Céline Pina (PS, Cergy) a réagi vivement sur le comportement de Najat Vallaut Belkacem, dimanche, sur Canal +

voyez Céline Pina chez Bourdin

Je regardais, en cours de route, l’émission que j’aime bien, comme beaucoup, “Le Supplément” sur Canal+ dimanche dernier. Je vois un barbu, un reportage sur son “association humanitaire” nommée Baraka City. Je capte pas vraiment, mais je crois voir, à coté de cet islamiste déclaré, qui raconte des trucs effarants, une femme qui ressemble à Najat Vallaud Belkacem (NVB), ancienne ministre “des femmes” et actuellement ministre de l’Éducation nationale. Je me dis : non c’est pas possible.

Eh bien si … Je suis vraiment sur le cul de la voir aux cotés de ce gars qui nargue notre pays. J’y crois pas encore. Mais si… J’ai réagis sur mon FB (perso). Ce type a continuer à raconter des trucs islamistes incroyables, et NVB, tout sourire, interrogée, ne dit … rien, sauf qu’elle est “gênée”(mais par contre elle était ravie après de commenter ses tenues vestimentaires).

Heureusement, les jours d’après, Céline Pina, (ex conseillère régionale PS de Cergy) bien connue maintenant nationalement pour dire, en gros, faut arrêter les conneries) a réagi. D’abord sur le Figaro (journal de droite, horresco referens ) : vous pourrez voir son interview en cliquant sur la foto ci-dessous). Puis elle a été invité par Bourdin, sur RMC : à voir ici et en cliquant sur la foto ci-dessus. Tout est dit, une fois de plus, par elle. Je souscris. Il faut arrêter les “coups de butoir” des islamistes qui gangrènent partout chez nous, et dans le Grand Roissy, dans ses communes, dans ses établissements scolaires, et dans ses entreprises, dont je témoigne la montée depuis 20 ans. Stop ! Et que les élus (et certains cadres d’entreprises, par peur) arrêtent leur “communautarisme”, qui encourage les islamistes …

Sans peur

Navarre sans peur” était la devise du 5ème RI, héritier des “bandes de Navarre”, un des plus vieux régiments de France, dissous depuis…je sais plus (oups, en 1997) . Où j’ai fait mon service militaire (classe 77/10, j’en ai ch… dans ce régiment semi-disciplinaire, comme on disait à l’époque, parce que j’étais fiché comme communiste, interdit de ce fait de garder l’armurerie, tout comme un collègue français, marié à une Iranienne, qui luttait pour le retour de l’ayatollah Khomeini, accueilli en France à l’époque, je me marre surtout ce jour ) à Beynes, dans le 78, dans le camps de Frileuse (le bien nommé, il faisait froid même en été, c’était une sorte de cuvette), est un exemple de force. Que ces voyous, assassins, islamistes ou autres fous (et je m’exprime bien sur RoissyMail) sachent que notre pays, pacifique, sait se défendre. Et que l’épée franque n’est pas un fantasme. EV

voyez l'interview de Céline Pina au Figaro (non, c pas le Gorafi...)
Partagez cet article

Un peu d’amour, dans ce monde de b…

Sympa ! Voici une chose rassurante, en ces temps bizarres… La ville de Villepinte encourage ses administrés à déclarer leur flamme à l’occasion de la Saint-Valentin. Oyez :

Original ! La Mairie vous invite à proclamer votre amour sur l’ensemble des panneaux lumineux de la ville le jour de la Saint-Valentin. Vous avez jusqu’au 11 février prochain pour déclarer votre flamme, faire votre demande en mariage ou bien simplement lui dire combien elle ou il, compte pour vous ! À vos plumes les amoureux !

Lieux des panneaux lumineux : Gare du Vert-Galant, centre administratif, Avenue Pierre Audat et Espaces V Roger-Lefort.

Nombre de caractères maximum : 80 signes ponctuation et espace compris.

Ça me donne des idées (j’ai pas mal d’ex dans l’coin, mais je sais pas si on a droit à plusieurs messages…). Et me donne l’occasion de revenir sur le dynamisme culturel de cette ville. Allez voir ça sur leur site ? EV

Partagez cet article

Le “Territoire 7” prend son envol. Les jusqu’au-boutistes seine-et-marnais devraient en prendre de la graine

Première réunion de l'exécutif de Paris Terres d'Envol, lundi

Lundi dernier, juste au moment où quelques égoïstes, motivés par leurs plats de lentilles, tentaient encore de s’opposer à un grand territoire Est-Nord-Ouest autour de CDG, au siège de Roissy Pays de France (voir plus bas), le Territoire 7 (dont le nom est désormais Paris Terres d’Envol) de la Métropole du Grand Paris (qui réunit les communes de Seine-Saint-Denis proches (au sud) des aéroports  de CDG et du Bourget, revoir ici) ne perdaient pas de temps. Il a réuni, sous la présidence de Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay son exécutif. Voyez ici, dans le communiqué, les attributions de chaque vice-président.

Les choses avancent dans ce “Territoire 7” (finalement, j’aime bien cette expression) où l’intérêt général, malgré les différences politiques,  a aussi prévalu sur les égos  et les intérêts particuliers. Cette sorte de “communauté”, qui compte 350 000 habitants (à peine 2000 de plus que Roissy Pays de France, c’est dire si les deux font le poids) aurait pu se déchirer. Prenez l’exemple de l’ex CA Terres de France: François Asensi, son créateur et ancien président (FG), aurait pu, et l’aurait compris, … foutre le bazar, multiplier des recours, faire de la “résistance”, faire perde du temps… Il ne l’a pas fait, car comme c’est le cas pour “Pays de France”, il y a des projets, des intérêts, des synergies communs. Mais à  Terres d’Envol,  ils ont su se mettre d’accord sur  la gouvernance, les compétences, même si ce n’est pas fini, mais l’ambiance constructive est là.

Que les jusqu’au-boutistes du nord 77 ne viennent pas pleurer après sur la “prédominance” de la Seine-Saint-Denis (ou du Val d’Oise !) Ils auraient mieux fait, au lieu de foutre le bazar (à grands frais d’avocats, j’y reviendrai), de s’occuper du CDT “Mesnil-Amelot” qui n’a jamais vu le jour, au risque de mettre en péril la future gare “Mesnil” du Grand Paris Express, obtenue de haute lutte (par le député Albarello au passage, et j’en témoigne). Le maire du Mesnil qui, décidément, ne sait pas où il va (l’a t-il jamais su ?) , ferait mieux d’y réfléchir, au lieu de payer à grand frais, (à ceux des contribuables de sa commune!), pour se faire plaisir (on a les plaisirs qu’on peut…)  une publication de sa “lettre” vraiment, vraiment  ridicule , contre-productive (même de son point de vue éventuel) et pathétique, dans le Parisien … EV

Partagez cet article

La réunion de lundi s’est plutôt bien passée. L’Etat a attaqué le jugement du Tribunal administratif de Paris devant le Conseil d’Etat

L’entrée du siège de la nouvelle CA Roissy Pays de France (le même que celui de l’ancien Roissy Porte de France) avait un aspect “état de siège”, lundi, peu avant 19H, début de la réunion des maires des 42 communes, proposée par Patrick Renaud, président par intérim. Je savais que la réunion ne serait pas publique, mais j’avais prévu d’y aller, rester dans le hall et ainsi pouvoir recueillir les impressions des participants, à la sortie. J’arrive donc à 19h moins le quart. Je vois à ce moment que l’équipe de VO News interviewe Bernard Rigault (cliquez sur les fotos pour voir le reportage d’Angélique Boilet) … dehors. Je ne m’attarde pas, ayant déjà reçu des coups d’œils revolver de la part de certains jusqu’au-boutistes seine-et-marnais.

Deux policiers municipaux au portail, puis trois devant le hall d’entrée. Impressionnants avec leurs gilets pare-balles et leurs autres équipements. Je m’apprête à rentrer dans le hall : pas moyen ! me prévient, (limite…) un des pandores en voyant mon sac reporter. Là,  je suis pas trop content, d’autant que j’étais venu exprès de Paris… Je réfléchi, pas envie d’attendre dans la voiture et si je vais chez mes amis de la Vitrine, je risque d’arriver en retard pour la sortie… Du coup, dégouté,  je rentre dans ma tanière  d’Epiais où, finalement, je passerai la nuit.

Que s’est-il passé ?

La réunion s’est terminée vers 21H45. Tout le monde était là (sauf le maire de Garges, hostile – pour des raisons qui n’ont rien à voir…- avec la nouvelle CA) et même des maires des 20 communes, dont le “Président” Durand”, maire de Marchémoret (que j’avais croisé en arrivant et qui me lance en passant : toi, quand t’as rien à écrire, t’invente des choses” (référence à mon précédent article). J’ai pas répondu: j’ai l’habitude avec lui… . Patrick Renaud a fait une introduction sur l’objet de la réunion et a passé la parole à Bernard Rigault. Celui-ci, comme on pouvait s’y attendre, propose à l’assemblée  de voter une motion contre la nouvelle CA. Refus de Patrick Renaud.

Patrick Renaud, président par intérim de Roissy Pays de France

Du coup Bernard Rigault quitte la réunion avec d’autres maires des “17”. Mais, et c’est là que les choses avancent : 6 d’entre elles restent: Claye Souilly, Villeparisis, Mitry-Mory, Rouvres et Saint-Mard.  La réunion s’est poursuivie, consacrée  à l’avancement des différents groupes de travail qui ont été mis en place entre les anciennes CA sur les aspects techniques de la fusion. Patrick Renaud s’est aussi adressé aux 6 maires “77” en leur expliquant qu’il peut (et doit…) leur payer des choses (c’est lui qui a l’argent), mais qu’il n’a même pas les RIB des communes… Une de mes sources me dit que certaines les ont envoyés dans la nuit…

Voilà à peu près. Les choses vont se mettre en place et je sais que d’autres maires, las des barouds d’honneur, des “17” vont bouger.

L’Etat a attaqué une décision du Tribunal administratif de Paris

Dans ce feuilleton, on se souviendra que, suite à des recours sur l’éventuelle inconstitutionnalité de la loi fixant le nombre de délégués communautaires dans les nouvelles intercos, le Tribunal administratif de Paris (TAP) avait suspendu, en attendant une décision du Conseil d’Etat, l’arrêté du préfet de région fixant le nombre des ces délégués communautaires (revoir ici). Avec notamment ces points et surtout le 11 (en gras) :

10. Considérant qu’il résulte de ce qui précède qu’il y a lieu, dans les circonstances de l’espèce, d’ordonner la suspension de l’exécution de l’arrêté attaqué, jusqu’au jugement de l’affaire au fond ou jusqu’à l’intervention d’une nouvelle ordonnance de référé ; qu’en effet, lorsque le Conseil d’État et, le cas échéant, le Conseil constitutionnel se seront prononcés sur la question prioritaire de constitutionnalité, il appartiendra au préfet de la région d’Ile-de-France, s’il s’y croit fondé, de saisir le juge des référés du tribunal administratif de Paris en application des dispositions de l’article L. 521-4 du code de justice administrative ; 11. Considérant qu’il appartiendra aux préfets du Val-d’Oise et de Seine-et-Marne de tirer toutes conséquences de cette décision de suspension en différant dans le temps les effets de la création de la nouvelle communauté d’agglomération afin que les établissements publics de coopération intercommunale existants continuent à fonctionner à titre temporaire et que soit ainsi évitée une rupture de continuité dans l’exécution des services publics auxquels ceux-ci  pourvoient.

Bernard Rigault et ses amis jusqu’au-boutistes avaient pris appui sur ce texte pour demander (c’était de bonne guerre), dans un recours “gracieux”, aux préfets du 95 et du 77 de différer leur arrêté interpréfectoral fixant le territoire de la nouvelle CA.

D’où une situation de blocage supplémentaire. On a donc appris récemment que l’État (le ministère de l’Intérieur, carrément, cette fois) a décidé d’attaquer en cassation, devant le Conseil d’État ce point n°11, au motif, si mes sources sont bonnes, que le TAP a outrepassé ses compétences en fixant ces règles provisoires. Moi,  j’y avais pensé tout de suite…. Je n’ai pas encore trouvé le texte du pourvoi (en urgence). Le Conseil d’État devrait rendre sa décision d’ici 10 jours.  A suivre… EV

Partagez cet article

Match Roissy vs Orly : y’a pas foto…

J’avais oublié  de publier ce comparatif de CBRE, le leader mondial du conseil en immobilier d’entreprise. Cliquez pour mieux voir, c’est éloquent. J’en profite pour annoncer la promotion de Pierre-Louis Dumont, directeur “activités/logistique IDF Nord Ouest”, au poste  directeur “activités” pour toute l’Ile-de-France. Une belle promotion pour ce jeune homme (40 ans) très actif, doté d’un bon sens de l’humour, ce qui ne gâte rien. J’ai déjeuné l’autre jour avec lui au Tourlourou : ce fut un bon moment. CBRE étant chargée de la commercialisation exclusive de A Park (à Le Thillay), il nous donnera très bientôt des informations précises sur l’état d’avancement de cette ZAC prometteuse. EV

Partagez cet article

Pascal Trudelle : 4 ans déjà…

Le 26 janvier 2012, Pascal Trudelle, un des patrons fondateurs de RoissyCopy nous quittait, à l’âge de 50 ans, victime d’un cancer rapide qui ne lui a laissé aucune chance. Il était très connu, notamment à Roissy-en-France, où il était très actif dans la vie locale. C’était aussi un très bon ami. Qu’est-ce qu’on a pu rigoler ensemble ! Il était aussi le mari de mon ancienne secrétaire, Renata. Il manque à tous. Une pensée spéciale donc, à l’occasion de ce triste  “anniversaire”. Il a été enterré le 31 dans le cimetière de Roissy, après une belle cérémonie dans l’église, bondée (revoir ici). EV

Partagez cet article