Tout sur le GRAND CDT “Coeur de Roissy Terres de France”. Rien que 4 préfets présents pour la validation au siège d’Air France

Cliquez pour avoir le doc en entier

Il  a donc été validé, le 30 avril, en grandes pompes, accueilli au siège d’Air France. Lieu plus que symbolique : c’est la plus grande entreprise, le poumon économique du Grand Roissy, partenaire confirmé du territoire.

M.Daubigny, préfet de la région Ile-de-France

Signe de l’importance que l’Etat donne à ce CDT, pas moins que 4 préfets avaient fait le déplacement: A tout seigneur tout honneur, le préfet de région (dont le site honore la signature du CDT) , M. Daubigny avait fait le déplacement, accompagné des préfets du Val d’Oise (M. Jean-Luc Névache), de Seine-Saint-Denis, M . Lambert (qui était représenté par le jeune sous-préfet de Bobigny, chargé de mission auprès du préfet, M. Sébastien Lime) et le préfet des aéroports, M. Alain Gardère …

Plusieurs discours ont été prononcés et la cérémonie était sympathique, quoi qu’un peu tristounette ( le -les-temps sûrement…) alors qu’on aurait pu s’attendre à plus d’enthousiasme. Heureusement que François Asensi nous a fait un coup d’humour avec son Colisée. Promis (il est déjà tard), je vous ferai un compte rendu plus complet ainsi qu’un résumé du CDT, qui est vraiment grandiose et je vous mettrai aussi le rapport environnemental complémentaire, avec des noms d’oiseaux… .

Voyez le CDT  en cliquant ici ou sur l’image du haut. Soyez cool: y’a 264 pages. Faites comme moi, faites-le imprimer chez nos amis  de RoissyCopy : c’est pas cher, rapide et ultra quality.

EV

Dans la salle "Max Hymans", au siège d'Air France, à Tremblay
Partagez cet article

Tout (ou presque) sur le CDT Val de France-Gonesse-Bonneuil

cliquez pour voir et comprendre tous les projets validés

Le CDT commun à la CA Val de France, Gonesse et Bonneuil-en-France, dont nous vous avions signalé la validation (le 25 avril) ici, est très riche de projets. Belle situation entre Le Bourget et CDG, ambitions économiques, sociales, culturelles … Il prévoit sur son territoire la construction de 720 logements par an (soit plus de 14000 sur 20 ans, si toutefois la bo-bo des beaux quartiers ( la Duflot) autorise le desserrement du PEB, ndlr). Un document précieux, pour tous à consulter en cliquant sur la foto d’en haut.

EV

Voyez la belle situation du CDT
Partagez cet article

Grand Roissy, Grand Paris : deux rencontres “Business” en juin

Beaucoup de monde, l'an passé, aux rencontres d'affaires du Grand Roissy (cliquez)

Les Chambres de commerce se mobilisent pour favoriser les affaires entre les entreprises. D’un coté aura lieu le 11 juin, une nouvelle édition des “Rencontres d’affaires du Grand Roissy”, organisées par le “Grand Roissy Economique” (plateforme commune aux CCI 77, 93, 95)et ADP. Le programme et les inscriptions sont à voir ici (leur site web, pas à jour, n’en parle même pas, c’est désespérant, pff…) . Et de l’autre, une initiative de la CCI 93, sur les affaires à faire dans les “territoires prioritaires”. Idem: programme et inscriptions ici.

Ne tardez pas: au moins pour les rencontres de Roissy. L’an passé (foto), y’avait beaucoup de monde.

EV

Partagez cet article

Mitry-Mory se prononce à son tour pour une union avec Compans

Mitry-Mory a de nombreux atouts économiques. Et gère, avec Compans, la grande ZI "Mitry-Compans"

Corinne Dupont, maire de Mitry-Mory

Après Compans (voir ici), c’est au tour de Mitry-Mory d’émettre un vœu pour que ces deux communes s’unissent en une communauté de communes. Corinne Dupont, maire (PCF) de Mitry vient d’annoncer, via un communiqué (à lire ici) que la municipalité avait délibéré sur ce vœu envoyé à la préfète de Seine-et-Marne, Nicole Klein.
C. Dupont prend acte de l’échec de la réunion du 4 avril au Mesnil-Amelot et évoque des “positions dogmatiques et d’exclusion” de la part de certains maires de communes voisines.

Elle déplore au passage l’attitude du président du groupe UMP (mon ami Philippe Laloue, qui n’en est pas à une palinodie près) au conseil municipal de Mitry, qui n’a pas voté (ils n’ont pas pris part au vote) ce vœu en commission “interco”, alors qu’il s’y était déclaré  favorable quelques jours auparavant.

Mon avis : quel gâchis

La Commission départementale de coopération intercommunale se réunissant le 17 prochain, qui pourra en vouloir à Mitry et à Compans de se préserver en créant une CC entre eux ?  C’était ça ou le “maintien” de l’actuel SDCI qui les envoyait vers leur voisine la CA Terres de France (93). Maintien dont ils ne voulaient pas car les deux communes n’ont eu de cesse de clamer leur volonté de rester en Seine-et-Marne, là où se trouve leur “bassin de vie” (relisez l’interview, exemplaire, que Corinne Dupont nous avait accordée ici en mars dernier).

N’empêche, alors que, “historiquement”, ces deux communes n’avaient guère d’appétence pour les “communautés”, estimant que leurs nombreuses coopérations intercommunales suffisaient à leur bonheur, lorsqu’il s’est agit d’être obligé de se regrouper (la loi l’impose), tant Compans que Mitry ont joué le jeu, d’une manière apaisée et, naturellement,  elles ont cherché la meilleure solution. Et en toute humilité, je peux en témoigner. Corinne Dupont disait même, dans l’interview précitée: Nous ne sommes pas intéressés à savoir qui sera président, combien de siège aura chaque tendance, etc. Nous voulons savoir ce que nous allons faire, comment, avec quel moyen…. Voilà ce qui nous anime à entrer dans une intercommunalité.

On sait, et je fais miens les propos de Mme Dupont (“dogmatisme, exclusion…” et j’y rajouterais “sectarismeetarrogance” et même “trouillarderie“, sans même penser à ceux qui se sont fait dessus) qui auront été les responsables de cet échec (qui fait rigoler toutes les autres interco du Grand Roissy, je peux vous le dire) d’une grande interco qui a pourtant failli réussir, sans les formidables (et inadmissibles,  antidémocratiques, d’un autre âge) pressions dont ont été victimes les maires et autres élus de droite favorables au grand périmètre.

Grrr!!!

Pour autant, il ne faut pas désespérer. On peut toujours rêver d’une intervention de dernière minute du gouvernement pour mettre  les pendules à l’heure (au passage, on imagine la réaction des élus de gauche si un gouvernement de droite était en place dans ces conditions…). Et l’heure des comptes viendra…(l’heure des comptes arrive  toujours…)

On sait que le paysage des interco en Ile -de-France va changer et que les structures actuellement mises en place sont appelées à rejoindre de plus vastes ensembles. D’ici là, ma foi, les deux bonnes communes de Mitry et de Compans continueront leur vieille coopération dans un cadre plus institutionnel et ce n’est pas plus mal (y compris au plan financier).

Décidément, les “Indiens” n’ont rien compris, ou plutôt ils (enfin… “il”) font passer leurs intérêts personnels et politiciens avant l’intérêt des populations. Et c’est, une fois de plus, le F.N qui va rafler la mise. C’est peut-être, finalement, ce que souhaite le chef des Indiens, dont la “porosité” avec les “idées” du parti d’extrême droite, héritier historique de qui on sait, s’était nettement exprimée entre les deux tours des législatives.

C’est pas brillant, Yves … Au passage, ma “lettre ouverte à toi” a été téléchargée à cette heure (12H15) 992 fois. J’avais prévu 1000, tu le sais… Et bien dans quelques minutes, on y sera (oups, on y est !). 1000, ça fait, au moins, je dis bien au moins, tiens-toi bien, 2000 personnes qui ont lu ça, sans parler des photocopies et des FWD.  Et pas un citoyen lecteur n’a trouvé un seul argument en ta faveur. Tu vois…

EV

Partagez cet article

Le tracé de la ligne Picardie-Roissy validée par le ministre des Transports. L’option “centre-nord” retenue

Doc RFF. Cliquez pour voir..
Le ministre Cuvilliez et Claude Gewerc, les bras dans les bras

Le président (PS) du Conseil régional de Picardie, Claude Gewerc a de quoi être heureux (voir ici).  Le 30 avril dernier, le ministre des Transports, Frédéric Cuvilliez, avait fait le déplacement spécial à Amiens pour annoncer la bonne nouvelle: le gouvernement valide le tracé de la ligne Picardie-Roissy (voyez le communiqué du ministre ici) .

Ce projet vise à d’une part relier la Picardie au réseau national  TGV et d’autre part à faciliter le transport des nombreux Picards (13  à 15 000)  qui travaillent sur le secteur de Roissy. Pour ce faire, était prévu la construction de ce qu’on appelle le “barreau picard”, une nouvelle voie ferrée qui relierait la ligne Amien-Creil-Paris à la gare TGV de CDG. Voyez-ça ici:

Il y eu un long débat public  (dans le cadre d’une CPDP), des réunions publiques un peu partout, dont RoissyMail avait rendu compte (voyez celle-ci). Si le projet était soutenu par tous les partis politiques (Verts compris!) de la Picardie, il s’en est passé autrement dans le Val d’Oise où la CC Roissy Porte de France principalement s’était opposée au projet. Pour des raisons qu’on a encore beaucoup de mal à comprendre,sinon a chercher du côté NYMBY.

En incidente, la question était de savoir par où passerait ce barreau, situé sur le territoire de Roissy Terres de France. 3 option au départ (Nord, Centre, Sud) ramenée à deux par les propositions de RFF, chargé du projet: centre et sud (voir ici) .

Finalement, c’est une option “centre-nord” (6.5 km) entre Villeron et Vémars, qui a été validée par le gouvernement mardi dernier.  Vous pourrez voir toutes les explications sur le site adhoc de RFF, très bien fait.

Blazy pas content…

J-P Blazy en revanche, n’est pas content. Il a publié un communiqué rageur hier (à voir ici). Le maire de Gonesse (et député de la 9ème circonscription, celle où passe le barreau) proteste contre la décision du ministre, au motif notamment que le projet “va créer de nouvelles coupures dans les exploitations agricoles” ! Il déplore aussi un… manque de concertation et critique vertement RFF, accusé d’avoir fait perdre … 3 ans au barreau de Gonesse. Faites-vous votre avis en lisant donc le communiqué.

Quant au notre (d’avis), on se réjouit de cette décision gouvernementale. Les Picards , déjà bien en peine sur le plan économique, ont bien le droit d’avoir un accès et au réseau TGV et au pôle d’emploi de Roissy. En plus, la ville de Creil, qui en a bien besoin, va pouvoir se développer avec sa plate forme de correspondance. Mais le Val d’Oise (et donc le Grand Roissy) y a aussi intérêt: Fosses, Louvres sont concernés. Et la gare TGV-RER de CDG s’en trouvera renforcée.

Et arrêtons d’être égoïstes…

EV

Partagez cet article

Carte Grand Roissy 2030 (7ème édition) : c’est parti !

Depuis que l’aéroport CDG a ouvert en 1974, celui-ci et la région qui l’entoure, qu’on appelle désormais le Grand Roissy, ne cessent de se développer. Je l’observais au moins depuis 1992. Mon agence VPP, créée fin 96, fut la première à mettre à jour la communauté d’intérêts (qui s’ignorait en grande partie à l’époque), qui lie aujourd’hui les territoires voisins de CDG entre eux et vis-à-vis de l’aéroport.

C’est ce que nous avons fait en éditant, en 1997 (« millésime » 1998), la première carte du « Pôle de Roissy », comme on l’appelait alors. Cette carte fut tout de suite un grand succès car c’était la première fois qu’on pouvait visualiser, d’une manière plutôt facile, l’ensemble des collectivités locales, les deux aéroports (CDG et Le Bourget), les zones d’activités existantes ou en préparation, les différentes infrastructures de transport et l’ensemble des projets, datés.

Depuis lors, la carte a été affinée et rééditée six fois. A chaque édition, elle est distribuée massivement dans les entreprises, les administrations, les lieux de passage (hôtels, restaurants, bureaux de poste ou de tabac, presse, stations service…) et bien sûr sur ce site RoissyMail.com où elle est tout aussi massivement téléchargée, je peux vous dire : dans le monde entier. Elle fait l’objet d’une vaste campagne de promotion à chaque édition.

Le temps est venu de réaliser la 7ème édition. Parmi les nombreux changements, le « Nouveau Grand Paris Express », dont le tracé et les dates de mise en service ont été précisés par le gouvernement récemment, la prise en compte de plusieurs (on ne peut mettre tout) infrastructures prévues dans les Contrats de Développement Territorial (comme par exemple l’Avenue du Parisis dans le CDT Val de France, le projet de BHNS “Comet” du CDT Cœur Economique Roissy Terres de France) ou encore le tracé du BHNS, qui préfigure le barreau ferré de Gonesse, celui de Picardie-Roissy (qui vient d’être confirmé).

Mais il y a d’autres changements depuis la dernière édition : Aérolians a été nommée et déjà des projets importants y sont confirmés, ainsi que la ZAC « Porte de Roissy » à Villeron, les premiers travaux sur le contournement de la Francilienne, dont nous préciserons le tracé (à défaut de date…), la déviation du RD47, le carrefour de l’innovation technologique de Roissy-en-France, le « Trapèze », la refonte du carrefour « Hyatt » entre Paris Nord 2 et CDG, les accès à Aéroville, le projet d’une gare RER « Aérofret » en zone cargo… Mais aussi des “mini” projets comme “Aero&Business Park” au nord du Vieux-Pays de Tremblay qui, s’il était rondement mené , serait un magnifique succès. Nous affinerons le Triangle de Gonesse, maintenant qu’Europa City est confirmée, actualiserons des dates … Le tout grâce à la multitude d’informations et de précisions nouvelles données par les CDT.

Une grande communauté humaine

Et, bien sûr, nous mettrons à jour les intercommunalités : Goussainville dans la nouvelle CA Roissy Porte de France, Gonesse et Bonneuil-en-France dans Val de France (en anticipation) et le… fameux nord-ouest seine-et-marnais !

Vous le voyez, la tâche ne manque pas. C’est un gros travail, mais utile, enthousiasmant et gratifiant …

Lors de la distribution de la 6ème édition

Tout le monde affiche cette carte (bureaux, couloirs, entrepôts, hôtels, restaurants et autres lieux publics) qui est, à ce jour encore, le seul document synthétique qui « raconte » le Grand Roissy dans l’espace et dans le temps. Et quand elle n’est pas affichée, elle est précieusement conservée, notamment par les porteurs de projets, publics ou privés, qui s’en servent lorsqu’ils s’adressent aux investisseurs, tout aussi publics ou privés…

Elle est financée par de multiples annonceurs, qui trouvent toujours, au-delà de l’aspect promotionnel,  intérêt à « coller » leur image au dynamisme économique d’un territoire toujours en mouvement, toujours en croissance, au-delà des aléas conjoncturels. Ce faisant, ils montrent aussi leur attachement à une grande communauté humaine, groupée autour d’un « endroit magique », pour reprendre la bonne expression de l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy.

EV

Partagez cet article

Draguer en avion ? Les meilleures recettes (marketing) de Sir Richard Branson, patron de Virgin

Trouvé ça sur le “scoop it” de Thierry Bogadzik (ça va plus vite… ah! ces patronymes polonais !!), dont je vous recommande la lecture quotidienne (toujours mis à jour, voir colonne de gauche): un truc déjanté du fondateur de Virgin, l’homme d’affaire rosbif anobli et sémillant quinqua milliardaire, Richard Branson, un as du marketing. C’est en anglais, mais même les mauvais comme moi (et comme quasiment tous les froggies ) peuvent comprendre…

EV

Partagez cet article

Christophe Arciero (Survilliers) en tête du “Moto 3”

Christophe à Nogaro (foto A. Garnier)

C’est un tout  jeune homme (19 ans), habitant de Survilliers (95) qui devient peu à peu un grand champion de course de moto. Christophe Arciero vient de remporter, le week-end  la course du circuit de Nogaro (Gers, dont j’apprends qu’il s’appelle “Paul Armagnac”… je connaissais Paul Ricard, y’a p’têt un circuit Johnie Walker en Écosse..) en “Moto 3” qui compte, si j’ai bien compris (j’y connais rien en moto), pour le championnat “SuperBike“.

Du coup le jeune Survillois est en tête du classement national. Mieux, il vient d’être sélectionné par la FFM pour participer au Grand Prix de France qui aura lieu sur le circuit Bugatti au Mans le 19 mai.

Signalons que le père de Christophe, Claude Arciero, a été champion de France de moto 500 cc en 1988. Et que son grand frère n’est autre qu’Anthony Arciero, conseiller municipal de Survilliers et le dynamique animateur des “Jeunes Populaires” (dont le site est moins dynamique…) à l’UMP 95.

Suivez  Christophe sur sa page Facebook … Félicitations !

EV

Partagez cet article