Fedex France wants you à l’export : 20 000 et 10 000 euros à gagner

Fedex France continue à encourager les PME à exporter (revoir ici notamment). C’est son intérêt bien compris et on ne saurait s’en plaindre. Le géant américain a renouvelé son concours à l’attention des petites entreprises, avec deux prix de 20 et 10000 euros à la clé. C’est toujours bon à prendre. Voyez le communiqué ici et les modalités d’inscription ici.

Fedex (dont personne ne connaissait le nom en France, voici 20 ans) monte, monte dans notre pays et singulièrement dans le Grand Roissy ( en ayant racheté TNT, Fedex se retrouve propriétaire du grand entrepôt construit par Barjane à Aérolians). C’est bien ! (faites Fedex dans le moteur de recherche de RoissyMail…) EV

voir le site du concours
Partagez cet article

La tournée des Grands Ducs !

avec Halima et le cousin Alain

Avec le cousin, à Cotonou en 1983

Beaucoup d’entre vous, chers lecteurs, connaissent mon cousin Alain Parisot, pâtissier de formation (chez Lenôtre à Paris, quand il avait 14 ans…) et traiteur à Epinal. C’est non seulement un cousin, mais surtout un ami (et…un complice!!). Il était venu m’aider, voici plus de vingt ans, lorsque j’ai créé notre agence VPP, puis est venu plusieurs fois ensuite m’aider à nouveau.Qu’est ce qu’on a pu rigoler pendant toutes ces années, et je vous parle pas de son séjour au Bénin en 1983 !

Bon, il est donc venu deux jours la semaine dernière et ça m’a fait du bien : je suis un peu … spleen en ce moment, car je ne rigole pas assez (et c’est pas Fillon qui arrange les choses…).

On a donc quitté Noisiel (voir article ci-dessous) pour rejoindre Halima, la directrice (qui s’inquiétait de ne pas nous voir venir à l’heure) de l’Holiday Inn de Roissy Village, pour déjeuner. Ce fut un grand moment de franche rigolade, plein d’humour (et on a même parlé un peu sérieusement…). J’adore Halima, dont j’ai fait la connaissance seulement en juin dernier (revoir ici et, tant qu’à faire, aussi ici, et encore là (quand on aime on compte pas…), et j’ai l’impression de la connaître depuis des années. C’est une jeune (39 ans) femme brillante, pétillante, compétente, imaginative, comme j’en n’ai pas vu souvent. J’ai tout de suite mis ces deux fotos sur mon facebook (perso, je suis devenu un grand facebooker) : des like en pagaille !

Avec Zara au Campanile. Faut vraiment que je baisse le visky!

On est allé ensuite boire le café chez sa sœur Zara, directrice du Campanile de Roissy Village. Je la connais depuis bien plus longtemps qu’Halima. Elle venait juste de recevoir un sms de sa sœur comme quoi on arrivait.  Pareil : c’est une fille super, à tous points de vue (revoir ici notamment). Excellent accueil, comme d’hab, mais quand même : “eh! depuis que tu connais Halima, tu ne passes plus guère par ici!”. Éclats de rires, puis café, bonne humeur. J’ai appris qu’elle supervisait désormais 7 hôtels du groupe Louvre Hôtels.

C’est à ce moment que je décide de m’octroyer, royalement, une demi-journée de RTT. On  est passé saluer nos bons amis de Roissy Copy (le cousin n’avait pas eu l’occasion de voir leurs nouveaux locaux). Après on est allé saluer, à l’improviste, André Toulouse, le maire de Roissy, qui nous a reçu chaleureusement, c’était vraiment sympa. Puis direction Epiais-lès-Louvres (j’avais pris le soin de prendre le pain rassis de chez nous pour les poules d’Odile, une de nos ex voisines): séquence nostalgie et apéro sympa chez notre autre ex voisine Nicole.

On est rentré après à Paris, nouvel apéro et couscous chez Abdel.  Belle journée !! Merci à tous!  EV

Partagez cet article

A l’audience solennelle de la Chambre régionale des comptes

A ce moment-là, c'est le procureur financier, M. Luc Héritier (debout, à gauche) qui parle

Jeudi dernier c’était l’audience solennelle de rentrée de la Chambre régionale des Comptes d’Ile-de-France (CRC) à Noisiel (77). J’aime beaucoup l’activité de la Chambre, qui communique très bien. C’est normal: la devise de la Cour des Comptes n’est-elle pas “s’assurer du bon emploi de l’argent public, en informer le citoyen“?  Je reçois régulièrement les rapports (tant de la CRC que ceux de la Cour des Comptes), et lis particulièrement ceux qui concernent notre secteur. Les rapports sont toujours bien écrits, clairs et je souris toujours quand je lis les passages qui font des remontrances ou montrent des fautes graves : c’est toujours formulé avec une sorte d’humour (en tout cas je le ressens comme ça), témoin ce passage tiré du récent rapport (2016) sur Garges-lès-Gonesse : Au-delà du nécessaire retour à la règle de droit, la commune trouverait avantage à se doter d’une véritable gestion prévisionnelle des ressources humaines qui permettrait de remédier aux dysfonctionnements observés, en matière de gestion des effectifs, mais aussi de répondre de manière appropriée aux aspirations des agents, en matière de formation par exemple, de veiller à l’amélioration de leurs conditions de travail, ou bien encore de mettre en œuvre une politique ciblée de prévention de l’absentéisme. C’est donc une vaste réflexion stratégique que doit conduire la commune en matière de gestion des ressources humaines, dans la mesure où la qualité et l’efficacité de cette dernière constitue la condition première d’une gestion efficiente.

Je tiens à profiter de cet article pour remercier vivement M. Laurent Catinaud, un des magistrats, chargé, en plus de son activité, de la communication de la Chambre pour ses conseils, sa disponibilité, son sens de la pédagogie, sa patience (et sa sympathie) lorsque je l’appelle pour mieux comprendre tel ou tel sujet. En plus, il est abonné et bon lecteur de RoissyMail !

Didier Migaud, Premier président de la Cour des Comptes

J’ai donc assisté, en compagnie de mon cousin Alain, venu d’Épinal passer 2 jours chez nous, à l’audience solennelle . Ça nous fera un cours d’instruction civique, l’ai-je prévenu… Et ça a été le cas. Nous sommes arrivés juste quand le procureur financier, M. Luc Héritier a commencé son discours (en premier, comme le veut la tradition). Je vous conseille de le consulter ici, tant il est instructif. Il y avait du monde et du beau monde: entre autres le préfet de Seine-et-Marne, M. Marx, M. Johanet, (procureur général de la Cour des Comptes) et Didier Migaud, premier président de cette même Cour, qui a pris la parole en dernier, après le discours de M. Gérard Terrien, président de la Chambre régionale (et conseiller-maître à la Cour des Comptes).

Le président Gérard Terrien et les autres magistrats (foto CRC)

Tout comme celui du procureur financier, je vous invite (faute de temps et de place pour en faire la synthèse) à lire son discours ici. Vous y verrez notamment le travail effectué en 2016, en hausse par rapport à 2015). Il s’est félicité par ailleurs de l’augmentation des retombées dans la presse sur l’activité de la Chambre :  En 2016, la chambre a poursuivi son travail de valorisation de ses travaux auprès du grand public en renforçant encore ses relations avec les médias et les journalistes avec l’objectif de mieux informer nos concitoyens. Ces efforts ont porté leurs fruits puisque le nombre de retombées presse a été de 870 en 2016, soit une augmentation de plus de 60% par rapport à l’année antérieure et un triplement si l’on se réfère au score enregistré en 2014.

Je vous invite aussi à consulter le rapport d’activité 2016 de la Chambre, ainsi que la plaquette qui montre les statistiques.

Un cocktail a eu lieu à la suite de l’audience. J’ai pu apercevoir notamment le maire d’Issy-lès-Moulineaux (92), André Santini et, surprise, François Molins, le procureur de Paris, bien connu médiatiquement pour ses points de presse sur les attentats. Un peu impressionné, j’ai pris mon courage à deux mains pour aller le saluer et le féliciter, en tant que citoyen, pour son courage et la qualité de son travail.

Juste après, on a filé à Roissy, où nous attendait Halima pour déjeuner (voir plus haut…).

Un dernier mot : en ces temps troublés, ça a fait du bien de rencontrer un grand corps de l’État, efficace, chargé de contrôler l’utilisation de l’argent public: nos sous ! EV


Partagez cet article

RoissyMail “organe du FN” ? Contre tous ceux qui ont encouragé la montée du FN depuis 30 ans

cliquez ...

Le 13 février dernier, j’ai publié dans RoissyMail  numéro 905 un article où j’évoquais, en les condamnant, les violences urbaines qui nous ont affecté dernièrement. J’ai reçu un commentaire d’un certain Jean-Louis Karkidés (un ancien gauchiste d’Aulnay, reconverti comme beaucoup dans le pseudo activisme « écolo, citoyen etc. », une sorte de cousin de mes p’tits loup). Ce commentaire posait la question: Roissymail, organe du FN ?

J’ai volontiers autorisé ce commentaire comme vous pourrez le voir (avec plaisir même). Il m’a donné l’occasion de faire cet article (qui pourrait être plus complet) que je voulais publier depuis longtemps.

Depuis 1972, date la création du Front National, celui-ci n’a jamais cessé d’occuper une place de plus en plus importante dans le paysage électoral français, pour en arriver là où nous en sommes. Je me souviendrai toujours, en 2002, la veille du premier tour des présidentielles, un habitant du Vieux Pays de Tremblay (où j’avais mes bureaux à l’époque), était venu me voir. Je ne me souviens plus de son nom mais je me souviens bien qu’il travaillait à ADP. C’est un Français d’origine arabe,bien intégré, propriétaire d’une belle maison. Ce qui ne l’a pas empêché d’être au moins une fois victime de propos carrément racistes de la part de gens de gauche du vieux pays, lors d’une scène où j’avais été témoin. J’en avais été choqué et lui avais exprimé toute ma sympathie.

Il était venu ce samedi me dire ceci : « Monsieur Veillon, je crois que Le Pen sera au deuxième tour». J’avais presque éclaté de rire en voulant le rassurer : mais non c’est pas possible!

On connaît la suite.

Le Front National, je le rappelais, en est à un niveau historique en matière électorale. Comment en est-on arrivé là ?

J’écoutais l’autre jour Pierre Laurent, secrétaire du PCF, chez Bourdin. Celui-ci lui a, une fois de plus demandé comment il expliquait le succès du vote FN, notamment chez les ouvriers. Laurent répond alors, péniblement, que c’est parce que les gens étaient déçus des promesses non tenues. Bourdin aurait dû alors lui demander pourquoi il ne votent pas communiste…

Mon analyse est la suivante: depuis… 30 ans, les discours de la plupart des politiciens sont inaudibles parce que caractérisés par une langue de bois devenue insupportable. Il y aurait des milliers d’exemples à donner. En plus, ils sont complétement hors de la réalité, hors-sol comme j’aime à dire, et souvent ignorent des choses que tout le monde connait. Rappelons El Khomeri, “ministre du travail” et ses CDD (un scandale), Copé et ses pains au chocolat à 15 centimes, mais aussi, c’est passé inaperçu  le député (LR) Hervé Mariton qui déclarait voici quelques mois, toujours chez Bourdin, que ce n’était pas la peine de vouloir supprimer les charges sur les petits salaires car selon lui elles n’existent plus. Ce qui est archi faux même sur le SMIC, il y a des charges ! J’ai engagé le fils de ma femme 3 semaines au mois de juillet dernier, sur la base du SMIC : salaire net 869.36 €, charges salariales 247.51, patronales 192.95 soit au total 440.46 € … Ou encore, “les hausses de taxes sur le carburant seront intégralement compensées par des baisses » (Michel Sapin, ministre des finances, juste avant les dernières élections régionales).

Il y a d’autres choses: les promesses non tenues (Sarko et son karcher, ses 35 heures, le  “mon ennemi c’est la finance” de Hollande), une volonté systématique de minimiser les problèmes  (ex : les violences urbaines, l’immigration en augmentation continue…), une démagogie effrénée dans tous les “camps”, l’Europe (je suis un européen convaincu, de la première heure) qui n’a pas fait le job, les scandales à répétition et le sentiment d’impunité de cette véritable caste “politique” (cf. la dernière loi votée sur la prescription pénale pour les parlementaires).

Des fascistes et des racistes partout

Tout cela (il y aurait encore à dire tant de choses !) a éloigné les gens de la politique (rappelez-vous le vote “Coluche”). Chaque jour que dieu fait, le FN ramasse la mise, même sans rien dire. Je me souviens, il y a quelques années, j’essayais, autour de moi (il y a des votants FN forcément autour de vous, déclarés ou non) de dissuader ceux qui me disaient qu’ils allaient voter FN, en leur rappelant d’où ce parti venait, notamment. Je ne le fais plus car je perds mon temps: il n’y rien à faire.

Encore une chose, pour revenir à “RoissyMail organe du FN”. Je ne compte plus le nombre de fois où l’on m’a accusé d’être tantôt facho, tantôt raciste, souvent les deux à la fois. J’ai réagi souvent, comme ici et. Et prenez aussi le temps de bien lire ça, notamment mon édito qui mentionne un incident quand j’étais à la mairie de Tremblay. Tout récemment encore, sur mon facebook (perso), je répondais a un avis d’un de mes correspondants FB sur Christiane Taubira (que je n’aime pas du tout) en proposant qu’elle aille continuer à militer pour l’indépendance de la Guyane (ce qu’elle avait été en 1978 et après) et aussi qu’elle fasse une tournée internationale en faveur du mariage pour tous, en commençant par le Sénégal (pays qui rejette catégoriquement ce mariage). En fait, je n’avais pas vu, ce dialogue était sur le mur de quelqu’un que je  connais pas. Réponse de celui-ci sur mes propos : “Si je comprends bien, M. Veillon, vous n’aimez ni les femmes, ni les blacks (sic on dit black au lieu de noir, à gauche, ce qui est très révélateur), et les Sénégalais et encore moins le mariage pour tous ? Fermez l’ban !

Ajouté au reste, ce terrorisme “intellectuel”, venant spécialement de la gauche, mais aussi des “bien-pensant” de tous poils, a conforté les votants FN. Ne dit-on pas, sans arrêt, à gauche, “la droite et l’extrême-droite“? Donc si vous êtes à droite, vous êtes aussi à l’extrême-droite, CQFD.  Et les mêmes de voir des racistes partout. Vous critiquez un Noir (cf Taubira) ? Vous êtes raciste, point. Et encore, j’ai de la chance ! Combien de fois m’a t-on dit : au moins toi tu peux dire certaines choses, tu as une femme noire…!

Eh bien voilà. Qu’ils continuent comme ça et, si ce n’est ce coup-ci, ça sera une prochaine fois : le FN sera au pouvoir et ça sera bien de leur faute (mais pas de la mienne). Ce qui ravirait, objectivement,  toutes ces bonnes âmes qui, faute de mieux, pourront (ils adorent ça), appeler au front anti-fasciste ! Quel déclin pour la France ! EV

Partagez cet article