Europa City : les dates des débats sont fixées. Les P’tits Loup ont déja acheté des dentiers

voyez leur nouveau site (mal fagoté)

Dans le cadre du grand projet Europa City (sur le Triangle de Gonesse), la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) a fixé les dates et lieux des débats, que vous pourrez voir ici. Pas moins de 15 débats du 17 mars à fin juin.

Internationale des Loups !

La poignée d’opposants au projet, “le collectif pour le triangle de Gonesse” (en fait contre), mes P’tits Loup, se pourlèchent les babines : ils vont pouvoir passer à la télé ! En fait ce sont des vieux loup ! Le “collectif” est désormais co-présidé par Bernard Loup (un vieil opposant à tout) mais aussi, est c’est nouveau, par Alain Boulanger (Aulnay-sous-Bois) qui a trouvé, enfin, de quoi s’occuper. Et nos loups fourbissent leurs armes en vue du débat public (qu’ils ont anticipé). Il sont donc aller acheter des nouveaux dentiers, pour mieux mordre : nouveau site internet, page facebook adhoc…   Parmi les zadministrateurs (à voir ici) , on trouve Madame Jesaistout (alias Jacqueline Lorthiois), Jean-Marie Bati (PCF, qui fut longtemps secrétaire de la section communiste de Tremblay, qui a définitivement renoncé à faire la révolution…) et… et Jean-François Wolff ! Manque plus que René Durand : pourquoi tu n’es pas dedans, René?

Après avoir raté plusieurs de leurs initiatives (revoir ici, entre autres), et notamment pendant la COP 21 voisine (où ils auraient pu faire un tabac, mais ils ne savent plus: ils devraient m’engager comme consultant, en finançant mes honoraires avec des sponsors comme les crèmes à fixer les dentiers), ils comptent bien prendre leur revanche et rêvent de faire du Triangle de Gonesse un nouveau Notre-Dame-des-Landes. Mais ils ne savent pas comment s’y prendre.

La jungle de Gonesse ?

Allez !  un conseil (gratuit) pour faire parler d’eux : une conférence de presse (avec Benoit Hamon et mieux Martine Aubry…) pour proposer d’accueillir à Gonesse les expulsés de la jungle de Calais, et autres “migrants”. Les paysans du Triangle (qui produisent du blé, du  maïs et des betteraves) pourront ainsi les nourrir en circuit court. Et aussi y transférer l’élevage de cochons de Roissy-en-France pour le côté protéines (mais je viens d’écrire une plus grosse connerie).  Et peut-être les migrants pourront-ils investir quelques avions d’affaires au Bourget voisin, pour joindre l’Angleterre,  la surveillance à l’aéroport du Bourget, étant  … plus cool, en tout cas plus cool que le tunnel sous la manche (ça, ça va pas plaire au préfet Riffaut).

Suivre le débat

Plaisanteries à part, vous pourrez suivre les débats sur le site de la CPDP .
Et voir ci-dessous le document du maître d’ouvrage (l’infâme capitaliste Auchan, soutenu par le député (frondeur PS), maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy). Les débats vont pas être tristes (même s’il y en a déjà eu en pagaille…). EV (masturbateur, ça c’est un client d’œil à mes P’tit Loup, revoir ici)

cliquez!
Partagez cet article

L’A380 à l’équilibre

Voyez le reportage (vidéo et texte) d'Aeronews

15 ans après ses débuts et 10 ans après son premier vol, l’A380 est arrivé l’an passé à son point d’équilibre, indique le site aeronews, qui cite la conférence d’Airbus qui s’est tenue hier à Londres, sur les résultats 2015 du groupe européen. C’est une bonne nouvelle pour ce bel avion hors-normes. On se souviendra de l’arrivée du premier A380 à CDG, le 1er juin 2007. Et le premier d’Air France en 2009. Au total 179 A380 ont été livrés (dont… 10 pour Air France et …72 actuellement chez Emirates (sans compter les commandes en cours  de cette compagnie, on parle de 140 au total).

1er atterrissage de l' A 380, le 1er juin 2007, à CDG, sur le territoire d'Epiais-lès-Louvres, dont on aperçoit le village ici

On aime bien l’A 380 (que je n’ai jamais pris, snif) à Roissymail. Revoyez, en cliquant ci-dessous, le reportage que nous avions fait dans le glorieux Bénéfice.net n° 20, en 2005. EV


Partagez cet article

Ben v’là aut’ chose !

cliquez pour lire la lettre

Les maires de la CA Roissy Pays de France (RPDF) ont reçu hier la lettre ci-dessus. Elle est signée par les “Bernard Brothers”: Corneille et Rigault. En vue de l’élection future de l’exécutif de RPDF (prévue le 31 mars, à l’Orangerie de Roissy-en-France), ces deux maires demandent à leurs collègues de leur signaler si eux ou leurs délégués communautaires seront candidats. Eh ben v’la autre chose ! C’est une démarche inhabituelle, que je n’ai jamais vue. Et pourquoi signée de Corneille avec Rigault ? J’ai eu Bernard Corneille au téléphone hier soir, pour tenter de comprendre le sens de cette lettre et pourquoi il l’avait signé avec Rigault. Il m’a expliqué plusieurs fois mais je n’ai rien compris… Ça sent la manœuvre. D’autant que c’est marqué, à la fin de la lettre, “au nom des 17 communes”, ce qui est, renseignements pris, tout à fait faux. Espérons qu’après avoir fait perdre énormément de temps et d’argent à la nouvelle communauté, personne ne viendra mettre la zizanie au sein du Conseil.

Prochaines étapes du feuilleton : le 29 février le Tribunal administratif de Paris (TAP) doit annuler son “référé-suspension”, car le Conseil d’État a décidé (le 10 février) de ne pas renvoyer les QPC au Conseil Constitutionnel (on peut se demander, au passage, pourquoi une nouvelle décision du TAP est nécessaire, alors que la décision du Conseil d’Etat fait tomber, ipso-facto le “reféré-suspension”). Puis la désignation (pour certaines communes) des délégués communautaires par le Conseil municipal, puis donc, le 31 mars, réunion du Conseil communautaire et élection de l’exécutif.

A ce jour, à part Patrick Renaud, personne n’a fait part de son intention de briguer la présidence. Que va faire Didier Vaillant? EV

Partagez cet article

François Scellier honoré

François Scellier et Arnaud Bazin (crédit CDVO)

François Scellier, député (PR) du Val d’Oise et 1er vice-président du Conseil départemental a été honoré lors de la dernière séance du Conseil, le 19 février. Le président (LR) Bazin a proposé qu’il soit élu président honoraire du Conseil. François Scellier, né en 1937, a été  conseiller général sans interruption depuis 1983 et président de 97 à 2008 (voyez ce qu’en dit wikipedia).

La proposition d’Arnaud Bazin a été adoptée à l’unanimité. Regardez, en cliquant ci-dessous, la vidéo de cette séance et le moment, à la fin, consacré à François Scellier.

Partagez cet article

C’était l’audience solennelle de la Chambre régionale des comptes

Rappel utile:

Art. 15 de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

Et la Constitution de 1958 a confirmé que La Cour des comptes avait pour mission de s’assurer du bon emploi de l’argent public et d’en informer les citoyens (selon l’article 47-2)

cliquez pour lire le résumé du discours du procureur financier

C’était jeudi dernier, dans les locaux de la Chambre régionale des comptes (CRC) d’Ile-de-France, à Noisiel (77). La Chambre y effectuait son audience solennelle de rentrée, en présence de 150 personnalités, dont le procureur général près la Cour des Comptes M. Johanet (représentant M. Migaud, président), le préfet de région, des préfets de départements, des parlementaires et autres élus, des hauts fonctionnaires…

cliquez pour lire le discours du président Terrien (derrière le bureau). Au premier plan, à droite, on reconnait M. Marx, préfet de Seine-et-Marne, et à gauche, M. Carenco, préfet de Région

Le président de la CRC, M. Gérard Terrien, le procureur financier M. Luc l’Héritier et M. Johanet ont pris la parole. Je vous conseille de lire les interventions des deux premiers, car on y apprend beaucoup de choses.

Gilles Johanet, procureur près la Cour des Comptes (un personnage...)

Récemment, la CRC a publié des rapports concernant notre région proche : celui sur le “budget” de la CC PMF (revoir ici), le 16 février, sur les comptes de Garges-lès-Gonesse (qui a fait un peu tousser, voir le reportage de VONews ici), et en octobre 2015 un autre sur ceux de Goussainville (voir ici), qui n’est pas triste non plus.  Il faut signaler aussi celui sur le Comité régional du Tourisme (en janvier, voir ici), où il est notamment question du cout du “licenciement” de son ancien directeur . Je vous ai isolé les deux pages qui évoquent ce sujet,  où la Chambre donne son avis en termes aussi polis que fermes : lisez ici!

Et j’ai dégoté un rapport de 2009 sur la gestion de l’ancienne  CC de la Plaine de France (77), qui vaut son pesant de cacahuètes (notamment sur le dossier de la “piscine-patinoire-bowling” du Mesnil-Amelot) et qui en dit long, à tous points de vues, sur la gestion territoriale et financière du nord seine-et marnais. Mais pour ça, il va falloir patienter : ça sera dans le gros dossier que je prépare sur ce sujet, dossier qui éclairera les crises actuelles.

cliquez!

Allez picorer sur la page de la CRC (dont j’aurai appris qu’elle est aussi la Chambre territoriale des comptes de … Saint-Pierre-et-Miquelon). Vous y verrez le compte-rendu de l’audience solennelle, ainsi que toutes les publications (rapports, avis, rapport d’activité 2015, etc.). Page bien faite et qui confirme l’article 47.2 de la Constitution évoqué plus haut.

La Cour des Comptes et ses chambres régionales et territoriales ? C’est bien ! EV

Partagez cet article