Avec tous vos élus du Grand Roissy : signez la pétition pour le maintien de la ligne Rouge !

Cliquez pour voir le site de la pétition

Comme prévu, les élus du Grand Roissy, toutes tendances confondues, tiendront une conférence de presse cet après-midi à l’Assemblé nationale, où il déposeront une motion a l’attention du Premier Ministre. Cette initiative fait partie d’une série d’action prévues par l’Association des Collectivités du Grand Roissy. Ce matin, il dit y avoir normalement une grande page de pub dans Le Parisien” , les conseils municipaux vont tous voter des motions et, depuis peu, le site internet grandroissy-grandparis.fr est en ligne.

Signez tous !


Tout cela à cause des menaces sérieuses qui pèsent sur la ligne Rouge, spécialement sur le tronçon “Le Bourget-Le Mesnil-Amelot”.

Vous verrez en cliquant sur l’image et je vous engage tous à signer la pétition électronique qui se trouve dessus.

Faites-le, qui que vous soyez, c’est l’intérêt de tous . Faisons de la ligne rouge la ligne “des habitants” et des travailleurs !!

Les deux images sont tirées du site Grand Roissy Grand Paris
Partagez cet article

Voeux de la SEMMY: bonnes nouvelles pour la ZAC de la Villette-aux-Aulnes et beaucoup de projets pour la ville

Marianne Margaté avec Joël Marion, et deux dirigeants de l'entreprise de TP "La Moderne".

C’était lundi soir, à la salle Prévert de Mitry-Mory (bourg). Marianne Margaté, présidente du Conseil d’administration (et 1ere adjoint au maire) , en compagnie de Jacky Thibaudeau, Directeur et de toute l’équipe de  la Semmy présentait ses  vœux  aux partenaires de cette petite, mais vigoureuse SEM municipale.

La Semmy est l’aménageur de plusieurs ZAC municipales (dont le grand ZAE de la Villette-aux-Aulnes) et aussi constructeur de logements et d’équipements publics. Elle gère notamment 392 logements, ce qui en fait le 2ème bailleur de la ville.

On notait la présence des maires de Mitry, Corinne Dupont, et de Compans, Joël Marion, de M. Bontoux, conseiller général ( ancien maire de Mitry  et ancien président de la Semmy), d’autres élus et de nombreux chefs d’entreprise. Dans son discours (à lire ici) , Marianne Margaté a fait le point de l’activité en 2012.  Parmi les bonnes nouvelles, celle de la signature d’une promesse de vente d’un terrain (sur plus de 3000  m2), à la Villette-aux-Aulnes, pour un projet d’un bâtiment qui devrait abriter un centre de Fitness ainsi qu’un restaurant. Par ailleurs, les négociations continuent pour l’accueil d’un pôle hôtellerie-restauration sur une surface de 6500 m2. Il ne resterait plus alors que 8000 m2 à vendre pour cette grande et belle zone d’activité soit terminée.

Le projet de Fitness et restaurant (ill: architecte DT Architecture, Villeparisis)

Parmi les actions à venir, outre la poursuite de la politique de logement, l’étude et la construction d’une salle festive, l’étude de faisabilité d’aménagement pour le secteur Ouacre / Saint Lambert, qui prévoit 110 logements à Compans.

J’aime bien la Semmy, depuis longtemps. Ils sont discrets, ouverts  et font du bon boulot. A noter qu’un de ses cadres, Jean Grunenwald (lecteur assidu de RoissyMail), présent ce soir-là, a quitté la Semmy, après des années de bons et loyaux services, pour devenir le directeur d’une autre SEM du secteur, la SAES, basée à Sevran. Félicitations !

Après je devais aller aux vœux de Daniel Dometz, l’excellent maire de Saint-Mard. Mais il était tard, la neige, la fatigue… J’ai rebroussé chemin, dommage.

EV

Partagez cet article

Grand Paris : la mobilisation continue

Vendredi soir, au Conseil municipal de Gonesse

La mobilisation des élus continue pour maintenir le Grand Roissy dans le Grand Paris. Vendredi soir c’était au tour du Conseil municipal de Gonesse, réuni en séance extraordinaire, d’adopter une motion (que vous pourrez voir ici, sur le site de la ville).
Le matin, le conseil général du Val d’Oise avait lui aussi adoptée une motion pour le Grand Paris Express, présentée par M. Montaldo, conseiller en charge du Grand Paris. Elle a été votée à l’unanimité. Vous pourrez la lire ici.

Partagez cet article

Un nouveau préfet pour le Val d’Oise : Jean-Luc Névache

Le préfet Névache, lorsqu'il était délégué interministériel à la sécurité routière

Le conseil des ministres de mercredi dernier à nommé Pierre-Henri Maccioni, le préfet du Val d’Oise, préfet de Seine-Maritime et de la région Haute Normandie. Il est remplacé par Gérard Névache, jusqu’ici directeur de cabinet de la ministre Marie-Sol Touraine et avait été auparavant délégué interministériel à la sécurité routière.

On lui souhaite la bienvenue. Et on en profite pour féliciter le préfet Maccioni pour sa promotion. Il aura été un excellent préfet du Val d’Oise, proche des gens (ce qui n’est pas toujours le cas…) et très “communiquant”. Pendant sa mission, la préfecture a considérablement amélioré sa communication : site internet à jour, communiqués de presse rapides, disponibilité, j’en témoigne, du préfet avec les journalistes. Un au revoir aussi à sa chargée de communication Gaëlle Reverdy, toujours disponible, et qui … va suivre le préfet à Rouen.

EV

Partagez cet article

Auzannet à Roissy. Duflot noie le poisson à Paris

Auzannet avec J-P Blazy, à la sortie de la réunion

C’était vendredi dernier, dans les locaux de la CA Roissy Porte de France, qui est aussi le siège de l’Association des Collectivités du Grand Roissy. A l’occasion d’une réunion de celle-ci, J-P Blazy, député maire de Gonesse avait invité le sieur Auzannet pour qu’il soit entendu. Je m’y suis rendu, mais malheureusement, la réunion n’était pas ouverte à la presse (on se demande pourquoi d’ailleurs). J’ai fait le pied de grue pendant plus d’une heure devant la salle, dialoguant avec quelques élus (ils étaient une bonne quarantaine) par SMS, pour avoir des infos sur ce qui se disait. Puis, j’ai recueilli plusieurs de leurs avis à la sortie de la réunion. Ben il a pas dit grand chose, le Auzannet, que j’ai tenu tout de même à prendre en foto pour que vous puissiez voir la tête qu’il a.

Vœux de Cécile Duflot à la presse : de quoi inquiéter.

On sait que la ministre de “l’égalité des territoires” est en charge du dossier du Grand Paris. Cette charge n’est en fait pas très lourde pour l’ancienne chef du parti des Verts, qui a toujours été opposée au projet. Lors de la cérémonie de ses vœux à la presse, elle n’a guère rassuré, revenant comme une ritournelle sur l’énigmatique “Grand Paris des habitants”. Voici un extrait de son discours :

En 2013, un chantier majeur d’action de ce Ministère sera celui du Grand Paris.
Vous le savez, il ne s’agit pas simplement de fixer les échéances d’un réseau de transport. Les décisions que doit prendre le gouvernement sont des décisions décisives pour l’avenir de la région capitale. Comment vivre sur un territoire où résident plus de 12 millions d’habitants ? La question est d’ampleur. je demeure convaincue que ce projet ne pourra voir le jour que par une approche globale qui embrasse conjointement les enjeux de transport, de logement, de solidarité entre les territoires et d’une gouvernance plus démocratique et efficace. Je n’aurai de cesse de la répéter : le Grand Paris de demain doit être fait avec et pour les habitants. A l’inverse de nos prédécesseurs, le gouvernement ne veut rien imposer aux élus de la région capitale, il veut décider avec eux. Mais discussion ne doit pas rimer avec indécision. C’est pourquoi dès le mois de Février, l’État prendra des décisions engageantes, déterminées et
financées pour le calendrier du Grand Paris Express et pour l’avenir de la Région Capitale.

Et ben si c’est pas noyer le poisson, ça, je ne m’y connait pas ! C’est vraiment n’importe quoi. D’abord rien n’a été “imposé” aux élus, qui ont eux même trouvé un accord trans-partisan comme rarement on a pu en voir dans notre pays Mais plus encore, le Grand Paris Express a fait l’objet d’une immense concertation à travers les innombrables réunions publiques que l’on sait, auxquelles des dizaines de milliers “d’habitants” ont participé, des centaines de contributions ont été éditées, notamment par les nombreux  cahiers d’acteurs. Partout, le projet a suscité l’enthousiasme, et les projets des CDT qui ont suivi ont vu une rare union des tous les élus pour travailler sur des aménagements, équipements, accueils d’entreprises,  logements, autour des futures gares.

Pourvu que le gouvernement ne suive pas la Duflot, en février…

EV

Partagez cet article