Le rapport Auzannet renvoie la ligne rouge du Grand Paris (vers Roissy) aux calendes grecques. Le maire du Mesnil ému…

Les élus, à la conf de presse hier à Aulnay
Le maire du Mesnil-Amelot a été sollicité par les journalistes à l'issue de la conf de presse

Pas le temps de vous dire ce jour l’ensemble des réactions, nombreuses qui ont suivi, dans notre région aéroportuaire, la publication du rapport “Auzannet” (mais pas Hosanna) sur le Grand Paris. D’abord parce que je cours partout (au fait, j’embauche toujours…) et qu’on vient me troubler en plein travail (voir ci-dessous), et qu’il y a plein de news à rédiger pour vous, et que je me farci le fameux rapport Auzannet” (faut du courage, je  peux vous le dire, essayez en voyant ici) pour mieux vous en parler demain ou dimanche (demain  y’a conseil municipal à Louvres pour l’élection du remplaçant de Guy Messager).

Juste un mot ce soir: on meurt des rapports dans notre pays, et des lenteurs (faut vraiment que je lise le bouquin du PDG d’Unibail, Guillaume Poitrinal : “Plus vite, la France malade de son temps”, qui dénonce le lourdeurs administratives. Même le rapport Auzannet demande d’autres rapports (page 54). Tout cela après deux années de débats publics et d’accords politiques signés par tous les partis, toutes les collectivités d’Ile-de-France ! Je vous en dirai plus dans la prochaine édition, mais vraiment, y’a de quoi se la prendre, la couper en quatre et se la peindre en vert ! (vieille expression de mon père, mais aujourd’hui euh, non, pas en vert)

Juste un mot sur l’intervention d’un des premiers concernés par l’abandon (de fait) préconisé par Hosanna, de la  ligne  Pleyel-Roissy-Le Mesnil” lors de la conférence de presse d’hier, à Aulnay (où l’ensemble des élus, la plupart de territoires difficiles, et qui étaient remplis d’espoir avec le Grand Paris, étaient atterrés par le rapport), je veux parler du maire du Mesnil-Amelot, Alain Aubry, qui vient de publier un communiqué poignant, à lire ici.

Juste un autre mot sur la question que j’ai posée aux élus (la plupart de gauche) à la conférence de presse: “comment voulez-vous que le Grand Paris avance, alors qu’a été désignée comme ministre en charge du dossier, Cécile Duflot, dont elle-même et le parti (EELV) qu’elle dirigeait sont carrément contre ce projet”? …

La suite later… Merci pour votre patience.

EV

Partagez cet article

Desigual ? Anti-crise, anti-grisaille ! la vida es chula !

Waouh!!

En ces temps de grisaille, une “vieille” copine (blanche …) vient de m’appeler en me disant qu’elle fait ses courses, à Nancy (la vraie capitale de la Lorraine) chez Desigual.

Chez qui?  quoi lui repondije.  “Désigual, c’est plein de couleurs, partout… ” me confirme la belle… Ah bon? couleurs, chaud? Je vais voir leur site tout de suite !

Et je vous conseil de le faire : c’est ici et allez voir les vidéos en bas: c’est chaud ! comme dirait DSK. De quoi vous faire aimer le mariage pour tous (non, j’déconne).

Enfin, la ligne de vêtements est superbe ) mon avis. Ça change de la grisaille du temps, de Paternotte et du rapport Auzannet, non?

EV

Partagez cet article

Paternotte condamné par le tribunal correctionnel : 15 mois de prison avec sursis, 2 ans d’inégibilité, 10 000 € d’amende. Il fait appel …

Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné hier Yanick Paternotte, maire (UMP) de Sannois, député éphémère de la 9ème circonscription  du Val d’Oise (la circonscription symptomatique de Roissy). Il avait été jugé en novembre pour une affaire d’abus de faiblesse au détriment d’une vieille dame de 92, habitante de Sannois.  15 mois  de prison avec sursis, 10 000 euros d’amende et 2 ans inéligibilité. Le notaire a été également condamné : à 1 an de prison avec sursis, 10 000 euros d’amende. Son épouse en revanche a été relaxée, le tribunal estimant qu’il n’était pas établi qu’elle avait joué un rôle actif. Vous pourrez lire avec intérêt l’article de Frédéric Naizot (qui a suivi l’affaire depuis le début): c’est dans Le Parisien, ici.

S’estimant “meurtri et scandalisé”, Paternotte va faire appel, ce qui suspendra la condamnation et le maintient “présumé innocent” comme dit l’émission de télé. Selon Frédéric Naizot, le procès pourrait avoir lieu dans… 18 mois. Paternotte estime aussi, rapporte Naizot, que la machine judiciaire s’acharne contre lui. Si on prend en compte que l’affaire remonte à 2004, on pourra dire que c’est un acharnement plutôt lent.

Christophe Dulouard, leader de l’opposition au Conseil municipal de Sannois a publié hier un communiqué à ce sujet : c’est à lire ici. Et voyez aussi l’article de Daniel Pestel (Le Parisien), qui rend compte de la réaction des habitants de Sannois . Le journal a par ailleurs fait un sondage en ligne pour savoir si Paternotte doit démissionner : à 8H20 ce matin le “oui” l’emportait avec 90.7 %. Voici au moins un élection qu’il aura gagné haut la main…

Yanick Paternotte n’était guère connu nationalement jusqu’à ce qu’il préside la fameuse CONAR (commission nationale des recours) de l’UMP dans l’affaire Fillon-Copé . A mon avis, il a eu tort de présider cette commission car maintenant la France entière connait son affaire. Il a même eu l’honneur de Paris Match (à voir ici) et si vous faites “Paternotte condamné” sur Google, ça fait le buzz  depuis hier !

Quel stratège !

EV

Partagez cet article