Aïd Moubarak (en retard…) Le préfet du Val d’Oise à la mosquée de Persan

Les fidèles ont écouté religieusement le préfet

Quelle aventure ! En ces temps troublés, rapport à  la question islamique en France et dans le monde, j’avais été étonné, au début du Ramadan, de recevoir un communiqué de presse du préfet du Val d’Oise, M. Névache, nous informant qu’il allait se rendre dans 3 mosquées de Cergy et de Pontoise pour le début du jeûne des musulmans. Passé le cafouillage habituel entre musulmans sur le début du Ramadan, le préfet s’est rendu sur les lieux le lendemain.

Mardi dernier, rebelote: 

Veuillez trouver ci-joint une invitation presse, du même service de presse relative à la fin du ramadan.

Je vous prie de bien vouloir m’indiquer au plus vite votre présence (délai demain matin 9h).

Il s’agissait d’une invitation à couvrir la venue du préfet au centre cultuel musulman de Persan. Très franchement, je suis encore plus étonné par cet activisme du représentant de notre État laïc.

Je décide, après moult hésitations (j’étais chez moi à Paris) d’y aller. Comme je ne conduis pas vite, j’arrive là-bas à 21h12, après être parti un heure plus tôt. Objectif : prendre une foto de la cérémonie.

Purée, le préfet était déjà là !  Je rentre dans le centre cultuel, plutôt joli, proche de la mairie. Créé en 1999,  dans une ancienne usine textile, le centre est plutôt joli. Tenu par les “Algériens”, il compte environ 7 à 800 fidèle de Persan et des environs. Il a couté 1 million d’euros, financé exclusive ment par les dons des fidèles, m’apprendra plus tard le directeur (ce qui fait une belle somme en moyenne par fidèle…).

J’aperçois une salle de prière au fond. Mais les “zofficiels” étaient  à l’étage. A table…  Je reste là devant, salue de la tête le préfet et le président du CG, Arnaud (et non Hervé, ce coup-ci j’ai pas fais le le lapsus, cc ) Bazin, ancien maire de la commune et conseiller général du canton.

Outre la table du préfet, j’aperçois deux autres tables, dont l’une composée d’officiers de gendarmerie et de la police nationale. Pas de journaliste. J’avise les responsables du centre, qui me présentent au directeur, Mohammed Yalaoui. Celui-ci m’informe du programme : repas, puis le préfet et le président Bazin s’adresseront aux fidèles au début de la prière du soir, peu avant … 23h ! Moi qui voulait faire un aller-retour pour prendre juste une foto…  Du coup il m’invite  à manger avec eux .

Deuxième à droite, c'est le LC Flocon, patron de la gendarmerie dans le Val d'Oise

Les représentants de l’ordre (dont le lieutenant-colonel Flocon, celui qui m’avait  regardait bizarrement à  Roissy, l’autre fois, voir ici) m’acceptent  à leur table.  Arrive le repas: , entrée multiples, plats multiples, desserts multiples : c’était carrément pantagruélique (sans alcool évidemment). Bonne discussion avec les gendarmes et la jeune capitaine de la police nationale de Persan.  C’est le L.C Flocon, en grande forme, qui a fait le plus honneur aux plats (c’est un géant d’1m95, 105K). Il nous a aussi bien fait rire. Je lui ai  raconté l’histoire de son regard, comme il ne connaissait pas RoissyMail…  Le repas s’éternisant un peu, je suis sorti fumer (c’est pas bien) une, puis deux cigarettes.

Le préfet et le président du Val d'Oise, entourant l'imam. A droite, c'est Mohammed Yalaoui, le directeur du centre cultuel

Dehors, j’assiste à l’arrivée des fidèles, tous pressés de venir à la dernière prière. Peu après, la mosquée pleine, le préfet et le président Bazin (tout le monde en chaussettes..) ont fait devant les fidèles chacun une courte intervention. Arnaud Bazin, ancien maire, s’est félicité des bons rapports entre l’association cultuelle et la municipalité. Le préfet a délivré, comme on pouvait s’y attendre, un message républicain, rappelant les principes de la laïcité ainsi que les droits et devoir de chacun.

Honorés de ces présences et de ces bons mots, les fidèles (dont certains semblaient surpris quand même) ont applaudi chaleureusement.  J’ai pris mes fotos et je suis parti.

“Border line”…

J’avais ce que je voulais, mais pas ma réponse à ma question : le préfet n’en avait-il pas fait un peu trop ? La veille, j’avais interrogé plusieurs de mes amis et correspondants musulmans. L’un d’entre eux m’avait  dit “c’est “border line” (limite…).   Les autres exprimaient aussi leur étonnement. Je le pensais aussi.  Mais je sais aussi que les préfets ne sont pas des imbéciles et qu’ils savent ce qu’ils font.

Le lendemain (hier), je n’arrivais toujours pas à me faire une idée précise… Comme je n’avais pas pu m’entretenir avec le préfet, je décide de l’appeler. Sympa, il me rappelle 15 mn après mon message. Et on a discuté. Il m’a rappelé les principes de la laïcité, (que j’ai écoutés poliment…). Il m’a rappelé aussi qu’il s’était rendu récemment à la messe d’installation du nouvel évêque de Pontoise… Comme s’il voulait banaliser… Me rappelle encore que Manuel Valls était allé plusieurs fois  la rupture du jeûne…  Mais  ça ne me suffit pas, lui dit qu’il va avoir du boulot  l’avenir: fin du carême des chrétiens, nombreuses fêtes juives… je ne lui ai pas parlé des bouddhistes…   Il me rappelle le discours de Valls du 2 aout, à la rupture du jeûne à  la mosquée d’Ozoir-la-Ferrière (voir ici) qui redit effectivement avec force les principes républicains du vivre ensemble. Et ont fini par se dire, avec le préfet, (je ne pense pas trahir ses propos)  qu’il a volontairement marqué le trait  compte-tenu des tensions récentes liées d’une manière ou d’une autre, à l’Islam en France.

Par ses gestes, il a voulu rassurer la communauté des musulmans, dont ceux- ci souffrent d’amalgames excessifs (ce qui est bien vrai).  De ce point de vue, il a réussi à Persan et, ma foi, il m’a, sinon convaincu, du moins rassuré à mon tour. Ce qui n’est pas le cas des journalistes de l’hebdomadaire valdoisien L’Echo le Régional , journal “anticlérical” déclaré qui ont décliné l’invitation et on fait dans leur édition d’hier un petit papier humoristique, que je vous invite à lire en cliquant sur la foto ci-dessous.

Des excès peu dénoncés

C’est que les choses sont sûrement plus compliquées que la vision du préfet. On sait la montée du salafisme, des extrémistes de tous poils et autres fondamentalistes dans nombre de quartiers et même, personne n’en parle, dans les entreprises, sinon à  l’école où les provocations se multiplient.  Et on n’entend pas grand chose du côté des responsables musulmans. Ainsi, M. Valls a-t-il eu raison de rappeler dans son discours précité:

Et je veux le dire avec franchise et sympathie, c’est à l’Islam de France – et il en a les ressources ! –, aux côtés de la République, de combattre les intégrismes, de combattre ces individus, ces prédicateurs de haine qui font du mal à l’Islam. Qui font du mal à l’image des musulmans.

Ces groupes sont à l’œuvre dans nos quartiers, sur Internet. L’Islam qu’ils prétendent incarner ne porte pas de valeurs humanistes. Il n’est pas conforme au message de tolérance, d’ouverture aux autres, à la tradition intellectuelle qui est au cœur de l’Islam depuis des siècles. L’Islam des intégristes, c’est un ensemble de préceptes sans grands principes. C’est un embrigadement et donc un emprisonnement.

En tout cas, Aid Moubarak  !(en retard) à tous nos lecteurs musulmans  (et ils sont nombreux)

EV

Partagez cet article

Grande Interco: Bernard Corneille en appelle à la “bonne volonté”

Bernard Corneille s'est beaucoup impliqué en faveur de la Grande Interco

Suite à l’arrêté de la préfète de Seine-et-Marne proposant la “Grande Interco” (voir ici), Bernard Corneille, conseiller général et maire d’Othis a publié un communiqué dans lequel il se félicite bien sûr de cette évolution, mais aussi, appelle à la réconciliation et  la bonne volonté.

“Si vainqueur il doit y avoir au bout du compte, ce ne doit être ni un camp, ni l’autre, ce  doit être le territoire et ses habitants”.

Voici qui est bien dit !

EV

Partagez cet article

Ah ! ces Belges, une fois !

Voyez le nouvel horaire vers Cotonou

Je parie que c’est un Flamand qui a fait la pub… Bon, on va pas lui en vouloir, la langue française (du moins son ortografe actuelle) est bien compliquée et mériterait d’être simplifiée. J’en sais quelque chose, et je vous parlerai bientôt de la “difficulté (pour moi) de … jouir” !

En tout cas merci à  Brussel Airlines pour ses bons tarifs vers le Bénin… A quand un départ direct CDG ?

EV

Partagez cet article

Emirates lance “Emirates executive” : le luxe pour tous !

Des espaces modulables (fotos Emirates)
Le SPA, la douche...

On réfléchi pour gagner de l’argent, chez Emirates, meilleure compagnie mondiale 2013.  Elle vient de lancer une offre “executive”  à bord d’A 319 aménagé grand luxe. Voyez le site ici de réservation ici c’est superbe.Ici le communiqué officiel de la compagnie.

Robinets en or, high tech, cuisine raffinée (on imagine la qualité du service), ça va nous changer de la 2eme classe !

Je vais essayer de connaitre les prix, histoire d’emmener mes copains faire un tour au Bénin… Si j’ai assez de sous, je vous invite tous (on fera plusieurs AR)…

N’empêche, ils ont la pêche, ces Emirati et autres Qatari…  Et nous… le CCE d’Air France (plus de 50 millions de budget) est.. en faillite. Et notre  pauvre Air France ne peut même pas payer cette année une publicité (ce qu’elle faisait depuis le début), sur la carte du Grand Roissy.. !

Ça donne la mesure, n’est-ce pas, M. Abraham?

EV

Haut de gamme !
Partagez cet article

“Les compagnies aériennes européenes sont elles mortelles”?

cliquez pour l'avoir

A l’heure où Air France connait une (nouvelle) crise majeure,  à l’heure où les compagnies du Golfe ou asiatiques affichent une santé du tonnerre, à l’heure où les low-cost (modèle auquel ne croyait pas Air France  à leurs débuts) taillent des croupières de plus en plus grandes aux rares compagnies “classiques” qui subsistent en Europe, les pouvoirs publics français (pourtant prévenus depuis longtemps par les professionnels de la profession) commencent à s’inquiéter.

Un rapport, publié par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective, (ancien centre d’analyse stratégique, un machin créé par D. de Villepin, alors 1er ministre)) et rédigé par une équipe dirigée par Claude Abraham, ingénieur général honoraires des Ponts, ancien DGAC, fait le point sur ces problèmes dans une perspective  à 20 ans.

Je n’ai fait pour l’instant que “survoler” ledit rapport. Il constitue déjà une bonne rétrospective du transport aérien français et de la dérégulation initiée par les USA dès 1978. Dérégulation qui a permis une démocratisation incroyable (dont ma génération a bénéficié, je n’ai pu prendre l’avion qu’en 1980 et mon fils, par exemple à déjà été partout dans le monde) du transport aérien. C’est à lire ici et je vous conseille de l’imprimer (144 pages, mais ça vaut le coup) et de le garder.

Maintenant quant aux préconisations qu’il fait (un retour à une forme de protectionnisme), cela mérite réflexion.  Personnellement je pense que, outre le talent ou l’absence de talent des gestionnaires des compagnies aériennes européennes (Swissair est bien morte…), la confrontation commerciale entre nos compagnies et celles d’Asie ou du Golfe relève davantage des modèles économiques et sociaux globaux que des autorisations de trafic. Car les compagnies aériennes sont comme les éleveurs de poulets au Bénin (je vous expliquerai au besoin) : si elles sont protégées, elles augmentent leurs prix, pas la production et encore moins la qualité…

Voyez les préconisations d’Abraham (le patriarche?) dans la vidéo ci-dessous.

EV


Les compagnies aériennes européennes sont-elles… par centreanalysestrategique

A droite on reconnait Gérard Feldzer…

Partagez cet article

Après le lancement du T5 (Saint-Denis/Garges-Sarcelles), le réseau de bus s’adapte

Il est tout beau (je l’ai longé hier soir en rentrant de la mosquée), tout neuf et a été mis en service le 29 juillet. Le Tram 5 (T5 pour les intimes) est une belle opération qui va assurément changer la vie des habitants du secteur. 16 stations en tout, du Marché de Saint-Denis à la gare RER Garges-Sarcelles, pour une longueur de 6.6 km, parcourus en 22 mn. Environ 9 millions de passagers emprunteront ce tram chaque année (90 000 personnes concernées). Une rame toutes les cinq minutes en heure de pointe. C’est pas mal.

Le projet a commencé en … 1999. Votre RoissyMail vous avait rendu compte, en 2010, de la cérémonie  organisée à l’occasion de la ” soudure du premier rail” (voir ici). Ca aurait fait au total au moins 14 ans pour faire une ligne de 6.6 km (voir les étapes du projet ici) . On aurait dû confier ça aux Chinois, ils l’auraient faite en deux semaines…

Blague à  part, la ligne aura couté au bas mot 183 millions, financés en majeure partie par La Région (voir le détail ici).

A noter que Didier Arnal, ancien président (PS) du CG et conseiller général de Sarcelles,  chef du groupe “VOUS“,  a souhaité la prolongation  du T5 jusqu’ à CDG (voir son communiqué) . En l’absence d’arguments plus précis, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée…

Le réseau de bus s’adapte. un communiqué des CIF

Forcément, avec le T5, les lignes de bus se sont adaptées  la nouvelle donne. Les CIF viennent de publier un communiqué précis sur les changements, c’est à lire ici. Et la CA Val de France a fait une synthèse,  à consulter ici.

Voyez l’ensemble du dossier T5 sur son site.

EV

Partagez cet article