MDR ! le “débat public” sur Europa City prolongé jusqu’au 13 juillet. Le circus maximus continue !

Voyez le reportage de VO News sur la réunion

J’ai appris ça tout récemment, mais franchement, en écrivant ces lignes, j’en ris encore. Je devrais plutôt en pleurer, mais tout ça est tellement ridicule que je ne peux qu’en rire. Avant cette annonce de la prolongation du “débat”, j’avais dit à nombre de mes correspondants que j’allais faire un article humoristique : il faut prolonger le débat…

Eh bien la réalité a rattrapé la fiction. Le “débat” (qui, bis repetita, n’en est pas un) est donc prolongé, officiellement jusqu’au 13 juillet, ce qui fera, si je compte bien (et je compte bien), 4 mois de “débats”. Mme Lumineuse est ravie : ça va pas se terminer au 30 juin comme prévu (tiens, au fait, pas de nouvelles du préfet Leyrit… revoir ici . Ben alors, M. Le préfet ?).

Voici la raison de la prolongation : il s’agit de “batailles” (homériques pour le coup) autour des chiffres d’emplois (nets, bruts, créés, détruits, transférés, qui profiterons aux “locaux” ou pas etc.) générés par le projet. Bien avant le “débat”, Europa City (EC) avait, bien imprudemment, je leur avais dit depuis le début, annoncé un chiffre précis d’emplois. Comme si on pouvait, à l’unité près, prédire le nombre d’emplois créés à l’horizon 2024 et plus…

Du coup, mes P’tits Loup, avec Mme Jesaistout (spécialiste de tout) en tête, se sont engouffrés dans cette brèche alléchante (à défaut d’autres,  la culture des salades sur les terres à blé ne passant pas…). Rejoins par d’autres opposants (les communes de Terres d’Envol, j’arrive toujours pas à comprendre) qui ont à leur tour fait faire une autre étude (300 000 euros au passage) qui contredit les prévisions d’EC. Voyez tout ça sur le reportage ci-dessus de VO News, qui résume bien.

Étude des études…

Du coup, Mme Lumineuse a eu l’idée du même nom (normal) de commander une autre étude “à dire d’expert” (revoir ici). Et l’expert en question, Arnaud Degorre (un ancien de l’Insee si j’ai bien compris) a pondu (pour combien? ) une étude comparative des études (à voir ici, si vous n’avez rien à faire). Résultat des courses, comme on pouvait s’y attendre : un jugement de Salomon, qui a été exposé le jeudi 16 juin lors d’une n’ième réunion à Aulnay que nous vous avions annoncé (voir plus bas ou ici). Voyez le compte-rendu  provisoire et mal fagoté (même pas capable de donner le nombre de participants et la liste entière des intervenants : ils ne sont pas pressés, l’argent, honni… d’Auchan tombe, de toute façon) sur le site de ad-hoc.

Prolongement du débat jusqu’en octobre !!!

Et donc, pour “analyser” tout ça, on en reprend pour 15 jours. Doit-on s’attendre à une contre-expertise de cette expertise de la part d’EC ? Et une autre derrière?  Ça pourrait rallonger jusqu’en octobre, même décembre… Attendez-vous à savoir …

Mon dieu ! Malgré tout ce bazar, mon pronostic est que, au-delà des postures des uns ou des autres (je les connais tous), les choses vont se calmer. Mais quel temps et quel argent perdus ! EV

Partagez cet article

Succés de l’Eurosatory 2016

Après Gérard au fromage, Gérard à la mitrailleuse. Mais à qui pense-t-il?

Eurosatory 2016 vient de refermer ses portes sur un nouveau succès : 1 572 exposants de 56 pays et 55 500 visiteurs de 152 pays sont venus et  1 018 journalistes se sont accrédités pour visiter le salon.

Voici un premier bilan communiqué sur le site du salon: cliquez ici pour voir plus.

C'est d'actualité.... (foto Eurosatory)

Il s’est donc tenu à Villepinte du 13 au 17 juin. Le mot que j’emploie toujours pour qualifier ce salon (qui se tient tous les deux ans) : impressionnant !

Avec Gérard, devant le stand de Beth El Industries. Ils sont forts ces Israéliens ! Cliquez...

A noter que Jean-Christophe Lagarde, député, maire de Drancy, et président de l’UDI a visité le salon et a publié un communiqué, à lire ici.

De l'informatique partout en matière de défense, mais les couteaux suisses sont toujours là, utiles...

On a donc fait notre tour avec Gérard. Voici quelques fotos, mais vous en verrez beaucoup plus sur ce site, ainsi que des vidéos (accès libre). Et j’en rajouterai plus tard (j’ai encore problème avec mon rotator, et on est dimanche…).

J'aurai appris que Engie (nouveau nom de GDF-Suez) Ineo (ex Cofly Ineo) avait une branche Défense. Cliquez...

Un grand merci au passage à Daniel Da Costa, directeur de clientèle chez Grayling, et qui assure, depuis des années, avec autant de talent eque de sympathie,  la com’ et les relations presse d’Eurosatory. Nous sommes passés le saluer. EV

Gérard et son fils Alexis, devant le stand de Jacquelot, une PME des Yvelines. Cliquez...
Partagez cet article

Gérard Couffignal : le retour !

Gérard au fromage, servi par Madame Gonzalo
Il y a toujours de très belles fleurs au Tourlourou

Coup de fil en début de semaine dernière: c’était mon ami Gérard Couffignal, aujourd’hui en retraite (il fut l’un des fondateurs et longtemps président de Roissy Entreprise et c’est lui qui avait “inventé”, en 1993, le terme “Grand Roissy”).

Comme il avait vu sur Roissymail  que j’irais à Eurosatory, il souhaitait qu’on y aille ensemble, car son fils Alexis était sur le stand de Jacquelot PE où il est ingénieur, “Business Développement Manager” .

Rendez-vous pris pour le dernier jour du salon, vendredi donc et tant qu’à faire, au Tourlourou pour déjeuner avant.

On a très bien mangé, comme toujours. On a pris pareil tous les deux : salade de homard bleu  et ris de veau aux girolles. Après, Gérard a fait semblant de ne pas vouloir de fromage : on voit ce que ça a…donné. Au passage, je crois que seul ou presque le Tourlourou propose un tel choix de fromages ans la région . On a bien discuté aussi: ça faisait plus d’un an qu’on ne s’était vus.

En sortant, on a croisé et salué le député maire de Tremblay, François Asensi. Cool…  EV

Partagez cet article

Bientôt le plus grand Holiday Inn Express de France à CDG

305 chambres, au cœur du cœur de CDG, tout à côté du futur siège d’ADP (dont la construction avance à grands pas, revoir ici ) . C’est ce que comptera le futur Holiday Inn Express, le plus grand de France, en construction à Roissypole Ouest. Un des trois futurs hôtels de CDG Roissypole Ouest, qui ouvriront en 2018 (revoir notre reportage ici).

Une cérémonie de “pose de la première pierre”, organisée par Spie Bâtignolles Immobilier, a eu lieu mercredi  dernier, en présence de nombreuses personnalités, dont le préfet des aéroports Phippe Riffaut, le maire de Roissy-en-France, André Toulouse et Patrick Petit, président de l’Office de Tourisme (bonjour la taxe de séjour…), Antony Arciero, conseiller départemental du secteur, Hubert Fontanel, directeur immobilier d’ADP et de Françoise Cointet.

On a appris à cet occasion que c’est la société familiale IECH qui investit dans ce projet et qui exploitera l’hôtel. Pas trouvé de site internet pour cette société créée en 1981 par André Cointet, un ancien d’Accor, mais je vous conseille vivement de lire le discours fait jeudi par son épouse, Françoise Cointet, présidente du groupe IECH. J’ai été impressionné par la qualité son intervention (à lire ici, merci à elle) , tant sur le fond que sur la forme oratoire,  qui a le mérite de retracer l’histoire de son groupe et de ce  futur hôtel (je ne mentionnerai pas son approximation  sur le… terminal 1 et ses 100 millions de voyageurs escomptés…).  Le groupe est propriétaire et exploitant de 12 hôtels (dont 11 sous enseignes Accor), avec un total de 1000 chambres et 250 à 300 salariés.

Franck Ailloud Président de Spie Batignolles Immobilier enfouissant le document en présence de Brice Marguet, de Mme Cointet, du préfet Riffaut et du maire André Toulouse

Avant les discours, Franck Ailloud, président de Spie Batignolles Immobilier (qui construit l’hôtel) a fait signé le document “fondateur” par les partenaires et l’a enfoui dans une brique creuse. Puis tout le monde a mis son coup de truelle, selon la tradition.

Mme Cointet pendant son discours, avec M. Ailloud

Françoise Cointet a donc fait le discours évoqué plus haut. Puis M. Ailloud a rétracé en détail les étapes du montage de l’opération (c’est complexe). Enfin, Brice Marguet, directeur du développement d’IHG en France (propriétaire de la marque Holiday Inn, voyez l’histoire du groupe mondial ici) a expliqué que cet hôtel sera une référence de la marque Holiday Inn Express en France. Il existe à ce jour 2438 Holiday Inn dans le monde  dont 14 en France) et 628 en cours de développement, (dont 5 en France). Au total, IHG compte plus de 5000 hôtels dans près de 100 pays,gérés, loués ou en franchise (pour près de 742 000 chambres) et 1400 hôtels en développement (voir plus ici).

Félicitations à tous et RV en 2018 pour l’inauguration. EV

Partagez cet article

Première édition du “Trophée de golf de Roissy-en-France”

Voyez l'organisation de la compétition

Les golfeurs (nombreux dans notre région et parmi les lecteurs de RoissyMail) vont être contents. L’Office de Tourisme de Roissy organise, avec de nombreux partenaires, le 1er Trophée de golf de Roissy-en-France. Ça se passera jeudi prochain au golf de Montgriffon, à Luzarches (95). Tout ça sur fond du futur golf (18 trous) de Roissy-en-France, désormais bien dans les starting-blocks (revoir ici). Petit couac: Roissymail, qui est pourtant dans la boucle du plan média de cet évènement (voyez dans le doc ci-dessus), n’était pas informé…. J’ai su ça par hasard, jeudi dernier… EV

Le golf-hôtel de Mongriffon (Luzarches, 95)

Partagez cet article

Evènement à Epiais-lès-Louvres

Janine, au tout début de son œuvre (ça fait un peu BTP...). N'empêche, faut pas le rater le bloc de Carrare, qui coute la peau des fesses

Epiais en mode culture ! En fin de semaine prochaine les artistes présents dans le village et leurs invités ouvriront les portes de leurs ateliers. Il y aura : Alex Labejof, le sculpteur bien connu (voir ici). Il présentera 5 ou 6 toutes nouvelles sculptures associant pierre et métal. Et continuera également avec le public une sculpture fresque en bois qui représente une “perspective improbable” de la rue du Manoir (les Champs-Elysées du village).

Robert Delpit, le photographe-vidéaste tout aussi connu (voir ici) et ici aussi, Janine Kortz-Waintrop sculptrice professionnelle (voir ici) d’origine allemande qui travaille depuis 2 ou 3 mois sur une sculpture monumentale en marbre de Carrare pour une nouvelle école de Sarcelles. Sa sculpture sera exposée lors des portes ouvertes avant installation. Et Daniel Douy, peintre amateur (une de ses toiles représentant la Croix-Hausanière du village décore depuis 10 ans notre bureau), qui veut faire de sa galerie un lieu de rencontres conviviales avec les Epiaisiens (ça, c’est pas gagné…), qui exposera avec Henri Mames, sculpteur sur pierre . Et aussi Lionel Erba dit Babar, de Goussainville, qui travaille (sur bois) de temps en temps dans l’atelier de Labejof sur du “gros”.

Il devrait faire beau, selon Météo France. De quoi aller faire un tour et en même temps faire la connaissance, pour ceux qui n’y sont jamais passés, de ce très joli village (108 habitants,3 rues, 5 clans, 80 chats, 3 coqs, 30 poules) , auquel nous sommes très attachés (et dont le nouveau site web n’est toujours pas terminé!). EV

Partagez cet article

Hommage de la PAF à leurs collègues policiers massacrés. En finir avec le déni.

Hier midi, devant le siège de la PAF, à CDG

C’était hier midi, et j’ai tenu à y être. Les personnels de la Police aux Frontières (PAF) de CDG s’étaient réunis, comme partout en France pour rendre … que dire … hommage (c’est le seul mot qui vient à l’esprit, mais on ne trouve pas de mots) à leurs pauvres collègues de Magnanville.

Le préfet chargé de la sécurité des aéroports CDG et du Bourget, M. Riffaut, a lu le message national du ministre de l’Intérieur. L’émotion était grande, les visages graves, les cœurs serrés, ça se voyait, ça se sentait.

D’autant que, sans parler au nom des policiers et autres forces de l’ordre, la menace des terroristes islamistes est grande, tant à CDG que dans ses alentours, comme partout en  France et ailleurs, mais particulièrement ici, tellement les lieux (aéroports) sont des cibles “symboliques”.

En finir avec le déni et les “amalgames”

J’en sais quelque chose, depuis le temps. CDG en particulier, mais aussi les “quartiers” environnants sont devenus, en à peine 20 ans, des nids d’islamistes, terroristes ou pas, mais surtout sympathisants des premiers, jeunes ou vieux, et qui veulent imposer leur “loi”, issue d’une lecture littérale du Coran (avec internet, toute fois…),  chez nous, dans les rues, dans les entreprises, à l’école…

Personne n’en parle vraiment, personne ne les nomment, (pas même le Président de la République, qui parle de “terroristes” (lesquels? Basques, FLB, Irlandais, la bande à Baader, les Brigades rouges…?) à part, et on peut lui laisser ça, le Premier ministre, qui n’hésite pas, depuis le début, à les qualifier d’islamo-fascistes . Ce sont bien des islamistes qui tuent, massacrent, ici et partout dans le monde. Les “je suis” (Charlie, Kenya, Mali, Hypercacher -quelle honte des actes et déclarations antisémites dans notre pays…- etc) ne suffisent plus. Tout comme ça ne suffit plus de protester, de défiler… .  Il faut agir et ne plus se contenter de cérémonies (même s’il faut en faire) ou de compassion. Nous sommes en guerre contre les islamistes, et il faut leur faire la guerre.  Et en finir avec le déni.

Merci

J’y reviendrai, y compris sur les attaques inqualifiables dont ils sont victimes (dont notamment les affiches odieuses de la CGT) , mais je veux ici, une fois de plus, féliciter, encourager, remercier l’ensemble des forces de l’ordre (y compris, malheureusement, l’Armée de notre pays  qui a tant d’autres choses à faire) qui nous protègent. Je sais qu’ils sont fatigués. Et je sais qu’ils tiennent le coup aussi. Qu’ils le sachent (beaucoup de gens, “ordinaires” ou non, me parlent, m’appellent : ils ont le soutien massif, je dis bien massif, de la population française. EV

Le préfet Riffaut, en train de lire le message du ministre. A sa droite, M. Bonhaume, le patron de la PAF CDG-Le Bourget
Partagez cet article

Hôtels à Roissy-en-France : finalement, la taxe de séjour n’augmentera pas

cliquez pour avoir l'étude

La commune de Roissy-en-France, qui compte 22 hôtels, a mis en place, en 2006, une taxe de séjour sur les nuitées d’hôtels. Compte-tenu du nombre important de chambres (4863) ça fait un joli pactole (un peu plus de 3 millions prévus pour cette année) qui tombe dans les caisses du village ( 2900 habitants).

Le principe de la taxe (0.88 à 3.30 euros selon la catégorie de l’hôtel) est établi selon le nombre d’occupants réels par chambre. La taxe est rajoutée au prix de la chambre et n’est donc pas assujettie à la TVA.

L’an passé, le Conseil municipal a souhaité changer, comme la loi le lui permet, ce mode de calcul. En passant au “forfait” (voir le comparatif ici), c’est à dire que chaque chambre est supposée recevoir 2 clients par nuit. Le système était avantageux pour la commune: selon les modalités (niveau d’abattement à 25%) ça allait rapporter quelques 2 millions en plus…

C’était sans compter la réaction des hôteliers qui ont été tout de suite vent debout contre “le forfait”. Le nouveau système n’a pas été mis en place cette année. On peut penser que la mairie jouait la prudence. Les hôteliers, avec leur Association des Hôteliers du Grand Roissy,  en ont profité pour demander une étude d’impact à l’organisme professionnel Hospitality On.

C’est cette étude (la voir plus haut), que les hôteliers ont présenté au maire, André Toulouse, le vendredi dernier, comme nous vous l’annoncions jeudi denier .

Résultat des courses, les hôteliers ont convaincu le maire : la taxe restera en l’état. Le conseil municipal doit se prononcer prochainement sur l’abandon du “forfait”.

Allez feuilleter l’étude, très bien faite (le maire me l’a confirmé hier), qui donne plein d’informations sur les hôtels, non seulement de Roissy, mais du Grand Roissy:  évolution des taux d’occupation, de la rentabilité, des prix, de la fiscalité  etc. Avec des comparaisons européennes. Le “forfait” aura au moins servi à ça… EV

Partagez cet article