Les moules du Millenium (suite): incroyable! (mais vrai) !

Purée, je n’en croyais pas mes yeux ! Vendredi matin je reçois ce mail-pub de l’hôtel Millenium de Roissy-Village. Après ce que j’avais dénoncé samedi dernier ici (revoir: les moules dégueulasses…) j’y croyais pas. J’ai pensé à une blague. Eh bien non, c’était une vraie “pub”. Mon dieu!

C’était juste avant de rejoindre mes potes de RoissyCopy et de Paradisia qui avaient prévu un pot de fin d’année avec amis et clients.   On en parlé moules ! Sympa ! EV


Partagez cet article

Clap de fin populaire pour la CA Terres de France

Juste après Paris Asia, était programmée le “dernière séance” de la Communauté d’agglomération Terres de France. Ça se passait à Tremblay, dans le (très) bel espace Jean-Ferrat (inauguré en 2014), qui a remplacé l’ancienne” salle festive”, que je n’avais pas encore visité. François Asensi, en tant que président de la CA (appelée à disparaitre dans le “territoire 7″ de la Métropole du Grand Paris au 1er janvier (revoir ce qu’en pense Asensi ici) avait invité les citoyens des trois villes (Sevran, Tremblay, Villepinte) pour une soirée “bilan”.

Pas loin de 600 personnes avaient répondu à l’appel. Bonne ambiance, malgré la déception de cette fin annoncée. C’est que, j’en témoigne depuis sa création il y a 6 ans, la CA a fait du bon boulot. Voyez son bilan ici.

La maire (LR) de Villepinte, Martine Valleton était là, mais le maire (ex PCF, ex EELV) de Sevran, Stéphane Gatignon non.

François Asensi a fait un très bon discours (une fois de plus, il fait toujours de bons discours, pas trop longs comme souvent ses collègues élus en font, mais surtout sans bla-bla), rappelant, non sans raison, qu’il avait souhaité faire une communauté d’agglomération avec les communes du vieux syndicat intercommunal, le SEAPFA. C’était une bonne idée mais les conditions politiques locales n’étaient pas réunies (peut-être un peu -je dis bien un peu- de sa faute, d’ailleurs…).

FA avec sa députée suppléante Clémentine Autain. J'ai parlé avec elle du buzz qu'elle a fait à propos du meeting islamiste de Saint-Denis. Un grand moment...

Gageons que les choses se passeront bien au sein du “Territoire 7” de Paris Métropole. J’en ai le sentiment… En tout cas, bravo à Terres de France ! EV

foto CA Terres de France
Partagez cet article

Paris Asia Business Center : ce coup-ci c’est bien parti (?)

François Asensi. La carte du Grand Roissy était à l'honneur

Soirée chargée, mercredi dernier… A 17H30 à se tenait une cérémonie sur le site d’Aérolians, exactement sur le chantier du futur complexe Paris Asia Business, consacré à l’import-export avec l’Asie. Il s’agissait de fêter la fin des terrassements, l’élévation d’une première grue…  En fait il y a du nouveau, le groupe franco-portugais Saint Germain, qui pilotait ce vaste projet (25 hectares) a récemment passé la main au groupe portugais Alves Ribeiro, une entreprise familiale… multi fonctions (construction, banques), présente non seulement au Portugal, mais aussi au Brésil et en Angola.

Il y avait beaucoup de monde: les dirigeants de Grand Paris Aménagement (aménageur d’Aérolians), Martine Valleton, maire de Villepinte, le maire d’Aubervilliers  Pascal Beaudet, le dirigeant d’Alves Ribeiro, M. Joao Pereira de Sousa,  François Asensi, député, maire de Tremblay et même…. Bruno Leroux, député de Seine-Saint-Denis, président du groupe PS à l’Assemblée nationale, et présent au titre de président du groupe d’amitié France Chine à l’AN et qui soutient le projet depuis le début, m’a-t-il confié. J’ai parlé un peu avec lui (plutôt sympa), j’avais pas mal de choses à lui dire (moins sympa), mais ce n’était ni lieu ni l’endroit. On a quand même évoqué son rapport sur le transport arien, que j’ai lu. Il y  avait aussi beaucoup de commerçants chinois. J’ai été agréablement surpris de voir notre glorieuse Carte du Grand Roissy (sur laquelle Paris Asia est annonceur) à l’honneur, sous le pupitre.

« Ne crains pas d’avancer lentement, crains seulement de t’arrêter. »

M. Joao Pereira de Sousa, dirigeant d'Alves Ribeiro

Asensi a fait un discours enthousiaste que je vous invite à lire ici. Évoquant le temps qu’il a fallu pour lancer la ZAC Aérolians, il a cité ce proverbe  chinois…  M. de Souza a présenté son groupe, dans un français impeccable. Le maire d’Aubervilliers (ville qui accueille beaucoup de grossistes chinois dont certains devraient s’installer à Paris Asia) a dit aussi de bons mots et souhaité plein succès à Paris Asia. Et le traditionnel ruban a été coupé (à la chinoise).

Michel Bournat (Grand Paris Aménagement), le maire d'Aubervilliers Pascal Beaudet, François Asensi, Joao Pereira de Sousa

Vous pourrez revoir utilement l’article sur le lancement de Paris Asia, en mai 2014, qui détaille le projet. Les premiers bâtiments devraient être livrés mi 2016. Le contact pour la commercialisation est Francis Chen au 06 17 02 47 3706 17 02 47 37 . EV

[easyrotator]erc_18_1450604720[/easyrotator]

Partagez cet article

Europa City à la rencontre des habitants

cliquez pour voir les témoignages et avis des gens

Mercredi dernier, à la salle Jacques Brel de Gonesse, Europa City a organisé une réunion de “restitution” des différents “ateliers participatifs” qui se sont tenus dans plusieurs villes ces derniers mois. Il y avait une centaine de participants. Voyez la vidéo qui résume ces ateliers ci-dessus et, ci-dessous, le déroulé de la réunion de mercredi. Et suivez le Facebook d’Europa City (voir la grande bannière du haut) pour vous tenir informés. Au premier trimestre aura lieu la concertation organisée sous  l’égide de la Commission du débat public (voir ici). Eh bien on ne pourra pas reprocher à ce projet de n’avoir pas communiqué, et ce, bien en amont. Personnellement, je n’ai jamais vu ça. C’est bien, même si je pense que “trop de concertation tue la concertation…”. EV

cliquez pour voir le déroulé
Partagez cet article

Islamistes à Air France: on commence à en parler. Une mise au point du préfet Riffaut

Cliquez pour voir le reportage de France 24

C’est un secret de polichinelle, mais on commence à en parler publiquement : les islamistes ont infiltré la CGT à Air France et essayent d’imposer leur manière de vivre. Lisez cet article édifiant de France 24, où on peut voir aussi une interview de Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT à France Info, qui affirme “faire le ménage”.

Par ailleurs, le préfet Riffaut (chargé de la sécurité à CDG et au Bourget (dont les services délivrent, après enquête, les habilitations pour pouvoir travailler en zone réservée -au contact des avions et des bagages- et pouvoir obtenir le fameux “badge rouge”), suite à des mauvaises informations parues dans la presse, a publié un communiqué (le voir ici) précisant des chiffres. A ce jour il existe 86 000 habilitations (en cours de vérification), 587 ont été refusées pour des raisons d’antécédents judiciaires, et 73 refusées ou retirées pour fait de radicalisation. EV

Partagez cet article

Rencontre sympathique avec Didier Arnal, à Denfert-Rochereau

Ma pomme, Nicolas Corato et Didier Arnal. Cool, non?

Didier Arnal a été président (PS) du Conseil général du Val d’Oise (de 2008 à 2011) après avoir été longtemps le leader de l’opposition de gauche à la majorité de droite (qui tenait le Conseil depuis sa création). Puis il a été à nouveau chef de  l’opposition et a été battu aux élections départementales de 2015. On est toujours resté en contact. Je l’ai toujours bien aimé, car on a souvent discuté depuis tout ce temps. Pas sectaire, écoutant, capable d’autocritique. Parfois je lui faisais signe, et il me rappelait toujours. Je lui faisais part de mes critiques, ou plutôt de mes impressions (négatives…) à propos de ses discours quand il était à nouveau dans l’opposition au CG. Toujours des discussions respectueuses, agréables…

On s’était promis, depuis un bon moment, de déjeuner un de ces jours. Et ça c’est fait lundi, dans une brasserie de Denfert-Rochereau, en compagnie de son ancien “dircom” (tout aussi sympathique et ouvert), Nicolas Corato. Très bon moment, immortalisé par un voisin de table. On n’a pas refait le monde (c’est trop de boulot en ce moment…), mais on a bien parlé (de politique, du Val d’Oise, de la vie etc.). Ça a été un bon moment, trop court même. Merci à lui pour son invitation, que je lui rendrai dans le même quartier (où il travaille désormais), rue Daguerre (là où est née ma grand-mère maternelle…), aux Petits Chandeliers, un super restaurant réunionnais  (le premier ouvert à Paris), que je conseille à tout le monde ! EV

Partagez cet article