Fabrice Scagni conduira une liste centriste à Villepinte

Fabrice Scagni. Est ce qu'il réussira à percer?

Après Martine Valleton (UMP), Nelly Roland (DVG, ex Asensienne) et son adjoint Arnaud Keraudren (FG, Asensien) c’est au tour de Fabrice Scagni,  d’annoncer son intention de présenter une liste centriste pour les prochaines élections municipales (mars 2014).

Vous pourrez voir son communiqué de presse ici et son blog là.

Il n’a pas encore l’investiture de l’UDI, dont il est membre du bureau de Seine-Saint-Denis, tout en étant toujours membre du Modem. Il l’attend, mais, et il a raison je pense, de ne pas vraiment  l’attendre pour se lancer. Il faut qu’il se fasse connaitre, parce que franchement, même moi, j’avais jamais entendu parler de lui.

Les joies des chapelles centristes…

A -il des chances ? C’est difficile à dire… Aux dernières municipales, une liste (DVD) avait été menée par Gilles  Berrurier, un centriste indépendant, avait fait 8.6%… Et Scagni lui-même avait été laminé aux dernières législatives avec un peu plus de 1%. Faut dire que quasiment tous les centristes avaient été KO, sauf exception.

Au menu : panier de crabes à la sauce villepintoise

Lisez ça: vous allez vous fendre la gueule !

C’est que la vie politique villepintoise est un vrai panier de crabe. Et ce depuis des années. On peut dire que ça remonte à 1984 au moment où la fraude orchestrée par l’ancien maire (PCF) Ange Baraglioli avait amené le Conseil d’Etat à proclamer Roger Lefort (RPR) vainqueur. Celui-ci a été maire jusqu’en 95 et déjà des dissensions se faisaient sentir parmi les élus de droite.  Du coup, en 1995, c’est la gauche  qui prend la mairie avec l’élection de l’inénarrable J-C Mejsak (PS, puis viré de ce parti en 98).  Ce Mejsak (que j’ai bien connu  et qui avait tenté de m’intimider lorsque je publiais le mensuel Choses Publiques) était un drôle de personnage qui, comme beaucoup d’élus de Villepinte, a fait beaucoup de mal à la ville. Un amateur, qui se prenait pour un génie … Il avait réussi à se brouiller avec son ami de 30 ans, André Touati (PS lui aussi) qui a terminé, tenez-vous bien, directeur de cabinet de Martine Valleton, élue maire en 2001, contre toute attente.

François Asensi, attentif (c’est un euphémisme …) à la situation politique dans les 3 villes dont il est le député (Tremblay, Villepinte, Sevran), réussi à profiter des dissensions  à droite (comme Valleton l’avait fait avant pour la gauche) et de l’état lamentable du PS  (le PC étant exsangue  depuis longtemps à Villepinte) et propulse (le terme est bon) sa pouline Nelly Roland à la tête de la mairie en 2008.  Mais la greffe ne tient pas, la pouline en question (qui n’a pas inventé l’eau froide),  a un peu appris le jeu, veux gouter au pouvoir toute seule, s’émancipe, rue dans les brancards ! Et son jeune adjoint Keraudren, soutenu par … l’Est (purée ! Asensi va peut-être être fâché, je risque d’en reprendre pour 10 ans ! non, je crois pas, il a changé) va présenter une liste FG, appuyée, tout le monde le sait, par le maire de Tremblay.

Quand c’est le bazar, c’est le bazar durable!

J’ai ma théorie sur ce genre de situation, qui me fait penser à  Goussainville (et à d’autres communes en France). Lorsque le bazar dans commence dans une ville, cela se traduit souvent par des dissensions (voire des trahisons) à répétition, dans chaque camp. Et, avec le temps, la qualité globale du “personnel politique” baisse, les projets n’aboutissent pas, les médiocres se disent que, dans ces conditions, ils ont leur chance et le bazar entraine le bazar… Du côté des électeurs: ils n’y comprennent rien et on ne peut leur en vouloir ! (enfin, un peu).

Mon pronostic sur Villepinte: Valleton va gagner

Quand je connais (assez) bien une situation électorale, surtout compliquée, j’aime faire des pronostics publics. A tous les coups  je gagne (sauf au Mesnil-Amelot où je m’étais trompé, mais je n’avais pas publié) . Demandez aux maires actuels de Le Thillay ou de Puiseux-en-France, ils vous le confirmeront. Dommage qu’il n’y ait pas de bookmakers en France, je serais riche !

Sur Villepinte : si les deux listes de gauche (voire trois, car les Verts vont se faire un plaisir et Naumovic, ex Vert, “architecte”(marron?) , opportuniste-en-chef à défaut de construire quoique ce soit, ne le verra pas venir et finira dans les oubliettes de l’histoire politique peu glorieuse de la ville) se confirment et que le PS local (ou ce qu’il en reste), discrédité, entre autres, par la fuite de Borgel,  a des états d’âmes (voir ici) et n’ira pas au combat, Martine Valleton a toute ses chances (les électeurs, même s’ils ne comprennent pas tout, ont horreur des divisions affichées). D’abord au premier tour. Puis, si Scagni arrive (je ne le connais pas, en tout cas je ne connais pas son talent politique) arrive  faire un bon score,au moins autant que Berrurier… (mais non, c’est pas l”équipier de San Antonio !), les deux listes centriste et UMP fusionnerons facilement, d’autant que Martine Valleton, une ancienne de l’UDF,est restée, selon moi, centriste et libérale dans l’âme et qu’elle a dû avaler pas mal de couleuvres à l’UMP…

Une inconnue: que fera le FN ? Je ne suis pas sûr qu’il trouve 39 noms pour une liste. Mais tout est possible, de nos jours, y compris un bon score. S’il présente une liste  elle  pourrait, si elle était bien menée (mais y’a personne, heureusement), arriver au 2ème tour, devant Valleton. Ça serait le seul espoir des gauches… Mais bon… l’extrême droite à Villepinte pèse environ 13% aux dernières élections de 2012…

On va suivre tout ça de près !

EV

Partagez cet article

Eloge de Paris au mois d’aout et de El Palenque, le plus ancien resto argentin de la capitale

Alain au Palenque, derrière son "Bife de chorizo"

Ah Paris au mois d’aout ! Entre ça et les bouchons sur les routes, le bazar dans les gares ou aéroports, y’a pas foto !

Voyez dans la page “Sortir dans le Petit Paris” quelques une de nos sorties. Dont une descente dans le magnifique restaurant argentin “El Palenque” : divin !!!

La suite est ici

EV

Partagez cet article