Collecteur de TVA : un travail au noir?

Je me souviens toujours d’un éditorial (ou plutôt d’un billet humoristique,  mais je ne sais plus si c’était dans France Soir ou le Figaro) de (l’excellent) Philippe Bouvard, voici une vingtaine d’années. Il disait, de mémoire, qu’étant bon contribuable depuis tout le temps (sans omettre, sans tricher), il aurait aimé recevoir du service des impôts, une petite lettre de remerciements.  C’était mignon.

A l’heure où les comportements frauduleux se multiplient, partout (surtout de la part des très riches (dont les footballeurs, aux contrats insensés) ou des politiques, repensons aux histoires ahurissantes des Cahuzac et autres Thévenoud, des socialistes! ), je serais un peu comme Bouvard. Moi qui suis, depuis le début de ma vie… fiscale (de 17 à 62 ans), un contribuable exemplaire, que ce soit au niveau personnel que professionnel, j’aimerais bien aussi recevoir un p’tit mot sympa.

Combien de fois m’a t-on dit : “oh fais attention dans ce que tu écris, quelques politiciens pourraient te provoquer un contrôle fiscal” (je n’en ai jamais eu en 20 ans, alors que la moyenne est, de mémoire, est tous les 7 ans et demi). Même réponse à chaque fois : “mais oui, j’en serais ravi, ça me permettrait de voir si mon expert-comptable fait bien son travail”. Je garde tous les justificatifs, ne triche pas, je ne fais pas d’abus de bien sociaux et, de mémoire, ma SARL me doit plusieurs rouleaux de PQ…

Mais je pense à autre chose, à chaque fois que je fais personnellement (tous les mois, c’est comme les règles) “ma” TVA (sous le contrôle de mon expert-comptable). En fait, nous autres, entrepreneurs, collectons l’impôt (la TVA donc, en l’espèce) pour le compte de l’État. Émissions, calculs, déclarations, tout cela est un VRAI travail, j’en sais quelque chose, et il ne faut pas se tromper. Mais pas rémunéré, même pas symboliquement. On sait,  par exemple, et les maires qui me lisent seront d’accord avec moi, que l’État leur facture, ce qui est normal (en fait ce sont les contribuables qui payent ça) la perception des impôts locaux. Il faudrait que je fasse le compte de tout ce que ma petite entreprise  a collecté et versé, depuis 20 ans, rubis sur l’ongle, à l’État ! Si celui-ci me rémunérait ne serait-ce qu’a 0.5%, ça ferait un beau chèque, je vous assure.

Et donc, pourquoi les entreprises ne seraient-elles pas rémunérées, même faiblement, pour ce travail , qui rapporte du cash à l’État tous les mois?  J’dis ça, j’dis rien, mais la question vaut d’être posée, non ? EV

PS: je ne voudrais pas que ce billet soit considéré comme un truc “anti-impôts”. Je suis un chaud partisan de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et en particulier  de ces deux articles :

Art. 12. La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. (#coiffeur de Hollande, #balade de Valls en Allemagne pour voir un match de foot)

Art. 13. Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Je terminerai par ça: n’ayez pas peur de l’administration fiscale. J’ai eu une fois un rappel, qui était fondé sur la forme, mais non sur le fond. Ça a été réglé intelligemment et rapidement…

Partagez cet article

ALTRA a racheté l’immeuble de bureaux “PORTES DE ROISSY”

C’était dans les tuyaux depuis quelques temps, mais cette fois, ça y’est : la société Altra (Dammartin), a racheté l’immeuble de bureaux situé à Roissy-en-France, tout à côté de la”rue des hôtels”, sur la route qui mène à CDG et à l’A 104. Position stratégique.

Voyez (film) la présentation qu'en fait CBRE

Je connais bien cet immeuble (qui avait été construit à l’initiative d’Heinz Gloor) et j’ai bien failli y installer notre agence, tant les bureaux sont spacieux et fonctionnels (avec parking souterrain, et tout…), mais l’opportunité d’Epiais s’était  présentée au même moment (voici 12 ans).

Altra est une société immobilière (construction, gestion) familiale (les Muscianese Père et Fils), plutôt discrète (pas même de site internet), qui se débrouille bien, dans des niches où on ne les attend pas. On vous donnera des détails sur la transaction plus tard. En tout cas, bravo la familia !  EV

PS: à chaque fois que je passe devant l’immeuble, je pense installer sur le toit une grande enseigne lumineuse qui indique roissymail.com. Aurais-je les sous ? Je vais voir, du coup.

Partagez cet article

Affluence au SIMI 2016. Le Grand Roissy-Le Bourget invisible

Avec 28 000 visiteurs (750 stands), le SIMI, qui s’est tenu Porte Maillot, du 30 novembre au 2 décembre derniers, a été un succès d’affluence : + 8% de visiteur par rapport à 2015. J’y suis allé le premier jour, pour sentir l’ambiance, qui était très business (et le champagne coulait à flot).

Cette année, le stand de Grand Paris Aménagement abritait (symboliquement car il va disparaitre fin décembre), l’EPA Plaine de France, mais aussi la CA Roissy Pays de France.  Le jeudi, y a été signé le traité de concession pour l’aménagement de la ZAC du Bois du Temple (27 ha sur Puiseux-en-France), en présence de :   Yves Murru, Maire de Puiseux, Patrick Renaud, Président de Roissy Pays de France, Thierry Lajoie, Président Directeur général de Grand Paris Aménagement, Damien Robert, Directeur général de Plaine de France. Des annonces concrètes, sur lesquelles nous reviendrons, ont été faites aussi sur Aérolians : voyez ici, en attendant.

Arnaud de Belenet, vice président du Conseil départemental 77, en charge du développement économique

Le stand du Val d’Oise était à côté, et celui de la Seine-et-Marne  (auquel participait, pour la première fois, la Semmy,la SEM de Mitry-Mory) était à l’étage au dessus. J’y ai fait, avec plaisir, la connaissance d’Arnaud de Belenet, maire de Bailly Romainvillier, président de la CA Val d’Europe et, depuis 2015, président de Seine-et-Marne Développement, en tant que vice-président du CD 77. Un jeune élu (41 ans, ça change) qui m’a fait une très bonne impression (avec de l’humour en plus).

Les Grands Prix SIMI

La maquette du nouveau centre logistique (désormais opérationnel) de Bolloré à CDG. Cliquez pour revoir

Le SIMI distribue des prix et des Grands Prix, par catégorie (les voir ici ainsi que les nominés). Dans la catégorie Immobilier logistique il y avait deux nominés qui nous concernent : Bolloré Logistics et son (superbe) nouvel immeuble de CDG (qui est à Tremblay et non à Roissy comme l’indique la page du Simi) et Barjane (qui agit sur Aérolians). C’est finalement Barjane qui a obtenu le prix, pour son Centre de distribution Auchan, à Serris (77).

La maquette d'EuroDisney exposée au SIMI. Pas mal, mais celle du Grand Roissy pourrait être nettement mieux

N’empêche. Même si ça c’était amélioré (un peu, revoir ici) les précédentes années, cette fois encore le “Grand Roissy-Le Bourget” en tant que tel, était totalement invisible au Simi, alors que la région aéroportuaire est une des plus dynamiques de France, sinon d’Europe et garde de fortes potentialités. Ça fait des années que je déplore cette situation (faites “simi roissymail”sur google ou “simi” sur le moteur de recherche de ce RoissyMail et vous verrez).  Et des années (15 ? Richard Renouard et Agnès Coudray, entre autres, pourraient en témoigner) que je fais la proposition de fabriquer une grande maquette de “Roissy”, animée (avec les TGV, les avions…) montrant l’ensemble du territoire, avec les zones d’activités, les multiples projets autour de laquelle les acteurs concernés disposeraient leurs stands… Succès garanti !  Cette maquette pourrait servir aussi au Mipim et pourrait être, entre les salons, exposée à la  Maison de l’Environnement de CDG, qui sera installée dans le futur siège d’ADP,à CDG. Ça coute cher, très cher même, mais si “tout le monde” (collectivités, grandes entreprises, agences diverses)  mettait la main à la poche, cela ne poserait pas de problème. Mais bon…bis repetita… Une autre suggestion : que Roissy Dév s’entende avec Paris Terres d’Envol, Seine-et Marne Développement, le CEEVO et le sud de l’Oise pour tenir un grand stand Grand Roissy l’an prochain (pour le Mipim, c’est déjà mort…) EV

Heureusement, il n’y a pas que des costumes-cravates au SIMI…

Avec Justine. Ah ! Justine… Voyez qui elle est ici

[easyrotator]erc_92_1480862371[/easyrotator]


Partagez cet article

Trois documents importants présentés à la réunion de Roissy Dév. ADP invest out of CDG?

Cliquez pour avoir toute la présentation

Rappelez-vous (revoir ici) une réunion d’information organisée par Roissy Développement, était prévue le 6 octobre. Elle avait été reportée et s’est finalement tenue le 22 novembre. La première intervention a été faite par M. Serge Grzybowski, directeur de l’immobilier du groupe ADP.  Vous la verrez ci-dessous. C’est un document rare (je n’ai jamais vu ça de la part d’ADP et on s’en réjouira), qui donne plein d’infos (stratégie, projets)sur le secteur “immo” des aéroports (notamment bien sûr CDG et Le Bourget). J’ai relevé ces deux phrases :  “Acquérir du foncier en frange de plates-formes pour préparer l’avenir” et “Sortir de la niche aéroportuaire en bénéficiant de la vitalité des pôles économiques de Paris-Orly et Paris-Charles de Gaulle” (page 10). Ce qui confirmerait les bruits que j’ai entendus ces derniers mois qui disaient (je n’y croyais pas) qu’ADP songeait à investir autour des plates-formes, notamment CDG. Et pourquoi pas…

Développement hôtelier et Office de Tourisme de Roissy

Deux autres présentations ont été faites, celle ci-dessus, par Thierry Bogadczyk, directeur de l’Office de tourisme de Roissy et celle ci-dessous par M.Petit, son président. La première évoque le développement du parc hôtelier en liaison avec celui du trafic de CDG. On peut voir les dates d’ouverture des différents hôtel depuis 1974. C’est intéressant, mais on regrettera que la synthèse ne concerne que les hôtels des seuls Roissy-en-France, CDG et Le Mesnil-Amelot. Il y a pourtant de nombreux autres hôtels ailleurs : à Villepinte, Tremblay, Aulnay, Le Blanc-Mesnil, Saint-Witz, pour ne citer que celles-la. 

La deuxième présentation est consacrée aux actions de l’Office de Tourisme de Roissy, créé en 2003. On a souvent dit du bien (l’équipe est travailleuse, imaginative…) de l’Office ici. Celui-ci (qui va fusionner avec Luzarches et Ecouen) a grandement contribué à faire de Roissy-en-France une “commune touristique” en 2009 et une “Station classée de tourisme” cette année (une reconnaissance, revoir ici).

Au totale une réunion utile à mettre à l’actif de Roissy Développement dont le rôle devient de plus en plus important avec la “grande interco”. Les synergies deviennent aussi plus évidentes entre l’Office et Roissy Dév. On vous en dira plus prochainement avec une interview de sa directrice, Agnès Coudray. EV

Partagez cet article

Collectivités du Grand Roissy-Le Bourget : blason ou logo?

De nombreuses communes du Grand Roissy-Le Bourget tiennent à apposer leur identité visuelle sur la Carte que nous éditons  (8ème édition bientôt finie, pour les impatients…).

C’est bien, car ça renforce la visibilité des communes et c’est aussi un acte d’adhésion et d’appartenance à la communauté que forme la région aéroportuaire (dont je témoigne depuis au moins 20 ans). Du coup, j’ai pris le temps, cette année,  de m’intéresser de plus près à ces identités visuelles. Certaines communes ont abandonné depuis longtemps les blasons traditionnels, jugés peut-être trop vieillots, pour des logos. Ainsi, entre autres, Villepinte, Tremblay, Le Bourget, mais aussi Villeparisis, Dammartin (qui ont récemment changé ou adapté leurs logos) ou comme Mitry-Mory (ici) qui l’a carrément repensé. Je le trouve bien fait, très moderne.

Epiais-lès-Louvres, a fait le choix, depuis plusieurs années (du temps de l’ancienne maire, la regrettée Françoise Lefebvre si je me souviens bien, mais je n’y étais pas à l’époque du changement de blason), de… mixer. Voyez donc son blason, avec des avions, car Epiais est une des 6 communes d’emprise de CDG). J’ai toujours trouvé ça courageux (à l’époque “tout le monde”, sauf Roissy, Tremblay, Le Mesnil et le Val d’Oise, hurlait contre CDG) et original. Les autres illustrations sont les épis de blé (on devine pourquoi) et, en haut, la Croix hausannière, qui trône sur la place du village (voir ici). Epiais ? (113 habitants, 100 chats, 3 rues, cinq clans…), c’est bien, allez y faire un tour, si vous ne connaissez pas (y’a un restaurant…). EV

Premier atterrissage de l'A 380 à CDG, juste sur le territoire du village d'Epiais (derrière)
Partagez cet article

Un “job dating” à CDG pour les jeunes diplomés des… quartiers défavorisés de l’Est du Val d’Oise

Demandez l'programme et, si vous voulez (mais faut être issu d'un quartier défavorisé), inscrivez-vous ici

Oups! Oublié dans RM 896… Le 24 novembre, le… “Fonds de dotation ADIFE” organise un “job dating” au “campus Planète AIRport à CDG.  Voyez le communiqué d’hier de groupe ADP ici.  A l’attention de” nombreux diplômés,  souvent issus de la diversité et résidant les quartiers défavorisés de l’Est Val d’Oise proches de l’aéroport Paris-CDG, sont en effet encore sans emploi” (sic, sic).

50 postes à pourvoir sont prévus me dit-on. Selon mes informations, hormis les deux filiales de groupe ADP (Hub One et Hub Safe), deux autres entreprises seront présentes : Otessia (Paris Nord 2, qui recherche des hôtesses) et … Paradisia (MON Paradisia ! ) qui recherche 1 informaticien.

Ça se passe à Roissy Tech, de 14h à … 19h30 (à 18h 30, y’a cocktail), avec entre autres, la participation de M. Thierry Mosimann, Préfet délégué pour l’égalité des chances du Val d’Oise, pas moins…

Je ne ferai pas de commentaires… Mais vraiment, ceux qui me connaissent devineront (les autres aussi)… Allez, au moins: que fait Pôle Emploi et que font les multiples structures “d’aide à l’emploi”, récemment épinglées pas la Cour des Comptes (j’y reviendrai)? EV

Partagez cet article