Gérard Ségura fait chevalier de la Légion d’honneur

Gérard Segura et Manuel Valls

Le maire (PS) d’Aulnay-sous-Bois a été fait chevalier de la Légion d’Honneur, dans la dernière “livraison” du 31 décembre. Par décret du Président de la République (au titre du ministère de l’intérieur). Aulnay est la plus grande ville de notre Grand Roissy et avait fait l’objet d’une des premières visites de Manuel Valls (revoir ici) , suite à sa nomination.  Félicitations! On n’a pas beaucoup de “légionnaires” ici et dieu sait s’il y en a beaucoup qui le mériteraient aussi. Et d’autres indignes… Mais les médailles, comme dirait l’humoriste vosgien Claude Vanony dans un de ses célèbres sketches : “des médailles, ils en ont plein les tiroirs !”….

EV

Partagez cet article

Economie à Gonesse : Ouchikh et Vigouroux en font trop ! Défense de Blazy

Cliquez pour lire le tract.

Bon, on est en campagne électorale, à Gonesse comme ailleurs, et en général on ne donne pas dans la demi-mesure pour attirer les voix des électeurs. On force le trait, c’est de bonne guerre… Mais là, le duo Ouchikh-Vigouroux, tête de liste du RBM (Rassemblement Bleu Marine, la vitrine light du Front national) en a fait un peu trop.  Beaucoup trop même. Dans un tract diffusé à la population, les deux compères font un bilan catastrophique de l’économie à Gonesse.  Pas de chance pour eux, je connais bien le développement économique de cette ville, que je suis depuis des années, et c’est loin d’être le cas.

Voici nos braves mousquetaires, avec leur patronne (Ouchickh à droite, après avoir été adjoint PS de Blazy...) et Vigouroux à gauche (enfin...)

Dans le tract, J-P Blazy (maire, PS, de Gonesse et candidat à sa succession) est accusé de tous les maux. Je vais prendre sa défense, sur le seul plan de l’économie, non par esprit partisan, bien sûr, mais ce que écrit le duo est totalement faux. Quelques perles :

Ouchikh (page 1 du tract)

– “Notre zone industrielle est devenue un cimetière économique“. D’abord quelle zone ? Il y a plusieurs ZAE à Gonesse. Si certaines étaient vieillissantes, la ville a fait ce qu’elle a pu  pour les requalifier, même si on peut toujours penser que plus aurait pu être fait. Ouchikh cite les départs de Presstalis, Paul Prédault Schewppes, Ugine ou récemment Mory Ducros, comme si le maire d’une ville pouvait être considéré comme responsable de la gestion des entreprises. Il oublie, en revanche, d’évoquer les nouvelles implantations comme celle, pour ne prendre qu’un exemple et pas des moindres, de SECA EADS, dans les locaux de l’ancienne UGINE.

-“les activités nouvelles ne sont pas créatrices d’emplois réels pour les Gonessiens… Manque de volontarisme économique.

Ce genre de phase ne veut pas dire grand chose. Les entreprises des nouvelles ZAE comme “Tulipes” et “Entrée Sud” sont, comme dans beaucoup de ZAE du Grand Roissy (et de la grande couronne en général) des transferts et viennent avec leurs employés. Il reste qu’il y a toujours des opportunités d’emploi et j’atteste ici que, même si ça se faisait – plus timidement- avant, l’actuelle municipalité, sous l’impulsion d’Ilham Moustachir, adjointe déléguée au développement économique, fait tout, dès que la moindre entreprise est susceptible de recruter, pour obtenir les informations précises sur les postes à pourvoir et les répercuter immédiatement auprès des demandeurs d’emplois de Gonesse.

– “nos commerces se meurent sous nos yeux… la librairie-papeterie de la rue de Paris n’a pu être sauvée“…

Argument éculé et “classique (qui est aussi celui de mes P’tits Loup, dont je redis qu’ils devraient faire alliance avec le FN). Le maire de Gonesse et la municipalité, j’en témoigne, sont conscients des difficultés que peuvent rencontrer (parfois…) les “petits” commerces et font tout ce qu’ils peuvent, à leur niveau, pour encourager leur maintien ou la venue de nouveaux commerces notamment rue de Paris, comme la boutique multiservice dont j’ai oublié le nom, ou la supérette Casino shopping de la place du marché, inaugurés l’an passé. Voyez ça ici. Quant à la librairie-papeterie, c’est vraiment, pour le coup, être de mauvaise foi d’accuser le maire de ne pas avoir trouver une solution : ce type de commerce périclite partout, pour des  raisons diverses que les auteurs du tract connaissent bien… La même chose s’est passée à Roissy Village, où, malgré les efforts du maire, la librairie-papeterie n’a pu retrouver de repreneur, encore à ce jour. La meilleure des actions des municipalités s’arrête là, M. Ouchikh, on n’est pas en Union soviétique… Quand au “RER D qui n’est pas toujours fiable“, c’est démagogique de vouloir en faire porter le chapeau à Blazy (même s’il soutient toujours les grèves, la plupart du temps abusives…).

Vigouroux (page 2) :

Denis Vigouroux, (opposant historique à Blazy,  jeté d’une manière indigne dans les bras du FN par l’UMP 95 et il a ma sympathie) qui est pharmacien  et donc un peu (pas trop…) plus au fait du monde des affaires et l’économie en général qu’Ouchickh,  devrait lui aussi être plus prudent dans ses critiques, qui sont du même tonneau que son mentor:

– “un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale“… Il est évident que la liste RBM était élue, il n’y aurait plus de chômage à Gonesse…

-” le député maire est incapable de détecter les difficultés structurelles qui accablent nos entreprises“: ça ne vaut même pas de commentaires.  “Avec la faillite de Mory Ducros, les Gonessiens constatent que le maire sortant se mobilise toujours avec retard, sans jamais avoir prise sur les évènements“. Même topo… Mais s’il y a bien une chose qu’on ne peut reprocher à Blazy, c’est (depuis tout le temps), de soutenir les salariés menacés, les exemples sont légions, et même quand les causes étaient désespérées, à l’image de LSG Skychef, voici quelques années.

– ” l’échec coûteux de l’implantation de Roland Garros à Gonesse” : cette opération a au contraire contribué à mieux faire connaitre la situation positive, sur le plan géographique et économique du territoire de Gonesse, là aussi, je peux en témoigner. Et, bien sûr, une critique contre “Europa City, un centre commercial démesuré, inadapté aux besoins de nos concitoyens...”.  Ces terres du Triangle, inconstructibles pour les logements, à cause du PEB, sont un des rares endroits en Ile-de-France où un développement économique de grande ampleur peut se faire. Allons, M. Vigouroux, vous pensez que ça peut se faire en trois semaines ?  Là aussi, je prends le pari. Si votre liste était élue, vous seriez ravis de continuer le projet du Triangle, y compris Europa City qui, justement,contribue, comme vous le souhaitez, “à offrir à Gonesse le rayonnement qu’elle mérite“.

Mes avis :

1) défense de Blazy sur le plan de l’économie

Du moins sur ces points…  Blazy, comme beaucoup d’autres élus, n’est pas exempt de critiques. Et je ne me suis pas gêné, dans le passé (et même proche) de lui en faire, y compris en termes très vifs (“le fret à Vatry”, entre autres, position surréaliste qu’il a défendue pendant des années et qu’il a finalement abandonnée, revoir ici). Je dois dire que, contrairement à “d’autres” (ils se reconnaitront), il ne m’a jamais fait de chantage et je lui en sais gré… Il est certain que sa culture personnelle et politique ne l’a guère porté à l’appétence sur les affaires économiques en général et le monde de l’entreprise en particulier… Le “profit”…  Mais je tiens à témoigner que, depuis que je le “suis” (depuis au moins 1997), il a fait toujours fait preuve de pragmatisme sur ces questions et j’irai jusqu’à dire qu’il s’est …”soigné”… Au-delà de ses erreurs d’appréciations (ex : “je tire à boulets rouges sur Aéroville“), il n’a pas à rougir (hum…) de son bilan en matière économique, même si on pourrait lui reprocher de ne pas être allé plus vite. Je vous invite, cher Denis Vigouroux, à relire quelques témoignages repiqués sur des récents RoissyMail (mais il faudrait reprendre les Bénéfice.net). Voyez ici, et , et encore cette page de statistiques sur l’évolution économique de Gonesse ces dernières années.

Et, pour revenir à ce que vous dites sur votre tract, je pense sincèrement, pour le coup, que le maire de Gonesse est davantage “pro-économie” que vous…

2) Éloge d’Ilham Moustachir, adjointe de Blazy aux affaires économiques

Ilham Moustachir, nouvelle vice-présidente de la CA Val de France

Dernier point, pour que je vous aide à mieux le critiquer (ce que j’ai fait depuis longtemps, sur RM  et oralement) : que les pages “éco” sur le site web de la ville (voir ici) ne soient plus indigentes et indignes, justement, du poids économique de la commune. Et, allez ! ces dernières années, les effectifs du service économique de la ville ont été aussi indigents, tant en quantité qu’en qualité. Mais ça devrait changer, j’espère, avec le transfert de ces compétences à la CA Val de France, dont Gonesse fait désormais partie depuis hier. Ilham Moustachir a été élue, lors du dernier Conseil communautaire, vice-présidente en charge  du Grand Roissy. Espérons que, à l’issue des élections de mars, pour peu que la liste Blazy soit élue, qu’elle devienne en charge du développement économique. C’est une jeune femme qui a tout compris (beaucoup mieux que d’autres, plus anciens) en matière de développement local et d’emploi. Elle se démène vraiment, elle réfléchit, elle agit, je vois ça ! Et je parie que, si les p’tits cochons ne la mangent pas et qu’elle dispose d’un minimum de moyens et de confiance, elle va devenir une des élues les plus actives et les plus compétentes du Grand Roissy (et pas seulement sur le plan économique).

EV

PS: @ MM Ouchikh et Vigouroux : appelez-moi quand vous savez pas…:+)

Partagez cet article

Bonne année 2014 ! Riche année 2013 en actualités

Aéroville a fait le buzz en 2013. Ici, lors de l'inauguration

Nous vous souhaitons, de la part de “toute l’équipe” de RoissyMail, une excellente année 2014. Que vos affaires, tant financières que sentimentales marchent bien, que votre santé soit bonne, et que votre moral soit au top ! Merci à vous, abonnés à la newsletter, lecteurs et annonceurs. Sans le trio de choc que vous formez, RoissyMail ne pourrait exister. Et ainsi vous ne pourriez pas disposer d’informations la plupart du temps inédites sur le Grand Roissy. Inédites parce que nous sommes les seuls à connaitre dans le détail la plupart des parties  du territoire du Grand Roissy, tel que le définit, en l’affinant depuis 1997, notre carte “Grand Roissy 2030”, dont la 7ème édition, enfin, va sortir courant de ce mois. De même, nous connaissons la plupart des acteurs économiques de la région aéroportuaire, ainsi que quasiment tous les élus territoriaux ou nationaux. C’est ainsi, pour ne prendre que cet exemple, que nous avons pu vous décrypter la situation inextricable au niveau de l’intercommunalité dans le Nord Seine-et-Marne, dossier dans lequel nous avons pris part au débat, avec le succès que l’on connait désormais.  Faut-il le répéter ? Oui, toujours : RoissyMail n’est pas un journal politique au sens partisan. Nous ne sommes ni de droite ni gauche (si tant est que ces vocables signifient encore quelque chose), ni je ne sais d’où encore, et notre seul prisme de lecture et d’écriture sont l’intérêt du Grand Roissy, son développement et sa promotion.

RoissyMail a 10 ans

c'est mieux que le canard enchainé, non?

Cette année, en juin, RoissyMail fêtera ses 10 ans. Eh, oui, déjà dix ans ! On va s’efforcer, comme nous le faisons année après année, d’améliorer encore nos contenus, de vous donner encore plus d’informations (on fait à peine 50% de ce qu’on pourrait faire) qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du territoire, connaitre les équipements qu’il se donne, les gens qui le font, le développement des entreprises et des aéroports  CDG et du Bourget, locomotives incontestées de l’essor économique de la région depuis 1974. C’est bon pour vos affaires, que vous soyez chefs d’entreprise, salariés, ou élus. Nous essayerons d’améliorer l’arborescence des archives (toujours pas au point), et nous prierons une fois de plus pour que l’on puisse récupérer les archives de l’ancienne version de RoissyMail de (2004 à 2010).

Pour l’heure, 2013 fut une année riche en info pour RoissyMail. Si le nombre des abonnés à la newsletter continue à stagner autour de 6500, je sais que le nombre des lecteurs a augmenté significativement l’année dernière, même si, faute d’avoir assez d’argent pour payer les services de l’OJD (seul organisme fiable), je ne vous donnerai pas, encore cette année, de statistiques fiables de fréquentation du site.

Voici quelques fotos de l’année, piquées (presque) au hasard) :

[easyrotator]erc_80_1388647740[/easyrotator]

Quelques chiffres quand même. En 2013, nous avons envoyé aux abonnés 73 lettres (78 en 2012) avec au total 400 articles (309 en 2012).

Aéroville super star !

Voici, tel  que nous le montre le logiciel libre WordPress (sous lequel est développé RoissyMail), le “top” 10 des articles les plus lus en 2013. Vous y verrez que les sujets concernant Aéroville font un tabac : 6 sur 10.

Autre indicateur fiable: le nombre de documents que nous mettons en ligne sur le logiciel Scribd. A ce jour, nous avons mis en ligne, depuis juin 2010,  1253 documents (253 de plus qu’en avril dernier, voyez les anciennes statistiques ici) qui ont été téléchargés ou lus 410 974 fois (contre 284 307 en avril dernier). On fait de l’open data, nous… Ces chiffres témoignent de l’augmentation rapide de la fréquentation du site RoissyMail. BONNE ANNÉE ENCORE ! EV

1) Saisons de Meaux (centre commercial)

2) Aéroville (film embauches)

3) Aéroville (design)

4) Aéroville (recrutement)

5) Aéroville (inauguration)

6) Aéroville (enseignes)

7) Paris Asia Center

8)  Marine Le Pen en visite à Gonesse

9) Aéroville (chantier)

10) Ferme du Manoir (liquidation)

Partagez cet article