Passation de pouvoir au CIS de Dammartin-en-Goële

Le capitaine Nzeutem, le colonel Faure, le nouveau commandant du CIS Clément Lambert

Mardi soir, au Centre de secours des sapeurs pompiers de Dammartin-en-Goële, le SDIS de Seine-et Marne avait organisé une belle cérémonie à l’occasion de la passation de commandement au Centre d’incendie et de secours, entre le (désormais) capitaine, l’excellent Thierry Nzeutem et son successeur depuis novembre, le (futur excellent, on n’en doute pas) lieutenant Clément Lambert (qui vient de passer capitaine). Le SDIS 77, pour le coup, avait mis les p’tits plats dans les grands: musique militaire, gradés en pagaille, cocktail venus  de tout le département, coktail et tout l’toutim… . Lisez le discours du colonel Eric Faure, directeur départemental, chef de corps, qui décrit très bien le beau parcours des deux officiers. Les élus (Stéphane Jabut, maire de Dammartin, Bernard Corneille, maire d’Othis et conseiller général, le député Albarello est arrivé après la cérémonie…), suivi du sous préfet Lambert  ont rendu un hommage mérité aux sapeurs pompiers et, au-delà, à tous ceux qui concourent à notre sécurité (gendarmes, policiers…). Hommage auquel nous nous joignons volontiers.

[easyrotator]erc_21_1389882094[/easyrotator]

Le capitaine Nzeutem ne nous quitte pas pour autant: il devient officier” préventionniste” (après avoir passé trois mois à l’école nationale supérieure des officiers de Sapeurs-Pompiers (ENSOSP) à Aix-en-Provence) , basé à Meaux. Il va s’occuper des commissions de sécurité… Une autre facette du métier…

Félicitations aux deux, et à tous !

EV

Partagez cet article

Voeux de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve: “faisons avancer notre grande interco”. Et il est contre les “écologistes de bureau”!

Les vœux, dans la belle salle de Villeneuve, située derrière la mairie
Le maire, pendant son discours

Gilles Chauffour, maire (membre de l’UMP) de Villeneuve-sous-Dammartin (77) devrait rencontrer André Toulouse, maire de Roissy. Si les deux communes ne sont pas comparables et que les “styles” de ces deux maires sont différents, ils sont unis, à mes yeux, par leur manière de parler librement, sans langue de bois, et, pour le coup, par la dénonciation des excès de certains “zécologistes”, et l’envie de travailler avec tous, bien au delà des “clivages” politiciens.

Il se trouve qu’à Villeneuve (ça se voit…) existe un centre d’enfouissement de déchets inertes, géré par l’entreprise ECT, dont le siège est dans la commune (dans un beau château). Villeneuve se voit ainsi dotée d’une nouvelle géographie : une colline est apparue, au fil des ans, au sud de la commune. Je vous mettrai en ligne ici (je suis en retard…) un article que nous avions publié sur cette entreprise dans une de nos anciennes éditions papier. C’est une entreprise à mes yeux utile (il faut bien mettre les gravats quelque part…) et il existe un projet d’extension du site, sur plusieurs hectares, dans la perspective des remblais du futur Grand paris Express. Extension qui se heurterait  à l’opposition des Verts et/ou … du Conseil général. Je n’ai pas encore bien compris pour quoi, mais j’y reviendrai.

Le maire lui, est revenu sur cette histoire, dans le discours de ses vœux lundi soir (juste après le conseil communautaire, voir plus bas) , dénonçant les “écologistes de bureau“, formule qui me plait bien. L’entreprise fournit du travail aux habitants de la commune et surtout, paye des taxes importantes, et participe bénévolement à des équipements communaux. Ça représente plusieurs centaines de millier d’euros… J’y reviendrai…

Je vous conseille de lire son discours ici, toujours un peu atypique (mais vrai) et plein d’humour, dans lequel il souhaite la bienvenue aux trois communes qui viennent de rejoindre la Communauté de communes Plaines et Monts de France et où il veut faire avancer “notre grande interco“. Rappelons qu’il a toujours été un partisan de celle-ci (revoir, avec délectation, son commentaire dans l’article sur la fameuse réunion du Mesnil..). Malgré les (vaines) pressions, inadmissibles (revoyez ça ici, c’est délicieux) en démocratie, d’Albarello, que le maire, pas rancunier, avait invité à dire deux mots (dont je ne rendrai même pas compte, tellement c’était nul) ce soir-là.

C’est courageux de sa part et, très “gaulliste”. C’est un gars bien, responsable,  agréable,  sensible, toujours souriant, qui a toujours envie de bien faire…. Certains de ses collègues du canton devraient en prendre de la graine (vous voulez des noms….? je donne )

Bravo M. le maire !

EV

PS : il a été adjoint de 95 à 2008, élu maire en 2008 et il se représente.

Partagez cet article

Première réunion de la Grande Interco 77. Tentative de division (avortée) de la part d’Albarello

Marianne Margaté (1ere adjointe) et Corinne Dupont, maire de Mitry-Mory, siégeant pour la première fois dans la Grande Interco

Première intervention de Joël Marion, maire de Compans

Lundi dernier s’est tenue la première réunion du Conseil communautaire de “Plaines et Monts de France” désormais la Grande Interco, depuis le rattachement, au terme d’une longue bataille, des commune de Mitry-Mory, Compans et Villeparisis (revoir ici). Une réunion plutôt technique.

On pouvait voir les visages satisfaits des délégués de ces trois villes…  La réunion a commencé par un piège, piège qui a été correctement déjoué par les partisans de la Grande Interco. Yves Albarello, maire de Claye Souilly et “premier” vice président de la CC a voulu mettre aux voix une motion “contre” Paris Métropole, espérant ainsi enfoncer un coin entre les partisans de la Grand interco . En effet, Mitry et Compans sont Front de gauche (PCF) et à ce titre sont farouchement contre la métropole, du moins dans sa mouture actuelle, et Villeparisis et Dammartin sont PS et donc plutôt liés par le vote du Parlement sur la question.

Mais le piège n’a pas marché, les délégués “grande interco” ayant judicieusement refusé de prendre part à ce vote, ceci d’autant que le texte de ladite motion avait été présenté le soir même du Conseil.

Et j’ajouterai que ce n’était pas le moment de faire voter une telle motion visant, une fois de plus, à diviser. Yves Albarello, (député!) dépité par son échec cuisant pour instituer une petite interco taillée à sa mesure ne s’est pas, une fois de plus, grandi en agissant de la sorte. C’était pitoyable.

Le devenir de la CC est toujours pendant, s’agissant de sa gouvernance. Bernard Corneille a informé le conseil communautaire que le Conseil d’État devrait se prononcer le 20 janvier sur la requête déposée par les (certains…) partisans de la petite interco, suite à une invalidation, par le tribunal administratif, de l’élection du bureau actuel de la CC.

Mais bon, ce soir là, on sentait des ondes positives. Il est en effet grand temps de se mettre au travail, comme l’a rappelé Gilles Chauffour maire de Villeneuve (voir plus haut) et vice-président de la CC, lors de ses vœux qui se sont tenus juste après le Conseil communautaire.

EV

Beaucoup de délégués dans ce Conseil...
Partagez cet article

L’AFTRP annonce la vente ferme de 7.6 hectares sur Aérolians

Les futurs modules de Paris Asia Center

Dans un communiqué publié avant-hier, l’AFRTP annonce la signature, le 30 décembre dernier, d’une vente de 76027 m2 à Paris Asia SAS, sur la ZAC Aérolians, à Tremblay.. Cela fait suite à une promesse de vente d’un vaste ensemble de 26 ha (revoir ici) pour y construire le complexe “Paris Asia Center”, destinés aux échanges franco-asiatiques.  Cette première tranche doit doit voir la construction de 388 “comptoirs” (show rooms commerciaux), deux restaurants, un restaurant interentreprises, et des services (poste, sécurité…). Vincent Chen, chargé de la commercialisation, nous indique qu’à ce jour 60% des comptoirs sont vendus et que les travaux de construction commencent dans 15 jours. Concernant les travaux (routes, réseaux…) sur Aérolians, ils ont déjà commencés voici plusieurs semaines.

EV

Partagez cet article

Voeux de Roissy: André Toulouse dénonce Paris Métropole et … les Verts

Toujours beaucoup de monde aux vœux d'André Toulouse

Les "Miss" de Roissy toujours là, au premier rang...

Ce sont des vœux incontournables ! Ce qu’il y a de bien avec André Toulouse, maire de Roissy, c’est qu’il  ne pratique jamais la langue de bois,  particulièrement lors ses vœux où il a l’habitude de régler quelques comptes. Cette année, il n’a pas dérogé à la règle, et, dans son discours (que vous devez absolument lire ici) il a dénoncé tour à tour les Verts (à plusieurs reprises), la bureaucratie en général (20 ans pour avoir enfin l’autorisation de faire le golf de Roissy…) et Paris Métropole. Extraits :

sur cette dernière : Notre seule commune de la Communauté est concernée, parce qu’engluée dans la grande couronne de Paris Métropole ; elle a tout à craindre des conséquences de cette décision pourtant contestée mais adoptée par le Sénat autant que par les grandes communes qui voient leurs communautés disparaître au profit de ces territoires dépendants de Paris Métropole. C’est un véritable État qui va se mettre en place coupant littéralement en deux la Région Ile-de-France, chloroformant les départements concernés, réduisant à néant les créations et l’évolution volontariste des communautés.

sur (ou plutôt contre) les Verts : nous obtiendrons ainsi, enfin, le droit de réaliser l’espace de loisirs avec son golf, contesté farouchement par les Verts de service. Et ce ne sont pas des verres de cristal. Il faut savoir que ceux-ci n’ont pas hésité à attaquer en justice l’arrêté du Préfet du Département (datant de décembre 2011), lequel stipulait la Déclaration d’Utilité Publique pour le projet du golf. Recours perdu. Les mêmes Verts s’acharnèrent au sein de la Région pour qu’il soit émis un avis défavorable dans le nouveau Schéma Directeur d’Urbanisme de l’Ile-de-France en s’opposant à notre CDT signé par le Préfet de Région. On se demande qui commande dans notre pays

et encore : Il aura fallu beaucoup de persuasions, de documents remis, d’intervenants les plus divers à convaincre pour qu’enfin, en décembre 2013, nous ayons gain de cause dans ce dossier que j’avais ouvert en 1992. Soit, vingt petites années, excusez du peu…Tous ces obstacles, ce temps perdu, pour avoir le droit de protéger et de conserver un espace de respiration de 90 hectares d’espaces verts, bien nécessaire  pour l’image du village et les dizaines de milliers de personnes travaillant dans le secteur. Personnellement, je souhaitais surtout laisser une trace de la nature existante avant l’arrivée de l’aéroport. Ma naïveté m’avait convaincu d’être soutenu et encouragé par ceux qui se prétendent écologistes. Illusion perdue…

André Toulouse et le Conseil municipal

Pour Aérofret

Sur le SDRIF, il a déploré, à juste titre, que le projet d’une nouvelle gare du RER (nommé Aérofret) au niveau des zones cargo (où travaillent plus de 15 000 personnes) et du nord de Paris Nord 2  n’ait pu être retenu, pas même en éventualité. Je suis bien d’accord avec lui,et je pense que, on l’a vu bien souvent, si on mettait en place une campagne de com’, avec pétition des intéressés (ça sera pas difficile), site web, courriers etc. ça pourrait le faire.

A noter qu’André Toulouse va représenter une liste aux municipales de mars. Il est maire depuis… 1977. Ce serait (sera…) alors son 7ème mandat, si j’ai bien compté. Il est toujours en pleine forme !  La question qui se pose: y-aura t-il une liste en face? On se souviendra qu’aux dernières municipales, il n’y avait qu’une seule liste…

La soirée c’est terminée par le traditionnel cocktail, toujours au top (c’est Willems Traiteur qui le fait) Roissy-en-France ? C’est bien ! (revoyez la page wikipédia sur le village, très complète)

EV

Partagez cet article

Goussainville : ça ne s’arrange pas !

Le débat “politique” ne vole toujours pas très haut à Goussainville. Dernier truc en date, une polémique à propos de la location, un temps autorisé par la municipalité, de la MJC. Normalement pour une cérémonie familiale, mais on a appris juste avant que la salle avait été réservée par Menad Benchalli, un extrémiste djihadiste, condamné en 2006 à 10 ans de prison dans l’affaire des “filières tchétchènes” à Vénissieux.  Il est aujourd’hui reconverti en prédicateur, et vante les mérite de la “roqya” (on aura appris ce mot), un truc bizarre, sorte d’exorcisme, qui consiste à se faire soigner avec les versets du coran, au lieu de consulter un médecin. Voyez sa page facebook, où il y a une vidéo de lui “expliquant” ça… C’est long, mais ça vaut le coup. Le maire a annulé la conférence, tardivement.

Suite à cela, Luc Broussy en a profité, dans un communiqué, pour dénoncer “la légèreté de la municipalité” dans cette affaire, au motif que le maire Alain Louis était au courant de la “conférence sur la roqya”. Le maire, joint par RoisssyMail, à démenti. Et le Front national en a rajouté une louche. Ambiance…

André-Yannick Owona, tête de liste UDI

Il y aura donc en tout 5 listes à Gouss: celle du maire sortant (qui démissionné du PS) avec les communistes, celle de Luc Broussy (PS+Verts), une liste UMP dirigée par l’ancienne maire UMP Elisabeth Hermanville, et une liste UDI, dirigée par André-Yanick Owona. Mieux qu’un résumé de la motivation et du programme ce celui-ci, voyez la vidéo ci-dessous : c’est fendart !

Partagez cet article

Jacques Chaussat a fait une grosse “prise de guerre”: “A”Benjana !

Jean-Pierre Leverrier (Nouvelle écologie démocrate, vitrine écolo de l'UDI),"A"..., J. Chaussat et Fouad Guendouz

Juste oublié cette nouvelle: Jacques Chaussat, conseiller général et municipal  (UDI) d’Aulnay-sous-Bois, ancien 1er adjoint de l’ancien maire UMP de la ville, et candidat centriste aux prochaines municipales, vient d’attraper sur sa liste un gros poisson: Abdallah (anciennement Abdel, posez vous la question du pourquoi ce changement de prénom) Benjana. Celui-ci est toujours conseiller municipal d’Aulnay, après avoir été sur cette mandature, 1er adjoint, puis 7ème, puis après s’être fait retiré sa délégation par l’actuel maire (PS) Gérard Ségura. Fâché, “A”Benjana s’était promis, pas moins, de faire une liste, et mieux encore, un nouveau parti politique, carrément (revoir ici). Je  suis  ça parce que je connais assez bien”A”… Et donc on a appris, non par “A”, mais par un communiqué de Jacques Chaussat (à lire ici) que lui et son ami conseiller municipal dissident Fouad Guendouz sont finalement passés avec armes et bagages sur la liste de J. Chaussat.

Ségura devrait l’emporter

Y’a de quoi sourire… Cela étant, la “prise de guerre” de Chaussat pourrait inquiéter Gérard Ségura. Le vote “communautaire” étant important, voire déterminant à la marge,  à Aulnay. Lors de son essai des avants dernières municipales, Ségura avait échoué: il lui manquait les voix d’Aulnay Nord, où résident beaucoup de citoyens français majoritairement originaires d’Afrique du Nord, et musulmans. L’actuel maire n’avait pas jugé bon de mettre “A” (relativement influent sur ces électeurs) sur sa liste, alors qu’il était militant PS (on va dire “centre gauche”).  Tirant les leçons de cette élection l’actuel maire avait mis en avant “A” sur sa liste et du cioup l’avait emporté. “A” fut élu alors 1er adjoint, mais les choses se sont mal passées, comme on le sait…

Bon… mon pronostic: malgré cela; Ségura devrait l’emporter. Parce qu’il n’y a pas grand monde côté UMP (la veuve de l’ancien maire UMP Abrioux soutient Chaussat…) mais celui-ci, à mon avis,  n’est pas suffisamment crédible. Mais il ne manquera pas, je crois, de réagir à cet article et nos colonnes lui sont ouvertes (comme à tous d’ailleurs).

A suivre…

EV

PS: alors Abdallah? comme tu ne réponds plus… A quand ce couscous ?

Ah si, tu viens de m’appeler…

Partagez cet article

“filéo” se faufile désormais à partir de Fosses, Marly, Puiseux et Louvres vers CDG

Un "filéo" ici devant l'hôtel Park Inn de Roissy Village
La nouvelle ligne filéo, qui "suit" les lignes de bus R1 et R4. Cliquez pour l'avoir en grand

Le réseau Filéo (ex Allobus), développé par les Courriers de l’Ile-de-France (CIF) a ouvert une nouvelle ligne  qui dessert les villes de Fosses, Marly, Puiseux-en-France et Louvres (voir le communiqué). Après l’ouverture des 2 lignes de Seine-Saint-Denis (inaugurées en mars dernier, revoir ici), c’est donc le nord ouest du Grand  Roissy qui est desservi par ce système original de “transport à la demande”, créé en 1998, sur une idée de François Asensi, maire de Tremblay.

Le réseau est désormais impressionnant, comme vous pourrez le voir sur le plan  ci-dessous (cliquez pour l’avoir en grand). Même s’il coute cher (au STIF, comme aux collectivités, donc aux contribuables, mais pas aux usagers (le passe navigo et le ticket t+ plein tarif sont aussi valables sur les lignes filéo ), il est incontestable que ce système est efficace et permet à beaucoup de pouvoir travailler sur la plateforme aéroportuaire (ou dans ses alentours), en horaires décalés, la nuit ou les jours fériés. Sur Fosses, Marly, Puiseux et Louvres, filéo prend le relais, la nuit et le dimanche, des lignes de bus R1 et R4. Pour s’en servir, il faut aller sur le site de filéo . Voyez aussi ce document explicatif sur la nouvelle ligne.

Pour ce qui concerne l’ensemble des horaires des bus CIF voyez leur site ici.

Bon, c’est bien…

EV

Partagez cet article