Moussy-le-Neuf, en plein marché de Noël, a inauguré sa halle

Beaucoup de monde au Marché de Noël ce matin-là

Bernard Rigault, le maire de Moussy-le-Neuf, poursuit inlassablement la rénovation et l’équipement du centre de sa commune. Après avoir mené une politique intelligente d’implantation de commerces de proximité, il s’est attelé à “conforter” le centre historique du village, où se trouve la mairie. Déjà, l’église Saint-Vincent, a été rénovée magnifiquement (revoir ici) et le maire a eu l’idée de construire une halle en bois, à l’ancienne juste entre la mairie et l’église. Elle servira aux nombreuses animations de la commune, aux manifestations commerciales et entre temps, servira de parking.

La Halle est magnifique

Elle a été inaugurée samedi, en plein marché de Noël (voir celui-ci ici) en présence de nombreux

Read moreMoussy-le-Neuf, en plein marché de Noël, a inauguré sa halle

Partagez cet article

Le centre ville de Gonesse se relooke et encourage le commerce de proximité

J-P Blazy, Ilham Moustachir, Emmanuel Dos et la municipalité pour le traditionnel "ruban"

Ilham Moustachir, adjointe au maire, chargée des affaires éco, avec deux Gonessiennes, dans le magasin

Ça bouge de plus en plus à Gonesse. Bien sûr, il y a les grands projets (Triangle, Europa City, l’hôpital…), ou la ZAE Entrée Sud, qui a métamorphosé l’entrée de ville (avec notamment un pôle de restauration et d’hôtels dont on vous reparlera bientôt), mais le centre ville “ancien” bouge de plus en plus. Nouvelles habitations (en PEB…) de qualité, dont nous devrons vous parler aussi, et … redynamisation du commerce de proximité.

Read moreLe centre ville de Gonesse se relooke et encourage le commerce de proximité

Partagez cet article

PSA Aulnay : le maire Ségura dénonce une “charge de la fédération PCF 93”

Il est fâché, Gérard Ségura (foto) , le maire (PS) d’Aulnay et vice président du Conseil général de Seine-Saint-Denis.

Il a récemment publié une mise au point en réaction à un article de la Fédération 93 du parti communiste français. Vous pourrez la lire ici.

Le maire avait fait visiter le site PSA  une délégation d’Américains de la Nouvelle-Orléans venus à Aulnay dans le cadre du festival Aulnay All Blues . Ce qui n’a pas plu aux jusqu’auboutistes de la “Fédé” 93.

Réponse du berge  la bergère donc. Et c’est pas plus mal. Signalons au passage que l’acte de vente des terrains de la future gare “GPE” d’Aulnay a été signé entre la mairie et la Société du Grand Paris, ce qui est une bonne nouvelle.

EV

Partagez cet article

Blazy et l’aéroport de Notre-Dame des Landes

La situation de l’aéroport du Grand Ouest. Cliquez pour voir d'autres cartes

J-P Blazy, maire de Gonesse et député de “Roissy” , même s’il évolue (timidement) sur les questions aéroportuaires (il a combattu dans le passé tant l’aéroport CDG -les nouvelles pistes- que Fedex, mais et c’est heureux, après l’avoir affirmé pendant des années au mépris de toute considération économique et sociale, il ne veut plus “mettre le fret  Vatry”…), a toujours du mal à s’exprimer sur les questions aéroportuaires.

Sur le projet de l’aéroport Notre-Dame des Landes, il a publié un communiqué en tant que président de l’association qu’il a fondée (Ville et Aéroport, voir son site qui témoigne de son activité trépidante) demandant que celle-ci soit associée à la “commission de dialogue” récemment décidée par le gouvernement pour calmer le jeu.

Dans le texte, on peut voir (deviner plutôt) que, finalement, Blazy n’est pas opposé au futur aéroport du Grand Ouest (ça aurait été le bouquet s’il avait été contre) mais qu’il souhaite participer à la commission pour… faire des propositions, arguant d’un “manque de concertation”, alors que chacun sait que ce projet, qui date de … 1965 a fait l’objet d’innombrables consultations (voir ici sur le site de l’aéroport) . Il redit entre autres quelques une de ses positions vagues sur l’activité aéroportuaire en France.

Il serait bien quand même que J-P Blazy, qui a été réélu député dans les conditions que l’on sait, et qui est un des trois députés de “Roissy” (avec Asensi et Albarello) adopte désormais une position claire, “décomplexée” en faveur de CDG (ce qui n’empêche pas d’être vigilant sur les nuisances) et arrête de “tourner autour du pot”. Son absence (qu’il justifiera sûrement) à l’inauguration du nouvel équipement d’Air France Industries (pourtant sur “sa” circonscription) est symptomatique de ce manque d’allant, qui avait contribué, c’est certain, à son échec aux législatives de 2007.

Sur Notre-Dame des Landes, il devrait, s’il était logique, demander l’accélération de sa mise en œuvre. Assurément, sa mise en service, prévue en 2017, diminuerait sensiblement le nombre de vols à CDG. Cela dit, si ND des Landes ne se faisait pas, ça serait bon pour nous : davantage de passagers (et de clients pour nos hôtels et nos restaurants, de parkings de longue durée payants, de taxes et duty free…). Quant au bilan énergétique des voyageurs de l’Ouest qui prennent l’avion  Roissy, n’en parlons pas..

EV

Partagez cet article

Le texte de la CONAR, dont Paternotte est le “président”: un morceau d’anthologie !

Le soap opéra de l’UMP continue. Hier, François Fillon était “chez nous”, à l’Abbaye de Royaumont où se tenaient les fameux Entretiens annuels, initiés par le député filloniste Jérôme Chartier.

L’ancien premier ministre y a fait un discours (le voir ici) et a réaffirmé (voir ici) que, semble t-il qu’il fallait que les militants revotent et que les deux camps devaient se voir aujourd’hui pour organiser les modalités du scrutin. On sait que Copé, à Nancy a dit d’accord pour revoter,mais après les municipales de 2014… Ce qui montre au moins que les deux camps sont d’accords pour revoter. Ce qui en dit long sur le contenu de la décision CONAR, présidée par Paternotte (qui aurait pu, au passage, avoir la décence,d’attendre le prononcé de son jugement, le 13 décembre avant  de se montrer en public, quelle que soit l’issue de son procès). La CONAR, c’est la commission nationale des recours de l’UMP. Voyez son “verdict” ici. C’est à mourir de rire !

EV

Partagez cet article

CDCI 77 : au nord-ouest rien de nouveau…

B.Corneille et Y. Albarelo, samedi à Moussy-le-Neuf

La CDCI (Commission départementale de coopération intercommunale) de Seine-et Marne s’est donc réunie comme prévu vendredi dernier à la préfecture de Melun.

Comme prévu, le point qui était inscrit à l’ordre du jour initial (la création d’un Communauté de communes entre Mitry-Mory et Compans) a été retiré pour “permettre la poursuite de la concertation”. A notre connaissance, la préfete Nicole Klein n’a pas donné de précision sur ce point lors de la réunion. Pas de communiqué de presse, rien sur le site de la préfecture (au moins jusqu’à ce dimanche soir)…

Ce qui fait qu’à ce jour, la situation est toujours la même : Mitry et Compans sont “virtuellement” destinés à rejoindre la CA Terres de France (93) et Villeparisis, toujours vouée à rejoindre la CA de Chelles (Marne et Chanteraine) selon le schéma “adopté” l’an passé.

On perd du temps… Mais les discussions avancent et les deux parties commencent à se parler. Mais une chose est certaine: on ne peut pas demander à Mitry, Compans et Villeparisis de participer à un COPIL sur le projet de CDT de la gare  du Mesnil, que leur place est légitime, et ne pas engager des négociations pour leur participation à la “Grande interco”.  Sinon, il faut rester dans la même logique et demander à ces trois communes de “rentrer” dans le CDT commun à Terres de France et à Roissy Porte de France

Par ailleurs, je relisais tout à l’heure le compte rendu de la CDCI du 30 mars dernier ( voir sur la page interco de la préfecture, où on ne voit pas la carte du SDCI…). Il est noté une demande de correction du compte-rendu de la  CDCI précédente (du 15 mars) sur ce passage : “le risque d’une opposition entre le pôle de Villeparisis et le pôle de Claye-Souilly est fort et très rapidement, la gouvernance d’un tel ensemble deviendrait impossible“. Le secrétaire général de la préfecture, qui prononçait cette phrase pour conforter le refus préfectoral de Mitry, Compans et Villeparisis serait bien avisé de penser à la situation qui prévaudrait si, par extraordinaire,la “Grande interco” ne se faisait pas.

Ledit passage a été retiré…

A suivre…

EV

Partagez cet article

Augustin de Romanet : un capitaliste centriste nommé à la tête d’ADP

C’est effectif depuis le 28 novembre. Comme nous vous l’avions annoncé le 10 novembre, c’est bien Augustin de Romanet qui a été nommé PDG du groupe Aéroports de Paris.

Descendant d’une vielle famille française, il fut patron (ce n’est pas rien) de la CDC (Caisse des Dépots, le “bras financier de l’État” ) de mars 2007 à mars 2012, date à laquelle son mandat de 5 ans n’a pas été renouvelé, dans des conditions pas très “glop” d’ailleurs. En 2008, son action réformatrice à la CDC lui avait valu le prix “Capitaliste de l’année” par le Nouvel Economiste (voir ici et voyez tout ça :

– son portait wikipedia, dans lequel on le voit occuper dans le passé de nombreux postes dans des cabinets de ministres centristes .Il a aussi occupé des fonctions dans le privé,

– un article de Libération qui relate les conditions de son départ de la CDC.

– le communiqué officiel d’ADP (y’ a une foto)

Bon :  ENA, CDC, patron reconnu, centriste : de quoi faire un bon PDG d’ADP. On lui souhaite plein succès (et du courage…).

EV

Partagez cet article