La Chambre des Comptes a rendu son avis sur le budget de Goussainville

oups! ce coup-ci c'est bien là...

On s’en souviendra, le budget de la ville de Goussainville n’avait pas été adopté, suite à une crise au sein du Conseil municipal (revoir ici) . Le 10 mai, le préfet du Val d’Oise avait transmis ce budget non-adopté à la Chambre régionale des comptes, comme veux la procédure légale en pareil cas. La Chambre a rendu son avis le 2 juin (le voir en cliquant ci-dessus). Goussainville s’en tire bien….  Voyez la synthèse de l’avis, donné par la Chambre :

Après le rejet du projet de budget primitif 2016 de la commune de Goussainville (30 000 habitants dans le Val d’Oise) par une majorité de conseillers municipaux, le 13 avril 2016, le préfet du Val-d’Oise a, conformément à la Loi, saisi la chambre régionale des comptes d’Île-de-France afin qu’elle lui propose, dans un avis public, de régler le budget.

Dans cet avis du 2 juin 2016, la chambre régionale des comptes a procédé à divers ajustements au regard du projet initialement proposé par le maire de Goussainville. Au vu des éléments instruits, elle a proposé de mieux ajuster les crédits en matière de masse salariale, augmentés au regard du projet initial, et de réduire les charges générales de fonctionnement de la commune. De même, après avoir recensé les justificatifs budgétaires, elle a proposé de réduire les recettes de dotations, et diverses dépenses d’investissement. Elle a, enfin, proposé de ne pas reprendre certaines recettes prévisionnelles de cessions, non justifiées.

Du fait de la reprise des résultats de l’exercice 2015, le projet proposé par la chambre régionale des comptes est en situation d’excédent, tant en ce qui concerne la section de fonctionnement que la section d’investissement.

La chambre n’a pas apporté de modification au projet de budget annexe « Assainissement » de la commune.

Conformément au code général des collectivités territoriales, il appartient désormais au préfet du Val-d’Oise de régler le budget de la commune, soit de façon conforme à l’avis de la chambre, soit en précisant les motifs qui le conduiraient à s’en écarter.

Partagez cet article

Inauguration de l’hôtel ACE Paris Roissy à Mitry-Mory

de g à dr: Sacha Latos, directeur de l'hôtel,Y. Alaberello, député, Marianne Margaté, présidente de la SEMMY, Catherine Adele nouvelle directrice de la SEMMY,Mme Blandiot-Faride, maire de Mitry, Isabelle Rusin, conseillère déléguée au tourisme à la CA Roissy Pays de France

Jeudi dernier se déroulait l’inauguration de l’hôtel ACE Paris Roissy, à Mitry-Mory, en présence de personnalités (en légende celles que j’ai reconnues : je n’y étais pas). La construction de cet hôtel avait été évoqué en janvier 2013 lors des vœux de la SEMMY, la SEM municipale qui aménage notamment la ZAC de la Villette-aux-Aulnes.

Cet hôtel économique de 80 chambres est le dix-neuvième d’un concept imaginé par  SIGHOR (Clermont-Ferrand), un groupement d’hôteliers indépendants (depuis 25 ans), ACE HOTEL, lancé en 2004.  Vous pourrez voir les caractéristiques de l’ hôtel sur ce communiqué. Bon, ça fait un hôtel de plus. EV

Partagez cet article

Banque populaire : succès de la “Rencontre d’Avenir” jeudi dernier à Aulnay

Vincent Cochu (cravate rouge) et les chefs d'agence. Le grand, à sa gauche, c'est Frédéric Deneuchatel, chef de l'agence du Raincy

Dans le cadre des Rencontres d’Avenir, organisée par la Banque Populaire Rives de Paris (BBRP),Vincent Cochu, chef de l’agence d’Aulnay-sous-Bois (rue de Strasbourg), mais aussi directeur du secteur Seine-Saint-Denis nord (8 agences) avait invité clients et prospects de la banque pour une réception sympathique, comme il est de tradition dans cette banque qui a su faire de la proximité l’un des piliers de sa politique commercial de  proximité.

Voyez tout le bien que je disais de la banque, voici 10 ans

Dans son intervention, il a rappelé l’ensemble des offres de la BPRP (notamment une offre de taux à 0.8% jusqu’à fin juillet…) et la disponibilité de ses équipes, tout en encourageant chaleureusement les PME présentes.

Puis il y a eu le traditionnel cocktail, toujours sympathique, où j’ai revu notamment maître Catherine Soraye-Berriet, avocate à la cour : ça faisait des années qu’on ne s’était pas revus. J’ai aussi revu, avec grand plaisir,  Christian Tochon, qui fut directeur du même secteur, avec d’être un des directeurs régionaux de la banque (qu’il a quitté depuis peu). Et bien sûr Frédéric Deneuchatel, chef de l’agence du Raincy, où j’ai mes comptes.

Je suis en effet client de la BP (ça fera vingt ans en octobre prochain, je fêterai ça en même temps que les vingt ans de mon agence VPP) et vous pourrez voir les éloges que j’en faisais sur cette page de BN 24 : je n’en retire pas une ligne.  EV

Et voyez, ci-dessous, le site des Rencontres d’Avenir


Partagez cet article

Toutes nos excuses, chers abonnés et lecteurs : c’est rageant !

Roissymail 877 devait être terminé et envoyé samedi dans la journée.

C’était sans compter deux choses: une belle rage de dent ça faisait longtemps…), et, dans la foulée une surdose paracétamol codéiné qui m’ a cloué au lit tout ce jour. Pas moyen d’écrire quoi ce soit sauf ce mot d’excuses.

Donc demain, normalement, fin des articles et envoi.

Mais il y de quoi lire ci-dessous.

EV

Partagez cet article

Céline Pina invitée à VO News pour pour son livre SILENCE COUPABLE

cliquez !

Céline Pina était l’invitée d’Olivier Zanetta, le rédac’chef de VO News. Une interview claire. J’ai fini depuis un moment de lire son livre. J’en ferai une note de lecture (comme promis) dès que j’en aurai le temps. Ça sera difficile car toutes les pages sont intéressantes et innovantes. EV

Partagez cet article

Un schéma des espaces économiques du Grand Roissy

Voici une étude (une sorte de  compilation plutôt), sur ce thème. Elle a été réalisée l’an passé, sous l’égide de l’EPA Plaine de France (à la demande de l’association des élus du Grand Roissy)  sur l’organisation dans l’espace et dans le temps des espaces économiques du Grand Roissy. Les turbulences qui ont suivi l’organisation, en 2015, du Grand Roissy (Roissy Pays de France, Terres d’Envol etc.) n’ont pas permis d’aller plus loin (l’idée à l’époque était de préparer un SCOT commun).

J’ai regardé l’étude qui, comme ont dit, à le mérite d’exister …  Voyez la synthèse en cliquant sur l’image ci-dessus et le doc complet ici. EV

Partagez cet article

Enfin !

On va (peut-être) pouvoir être tranquille. Je reçois plusieurs coups de fils intempestifs comme ça depuis  des années et ça va en s’amplifiant. Plus vous êtes polis avec ces “démarcheurs” (d’une agressivité incroyable), plus ils vous cassent les bonbons.

Mais un article du Huffington Post émet des doutes sur l’efficacité du site Bloctel du gouvernement. A lire ici. EV

Partagez cet article

(Très) agréable moment avec Halima, la directrice de l’Holiday Inn

J’ai déjeuné hier avec Halima Houille (eh oui…), qui dirige l’hôtel Holiday Inn de Roissy Village depuis janvier dernier. C’était en prélude à l’inauguration de leur nouvel “OPEN LOBBY CONCEPT” qui aura lieu le 7 juin, en présence d’André Toulouse, maire de Roissy, Richard Mangione, directeur “Brand Standards Europe” d’IHG, (leader mondial de l’hôtellerie et propriétaire de l’enseigne Holiday  Inn) et de Stéphan André, président du Groupe Immopart (qui  a racheté en avril 2015 l’hôtel à la Cogepar).

Halima est l’une des 8 sœurs (avec un frère en plus) de Zahra Rahmoune Dali, l’excellente (et aimée de tous) directrice du grand Campanile de Roissy-Village. Sur les 9 (même mère…), 6 sont dans l’hôtellerie (dont une autre, Khadija, avait été directrice de l’hôtel Première Classe à Roissy Village, juste à côté du Campanile), que j’avais rencontrée (je ne retrouve plus l’article, mais ça viendra).

Quand Halima a pris ces fonctions, en janvier donc, Zahra m’avait dit : tu verras, elle est formidable et en plus c’est la plus belle de la famille !

Confirmé ! On a bien parlé en mangeant (un steack d’Angus au passage). Le courant est passé tout de suite. On a parlé d’hôtellerie, mais aussi d’un peu de tout sur la vie (et on n’a pas fini…). Elle a 37 ans, intelligente, cultivée, pétillante , bourrée d’humour, no languedebois. Oh !! ça fait du bien de nos jours.

On est allés ensuite au Mercure, juste en face, où le directeur, l’excellent Christophe Wantuch nous a offert un café “riche…”. Halima (gourmande, visiblement, mais je l’avais deviné) a englouti tous les cannelés. On a bien rigolé, évoqué les débats en cours sur la taxe de séjour à Roissy (la commune souhaiterait un “forfait”, mais les hôtels sont contre…). Et Christophe (qui part bientôt à la retraite, un pot est prévu tout prochainement) a fait, à ma demande, cette foto cool.Très cool  même… . J’ai toujours aimé les directeurs d’hôtels (je ne compte plus les articles que j’ai fait à leur sujet). Beaucoup ont commencé tout en bas de l’échelle et les plus persévérants sont devenus des leaders de chaines, soit nationaux, soit internationaux .  Un job aussi difficile et prenant que passionnant. Discrets, mais par la force des choses, ils connaissent la nature humaine: il s’en passe des choses dans les hôtels … EV

Bis repetita, pour ceux qui voient mal...
Partagez cet article