La campagne bat son plein. Les candidats communiquent fort sur le net, Facebook surtout.

Meeting de Jean-Pierre Blazy, vendredi dernier, à la salle Jacques Brel

C’est parti ! A J – 31 du premier tour des municipales, la campagne bat son plein ! La semaine dernière, les maires sortant de Tremblay, Aulnay ou Gonesse au fait leur premier grand meeting. Distributions de tracts, rencontres “d’appartement”, campagne d’affichage, toute la panoplie est là. Mais cette année, beaucoup, beaucoup plus qu’il y a 6 ans, c’est aussi sur internet que ça se joue. Presque tous les candidats ont leur page facebook et je peux vous dire que ça y va !  Voyez au hasard Asensi (qui écrit que Gatignon est un froussard parce qu’il refuse un débat avec Clémentine Autain…), Broussy (Goussainville), très prolixe, Loubignac (Villeparisis), Ségura … Sans parler des blogs. Si celui d’Asensi n’a qu’un page (qui incite à suivre son FB), celui de Gérard Ségura est particulièrement “flamboyant”. Voyez sur cette page la manière dont il présente ses colistiers, c ‘est super ! Et, ci-dessous la vidéo de son  meeting du 13 février… EV

Partagez cet article

Election d’un nouvel executif élargi aux nouvelles communes

Voici la Grand Interco ! Cliquez pour voir la carte en grand

Bernard Corneille, en train de voter

Le Conseil de la  Communauté de communes Plaines et Monts de France était réuni lundi dernier pour procéder à l’élection d’un nouvel exécutif (suite à l’annulation du précédent par le Conseil d’État). La question était de savoir dans quelle mesure la représentativité  des trois nouvelles communes (Compans, Mitry et Villeparisis) allait se faire. Ces dernières avait auparavant envoyé une lettre (à lire ici) à Bernard Rigault, afin de trouver un accord. Elles proposaient que sur 15 vice présidences, 7 leur soit attribuées, Rigault conservant son poste de président. Celui-ci n’a même pas répondu. Devant son silence au début de la réunion, les partisans de la Grande interco ont demandé une suspension de séance. En fait Rigault a voulu appliquer les statuts qui donnent toujours (en attendant la décision du Tribunal administratif sur leur légalité) une majorité aux partisans de la Petite interco. Afin de ne pas bloquer inutilement le fonctionnement de la CC, les partisans de la Grande Interco ont finalement accepter une présence moindre dans l’exécutif. Je préciserai le nombre et les noms tout à l’heure (je n’y étais pas…) mais sachez au moins que Corinne Dupont (maire de Mitry), Gilles Loubignac (Villeparisis), Stéphane Jabut -maire de Dammartin), Bernard Corneille (maire d’Othis) et Joël Marion (maire de Compans) (euh, non, pas lui, c dommage…) ont été élus au bureau. La liste complète de celui-ci, avec les délégations sera bientôt mis en ligne sur le site de la CC. EV


Le Conseil, avant l'élection
Partagez cet article

Le nouvel Office de Tourisme d’Aulnay a présenté la maquette de la “Dorsale Est”

L'architecte Yves Lion présentant la maquette

L’Office de Tourisme d’Aulnay (créé en juillet dernier, on l’aura appris) a organisé mardi dernier, au Centre commercial O Parinor, une maquette du territoire en développement nommée “Dorsale Est” (qui va de Champs sur Marne à Aulnay). Nous n’y étions pas, mais merci à Olivier Texier, le directeur de l’Office de nous avoir envoyé cette foto et ce mot.

L’Office de Tourisme d’Aulnay-sous-Bois organisait mardi 18 février au centre commercial O’Parinor, une soirée de présentation de la maquette « Dorsale Est – de Champs sur Marne à Aulnay-sous-Bois », réalisée par les étudiants de l’Ecole d’architecture de Marne-la-Vallée, en présence du célèbre architecte Yves Lion, coordinateur du projet.

Une soixantaine de personnes avaient effectué le déplacement pour découvrir cet objet monumental : des élus de la Ville, bien évidemment, mais aussi des chefs d’entreprise, des hôteliers, des représentants associatifs et des décideurs locaux.

Nouvelle structure dans le paysage aulnaysien (ouverte depuis le mois de juillet) l’Office a déjà reçu 1 500 visiteurs, comme l’explique une de ses administratrices. L’Office à pour vocation l’accueil, le conseil, l’organisation d’événements, mais aussi de valoriser les acteurs du tissu économique local et de contribuer au renforcement du tourisme d’affaire.

Voyez aussi cette video qui détaille la “Dorsale”

La Dorsale Est : “faire ville” dans la… par Cite-architecture

Partagez cet article

Hervé Chastagnol, nouveau président d’Aérotropolis

Hervé Chastagnol

Aérotropolis “Europe” est une association d’entreprises et de porteurs de projets situés au cœur du Grand Roissy. Voyez ce que j’en disais dans RM 524, en septembre 2010. Elle a été ici initiée par Fedex, sur un concept développé par John Kasarda, le “gourou” américain des aéroports. Alain Chaillé, vice président de Fedex en a été le premier  président. Lors de leur AG qui s’est tenue le 13 février, il a passé la main à Hervé Chastagnol, le directeur de Paris Nord 2.

Voyez le communiqué ici.

EV

Partagez cet article

Alain Louis, sa vérité sur son départ du PS : les « dès étaient pipés »

Le maire de Goussainville (avec le chapeau) en campagne avec ses colistiers

Voici donc le papier promis dans le dernier article (qui fut très lu) suite à ma rencontre avec le maire de Goussainville, candidat à sa succession. J’ai eu un peu de mal car je vous jure que comprendre les élections internes au PS, c’est pas d’la tarte!

Ce que je voulais savoir, depuis longtemps, c’était pourquoi le maire n’avait pas voulu se soumettre aux primaires de la section PS de Goussainville, puis avait démissionné de son parti après 40 ans de « carte ». Il m’explique que les relations de Luc Broussy  avec certains élus ont toujours été difficiles à commencer avec lui. « C’est qu’en fait, dès le début, il n’a jamais admis que je sois le maire », me dit-il, histoire de planter le décor. Rappelons que l’élection de la tête de liste se fait par les adhérents des sections socialistes. Alain Louis m’explique que les statuts du PS prévoyaient que la liste des adhérents admis à voter devait être celle arrêtée le 8 avril 2013. Mais que la fédération du Val d’Oise avait retenu la date de fin décembre 2012 (ce que m’a confirmé la « fédé », en me précisant que c’était valable pour toutes les sections du département). 210 adhérents ont été admis à voter. Alain Louis me précise qu’il a toujours mis en cause une grande partie des adhésions et que ces adhésions douteuses ont permis à Luc Broussy d’avoir une majorité en tant que secrétaire de section, bien que la section ait été  placée sous tutelle en juillet dernier par la fédération.  Du coup j’ai claqué la porte et j’ai donné  ma démission avec 10 autres élus PS, me dit le maire : les dés étaient pipés. Le 10 octobre dernier, sur 210 adhérents 72 seulement  ont voté et Luc Broussy, a été désigné tête de liste avec 66 voix. Ce qui fait dire au maire que son challenger n’a pas de vraie légitimité, 31% sur 210 adhérents soit 138 qui ne se sont pas déplacés

On sait ce qui s’est passé après, certains élus ont rejoint la liste de Luc Brousssy entraînant le retrait de leurs délégations par le Maire, générant ainsi  une ambiance délétère entre les deux camps. Mais Alain Louis me dit qu’il est serein pour la suite, fort de son bilan (à voir ici) et estime que 80% des promesses faites depuis 2009 ont été tenues. Bilan difficile à contester par Broussy (qui s’en revendique par ailleurs) puisqu’il a tout voté. Au passage, à la fin du bilan du maire, ce dernier est habillé pour l’hiver : « parachuté pour les cantonales de 2008, mise sous tutelle de la section quelques mois après son élection comme secrétaire, n’habite toujours pas à Goussainville, mais à Paris, avide de pouvoir, diviseur de la gauche, ne veut pas être maire, ça ne l’intéresse pas, mais veut un marchepied pour l’Assemblé nationale… ».

Et tout à l’avenant. !

Le programme du maire sera publié début mars. Alain Louis peut compter sur la participation du Parti communiste (qui avait géré la ville de 1953 à 1983, Roger Gaston étant maire et de 1995 à 2001) : un soutien de poids et avec une majorité de 17 élus.

Que va-t-il se passer au premier tour ? Bien malin celui qui pourrait se risquer à un pronostic. En tout cas pas moi….

EV

Dernière « minute » : le maire m’informe que Broussy et ses partisans ont voté contre, avec la droite, au dernier conseil municipal, les financements nécessaires à la poursuite des travaux communaux… Ceux-ci (comme la crèche) vont être interrompus…

Partagez cet article

Trois nouvelles enseignes à Aéroville

Le nouvel Hippo d'Aéroville

Aéroville a annoncé l’ouverture de trois nouvelles enseignes : deux restaurants (Hippopotamus et Namaste (indien) et une boutique de vêtement pour femme (Violeta by Mango). Voyez les descriptions précises dans le communiqué ici. A noter que ces restaurants sont ouverts tous les jours, de 10h à minuit, ce qui n’est pas mal (allez donc chercher à dîner dans le coin vers 23h…). Si je compte bien, c’est le quatrième Hippo sur le territoire du Grand Roissy.

Violeta by Mango

Partagez cet article