Elections régionales : ce que je ne voterai pas, ce que je voterai dimanche prochain

Bon, d'accord, ça fait un peu culte de la personnalité (mais y'a de quoi...)

La plupart des lecteurs (sauf les nouveaux depuis un an) de ce RoissyMail savent que, depuis la première élection d’Obama, j’avais appris que les médias américains, à la fin des campagnes électorales, donnaient publiquement non des consignes de vote, mais leur sentiment et leur choix.  C’est ce que je fais depuis ce temps (voir ici par exemple) et les lecteurs, quel que soit leur vote, ont bien compris.Je ne vote jamais, depuis des années, que ce soit au niveau local que national, sur des a-priori partisans: j’essaye de voter en conscience, sur “dossiers”, sur des actions (ou non action) que je connais …

Donc voilà:  aux dernières régionales, j’avais annoncé mon vote blanc (je vous retrouverai plus tard l’article dans les anciennes archives).  Jusqu’il y a  peu de temps, j’étais parti pour faire la même chose cette année, même si voter blanc (outre le caractère ouvertement raciste de ce choix…) est frustrant, d’autant que les votes blancs, et c’est bien dommage, ne sont pas comptés dans les suffrages exprimés.

Mais l’annonce de la candidature de Claude Bartolone, président (PS) de l’Assemblée nationale, en remplacement de celle qui devait mener la liste PS (Marie-Pierre de la Gontrie, qui était jugée sûre de perdre, mais Luc Broussy n’arrêtait pas de la flatter pour avoir une place sur sa liste) , sans démissionner de son perchoir (gagnant dans tous les cas) m’a… stupéfait. C’est proprement immoral en politique à mes yeux. Le reste, sa “campagne”, ses effets d’annonce qui veulent faire  oublier que le PS dirige la région depuis 2004 (2004! ), ses déclarations psychédéliques sur “Roissy”  m’ont conforté pour ne pas voter pour la liste PS. Ajoutez à cela, la présence sur sa liste du bobo-communautariste en chef, perdant à toutes les élections passées (municipales à Goussainville, départementales sur le canton), Luc Broussy (voir ci-dessous une foto, tirée d’un de ses tracts de l’époque) dont je me servirai bientôt pour un article dénonçant le communautarisme exacerbé de beaucoup d’élus locaux) m’a achevé (sans parler des déclarations stupéfiantes du “premier fédéral” du Val d’Oise, Rachid Temal). Et sans parler des inactions de J-P Planchou (ex-maire PS de Chelles, vice-président du Conseil régional chargé -si, si- du développement économique) nommé, faute de mieux, à la tête de Hubstart, et de son ancien collègue (il a été exfiltré au parlement européen) , l’inénarrable Emmanuel Maurel, qui a recasé, avant de partir du conseil régional, son ancien collaborateur à la “tête” du GIP “Emploi”… (revoir ici)

lisez bien...

La liste FN ? No way,  je ne développe pas… Mais je “rigole”, une fois de plus, de voir que ce parti, héritier de ce que l’on sait, se tape une fois de plus le haut de l’affiche. La faute à qui? La lâcheté et le mauvais comportement de la “classe” politique dans son ensemble. A chaque occasion, le FN, sans rien dire, sans rien faire,  engrange. Ils vont faire un tabac de plus et j’entends déjà les appels au front antifa, (qui les confortera) qui suivront le premier tour …

Donc je voterai PSXCIT (et pas seulement à cause de Bartolone) en Ile-de-France. Et donc, pour assurer le coup, au lieu de voter blanc, je voterai pour la liste Pécresse (ce qui ne m’excite guère, à tous points de vue). Et je ne boirai pas de champagne si sa liste gagne (je resterai au whisky quotidien, rassurez-vous, Pierre Bouchacourt …).

Puisse tout le monde voter en conscience ! EV

Partagez cet article

400 militaires déployés sur le Val d’Oise. Perquisitions : le préfet assume

Ce matin, à Cergy Préfecture. A gauche, le général Grego (adjoint au gouverneur militaire de Paris), Pascale Dubois, directrice départementale de la sécurité publique du Val d'Oise, et le lieutenant-colonel, délégué militaire départemental (fotos F. Naizot, merci à lui)

Un point a été fait ce matin, en préfecture du Val d’Oise, pour annoncer le déploiement de 400 militaires sur l’ensemble du département (ceci vient après les 100 gendarmes supplémentaires annoncés la semaine dernière).

L’état d’urgence, la traque contre les terroristes islamistes en Val d’Oise ne sont pas pris à la légère, comme ailleurs.  Perquisitions dans les milieux islamistes avérés, saisie d’armes, assignations à résidence, contrôles…

J’ai appelé le préfet du Val d’Oise

Pris à  partie à propos d’une perquisition “musclée” dans un restaurant “hallah” de Saint-Ouen (voir le reportage de VO TV ici), qui a fait un petit buzz dans la presse, le préfet du Val d’Oise, Yannick Blanc, a assumé ladite perquiz’ . Plusieurs personnes m’ayant appelé à ce propos, j’ai pris contact avec le préfet pour avoir son avis. Il m’a rappelé vendredi soir et m’a dit assumer totalement la responsabilité de la perquisition et, à ma demande, m’a autorisé sans problème, à mentionner nos échanges. Ce que je fais donc et volontiers.

Juste un peu avant, Frédéric Naizot (du Parisien 95, un des meilleurs vrai-vrai journalistes du secteur) l’avait appelé et il lui avait répondu (à voir dans l’article ci-dessous, paru le lendemain, extrait) : « Le téléphone de ce restaurant a été repéré par les services de renseignement. Des conversations ont été interceptées avec des personnes directement liées au milieu jihadiste (…) Le gérant et la quasi-totalité des salariés ont des antécédents judiciaires », ajoute-t-il, citant des procédures pour menace de mort, port d’arme, enlèvement, escroquerie, agression sexuelle“.

Lisez le reste de l’article de F. Naizot en cliquant ci-dessous. Le préfet (qui est un homme de gauche, même si ça ne se dit pas), est cash (et c’est bien : les victimes des islamistes ne sont ni de droite ni de gauche !). EV

PS : je ne veux pas me faire tirer comme un lapin. Si la police de la République venait perquisitionner chez moi (j’habite à 3 km des lieux du 13 novembre) , même en pleine nuit, et même s’ils défonçaient ma porte, je leur souhaite la bienvenue et je leur fais du café…

Partagez cet article

Etat d’urgence à CDG: 86 000 badges seront contrôlés, les perquisitions administratives continueront, lutte contre les pratiques “contre les femmes”

Le préfet Riffaut avec les responsables de la sécurité-sûreté

Philippe Riffaut, préfet délégué à la sécurité et à la sûreté  des aéroports CDG et du Bourget a tenu un conférence de presse vendredi dernier, à 11H à l’hôtel Pullman. Compte-tenu de l’actualité, de nombreux journalistes étaient présents. Il a fait le point sur les différentes actions en cours et annoncé que les 86 000 “badges rouges” (habilitation qui permet de travailler en zone réservée, délivrée par les services de la préfecture, renouvelable tous les trois ans) sont en cours de vérification (et notamment, en premier, ceux des 5000 agents de sûreté). Il a précisé que, depuis le début de l’année, 67 retraits ou refus (dont 5 depuis le 13 novembre) de badges ont eu lieu.

Les perquisitions administratives (qui ont commencé dès le premier jour de l’état d’urgence, revoir ici) continueront autant que nécessaire.

Je ne touche, ni ne parle aux femmes…

Mais le préfet a aussi attiré l’attention sur un phénomène qui prend de l’ampleur  (et pas qu’à CDG, ndlr) : les comportements “sexistes” de la part de certains. “Le respect de la parité homme/femme est un élément fondamental de la sûreté sur l’aéroport. On ne peut pas accepter qu’un salarié refuse de passer des consignes ou de faire un compte rendu à un autre collaborateur uniquement parce qu’elle est une femme” peut-on lire sur la page Facebook de la préfecture déléguée (que je vous conseille de visiter -et de liker !)

Dans une discussion sur cette même page, on peut lire une réponse du modérateur  à une lectrice : ” Je doute que le préfet se soit placé sur ce terrain là. J’ai compris dans ses propos qu’Il y avait de la place pour toutes les religions. Mais que leur pratique ne devait pas constituer une entrave à la sûreté, ce qui est le cas lorsque par exemple un homme refuse de guider un avion au point parking parce que le commandant de bord est une femme“. Incroyable !

Le préfet a par ailleurs demandé ” aux entreprises d’adopter une charte de la laïcité pour rappeler les valeurs de la République au sein des locaux de travail sur la plate-forme.

voyez la vidéo de Aéronews. Pas de langue de bois chez le préfet !

Incroyable, mais vrai. Ces comportements de musulmans comment les appeler … fondamentalistes, traditionalistes  (?)  sont connus de beaucoup depuis des années, ainsi que leur entrisme dans les syndicats (singulièrement à la CGT, voyez-ça : mon grand-père doit se retourner dans sa tombe…) . On se souviendra du livre, certes contesté, de Philippe de Villiers (“Les Mosquées de Roissy” paru en 2006, je l’avais lu) mais qui avait eu le mérite, selon moi, de soulever le problème. Voyez sur ces sujets un article récent de CNN, édifiant (et effrayant) , et un autre des Echos, sur “les entreprises face au risque de radicalisation islamiste“.

Eh bien y’a du boulot…  Et puis tenez, un petit rappel utile EV

Partagez cet article

Les projets et l’intercommunalité présentés aux entreprises

Ilham Moustachir, vice-présidente de la CA Val de France, chargée du développement économique, avait invité, vendredi dernier, des chefs d’entreprises du territoire pour une réunion d’information qui s’est tenue dans les locaux de la Communauté, à Villiers-le-Bel.

Au menu: une présentation de l’offre de la structure Débitex Télécom ( pour les entreprises), chargée de créer un réseau de fibre optique dans le Val d’Oise (et en Seine-Saint-Denis), faite par M. Dupont (voir la présentation ici). Puis M. Pesch, animateur de la démarche GSI (initiée par le CEEVO et Pays de Roissy CDG) qui vise à sensibiliser les entreprises et les collectivités sur les “nouveaux risques”, notamment en informatique (voir la présentation ici) .

Ilham Moustachir a ensuite fait le point sur les projets (comme l’Avenue du Parisis), les zones d’activités (état d’avancement du Triangle de Gonesse, ZAC Les Tulipes Sud ou Tissonvilliers 3 à Villiers-le-Bel…). On aura appris notamment la concrétisation du projet de centre de loisir à Gonesse (voir l’article ci-dessous).

Cliquez pour voir la présentation d'Ilham

Enfin, le président de Val de France, Didier Vaillant, a fait un exposé très complet sur la nouvelle grande intercommunalité (Roissy Pays de France) qui doit (sauf imprévu…) voir le jour le 1er Janvier 2016  : les CA  Val de France et Roissy Porte de France, ainsi que 17 communes de Seine-et-Marne seront alors fusionnées. EV

Ilham Moustachir, avec le président Vaillant, pendant la présentation de la future "grande interco"
Partagez cet article

Un futur complexe de loisirs (bowling, karting, foot indoor…) à Gonesse : Equinoxe

L’ensemble de ce complexe s’étendra sur la dernière parcelle (18 805 m2) de la ZAC Entrée Sud de Gonesse . Son nom est Equinoxe et comprendra un bowling (28 pistes), un karting couvert, du foot en salle, un laser game, une salle de fitness, un espace jeux pour enfants, deux restaurants… Le permis de construire est en cours d’instruction et l’ouverture est prévue fin 2017, début 2018. Le projet est porté par BDM Réalisation , une société d’André Derozier, par ailleurs aménageur de la ZAC Entrée Sud.

cliquez pour bien voir l'emplacement dans la ZAC Entrée Sud

Partagez cet article

Jean Rebuffel nommé “médiateur régional de la construction de logements”

Le préfet Carenco et Jean Rebuffel

Le préfet de région, Jean François Carenco, a installé auprès de lui, le 25 novembre, Jean Rebuffel comme “médiateur régional de la construction de logements”. Il s’agit en fait, selon le communiqué du préfet, pour ce nouveau médiateur, de fournir “un appui indépendant de l’administration à l’analyse des projets bloqués de logements collectifs pour faciliter leur mise au point et leur lancement effectif : débloquer des permis de construire, trouver un accord entre les parties sur les programmations ou les financements…“. Il pourra être saisi par les maires, les présidents d’EPCI, et même des promoteurs.

Il y a donc des “blocages”…Il aura peut-être du boulot ici avec le PEB “desserré” mais pas toujours appliqué d’une manière uniforme.

Jean Rebuffel, jeune retraité, est bien connu dans le Grand Roissy . Ingénieur général des Ponts, il a été notamment Directeur Départemental de l’Équipement de Seine-Saint-Denis, puis du Val d’Oise  Il s’est occupé (missionné par le préfet de Région de l’époque)  un temps de trouver des solutions, avec les élus, pour imaginer une “gouvernance” du Grand Roissy, après les deuxièmes “Rencontres du Grand Roissy”. Et avait fait avancer les choses car il a une grande capacité d’écoute et de persuasion. Malheureusement, cette mission n’a pas duré longtemps. Et après, on l’a envoyé présider un (énième) groupe de travail du les vols de nuit au sein de l’ACNUSA …

Voyez le reste dans le communiqué du Préfet, et notamment les coordonnées pour le joindre. On lui souhaite plein succès. EV

Partagez cet article

Hommage national : notre commune d’Epiais-lès-Louvres 100% républicaine

La belle maison de nos voisins d'en face (et encore, y'avait un autre drapeau)

Comme partout dans le monde (à part quelques… je ne qualifierai pas), les habitants de la petite commune d’Epiais-lès-Louvres (95), une des 6 communes d’emprise de l’aéroport CDG, et aussi … gare de Perpignan), ont tenu à participer à l’hommage national aux victimes des attentats islamistes barbares (pardonnez le pléonasme)  du 13 novembre.

Epiais (pour les Nuls…) est la commune où est établie, depuis … 12 ans)notre agence VPP et donc RoissyMail, (et où je vote).

Jeudi dernier, notre maire, Isabelle Rusin (également nouvelle conseillère -DVD- départementale) a envoyé le mot ci-contre à ses administrés. Et, dès vendredi matin, ceux-ci ont répondu ! La plupart des maisons (une trentaine) ont fixé le drapeau tricolore sur leur devanture. Mais le “west-side” de la commune a été plus réactif que “l’east side”…

Epiais ? “2 rues, cinq clans”, comme dit en riant le fils d’un des mes voisins, natif de la commune. Mais … un seul drapeau !

Epiais ? c’est bien! Venez y faire un tour…  EV


[easyrotator]erc_54_1448897903[/easyrotator]


Partagez cet article

Hôtels à CDG : 3700 chambres en 2018. Accor fêtera au Pullman sa 500 000 ème chambre dans le monde

Les nouveaux hôtels Ibis Style et Pullman (foto ADP)

Avec l’ouverture des hôtels Pullman et Ibis de Roissypôle, le groupe Accor a annoncé, dans un communiqué (qui évoque une “inauguration, mais selon nos informations elle aura lieu en janvier), qu’il compte désormais 500 000 chambres dans le monde ! Né en 1967 avec l’ouverture du premier Novotel à Lille, c’est aujourd’hui un des leaders mondiaux de l’hôtellerie, présent dans 92 pays, 180 000 collaborateurs, quelque 3800 hôtels. Et qui gagne de l’argent ! Voyez ici l‘histoire du groupe.

Dans le même temps, ADP a fait le compte des hôtels sur CDG: 6 hôtels actuellement (2800 chambres) auxquels vont s’ajouter les trois hôtels en construction (885 chambres) à Roissypôle ouest. “l’aéroport Paris-Charles de Gaulle devrait disposer d’environ 3 700 chambres à l’horizon 2018, contre 1 700 chambres en 2010, soit plus d’un doublement de sa capacité en l’espace de huit ans“, précise ADP dans un communiqué  qui donne plein de détails (à voir ici). EV

Partagez cet article