Edition spéciale : on avance dans le Nord Seine-et-Marne sur l’interco

Chers lecteurs,

Une newsletter incomplète, mais promis je vous envoie le reste (Mipim etc.)  demain. Cettte édition spéciale parce que le “coming out” intercommunal  de Jean-Louis Durand (ci-dessous) le vaut bien ! Alba va être obligé de me payer un plat de pastachoute !!

A plus !

EV

Partagez cet article

Jean-Louis Durand, maire (UMP) de Marchémoret: “tout bien pesé, la grande interco, c’est maintenant”…

Jean-Louis et votre serviteur, toute à l'heure, chez nous

Les lecteurs qui s’intéressent à la véritable SAGA que constitue le regroupement intercommunal en cours à l’est de CDG savent que les choses avancent. Bis repetita: l’enjeu est d’inclure (ou non) les communes de Compans, Mitry et Villeparisis, qui le veulent toutes, dans l’intercommunalité en cours qui regroupe déjà 3 communautés de communes. Pour ceux qui ont raté des épisodes, lisez la “lettre ouverte d’Eric Veillon à Yves Albarello“, qui est déjà un “succès de librairie” (à cette heure, 17H30, 710 téléchargements, ce qui fait au moins 1000 diffusions, et, au pif, le double de lecture).

On suit ça de près donc. Et notamment avec Jean-Louis Durand, maire (UMP) de Marchémoret, (par ailleurs président de l’Amicale des maires du canton de Dammartin) et qui fut l’auteur, on s’en souviendra, d’un vibrant plaidoyer en faveur de la fusion des trois interco du canton, ce que nous avions appelé ici (c’était en janvier 2008), d’une manière flatteuse : “l’Appel de Marchemoret”, émis lors de ses vœux pour cette année-là.

Depuis, les choses ont évoluées et le maire de Marchémoret, tout en déclarant qu’il fallait que les choses avancent, que tout le monde se parle, était, j’en témoigne, un peu hésitant sur la “grande interco” , admettant la logique territoriale de l’ensemble, mais étant partisan de reporter à “plus tard”, pour des raisons “techniques”, l’admission de Compans, Mitry et Villeparisis.  Position qui se voulait certainement de bonne foi, mais pratiquement intenable… il devait le savoir.

On en a parlé souvent avec lui et pas plus tard que jeudi soir, lors de la signature de la convention SNCF-CIF à Saint-Mard. Il a évolué et m’avait promis ce soir-là, d’en parler ici, publiquement.

Il est donc venu ce jour dans nos locaux, et on a eu une longue (qui m’a mis  en retard …) mais constructive et sympathique discussion. En voici la teneur:

même s’il pose des réserves sur les aspects techniques (finances, compétences, gouvernance…), il affirme que le périmètre de la future grande interco devrait comprendre Compans et Mitry. S’agissant de Villeparisis, il émet des réserves parce que le schéma de coopération intercommunal arrêté (pour l’instant…) la renvoie à la CA Marne et Chanteraine , tout en admettant que cette commune pourrait avoir sa place dans la grande interco.

Ben voilà, c’est dit. A bon entendeur …

EV

Partagez cet article

Terres de France apprécie son “Tag Emploi”

Cliquez pour voir comment ça marche

Patricia Fizet, chargée de mission "emploi" à la CA, en charge de Tag Emploi

Vous avez pu voir, depuis un moment, la promotion que fait ici (colonne de droite) la CA Terres de France pour “Tag Emploi”, un système innovant qui permet de recenser les offres d’emplois locales et la consultation de celles-ci par tout un chacun, sur son smartphone.

C’est que la chose est sérieuse. Si, avec une bonne partie de CDG et de Paris Nord 2, sans compter la ZAE Charles-de-Gaulle et le tissus d’activité urbain, Tremblay ne peut se plaindre, la ville comptait en 2011 2609 demandeurs d’emplois inscrits, soit un taux de 15.23 de sa population active. Pour Villepinte et Sevran c’est encore pire : 2863 et … 4269 ( 15.30 et 17.97 %) Et, pour ces trois villes, le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans est de 21.02, 22.9 et 18.89.

A cela il faut ajouter que, s’agissant des moins de 25 ans, 56% de ceux qui sont suivis par la mission locale interdépartementale ne sons pas inscrits à Pôle emploi.

On peut penser que ces chiffres ont augmenté en 2012…  Pourtant, il y en a toujours, des offres d’emploi.

Consciente que la meilleure manière d’aider les demandeurs à trouver est la diffusion massive des offres, la CA a donc ajouté une corde à son arc en testant un nouveau dispositif : tag emploi, mis au point par la société du même nom (cliquez, tout est expliqué).

Jeudi dernier, la CA, avec les dirigeants de Tag Emploi, a donné une conférence de presse pour montrer le dispositif et le faire davantage connaitre. Eric Charvet, le fondateur de Tag Emploi et son collaborateur Olivier Prédal, ont  fait une présentation que vous pourrez en partie retrouver en cliquant ici.

J’ai consulté plusieurs fois le site. Actuellement il contient environ 800 offres variées  et une quarantaine d’offres de stage ou formation.

N’hésitez pas à leur communiquer vos offres (si vous en avez…). C’est gratuit. Il faut appeler pour cela Patricia Fizet (foto) à la CA Terres de France (0 1 48 17 02 80).

EV

Lors de la conférence de presse, en présence de François Asensi, président de la CA

Partagez cet article

Les jobs d’été, c’est maintenant !

La Maison pour l’Emploi de la Communauté de Communes de la Plaine de France organise, en partenariat avec l’agence Pôle Emploi de Mitry-Mory , son cinquième forum des jobs d’été et des emplois saisonniers mercredi 27 mars de 14h à 18h au Mesnil-Amelot. Plusieurs employeurs proposeront des postes, notamment dans les domaines de la restauration, de la vente, de la logistique et des transports.

Parmi les entreprises présentes : CIF Keolis, La Poste, Plaine Oxygène, Relay et Sodexo. Par ailleurs, le Centre de formation d’apprentis CFA Promotrans (formation dans les domaines de la logistique et des transports) et l’Espace Information Jeunesse d’Othis (informations sur le BAFA) seront également présents.

Maison Pour l’Emploi, Communauté de Communes de la Plaine de France : 7, rue Georges Pompidou (ZA des Vingt Arpents) au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne).

Contacts : 01.60.03.62.99 ou emploi@cc-plainedefrance.fr

Partagez cet article