Tourisme : la réussite de Roissy-en-France expliquée

cliquez pour voir l'entretien

Vincent Gollain, après avoir été directeur à l’ARD (l’agence de développement économique de la région Ile-de-France) où il s’occupait notamment d’animer Hubstart, est Directeur de l’économie à l’IAU (Institut d’aménagement et d’urbanisme). C’est un spécialiste du marketing territorial. Il tient un blog très bien fait et régulier sur ce thème (qui est en lien permanent sur ce Roissymail, colonne de droite, dans la case blogroll).

Il a eu récemment la riche idée de s’entretenir avec Thierry Bogaczyk, le directeur de l’Office de Tourisme de Roissy sur l’attractivité de Roissy-en-France. Et en a fait un article très intéressant que je vous conseille de lire (absolument) car il explique tout bien. Belle synthèse ! EV

Partagez cet article

Bientôt un hôtel de luxe à l’entrée de Roissy Village

le futur hôtel 4 étoiles

Voici un beau projet, qui va renforcer l’attractivité du Grand Roissy, et spécialement celle de Roissy Village. Les promoteurs du projet  ITC (International Trade Center) ont racheté, en 2013, une maison de maître à l’entrée Est de Roissy-en-France. Une maison qui appartenait à la famille Carbonnaux (une vieille famille roisséenne), située à côté de l’église. Il s’agit non seulement de la rénover, mais la transformer, l’agrandir, de lui ajouter deux ailes et de faire du tout un hôtel 4 étoiles comprenant 97 chambres d’une surface de 25 à 30 m2 , dont deux grandes suites de 65 m2.

Il y aura une grande salle de séminaire, deux restaurants, une grande salle de réception, un fitness avec spa, le tout sur une parcelle de 10 785 m2. Les futures équipes de l’ITC y seront formées.

Le projet, original, est bien avancé. Ce sont les architectes Dominique Lim et Frédéric Grandmontagne, de l’agence Béchu qui sont à la manœuvre (et que l’on remercie pour les images et  infos). Le PC a été déposé (l’architecte des Bâtiments de France, église classée oblige, a donné son feu vert, ainsi que la commission de sécurité) et devrait être délivré mi-avril. Puis viendront les études complémentaires et le début des travaux devrait intervenir au 4ème trimestre 2016. Une affaire à plus de 12 millions d’euros, quand même… EV

La maison Carbonnaux actuelle

Partagez cet article

La Chambre régionale des comptes estime que la CC PMF “ne dispose pas de budget” pour 2016

cliquez pour lire la décision de la Chambre

L’affaire n’a pas trainé. Le Conseil (à 37)  de la CC Plaine et Monts de France (PMF) avait adopté, dans l’urgence peut-on dire, “son” budget pour 2016 en décembre (le 14) dernier, soit près d’un mois après la publication (le 9 novembre) de l’arrêté du préfet de région qui prononçait le rattachement de 17 communes de PMF à la fusion des 2 CA du Val d’Oise. Il y eu après les différents recours avec les résultats que l’on connait. Le préfet de Seine-et-Marne a logiquement saisi la Chambre régionale des Comptes le 25 janvier. Celle-ci a rendu sa décision (la voir en cliquant sur  l’image). Elle  s’est pas prononcée sur le fond : elle n’a pas le pouvoir, à ce stade, de se prononcer sur le contenu de ce dernier,  qui fait l’objet d’un recours (en cours) au Tribunal administratif  déposé par le préfet. En attendant, la Chambre régionale considère que le budget n’existe pas. C’est désormais à PMF (à 20) de le voter.  On en est là.  A suivre donc, parce que “et c’est pas fini !”.  EV

Profitez-en pour visiter la page de la Chambre régionale des Comptes, qui tenait hier son audience  solennelle de rentrée hier (nous y reviendrons).

Voici la décision finale de la Chambre :

PAR CES MOTIFS :
Dit, sous réserve de l’appréciation du juge administratif, qu’à la date de la saisine et au regard des dispositions de l’arrêté interpréfectoral du 9 novembre 2015, la communauté de communes « Plaines et Monts de France » ne dispose pas d’un budget primitif 2016 adopté
par une assemblée délibérante régulièrement constituée et dont les dépenses et les recettes  auraient été évaluées, au titre de l’exercice 2016, à l’aune du périmètre de cet établissement public de coopération intercommunale ; que, dès lors, il n’y a pas lieu de statuer sur la saisine préfectorale au titre de l’article L. 1612-5 du CGCT.

Partagez cet article

La “petite” CC Plaines et Monts de France a élu son exécutif. Jean-Louis Durand président

Lundi soir, lors de l'élection

Les délégués de ce qu’il reste de la CC Plaines et Monts de France (20 communes sur 37) se sont réunis lundi dernier pour élire leur exécutif. Pas de suspens, la liste avait été arrêtée avant. Jean-Louis Durand, maire (LR) de Marchémoret, a été élu président, ainsi que 6 vice-présidents, dont Christian Marchandeau, maire (DVD) d’Annet-sur-Marne. Voyez la liste complète ici.

Il y en a une qui a été déçue, c’est Sylvie Fassier, maire (LR) de Le Pin, qui n’a pas été élue (elle était vice-présidente avant). Sur sa page FB, elle a noté, entre autres amabilités: ” les dinosaures n’ont pas changé, les méthodes non plus“. Mais aussi: “pour autant, espérons qu’il soit tout de même plus facile de s’exprimer dans cette CCPMF à 20, ce que tout le monde a souhaité après le départ de M. Bernard Rigault, alors que peu d’entre eux prenaient la peine de le contredire, mais aujourd’hui les 20 communes déplorent cette manière de faire” (SIC).

J’ai eu Jean-Louis Durand au tél le lendemain, pour connaitre son sentiment. Il reconnait que la situation n’est pas facile (les 17 communes qui ont rejoint le CA PDF étant riches) pour les 20 et que la situation ne pourra durer éternellement.

Voyez le procès-verbal de la réunion ici.

De 20 à 24 ?

A court terme, PMF devrait grossir de 4 communes, celles qui compose la petite Communauté des Monts de la Goële (Saint-Soupplets, Monthyion, Gesvres le Chapitre et Forfry). Ces communes en effet ont émis le souhait de rejoindre PMF plutôt que la CA du Pays de Meaux, voisine. Un amendement sera déposé à cet effet lors des prochaines réunions de la CDCI. EV

On reconnait, debouts, Christian Marchandeau et Jean-Benoît Pinturier, maire de Saint-Pathus.
Partagez cet article

CDG 1 : 42 ans déjà !

Paul Andreu, grand architecte

Il a ouvert en 1974. Je m’en souviens d’autant que j’avais visité le chantier, en juillet de cette année, juste avant son ouverture. C’était dans le cadre des activités culturelles de l’Ecole Centrale du PCF à Cloisy-le-Roi (eh oui…). Cette première aérogare a été conçue par Paul Andreu, alors architecte d’ADP, qui a construit aussi les CDG 2 et 3, et bien d’autres grandes choses en Asie spécialement. Voyez son site web ici et spécialement sa biographie là. Cliquez sur l’une des deux fotos pour voir le résumé du film Roissy 1, réalisé par Valery Gaillard, et produit par Arte (avec les Films d’ici) voici quelques années. Je ne l’avais jamais vu. Merci au “scoop-it” de l’Office de Tourisme de Roissy-en-France qui m’a fait voir ça. Je vous conseille d’ailleurs de consulter régulièrement ce site (ci-dessous), qui répercute  très efficacement toutes sortes de nouvelles qui concernent notre région aéroportuaire.

Quel chemin parcouru depuis, à CDG! Et c’est pas fini. EV

voir le scoop-it de l'Office de Tourisme
Partagez cet article

La CCI Paris Ile-de-France va coopérer avec Europa City

A quelques jours du début du débat public sur le grand projet Europa City (à partir du 15 mars, jusqu’au … 30 juin !), la CCI Paris Ile de France et les porteurs du projet (Alliages et Territoires, filiale d‘Immochan, elle-même filiale du groupe Auchan) ont convenu de travailler ensemble sur les aspects emplois, formation de ce grand projet consacré au loisirs et aux commerces (des milliers emplois attendus, 30 millions de visiteurs annuels espérés) qui devrait ouvrir en 2024, dans le Triangle de Gonesse. Voyez le communiqué commun qui en dit plus.

La “co-construction” a encore frappé ! EV

Partagez cet article