Stéphane Jabut et ses amis lancent une association et font une mise au point sur la baisse des impôts locaux

Stéphane Jabut (à gauche) et ses amis

Stéphane Jabut est l’ancien maire (PS) de Dammartin, successeur en cours de mandat de Monique Papin. Il a été battu, c’était prévisible, par le candidat UMP Michel Dutruge . Faut dire que les années d’immobilisme de Monique Papin lui ont été plus fatales que l’UMP…  Bon, il ne baisse pas les bras et vient de créer une association “Ensemble pour Dammartin” qui a pour but “d’animer le débat public, de proposer des actions ou des pistes de réflexions pour soutenir le travail des élu(e)s de l’opposition du groupe «Agir ensemble pour notre ville».  Dans sa première lettre, l’association revient utilement à mon avis sur la baisse des impôts locaux  pour les contribuables dammartinois : la taxe “ordures ménagères” (TOEM) à O euros:

Bonne surprise de cette rentrée, vous avez constaté une baissesignificative de vos taxes foncières ! Celle-ci est due au vote d’un taux à 0 % au lieu de 14,56 % de la TEOM(Taxe d’Enlèvement sur les Ordures Ménagères) dans le budget 2014 de notre Communauté de Communes Plaines et Monts de France (CCPMF). Cette suppression a été possible grâce au nouveau périmètre de l’intercommunalité que nous avons obtenu avant les élections municipales contre l’avis de la majorité municipale actuelle. La fusion de notre ancienne intercommunalité de la Goële et du Multien avec celles de La Plaine de France (Othis) et de La Porte de la Brie (Claye-Souilly) et le rattachement de Mitry-Mory, Villeparisis et Compans permettent plus de solidarité entre les territoires et une redistribution plus juste du développement économique de la zone aéroportuaire en Seine-et-Marne. Nous avons également voté dans le budget de la CCPMF une enveloppe de 3,5 M€ de dotation de solidarité communautaire. Notre ville a pu ainsi bénéficier d’une recette de 300 000 € lors du vote du budget supplémentaire de notre commune le 30 juin dernier qui permet de compenser le laisser aller des dépenses de fonctionnement du premier budget voté par la nouvelle majorité fin avril…

Et dire que le nouveau Maire était contre cette nouvelle grande intercommunalité quand il était dans l’opposition !

C’est bien de le rappeler. Et, à ce que j’en sais, les relations entre l’opposition et la majorité du conseil municipal de Dammartin se passent d’une bonne manière, démocratique. Personne ne s’en plaindra. Jabut tiendra-t-il 6 ans? C’est la question, ici comme ailleurs…. EV

Partagez cet article

Alain Battisti, Président de la FNAM : « si l’on ne fait rien, il n’y aura plus de compagnies aériennes françaises dans 5 ans »

Alain Battisti

Vraiment, tout va à vau-l’eau dans le secteur aérien français (et si ce n’était que dans ce secteur…). Récemment, Alain Battisti, président de la FNAM signait un article dans la Tribune.fr  (à lire ici) dans lequel il revient sur les dangers imminents qui pèsent sur le transport aérien français.

Vous devez le lire.

C’était peu avant la publication du rapport de M. Leroux, député de Seine-Saint-Denis, président du groupe parlementaire PS à l’Assemblée nationale, dont je viens d’apprendre que c’est un passionné d’aviation (il a une licence pilote privé) et que… “familialement” il aime ce secteur (on en apprend tous les jours…).

Lisez ce rapport ici dans lequel il fait quelques propositions (et surtout dans lequel il renvoie à …un groupe de travail) plutôt positives.

Je l’ai lu mais n’ai pas le temps de vous en faire la synthèse (j’embauche toujours…), mais je la ferai. Mais que fait le ministre des transports? Pourquoi fait-on toujours, en France, des rapports et des groupes de “travail”?  Grrr!!! EV

Partagez cet article

Manuel Valls “accélère” le CDG EXPRESS” en nommant un délégué interministériel

Vincent Pourquery de Boisserin,

Le projet date de … 1998 ! Il s’agit de relier directement le Petit Paris à CDG en train. L’État français, grande puissance mondiale,  est très rapide sur ce projet…  Manuel Valls, premier ministre, après avoir “relancé” (revoir ici ) le projet (que “la gauche” avait combattu en son temps…), vient de nommer (voir ici) un “délégué interministériel”, M. Vincent Pourquery de Boisserin, ingénieur général des Ponts, des Eaux et Forêts ancien DG (plutôt classé à droite) des EPA Marne-la-Vallée pour coordonner tout ce bazar.

Voici un avis d’un de mes correspondants qui suit le dossier, véritable serpent de mer français:

Manuel Valls prend en main le CDG Express avec nomination d’un coordinateur interministériel pour faire avancer un chantier de seulement 7 km de chemin de fer à travers champs entre Mitry-Mory et l’aéroport.Mais qui sont ces ministres penchés sur le projet ? Celui de l’économie, normal, car de l’argent public est engagé dans le projet, celui de l’intérieur, normal aussi comme tuteur des collectivités locales, celui des affaires étrangères, évident puisque le ministre veut favoriser le tourisme international au profit du pays, la ministre  de l’écologie , logique car elle chapeaute les transports, et sans doute celle du logement car à Paris , dans le 18ème arr. CDG Express traversera la gare morte de Chapelle charbon dédiée à l’habitat par arrêté préfectoral du 16 octobre 2014. Il n’empêche : 6 ministres au chevet de CDG Express , du jamais vu pour quelques km de voies ferrées dans la campagne et un quai à loger dans la gare CDG 2-TGV . Un sacré renfort pour ADP , restera à briser l’hostilité de la mairie de Paris qui exige l’enfouissement de la ligne porte de la Chapelle et à indemniser grassement le propriétaire et les locataires de CAP 18.

Puis :

Dans cette affaire rocambolesque, la SNCF aurait de grosses difficultés à dégager les 8 sillons de circulation des navettes A/R dans la section la plus étroite du faisceau ferroviaire entre le bd de la Villette et la rue de l’Aqueduc ( 10ème ) où elles devront cohabiter avec les trains grandes lignes et les TER.

De même aucune étude de faisabilité n’aurait été conduite pour utiliser la LGV d’interconnexion est – qui est loin d’être saturée – pour faire passer les navettes car la DUP ne le prévoit pas avec seulement 2 ouvrages d’art à chaque extrémité l’un à Mitry-Mory au sud et l’autre sous les pistes 2 & 4 de Roissy CDG.

Problème : si on ne respecte pas le tracé prévu par la DUP ( terminus parisien gare de l’Est et construction de deux voies nouvelles entre Mitry-Mory et Roissy CDG ) il faudrait tout recommencer à zéro .

A suivre … mais ça devient fatiguant… EV

Partagez cet article

Les Lupariens ont choisi les noms des nouvelles rues du Quartier Gare. Acheter à Louvres

Ça bouge du côté de l‘écoquartier Louvres-Puiseux (classé prioritaire par Manuel Valls dans le Grand Paris). Les travaux ont bien commencé dans le quartier gare avec le doublement de 2 ponts rails pour faciliter l’accès à la gare. Samedi dernier, le maire de Louvres, M. Jean-Marie Fossier avait convié les Lupariens (c’est ainsi que se nomment les habitants de Louvres) sur le parking du “Simply” pour  faire le point des travaux (voir ici) et rendre public les résultats du vote organisé par la commune pour nommer les futures voies du quartier (ci-dessus, cliquez pour voir mieux).

Côté construction de logements, ça bouge aussi. Rappelons qu’en tout 3340 logements devraient être construits sur trois sites. Dont 850 pour le seul quartier gare, premier à être ré-urbanisé. Demain va être lancé le programme de commercialisation de 82 logements construits par ICADE. Plus d’infos et de fotos plus tard… EV

Partagez cet article

Grosse ambiance pour le O’Parinor nouveau

Les clients d’O’Parinor ont répondu nombreux à l’invitation de la direction du Centre commercial pour inaugurer l’extension et le relookage du site, qui a fêté en même temps ses quarante  ans. C’était vendredi 5 novembre, en présence du préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, et du maire d’Aulnay, Bruno Beschizza. Celui-ci s’est réjoui de l’évolution du CC après que le directeur d’Oparinor, Bastien Leal, ait fait bon un discours que je vous conseille de lire ici.

Bruno Beschizza, maire d'Aulnay et Bastien Leal, directeur d'O'Parinor

Un spectacle de musique et de danse a ravi l’assistance ensuite et dans tous le centre on pouvait profiter des animations : maquillage festif, concours de photo “la plus fun”, caricatures, orchestres … Tout le monde avait le sourire, même Elodie Arcayna, la directrice du Centre désormais concurrent, Aéroville que j’ai eu la surprise de voir pendant le cocktail : O’Parinor avait invité l’équipe de direction d’Aéroville, c’était sympa.Du coup j’ai fait la foto de l’année (la voir ci-dessous) …

[easyrotator]erc_51_1415782190[/easyrotator]

Dans son discours, Bastien Leal a annoncé son départ de la direction d’O’parinor. Celui qui avait été directeur de la FNAC d’Aulnay avant d’être recruté  pour diriger le centre va devenir le directeur marketing d’Hammerson France, gestionnaire d’Oparinor. Il a remercié Jérôme, son prédécesseur et Stéphane Girard, directeur d’exploitation d’Hammerson depuis 2008 (et ancien directeur de la Maison de l’Entreprise et de l’Emploi d’Aulnay…). Une belle promotion pour ce jeune homme dynamique et sympathique. Le nom de son remplaçant devrait être connu tout prochainement.  EV

PS : précision. O’Parinor compte 13 millions de visiteurs à l’année. Aéroville, qui a fait 7.5 millions pour sa première année, vise 12 millions en rythme de croisière.

Partagez cet article