“Quand le communautarisme municipal se heurte au fondamentalisme religieux

Pierre Bouchacourt (foto VO news)

C’est le titre d’un article de Pierre Bouchacourt, dans le Huffington Post, daté du 1er février.  L’auteur fut élu PS à Cergy et collaborateur de l’ancien maire (PS), entre 2001 et 2014, Dominique Lefebvre, aujourd’hui député du Val d’Oise. Il fut aussi assistant parlementaire de DSK.

Une sorte de confession. Et il n’y va pas avec le dos de la cuiller. Extrait : Je pense à tout ça et je pleure. J’ai un peu honte aussi car je me souviens de toutes ces années, où élu local et directeur de cabinet, j’ai participé à cette dérive pour laquelle la tolérance sert de paravent. Aujourd’hui, dans nos villes se dressent des frontières plus ou moins visibles. Dans nos quartiers, nos villes populaires, beaucoup de “Je ne suis pas Charlie” sont restés chez soi le 11 janvier, en se convaincant au mieux que tout ça ne les concernait pas, ou que pire, ils comprenaient car finalement, “ils l’ont bien cherché”.

Il  signale aussi  des courriers adressés en leur temps à l’Organisation de la Conférence Islamique par Cergy pour obtenir des financements pour la Grande Mosquée de la ville. L’ensemble de l’article est à lire ici.

“RoissyMail : organe officiel de l’UMP et du FN” !

L’article a été relayé par VO News (voir ici), qui a demandé à l’ancien maire ce qu’il en était. Celui-ci a nié toute intervention auprès de l’organisme religieux international. Et, comme Pierre Bouchacourt l’avait prévu dans son article, Dominique Lefebvre qualifie son raisonnement comme “très proche de Riposte laïque, un groupuscule d’extrême-droite”, évidemment.  Chez certains socialistes, dès que vous n’êtes pas d’accord avec la pensée unique, vous êtes facho. J’en sais quelque chose depuis longtemps. Récemment, Luc Broussy, conseiller général (PS) sortant (et suppléant du député Blazy) a qualifié Roissymail  (sur son facebook) de…  “organe officiel de l’UMP et du FN“, pas moins…

Bon… Que Bouchacourt produise les courriers à l’OCI ?

PS: contacté juste après la mise en ligne (11h10)  de l’article ici, Pierre Bouchacourt maintient ses affirmations.

EV

Partagez cet article

Premier forum emploi demain au Mesnil-Amelot

Le Mesnil-Amelot (77) commune aéroportuaire, a sur son territoire de nombreuses entreprises, que ce soir sur CDG, dans sa ZA du Gué ou dans sa partie urbaine. La commune organise un forum pour l’emploi, avec la participation d’une trentaine de partenaires, employeurs ou organismes de formation. Cliquez sur l’affiche pour les détails.

Partagez cet article

Didier Arnal y va !

Michèle Le Lez et Thierry Chiabodo : contre la finance !

Dans le canton de Goussainville (notre canton fétiche), les communistes Thierry Chiabodo (adjoint au maire de Gouss’) et Michèle Le Lez (adjointe au maire de Marly-la-Ville) se présentent avec un objectif central : le “refus de  toute politique d’austérité, qu’elle soit exigée par Bruxelles ou qu’elle soit mise en œuvre par l’UMP ou le gouvernement Hollande-Valls” (voyez leur tract en cliquant sur la foto). Broussy appréciera…

Coté PS 95 : un gros psychodrame ! Dans un communiqué publié par Rachid Témal, le “1er fédéral”, on apprend qu’aucun accord n’a pu être conclu entre le PRG  et le PS. Ouh la la! Ça fait mal ! La faute à qui? La faute à notre vieille connaissance Alain Leikine (ex PS) qui voulait être candidat PRG-PS sur le canton d’Argenteuil 2. C’était niet, du côté PS . Du coup, pas d’accord.

Sarcelles : Arnal y va tout seul

Dans le nouveau canton de Sarcelles, Didier Arnal, conseiller général (PS) et ancien président du Conseil (pendant 3 ans), président du groupe d’opposition “VOUS” a décidé d’y aller, avec Maria Chatellier. C’est courageux de sa part, d’autant qu’il sera sûrement exclu du PS, compte tenu qu’il n’a pas obtenu l’investiture. On attend les fotos du binôme. D’ici là, voyez leur premier tract iciEV

Partagez cet article

Trafic de décembre plutôt bon. Hubstart publie son rapport d’activité 2014

Foto Air France

Comme d’habitude, vous pourrez voir dans ce tableau (réalisé par Célia Charlet, de Hubstart) les statistiques du trafic aérien (les 5 premiers aéroports européens) pour décembre dernier. Vous pourrez voir que CDG se porte bien avec +3.9% de passagers sur un an. Le cargo est lui toujours à la peine, mais reste le premier en Europe.

A propos de Hubstart (qui tient une réunion interne ce jour), l’organisme de promotion du Grand Roissy vient de publier son rapport d’activité 2014 et ses perspectives pour 2015. Vous pourrez le lire en cliquant sur l’image ci-dessous.

Partagez cet article

Polémique après les voeux de Jean-Louis Durand, maire de Marchémoret

Au centre le maire, à gauche Bernard Corneille, à droite Bernard Rigault et le sous-péfet Humbert

Il y a toujours beaucoup de monde, mais aussi beaucoup d’ambiance aux vœux de Jean-Louis Durand, maire du petit villagede  Marchémoret 77) et vice-président de la CC Plaines et Monts de France.

Dans son discours, le maire (UMP) a bien sûr évoqué sa commune et les actions réalisées en 2014, où il a été réélu pour une troisième mandat. Mais, contrairement à la tradition qui veut qu’en période pré-électorale on n’évoque pas les sujets sensibles, dans son discours (à lire ici) le bouillant J-L Durand a quand même fait une charge contre le Conseil général sortant (PS) de Seine-et-Marne:

Comme mon ami Michel MOUTON, Maire de Longperrier, je ferai une petite pointe d’humour. Vous aurez noté, pas de remerciements cette année pour le Conseil Général ou le Conseil Régional mais il serai bien hypocrite de les remercier alors que tous les dossiers que nous avons déposés depuis plusieurs années et qui répondaient parfaitement aux critères d’attribution des subventions n’ont pas reçu de suite et sont même restés sans réponse.

Ce doit être sûrement parce qu’il est plus important de financer des manifestations culturelles loin de nos bases que d’aider les communes à réaliser des aménagements de sécurité pour les habitants…Surtout, qu’ils soient rassurés, nous nous sommes débrouillés autrement et si du coup ils ne sont pour rien dans le résultat des dernières municipales, les Marchois ne manqueront pas de s’en souvenir le moment venu.

C’était cash, son sens de l’humour ! Et ça n’a pas plus du tout à Bernard Corneille, maire d’Othis, vice-président, comme Durand, de la CC Plaines et Monts de France mais surtout conseiller général (DVG) sortant et candidat à sa succession, d’autant qu’il n’a pas pu réagir, le maire ayant, contrairement au protocole, parlé en dernier. Du coup, Corneille a pris à témoin le sous-préfet Humbert, présent à la tribune et lui a, dès le lendemain envoyé une lettre (à voir ici) dont laquelle il proteste bien sûr contre les propos du maire et souhaite que, si d’aventure M. Durand soutenait tel ou tel binôme, il conviendrait, carrément, de compter les frais du cocktail (250 personnes) dans les comptes de campagne du binôme en question.

Ambiance, je vous disais… Contacté par RoissyMail, Jean-Louis Durand fait profil bas: si j’avais su que mes propos auraient entrainé une telle réaction, je me serais abstenu de les prononcer … Les deux élus se sont revus par la suite et se son expliqués plus calmement. EV

Partagez cet article

Le grand magasin Deconinck en liquidation ! Ca vaut le coup que tout le monde (et le tribunal de commerce de Pontoise) sache

Le grand magasin Deconinck, construit avec autant de patience que d'amour, j'en témoigne

C’est une très mauvaise nouvelle que nous avons apprise récemment (et qui m’a fait mal au cœur). Le grand magasin Deconinck (Chasse, Tir et Pêche) de Goussainville est fermé depuis le 9 janvier, en raison d’un jugement du tribunal de commerce de Pontoise, rendu le même jour. Cette liquidation fait suite à un contentieux  toujours en cours entre les propriétaires (et exploitants), M. et Mme Deconinck et leur banque belge. Les 14 employés du magasin sont au chômage. Pour ceux qui ne connaissent pas, voyez la description de ce magnifique magasin ici.

C’est une situation très sérieuse pour ce couple (Marc Deconinck, 71 ans, est belge et son épouse Christine d’origine française) que nous connaissons bien, depuis qu’ils avaient choisi, après bien des recherches, j’en témoigne, le site de Goussainville pour y construire ce grand et beau magasin (ouvert en 2006, puis en 2008 pour l’armurerie), qui faisait le bonheur des clients français. Auparavant, ceux-ci faisaient (souvent de très loin, j’ai vu ça) le voyage jusqu’à Warneton (Belgique, juste à la frontière) où se trouve le magasin historique. La raison ? un choix qu’on ne trouvait nulle part, des prix savamment calculés, et un service de vendeurs aussi qualifiés que sympathiques (ce qu’on ne trouve plus nulle part, depuis la disparition des petites boutiques que j’ai connues dans ma jeunesse). J’en témoigne pour non seulement avoir visité à deux reprises le magasin de Warneton, mais pour m’être rendu plusieurs fois dans  celui (magnifique) de Goussainville? Voyez le compte-rendu que j’avais fait dans Bénéfice.net 19 (octobre 2004) et vous saurez (presque) tout.

“Inadéquation”?

Pour comprendre la situation actuelle, il faut savoir qu’en 2008 (on était en pleine crise bancaire) une des banques qui avait financé pour une grande part les 10 millions d’euros que le projet de Goussainville a exigé, contre toute attente, pour faire court, a demandé le remboursement immédiat de ses emprunts, au nom (sic!) d’une “inadéquation (de l’emprunt) avec les investissements qu’ils financent“, bien qu’il n’y ait jamais eu de retard dans les remboursements et sans autre explication. D’où une situation inextricable qui a fait l’objet depuis cette date de différents contentieux judiciaires en Belgique, alors que la SARL qui gère le magasin est française à 100%. Les “vivres” étant réduites, progressivement et inexorablement, le magasin n’a plus pu correctement se réapprovisionner, ce qui a entrainé la spirale infernale bien connue : moins d’achats, donc moins de ventes etc. Et pour aboutir, après une courte période de redressement judiciaire (depuis novembre 2014), à la liquidation judiciaire (normale) du 9 janvier.

Ce qui est tout aussi grave (non, beaucoup plus grave) c’est que les époux Deconinck ont mis en garantie (hypothèques, nantissements), tous leurs biens, fruit d’années de travail familial acharné, dans cette affaire. Ils font face à une armée d’avocats de leur banque et, si j’ai bien compris, la justice belge a pour l’instant donné raison à la banque, s’agissant des cautions, alors que l’affaire n’a toujours pas été jugée sur le fond. Ça fait un peu pot de fer contre pot de terre.

Les Deconinck, que j’ai eu au tél (pour aussi leur témoigner ma sympathie) m’ont informé qu’ils avaient assigné la banque sur le fond, devant le tribunal de Pontoise, en juin dernier. A ce jour, pas de nouvelles de cette “assignation forcée”. On mesure ainsi la faiblesse de notre justice commerciale (mais aussi de la justice en général), due aux manque de moyens …

On suivra cette affaire. EV

Partagez cet article