“Débat”, “public” Europa City, avant-hier à Paris : une grosse farce, un truc de ouf !

Résumé: lors de la première séance de l’interminable (du 15 mars au 30 juin !) liste des débats et autres zateliers consacrés au projet Europa City, une personne  (un de mes P’tits Loup, de mémoire) avait demandé qu’il puisse y avoir un débat à … Paris (et pourquoi pas à Lille ou à Bar-le-Duc ?). Réponse embarrassée de la (Lumineuse, je vais l’appeler comme ça, désormais) Madame Brevan, la présidente de la CPDP: euh… c’est difficile de trouver une salle à Paris…

Madame Brévan, présidente de la CPDP

Et puis donc, par magie, ça c’est fait. C’était avant-hier soir, à la Cité des Sciences, à quelques stations de tram de chez moi. Mais y aller ou pas, that was the question. Depuis 2 jours : j’y vais, j’y vais pas (les réunions sont pénibles, au sens “peine” voir étymologie), jusqu’au dernier moment. Du coup je me décide. En fait j’avais envie de VOIR. Eh bien vous allez voir que je ne suis pas voyeur.

Psychédélique…

J’avais décidé de rester en jeans, veste de jeans (j’ai oublié de mettre ma casquette de base-ball), histoire de … peut-être rigoler ( et ça n’a pas manqué). Et de ne pas prendre mon sac reporter, qui me gonfle  (je deviens de plus en plus I Phone 6 + pour les fotos). J’arrive presque à l’heure (20h), ça a déjà commencé. Mme Lumineuse  cause, cause, cause et passe (on sent de la tension entre elle et lui) enfin la parole à Christophe Dalstein, le directeur du projet Europa City (EC).  Je regarde la salle, au 3/4 vide : une grosse centaine de personnes, mais si vous enlevez (je les connais presque tous) les personnes concernées (élus et autres, qui avaient fait le déplacement), les équipes d’EC, de la CPDP, il ne reste qu’une grosse vingtaine de “Parisiens” bobo dont, au fond, une poignée, hilare, de “militants” d’Attac, en service commandé.  Le site de la CPDP donne le chiffre de 200 !

M. Boulanger (à gauche) et Karl Tailleux. Ils ne se quittent plus ces deux-là;..

Je prends des fotos. J’aperçois le député, maire de Gonesse, J-P Blazy, avec Didier Vaillant, (n° 2 de la CA Roissy Pays de France (RPDF), Djida Techtach (conseillère départementale), puis (arrivée en retard),  Ilham Moustachir, vice-présidente de RPDF, (tous PS) , et même Arnaud Bazin, le président (LR) du Conseil départemental du Val d’Oise. Et mon P’tit Loup quand même, un peu lonesomeptitloup. Mme Jesaistout n’était pas là: elle a manqué à tous (et certainement à Mme Lumineuse). J’ai vu aussi Franck Cannarozzo, adjoint au maire d’Aulnay, Karl Tailleux (O’Parinor) avec M. Boulanger…

Une blonde : où est votre appareil photo ? Partez !

Damien Robert (DG de l'EPA Plaine de France), bien pensif...

A ce moment-là, je veux prendre d’autres fotos, depuis l’autre côté de la salle. Comme je n’avais pas vu qu’il y avait une rangée centrale permettant de passer en face (les rangées de fauteuils la cachaient), je passe, rapidement, en me courbant, sur la tribune pour rejoindre l’autre rive. Je reprends des fotos, depuis un endroit discret (j’ai l’habitude), au fin fond de cette tribune, je ne gêne personne, et personne ne me voit . Sauf qu’arrive une grande blonde (en fait grande à cause de ses plateformes), plutôt mignonne d’ailleurs (la petite trentaine ,enfin à ce que j’ai pu en voir), qui m’apostrophe: eh! qu’est ce que vous faites-là!!!???. Moi, amusé : ben je fais mon boulot, je prends des fotos”. L’excitée : où est votre appareil !!!??? . Moi (de plus en plus amusé, enfin si je peux dire) : dans ma poche (j’aurais dû lui dire dans ma culotte).  Elle : partez!!! Moi : non. Elle: Partez !!! Moi : non . J’étais prêt au clash public. Et la donzelle de battre en retraite. Je la vois conciliabuler avec d’autres, près de la régie technique, juste à ma droite.  Puis elle disparait.

A ce moment, je venais de le voir, il y avait Damien Robert, DG de l’EPA Plaine de France juste en face de moi, au premier rang. Du coup je me déplace et m’assied  à coté de lui (c’était la place de la “grande” blonde), pour le saluer et lui dire un bon mot (que je maintiens, Damien Robert…). La blonde revient, et je me lève pour lui céder sa place, et retourne dans mon coin sur l’estrade. Je sais qu’elle m’a vu en train de parler avec Damien. Deux, trois minutes après, elle me regarde, tout sourire, me faisant signe de venir s’assoir à sa place.  Je l’ignore…

Intermittents des débats publics…

Je me suis renseigné après. En fait, ma blonde (avec la quelle il ne fait certainement pas bon dormir, encore que #Baupin) est, tenez-vous bien, la “secrétaire générale” de la CPDP. J’aurais dû la prendre en foto.  Dûment (et bien) payée par le maitre d’ouvrage (EC donc). Et j’apprends aussi que ce type “d’emploi” est désormais courant dans la galaxie CNDP. Quelques mois (toujours bien) payés, puis au chomdu, puis on recommence avec une autre CPDP. Je m’en souviens, j’avais déjà subi ce genre de comportement agressif en suivant la CPDP “Roissy Picardie”.

Aïe Aïe Aillagon

Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la Culture

Dans le programme de la soirée, était annoncé que Jean-Jacques Aillagon, ex ministre de la Culture, et ex de plein de choses avait été choisi par EC pour témoigner en faveur du projet. Une des premières questions d’un des opposants à EC, c’est d’informer la salle (et moi aussi, du coup), que Christophe Dalstein avait été membre du cabinet dudit Aillagon (voir ici).  Aillagon prend la parole, un peu gêné…

“Mon fils veut nourrir les gens”…

Le “débat” continue, avec ses postures et blablateries habituelles… Je vois Robert Spizzichino (excellent et vieux lecteur de RoissyMail) faire son long numéro de claquette incompréhensible habituel. Et une femme prend la parole, en se présentant avec son seul prénom Christelle (alors que Mme Lumineuse demande que les gens se présentent, ça c’est pour le VERBATIM à venir). Voici ce qu’elle dit (de mémoire, mais le VERBATIM le montrera): euh, voilà, mon fils veut nourrir les gens et s’installer comme agriculteur, mais comme EC va occuper les terres, c’est comme en Afrique où les Chinois accaparent les terres….  Je suis pas loin d’elle à ce moment et l’observe. En attendant la réponse, elle s’endort.  Puis elle se réveille… Et je la prends en foto, en lui demandant de sourire, ce qu’elle fait avec plaisir :

Et voici Cristelle

Réponse de moi à Christelle

Franchement, je n’ai rien à dire dans ces débats, qui n’en sont pas, je le maintiens, c’est juste démago. Mais j’ai demandé à prendre la parole. Mme Lumineuse, un peu perdue, fini par me la donner, et je cause (en me présentant) dans l’poste pour répondre à l’adorable (pour mon article) Cristelle (archétype de bobo).

Moi: je tiens à rassurer Cristelle : si votre fils veut être paysan dans le Grand Roissy, il trouvera facilement des terres à acheter dans cette région, il suffit de … les acheter (elles sont assez chères, ces meilleures “terres d’Europe”).  Et s’il veut s’installer en Afrique, c’est encore mieux : pour ne prendre que cet exemple, qu’il aille au nord du Bénin, où plein de terres arables (certes moins “riches” qu’en Plaine de France, mais fertiles:  en Afrique de l’Ouest, on fait deux récoltes de maïs par an ) ne sont pas cultivées (pour plein de raisons). Qu’il aille voir les chefs de villages, ou les rois traditionnels (rajout: dont celui de Bembereké, qui est un ami de longue date): ils donneront des terres à votre fils, si ardent défenseur de la cause de la sécurité alimentaire. Et il sera le bienvenu ! Je vous ai donné ma carte de visite : qu’il m’appelle (Roissy ou Afrique) ! .

Contassot m’a tuer

Mme Lumineuse (qui ne m’avait pas reconnu, j’étais loin, et elle est fatiguée)  me dit, gentiment: ce n’est pas le sujet. Or je réagissais sur le sujet évoqué par cette adorable Cristelle. Mais quand celle-ci l’avait abordé, Mme Lumineuse ne lui avait pas dit que c’était hors-sujet…  Peu après, Yves Contassot, qui visiblement s’ennuie, a  causé . Bla bla bla…    C’était la goutte d’eau … J’ai filé… Pitié ! Ça s’est terminé à 23h49…

Vous pourrez voir cet article de Sybille Vincendon (vraie journaliste) sur Libération. fr EV

PS . un regret: qu’Arnaud Bazin ou un autre élu du Val d’Oise, qui soutiennent le projet, n’aient pas pris la parole ce soir-là.

Partagez cet article

L’hôtel Radisson Blu va passer sous l’enseigne Courtyard by Marriott

Le Radisson Blu va connaitre une nouvelle vie. Ce grand hôtel (4 étoiles) du Mesnil-Amelot, a ouvert en 1993. Tout d’abord sous l’enseigne Quality Hotel, puis Radisson SAS, puis enfin Radisson Blu. Les murs appartiennent actuellement à la Foncière de Paris. Il a été décidé de changer d’enseigne pour devenir un “Courtyard by Marriott”. De gros travaux (l’hôtel a vieilli)  vont être menés, à partir du 1er juin. Et pendant ce mois de juin, il n’y aura pas d’enseigne (celles de l’actuel Radisson sont déjà descendues). C’est M. Kamerbeek, qui assurera la direction de la nouvelle enseigne, tout en gardant celle du Marriott de Roissy Village.  Mme Portheau, qui aura dirigé le Radisson pendant 10 ans, quitte l’hôtel. Une femme aussi discrète qu’efficace (et lectrice assidue de RoissyMail) qui nous manquera. J’espère qu’elle donnera des nouvelles ! EV

Partagez cet article

Selon La Tribune, le Sheraton a été racheté par la Financière Immobilière Bordelaise

Magnifique hôtel (que j'ai vu constuire...), juste au-dessus de la gare TGV/RER (foto Sheraton)

Dans un article de La Tribune (Aquitaine) on a appris, le 24 dernier que l’homme d’affaire bordelais Michel Ohayon, patron de la Financière Immobilière Bordelaise, a racheté l’hôtel Sheraton (foto) de CDG. On essaye d’en savoir un peu plus… EV

Partagez cet article

L’EBACE 2016 a été “excitant et enthousiaste”

Au premier plan, David Rozenberg (Seine-et-Marne Développement)

Le salon de l’Aviation d’affaires EBACE a fermé ses portes hier, à Genève.  Voici quelques fotos du stand “Hubtsart”. Vous pourrez en voir d’autres sur la page facebook du Ceeevo.

Voyez, en cliquant ci-dessous, l’analyse que fait le site d’EBACE de ces trois jours de salon.

Partagez cet article

Pour la Chambre des Comptes, la gouvernance de la Région Ile-de-France est globlement bien organisée, mais…

A lire ce rapport de la Chambre régionale des Comptes sur la gouvernance de la Région Ile-de-France. S’il conclue globalement bien, on peut y lire beaucoup de critiques, le plus souvent émises en termes polis comme le font les Chambres et la Cour des Comptes. Par exemple (page 19) : “la rémunération des collaborateurs de groupe dépasse les plafonds légaux”, pas moins. Un autre sujet a été épinglé (page 29) : la ARPE (Agence régionale de promotion de l’égalité), un véritable OVNI administratif, créé par l’ancienne majorité de gauche.

Le FN veut que le procureur soit saisi

Le rapport a fait l’objet d’un vif débat au Conseil régional lors de sa séance des 19 et 20 mai.  Je vous conseille de visionner ci-dessous ce débat. On y voit notamment M. Axel Loustau (FN, 92) demander à la présidente Valérie Pécresse de saisir le procureur de la République sur certains faits révélés pas le rapport, et que si elle ne le fait pas, son groupe le fera. A voir aussi l’intervention très ferme de Mme Marie-Carole Ciuntu (LR 77), vice-présidente chargée de l’administration générale.  Pour rappel la gauche a gouverné la région pendant 17 ans… EV

cliquez pour voir le débat sur le rapport
Partagez cet article

ANGUS : une viande exceptionnelle !

Voyez ce reportage de France 2 sur un élevage d'Angus en France

J’ai reçu récemment un mail d’un de mes amis : “Tu m’as souvent parlé de cette viande exceptionnelle que tu connais bien. J’aimerais la goûter une fois au moins“. Avec un lien sur le reportage d’en haut. Il s’agissait de la race Angus.

Ça tombait bien, quelque jours après, je reçois cette publicité du restaurant de l’hôtel Pullman de Roissy CDG (le Culinaire Bazaar):

Il y avait donc une semaine de viandes, avec de ‘l’Angus fourni par les Frères Metzger (ça ne s’invente pas), une maison de Rungis réputée par la qualité de leurs produits. Voyez leur site:

Les frères Metzger : ils ont de la gueule, non? Cliquez...

On n’a pas pu, faute de temps, aller au resto du Pullman, pour que je fasse goûter à mon ami cette viande que je connais effectivement et qui est aussi délicieuse que chère (voir ici par exemple). Mais on ira car je sais qu’il y a toujours de l’Angus au Culinaire Bazaar. Il y en a aussi à La Vitrine à Roissy Village. Du coup j’ai pensé à faire cet article pour ceux qui ne connaissent pas. Précisions (apportées par un des frères Metzger, que j’ai eu au tél): l’Angus originel est l’Aberdeen Angus (Ecosse), nourrit exclusivement à l’herbe) et le Black Angus est l’Angus américain (importé au 19ème siécle) qui lui est aussi nourri à l’herbe, mais “fini” aux céréales, ce qui apporte encore plus de persillé.

Terribles cookies !

Et, depuis que je suis allé sur des sites de viandes Angus, les cookies sont absolument sur tous les autres sites que j’ouvre, jusqu’ à ce jour ! EV

Partagez cet article