mais il n’est pas trop tard pour que tout le monde retrouve la raison. Il en va bien sûr de l’intérêt général et en particulier de la gare Grand Paris Express” du Mesnil, du CDT qui va avec.  Une  chose est certaine: si l’on ne sent pas, en haut lieu, un accord entre les élus concernés, le principe de la gare, arrachée in extremis, sera abandonné. Les autres départements du Grand Roissy rigolent !!

En tout cas, RoissyMail est solidaire des élus pour la grande interco et c’est pour ça qu’on appelle aussi à participer au meeting de vendredi.Revoyez le “résumé ” de l’affaire ici.

Hauts les cœurs !

EV

Partagez cet article

La Chambre de commerce 95 est officiellement créée. Frédéric Verhnes lui, président…

Frédéric Vernhes

Depuis la réforme des Chambres de commerce, les choses se mettent en place. Concernant la CCI Au premier janvier 2013 la CCI “Versailles Val d’Oise Yvelines” fera place à deux entités, deux “chambres départementales”: Yvelines et Val d’Oise.

Pour des raisons juridiques, ces dernières ont été créées tout récemment et le 15 novembre dernier a été élu le nouveau bureau (voir les noms ici) et Frédéric Verhnes, qui était jusque là 1er vice président de la CCIV, devient le président de la nouvelle CCID (D comme départementale) “Val d’Oise” donc.

Vous n’avez rien compris ? C’est normal, ne vous inquiétez pas. En tout cas, ça sera plus simple : il y a désormais UNE CCI pour le Val d’Oise. Ça va simplifier au moins la vie des journalistes…

EV

Partagez cet article

Eloge (répété) de “Chez Cri-Cri” au Mesnil-Amelot

En ces temps difficiles, il n’est pas inutile de refaire des compliments sur le restaurant “Chez Cri-Cri“, sur la place de l’église du Mesnil-Amelot. Tenu avec passion depuis des années par Catherine Semprez (par ailleurs adjointe au maire de la commune, Alain Aubry), la qualité des plats, celle du service (rapide et souriant) et bien sûr des prix ne se démentent  pas au fil du temps. Pensez : un menu unique à …

Lire la suite ici.

Partagez cet article