Des affaires à faire, jeudi, à Office Depot de Paris Nord 2

Y’aura sûrement des opportunités en matière de “micro”, mardi JEUDI  (oups) prochain, à Office Depot de Paris Nord 2, à partir de 18H. PC, Mac, et autres Ipad seront vendus “à prix coutant” (j’aime pas trop cette expression, mais on verra bien…). En plus y’ a un cocktail et on sera accueilli par (l’excellent) Philippe Fernandes, le directeur (un copain) : confiance ! Cliquez en haut pour voir tout. EV

Partagez cet article

Course solidaire interentreprises, mardi prochain, à Paris Nord 2

Des employés des entreprises de Paris Nord 2 participeront à une “course solidaire” organisée (ce n’est pas la première fois) par l’association Special Olympics, dont le but est de faciliter l’accès au sport aux personnes atteintes de handicap mental (700 000 en France). 185 coureurs sont attendus à midi, au parc de l’étang (magnifique au passage), près de la pyramide. Lisez le communiqué ci-dessus. EV

Partagez cet article

Excellente question d’Yves Albarello et excellente réponse du ministre Urvoas

Mercredi dernier, Yves Albarello, maire de Claye-Souilly (77) et député de Seine-et-Marne a interpellé le premier ministre. C’est le ministre de la justice, Jean-Jacques Urvoas qui lui a répondu. Évoquant la fermeture récente d’une mosquée salafiste à Lagny-sur-Marne (dans sa circonscription), il a demandé ce que compte faire le ministre en face de l’entrisme des islamistes parmi les gardiens de prison et dans les commissariats de police. La réponse du ministre a été claire! Cliquez  et voyez aussi iciEV

Partagez cet article

Roissy Développement a fait le point sur quelques projets. ITC: tour de table en septembre?

L’organisme de développement économique de Roissy, “Roissy Développement” a organisé,le 3 mai, au siège de la CA Roissy Pays de France, une réunion d’information sur quelques projets “structurants” en cours. A l’attention des élus de Roissy Pays de France et des partenaires économiques. Ce qui était notable, c’est que beaucoup d’élus de la partie seine-et-marnaise de la nouvelle CA avaient fait le déplacement.

Cédric Sabouret, conseiller départemental du Val d'Oise, intervenant. Derrière lui, c'est Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot,et derrière ce dernier, c'est Chantal Romand, de Pays de Roissy

Patrick Renaud, Président de “Roissy Dev” a fait une introduction puis, tour à tour, les projets Europa City (Gonesse), International Trade Centre (Roissy), et A Park Le Thillay ont fait l’objet d’une présentation spéciale.

Christophe Dalstein, directeur d'Europa City, pendant son exposé

On ne développera pas ici Europa City, tout le monde connait… Tout le monde ? Eh bien il faut croire que non. Après l’exposé de Christophe Dalstein, Mme Greuzat, adjointe au maire de Mitry-Mory, chargée de l’économie, a carrément découvert EC et est intervenue avec enthousiasme pour louer  ce magnifique projet ! Ce qui a fait sourire certains, et éclater de rire d’autres (dont moi…).

ITC : Gilberto Bomeny annonce le tour de table pour septembre

Le président Renaud et Gilberto Bomeny

Après la présentation d’ITC, Gilberto Bousquet Bomeny (qui avait fait le déplacement), PDG du World Trace Center de Sao Paulo a pris la parole. J’avais déjà rencontré (en 2010, revoyez ici) ce monsieur qui, sur une idée de Heinz Gloor, travaille avec ses équipes sur le projet d’ITC Roissy. Mais ça traine… Et comme tout le monde me pose la question pour  savoir où on est, j’ai profité du moment pour lui demander où en était le “tour de table” des investisseurs pressentis. Comme je m’en doutais, il a répondu que ce n’est pas encore bouclé, que ça se ferait en septembre, et qu’il était optimiste. Dont acte. Voyez la vidéo d’ITC ici.

Alexandra Blachon, responsable du projet A Park (Le Thillay) chez Linkcity (le nouveau nom de Sodéarif, filiale du groupe Bouygues) a fait la présentation que vous pourrez voir en cliquant ci-dessus. Les premiers bâtiments de cette zone d’activité devraient voir le jour au deuxième semestre 2018.

Comme il fait mention, dans la présentation d’Apark, du “projet” Carex, j’ai posé, malicieusement, une question à Alexandra pour savoir où en était le fameux “Carex”. Surprise. Agnès Coudray, directrice de RoissyDév (et qui suit Carex depuis le début, soit à peu près 120 ans) est venue à son secours. Dans son plaidoyer pro Carex, elle a annoncé deux nouvelles études à venir… Sans commentaires… (mais revoir ici quand même).

Agnès Coudray et Alexandra Blachon

La réunion s’est terminée par le traditionnel cocktail (sympa), préparé et servi par Willems Traiteur. EV

Partagez cet article

Conseil municipal de Roissy : c’était pas “swing” en fait, c’était…

J’avais titré (revoir ici pour bien comprendre), que ça allait “swinguer” au conseil municipal de Roissy-en-France. Et je vous avais dit que j’irais au Conseil et que je rendrais compte de la séance qui s’est tenue le 2 mai au soir. J’y étais donc. En fait, l’expression était mauvaise: ça n’a pas “swingué” du tout, mais ça a chauffé …

Au début du Conseil

Et j’ai tardé à faire ce compte-rendu. Non faute de temps (comme ça m’arrive trop souvent, j’embauche… ) mais parce que la narration n’est pas évidente du tout. Beaucoup attendaient ce compte-rendu le lendemain. J’ai voulu prendre mon temps et je peux vous dire que c’est la première fois, de mémoire, que j’ai eu autant de mal à faire un tel papier (pourtant, j’en ai fait des articles difficiles).

Un public inhabituellement nombreux

Bon, ben le voici (j’ai souffert) :

J’arrive au Conseil peu avant l’heure (20h30). Je vois, juste à l’entrée de la mairie, en bonne place, à gauche, l’arrêté du maire, dûment affiché (…) , daté du 26 avril,  retirant sa délégation à son adjoint Michel Omont, puisque c’est de lui qu’il s’agit. Les conseillers, le public (anormalement nombreux) se mettent rapidement en place. Le maire, sans doute volontairement, arrive 5 bonnes minutes après. L’ambiance est… pesante, d’emblée. Personne ne disait rien. Le maire fait la lecture (obligatoire) des actes passés depuis le dernier Conseil. Un peu longuement même, ce qui rajoute à l’ambiance pesante.

Puis il arrive enfin au principal sujet du jour : que le Conseil se prononce sur le retrait de la fonction d’adjoint de Michel Omont. Dans ce qu’il faut bien appeler un réquisitoire, il expose au Conseil que ledit adjoint (pour aller vite) a manqué de loyauté vis-à-vis de la majorité municipale (en fait l’ensemble du Conseil) en envoyant un courrier à 4 conseillers, mettant en cause un projet à l’étude visant à la création d’un “écomusée” dans le village. Et le maire d’évoquer un complot. C’est chaud direct…

Avant d’aller plus loin, il faut préciser que cet adjoint ne cesse de clamer haut et fort, urbi et orbi, qu’il sera le prochain maire de Roissy, la succession d’André Toulouse (maire depuis 1977) étant dans tous les esprits.

Je veux être maire de Roissy !

Michel Omont, tentant de s'expliquer

Le maire passe la parole à l’intéressé. Celui-ci, plutôt à l’aise, plaide sa cause en minimisant l’ampleur de son action et en faisant (un peu) marche arrière, tout en réaffirmant : je veux être maire de Roissy. Il est soutenu par quelques réceptionnaires du fameux courrier, notamment une jeune nouvelle conseillère (d’une manière un peu véhémente… qui affirme savoir lire un mail en toute liberté).

Puis le débat s’anime. On comprend (à peu près) qu’un des quatre réceptionnaires du courrier d’Omont a prévenu, d’une manière directe ou indirecte, le maire.

Alain Arrieu (au centre) : "mouton noir"?

A ce moment, trois des quatre réceptionnaires sont connus. Parmi les trois, certains se demandent quel est le “traitre” (toujours l’ambiance…) Le maire, suite aux discussions, demande quel est le quatrième. Alain Arrieu, conseiller municipal (depuis au moins 2008) dit : c’est moi !

S’en suit une courte empoignade verbale où le maire, remonté, le qualifie de “mouton noir”. On n’a pas bien compris… Le ton monte. “Retire ça” s’écrie Arrieu. Ça frise l’école maternelle, mais du coup, comme c’était trop, les choses se calment.

Et le Conseil passe au vote pour retirer à Omont sa fonction d’adjoint.  A bulletin secret, comme demandé par certains conseillers (c’est de droit)

Sur 20 votes : 12 pour, 8 contre. Une première à Roissy

Serge Drago, adjoint au maire, en train de voter

Voici un score qui a surpris tout le monde. Huit conseillers (donc 4 de plus que les supposés conjurés), ont donc voté, contre la sanction voulue par le maire. Ce qui n’est pas banal à Roissy. On peut y voir un échec relatif du maire sur ce point. Incontestablement, certains conseillers n’ont pas tout compris, mais ont estimé, par leur vote “contre”, que la sanction pouvait leur paraitre disproportionnée.  Toujours ambiance… Mais résultat :  Omontxit..

Patricia Petit remplace Omont, à la quasi unanimité

Patricia Petit (au centre), nouvelle adjointe au maire

Il s’est agit ensuite de le remplacer. Nouveau vote. Le maire propose Patricia Petit (déjà conseillère déléguée) qui est la femme- charmante, au passage- de Patrick Petit, président de l’Office de Tourisme. Toujours à bulletin secret. Le maire demande s’il y a d’autres candidats: personne ne se présente. Patricia Petit est élue (à l’unanimité,trois abstentions).

Ensuite, il s’agit d’élire un conseiller dans une instance de la CA Roissy Pays de France. Le maire propose Serge Drago et lui même comme suppléant. Vote massif en leur faveur.

Mes sentiments : c’est bien que Omont soit exit, mais…

Je ne pleurerai pas sur l’éviction de Michel Omont. J’ai plein de raisons (y compris proches, et s’il me cherche, j’en dirai une qui choquera tout le monde) de ne pas aimer cet homme. Vous pourrez voir (j’ai eu du mal à me le procurer) son courrier ici. Il est clairement “conspiratif”, s’agissant d’un adjoint au maire. Un drôle de  personnage, influencé (tout le monde sait par qui, à Roissy). On se demande pourquoi André Toulouse l’a remis en selle plusieurs fois. Bon, la page est tournée, mais je pense que, pour avoir beaucoup échangé avec nombre de conseillers depuis cette “affaire”, le maire de Roissy-en-France ne devrait pas faire l’économie d’une réflexion sur son… leadership actuel. Parfois, il y a le “mandat de trop”. Il ne faudrait pas que l’action (exemplaire depuis toutes ces années) d’André Toulouse ne soit, pour ce dernier mandat, entachée d’une mauvaise animation de l’équipe dont il s’est entourée. EV

Partagez cet article

Le nouveau préfet du Val d’Oise, M. Jean-Yves DELATOURNERIE, a pris ses fonctions

Le nouveau préfet du Val d’Oise, Jean-Yves Delatournerie, a pris ses fonctions le 2 mai et commencé par la traditionnelle cérémonie au Mémorial de la Résistance et de la Déportation à Cergy. Voyez son parcours ici. Il était, depuis décembre 2014, préfet, chargé de la lutte contre la cybercriminalité.  Voyez aussi la vidéo de VO News ci-dessous.   On lui souhaite la bienvenue (et qu’il vienne bientôt dans le Grand Roissy). EV



Partagez cet article

Arezki Idjerouidene, fondateur de Go Fast group (et repreneur d’Aigle Azur) est mort

C’est un communiqué du groupe qui l’annoncé : le président fondateur du groupe Go Fast est mort, des suites d’une longue maladie, dimanche 24 avril à 61 ans … J’avais fait sa connaissance voici plusieurs années. Il avait repris la compagnie  Aigle Azur (Tremblay) en 2001, qu’il a bien développée depuis. Voyez la page de wikipedia sur lui : beau parcours. Il avait reçu la légion d’Honneur des mains de Jacques Chirac en 2004. Il est enterré aujourd’hui, au cimetière du Père-Lachaise. Nos condoléances.  EV

Partagez cet article