Petit-Grand Roissy : la “résistance” s’éssoufle”!

Beaucoup d'élus de la CCPMF ont été invités à déjeuner par J-F Copé, à la mairie de Meaux (foto piquée sur une page FB)

Dans le feuilleton intercommunal, et singulièrement dans celui du “Petitgrandroissy” (revoir ici), la “résistance”de ceux qui ne veulent pas des décisions de l’Etat (via la CRCI ) s’essouffle. Au début du mois, Jean-François Copé, maire de Meaux, président de la Communauté du Pays de Meaux, avait invité à déjeuner les maires de la CC Plaines et Monts de France (PMF), menacée de démantèlement et de fusion d’une partie d’entre elles avec les communautés de l’Est du Val d’Oise. A en croire le communiqué publié par PMF (à lire ici), Copé va intervenir et… on va voir ce qu’on va voir…  Il a donc reçu les maires concernés (tiens, Albarello n’était pas là. Son nom n’a pas été prononcé par Copé, mais il y a eu des allusions…  Faut dire qu’Alba soutient Bruno Lemaire et que Copé soutient… lui-même) dans sa mairie de  Meaux. Pathétique, quand on sait que Copé, quand il était député de l’ensemble (ou presque) des communes de l’actuelle PMF n’avait rien fait pour elles, et, pire, à chaque fois qu’il passait dans le coin, il voulait “envoyer le fret aérien à Vatry” (pour “lutter” contre le bruit), proposition irresponsable, démagogique et infaisable et qui aurait touché des centaines, sinon des milliers de personnes de ces communes qui travaillent, directement ou indirectement, pour le fret aérien. On peut (en tout cas je le fais)  légitimement rire des élus de gauche qui participaient à cette farce. Et Copé ne fera rien, évidemment.

MDR : ” le président reste-t-il toujours président jusqu’à l’élection du nouvel exécutif ? “

Plus fun encore (si c’est possible…), dans une lettre signée de Bernard Rigault (“moi, enfin président”) envoyé avant-hier au préfet de région, dans la perspective de la prochaine (et dernière, sûrement) réunion de la CRCI, lundi prochain, il lui pose une question très révélatrice : “le président (de PMF, ndlr) reste-t-il toujours président jusqu’à l’élection du nouvel exécutif ?” C’est délicieux et tout est dit dans cette question. Voyez-ça ici (en page 4).

Et revoyez ça ? .

Côté Val d’Oise, c’est le même pathétisme, peut-être pire même.

Une lettre vient d’être publiée (le 13 octobre), signée par Didier Vaillant, président (PS) de la CA Val de France, J-P Blazy, maire (PS) de Gonesse, député de la 9ème circonscription, Michel Aumas, maire (LR) d’Arnouville, Maurice Lefevre, maire (ex LR), de Garges-lès-Gonesse, et Jean-Louis Marsac, maire (PS) de Villiers-le-Bel, tous membres de la CA ( à noter que ni le député-maire PS de Sarcelles, François Pupponi, ni (l’excellent, je l’adore…) Jean-Pierre Herkat, maire (droite, SE) de Bonneuil-en-France, ne l’ont signée…). Elle est aussi adressée au préfet de région, dans la même perspective de la prochaine réunion de la CRCI. Et de redemander à nouveau la constitution d’un “pôle métropolitain” à l’échelle du Grand Roissy (avec les collectivités concernées du 93). Voyez la lettre ici.

Chop Chop

La vérité est simple: tout ce joli monde crie, comme un cabri “Grand Roissy, Grand Roissy”, mais ne veut le faire. Ce que veulent, dans un même esprit, Vaillant et Rigault, c’est rester présidents de leur marigot, et picétou. Et ils s’appuient sur leurs vice-présidents respectifs (du moins la plupart d’entre eux), qui savent qu’il n’y aura pas de place pour tout le monde, dans la future “fusion” (revoir ici) .Y’a des indemnités et des avantages, quand même… (on dit “chop chop” -manger- en Afrique).

Je reste persuadé qu’on peut, au dernier moment de la CRCI, obtenir un accord pour que les 37 communes de PMF viennent ensemble dans le futur “petitgrandroissy”. Les synergies, inévitables, avec les communes du 93 concernées (le “territoire 7″de la Métropole du Grand Paris) se feront, c’est sûr.

Voilà, ITE MISSA EST !  EV

Partagez cet article

Grand Paris: un comité interministériel un peu vague. Fin de l’EPA Plaine de France en 2017

La réunion du Comité interministériel (foto Matignon)

Le Premier ministre a réuni le 3ème Comité interministériel sur le Grand Paris jeudi dernier. Plusieurs mesures, ancienne ou nouvelles, vagues ou précises (le plus souvent vagues) ont été annoncées. Certaines concernent notre territoire. J’ai tout lu (discours du 1er ministre, dossier) pour vous en donner quelques points saillants. J’ai d’emblée relevé cette phrase du discours de Manuel Valls :

Je voudrais simplement souligner qu’après le temps de l’écoute – un an de concertation intense avec les collectivités locales –, après le temps, aussi, des polémiques, nous sommes parvenus à nous engager ensemble pour ces territoires.

Ce qui ne semble pas être l’avis de Patrick Renaud, président de la CA Roissy Porte de France, qui a déclaré dans le Parisien d’hier “n’avoir jamais été en contact avec Matignon”. Mais bon, voici …

Redevances “bureaux”

Le Premier ministre a indiqué que la réforme de 2011 des redevances (pour la création de surfaces d’activités, pas seulement de bureaux) avait “bloqué de nombreux projets” (ce qui est vrai, j’en témoigne). Il a annoncé (sûrement suite au rapport du préfet de région) un nouveau zonage, “plus simple, plus juste” , dans la prochaine loi de finances, une division par 3 de la redevance dans le 93 et par deux dans la grande couronne. C’est important…

CDG Express : le retour du train fantôme ?

Ça serait trop long de revenir sur ce projet de liaison ferrée directe entre Paris et CDG, qui dure depuis 1998 ! Manuel Valls avait déjà fait une annonce l’an passé sur ce sujet en nommant un… délégué interministériel (revoir ici). Cette fois il annonce une future (début 2016) “société de projet” sans plus de détail (page 16 du dossier). Et il dit “il était temps”! Cette annonce a fait réagir le bouillant SCARA (syndicat de compagnies aériennes) qui craint que le projet ne soit financé par de nouvelles taxes sur les billets d’avion (voir ici).

OIN, TIN, CIN…

extraits du dossier (pages 23 et 24) :

Faciliter la réalisation des grands secteurs d’aménagement en proposant des contrats d’intérêt national (CIN). La complexité de certaines opérations d’aménagement nécessite un partenariat renforcé entre les pouvoirs publics et les acteurs économiques, publics et privés, directement concernés. Les interventions de l’ensemble des acteurs doivent être coordonnées dans le cadre d’une gouvernance partagée et efficace.

Il est proposé aux collectivités de formaliser le partenariat nécessaire à la réalisation de ces opérations par un « contrat d’intérêt national ». Une telle démarche est envisagée dans différentes situations : des sites déjà en OIN pour lesquels un contrat permettrait d’élargir le partenariat ; des sites ayant fait l’objet d’un contrat de développement territorial qui aspirent à passer d’un contrat stratégique et programmatique à un contrat d’application opérationnel ; et des territoires nouveaux concernés par des projets complexes. Ces contrats sont ouverts à la signature de tous les partenaires de l’opération. Ils permettront de convenir des gouvernances, des procédures, des moyens et des outils de l’État et de ses opérateurs mobilisés au service des territoires et de leur projet sur des sites complexes. Ces contrats seront signés dans les 6 mois à venir.

Ouf ! Parmi eux est cité le Corridor aéroportuaire (Aulnay-sous-Bois, le Blanc-Mesnil, le Bourget, Dugny, Gonesse, Mitry-Mory,
Roissy-en-France, Tremblay-en-France, Villepinte).

Et, s’agissant des nouvelles OIN, il en est prévu deux chez nous : Territoires de Roissy Nord à vocation strictement économique ;
Aulnay-sous-Bois et Gonesse : ancien site industriel PSA.

Fin programmée de l’EPA Plaine de France en janvier 2017. Gross Paris Aménagementte über alles !

Le logo de Grand Paris Aménagement

Comme l’avait préconisé dans son rapport Thierry Lajoie, PDG de Grand Paris Aménagement (ex-AFTRP),

extraits (page 25 du dossier) :

Pour accompagner cette nouvelle dynamique, le Gouvernement décide par ailleurs de se doter d’un nouvel outil : « Grand Paris Aménagement », issu de la fusion de l’Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne, de l’Établissement Public d’Aménagement Plaine de France et de l’Établissement Public d’Aménagement Orly Rungis Seine-Amont.
« Grand Paris Aménagement » contribuera, aux côtés des collectivités, à la mise en œuvre des projets inscrits au plan de mobilisation pour l’aménagement et le logement en Île-de-France. En fonction des spécificités de chaque territoire, « Grand Paris Aménagement » pourra agir seul ou en partenariat avec d’autres opérateurs.
La fusion au sein de « Grand Paris Aménagement », d’EPA Plaine de France et d’EPA ORSA sera effective d’ici janvier 2017.
Cette période de transition sera mise à profit pour discuter avec les élus concernés de la mise en place des structures de gouvernance adaptées. Ils demeureront pleinement partie prenante des projets qui concerneront leurs territoires.
Parallèlement, les périmètres d’intervention des Établissements publics d’aménagement pourront être révisés pour accompagner la réalisation de certains projets. Ces évolutions seront soumises à l’avis des collectivités concernées.

Tout ça est à suivre, mais qu’est c’est long ! Et que ça me semble improvisé, brouillon, langue de bois et imprécis … Faites-vous votre opinion en voyant le dossier en entier en cliquant ci-dessous:


Partagez cet article

Consensus pour le Colisée (sur fond de “Territoire 7″…)

C’était à l’espace Pierre Peugeot, au cœur de l’ancienne usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, mercredi dernier. François Asensi, député maire (FG) de Tremblay et président de la CA Terres de France, en compagnie de Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay  avaient convié élus et beaucoup de responsables de fédérations sportives à une présentation du projet “Colisée”, une Arena de 10 000 places qui devrait être construite dans la ZAC Aérolians, à Tremblay.

Pourquoi à Aulnay, pouvait-on penser ? En fait, il faut savoir que Bruno Beschizza est aussi président du  SEAPFA, un syndicat intercommunal qui réunit, depuis 1971, les villes de Tremblay, Villepinte, Sevran, Aulnay et le Blanc-Mesnil. Il avait d’ailleurs été élu président avec la bénédiction de François Asensi revoir ici). Et qu’on est à deux mois et demi de l’intégration de toutes ces communes (avec Le Bourget et Dugny) dans la “Territoire 7” de la Métropole du Grand Paris. Et Aulnay (80 000 habitants) en sera la plus grande ville (et peut-être le siège ?). Compte-tenu des étiquettes politiques, la présidence de ce territoire reviendra à la droite. D’où l’intérêt pour François Asensi de prévoir de bonnes relations dans la gouvernance future.

François Asensi et Bruno Beschizza : l'entente cordiale !

Et, visiblement, ça marche ! Bruno Beschizza a d’ailleurs fait, ce soir-là, un discours enthousiaste, en appuyant grandement le projet Colisée, qui sera donc repris par le “Territoire 7”. Suivi par Asensi, tout aussi enthousiaste. Stéphane Baron, adjoint au maire de Villepinte (Martine Valleton, LR, qui était là, tout sourire) a également pris la parole, ainsi que les représentants du mouvement sportif.

Une présentation powerpoint du Colisée a permis à l’assistance de connaitre les détails et l’avancement du projet, que je vous invite à regarder en cliquant ci-dessus.Et, le jour même, le site web du Colisée a été mis en ligne (le voir ici), ainsi qu’un mur facebook et un compte twitter.

La soirée s’est terminée par un buffet dinatoire.

L'Espace Pierre Peugeot

Un mot sur l’espace Pierre Peugeot: il avait été construit par PSA en 2005, pour y loger salles de sport et locaux sociaux. Il a été confié par PSA, depuis avril dernier, au SEAPFA, pour une durée de 18 mois. Et, devant le bâtiment se trouve une piste de karting, qui avait aussi été construite par PSA, et qui est désormais gérée par l’association Rosny93 (la découvrir ici) EV

Partagez cet article

Europa City “embed” les musées nationaux, la Cité des Sciences, le Palais de la Découverte et le Musée de l’Air

Y’avait “comité de pilotage” d’Europa City,  mercredi soir, sous la co-présidence de J-P Blazy, député, maire (PS) de Gonesse et du préfet du Val d’Oise. Il a été question de programmation du projet, de préparation de la concertation dans le cadre de la CNDP, de partenariats. A ce propos, Europa City a annoncé des avancées communes, pour le côté culturel du projet, avec la Réunion des musées nationaux Universience (l’alliance de la Cité des Sciences et du Palais de la découverte)  et le Musée de l’Air du Bourget.  Le projet Europa City, avance et c’est bien… EV

Partagez cet article

Après les “Rencontres de la sécurité”, la Journée nationale de la sécurité routière à Roissy

Le préfet Riffaut avec les fonctionnaires de la PAF, aux contrôles

Il valait mieux (se) “conduire” à carreau, mardi dernier, sur la plateforme de Roissy CDG (et dans toute la France…). A l’occasion de la “Journée nationale de la sécurité routière“, mardi dernier, le préfet délégué à la sécurité et à la sûreté des aéroports CDG et Le Bourget, Philippe Riffaut, avait organisé des opérations de prévention et de contrôle, avec les services de l’État et la collaboration d’ADP.

Il doit savoir que je suis sensible (très) à la question de la sécurité routière:  le préfet m’a invité à le suivre dans sa visite des différents lieux des opérations. On a commencé par la base arrière des taxis (près du T3), où les policiers du Bureau d’Éducation et d’Information routières de la préfecture de police de Paris sensibilisaient les chauffeurs de taxis au moyen de plusieurs ateliers : “perte d’adhérence” (j’ai vu la démo, impressionnante), “freinographe” pour rappeler aux conducteurs les notions de temps de réaction, de distance de freinage et de distance d’arrêt, et pression des pneus.

Il y avait aussi des contrôles et actions de prévention côté piste qu’on n’a pas eu le temps, malheureusement,  d’aller voir. Car il s’en passe aussi, de ce côté (voir l’affiche ci-dessous).

Impressionnant, j'aurais dû filmer !

Puis nous sommes passés au “rond point d’Aéroville”, un des points de contrôles routiers effectués par la PAF (police aux frontières, c’est la police sur l’ensemble de l’aéroport). J’ai pu voir quelques interceptions pour excès de vitesse, notamment une jolie dame qui s’est fait piquée à 103 km/H (pour une vitesse maxi de 70)… Résultat: 90 € et trois points de moins !

Voici le bilan de la journée (sans compter celui de la gendarmerie de Roissy-en-France, qui contrôlait Allée des Vergers, la rue des hôtels) :

113 véhicules ont été contrôlés, et il était relevé :

– 57 contraventions au code de la route, dont 33 pour excès de vitesse avec interception.

– 3 délits routiers ( 1 défaut de permis de conduire, 1 mise en circulation d’un véhicule muni de plaques inexactes, 1 conduite malgré injonction de restitution de permis de conduire et non respect d’immobilisation)

– 23 dépistages liés à l’alcoolémie et 3 pour les stupéfiants étaient de même réalisés lors de ces contrôles.

– 1 107 clichés relatifs à la vitesse effectués par le radar embarqué.

Purée ! Heureusement que j’étais pas au restaurant ce jour là ! Cela dit, j’étais dans la voiture du préfet…

Blague à part, la sécurité (l’insécurité, plutôt) routière est un vrai sujet de société. Les comportements dit (pudiquement…) “à risques” se multiplient ces dernière années, aussi incroyable que ça paraisse. J’y reviendrai, et en détail…  Maintenant, on peut légitimement se moquer de ces “journées” (la sécurité,c’est comme la “journée de la femme”, c’est tous les jours) , mais je crois que c’est utile, finalement.  EV



Partagez cet article

L’EPA Plaine de France bientôt mangé par Grand Paris Aménagement ?

cliquez pour voir le rapport

Dans ce maelstrom qu’est le Grand Paris, les choses bougent. Se tiendra, cet après-midi, présidé par Manuel Valls, un “comité interministériel sur le Grand Paris”. Il sera question, entre beaucoup d’autres dossiers, de définir le rôle de “Grand Paris Aménagement” (ex-AFTRP, revoir ici) suite notamment au rapport remis par Thierry Lajoie, son président. Ce rapport intéresse notre région du Grand Roissy, à plusieurs titres, notamment parce qu’il préconise la disparition de l’EPA Plaine de France (voyez ça dans le rapport en cliquant ci-dessus, page 158, proposition n°15)? Ce qui impliquerait pas mal de changements, notamment au niveau de l’aménagement en à venir  du Triangle de Gonesse.  Réponse ce soir, quand le 1er ministre aura rendu ses arbitrages. Et on reviendra sur tout ça pour vous décrypter (j’embauche, bis repetita). EV

Partagez cet article

Rencontres de la sécurité à Aéroville

Belle affiche, tellement vraie...

La préfecture de Seine-Saint-Denis avait choisi le centre commercial Aéroville, samedi dernier, à l’occasion des 3èmes Rencontres de la sécurité, une initiative nationale du ministère de l’intérieur (voyez le communiqué ici).

Une série de stands étaient disséminés dans la galerie: la PAF (police aux frontières), la GTA (Gendarmerie du Transport Aérien), les pompiers de Paris, la Croix Rouge, la préfecture de police de Paris et l’Armée pour le recrutement.

En fin de matinée, le préfet de Seine-Saint-Denis M. Galli, a fait la tournée des stands, en compagnie des services du préfet des aéroports, du commissaire de Villepinte Gauthier, et de la direction d’Aéroville.

Il a été rejoint par François Asensi, député maire de Tremblay-en-France, qui… passait par là par hasard.

Les stands étaient vraiment bien faits, s’intégraient bien dans la galerie, et de nombreux clients du centre commercial s’y sont arrêtés.

Avec toutefois un concurrence certaine des … dinosaures ! Et j’ai acheté le calendrier 2016 des pompiers de Paris (habillés…). EV

[easyrotator]erc_79_1444904994[/easyrotator]

Partagez cet article

Créez votre entreprise en Terres de France !

La CA Terres de France, qui doit “mourir” le 31 décembre, n’est pas encore morte, mais continue le job. Cette semaine se déroule les initiatives pour aider ceux qui veulent créer leur entreprise. Entreprise louable ! Voyez le programme en cliquant ici sur l’image en haut et sachez que le 15 octobre, la CA honorera la 100éme création d’entreprise qu’elle aura contribué à aider (avec ses partenaires), dans un hôtel (sympathique, salut Stéphane) de Paris Nord 2 (voyez les détails ici). Créer sa propre entreprise, c’est bien. Certes, tout le monde n’a pas “l’appétence” pour le faire, mais je peux dire à ceux qui y pensent : allez-y ! Vous gagnerez votre liberté. J’ai créé la mienne voici bientôt vingt ans (l’an prochain, inch’allah), à Tremblay (en “Terres de France” et je ne le regrette pas. Mais … il faut se battre ! Et prendre des conseils . D’où l’utilité de cette semaine de TDF (et moi aussi, je peux vous donner des conseils…). EV

Partagez cet article