Jean-Pierre Blazy très fâché contre Manuel Valls

Jean-Pierre Blazy, maire (PS) de Gonesse et député de la 9ème circonscription du Val d’Oise (il ne se représente pas) a publié un communiqué rageur contre Manuel Valls après que celui-ci ait annoncé qu’il voterait pour E. Macron. On ignore si le député à l’intention d’en parler au Président de la République, en visite cet après-midi à Sarcelles et Villiers-le-Bel. Ambiance… A lire ici . EV

Partagez cet article

Segro construit sur l’ancien site PSA

au premier plan le futur parc logistique SEGRO (sur 18 ha).Images SEGRO

C’est une bonne nouvelle. La foncière SEGRO a commencé les travaux pour la construction de son nouveau parc logistique à Aulnay-sous-Bois sur l’ancien site PSA.

SEGRO y a acquis un terrain de 18 ha. Une première plate-forme de 26 000 m² destinée à un acteur international de la grande distribution est donc en construction. La livraison est prévue pour novembre de cette année. Et l’ensemble du SEGRO Logistics Park devrait être livré en 2018, a précisé Christophe Broncard, Directeur du développement pour l’Europe du Sud dans le communiqué publié le 28 mars.

les lignes de bus et RER

L’ancien site PSA commence donc sa reconversion. La bonne nouvelle de SEGRO vient après l’achat de 29 ha par la Société du Grand Paris (SGP) pour y installer le futur centre d’exploitation des lignes 16 et 17 du Grand Paris express. L’acte a été signé le 28 février dernier (voir ici les détails). le terrain a été acheté pour 29 millions d’euros et la SGP va y investir 592 millions (350 emplois à la clé). Le site sera opérationnel en 2023, date de la mise en fonction des lignes 16 et 17. EV

les lignes 16 et 17 du Grand Paris express et les RER B et D


Partagez cet article

Eloge de Loïc Honvou, Béninois, élève ingénieur. Vive l’alternance (?) !

cliquez pour bien voir son cv

“On” (qui est un con, comme chacun sait) dit souvent que je critique tout, tout le temps. Ce qui est entièrement faux, même si, et heureusement, ça m’arrive (malheureusement) souvent. Mais je ne compte plus le nombre d’éloges que j’ai écrits depuis 20 ans. Mais quand je fais des éloges, le même “on” me reproche de flatter… Dure lutte …

Tout ça pour introduire ce mot sur Loïc Honvou, qui est, comme beaucoup le savent maintenant, le fils de ma femme béninoise Bignon. Loic aura 21 ans en novembre prochain. Il est actuellement en deuxième année d’école d’ingénieur  (ESIGELEC à Saint-Etienne du Rouvray -désormais tristement célèbre) près de Rouen.

relisez ça, sur son arrivée à CDG pour sa prémière année?

Disons le clairement, c’est un jeune homme qui m’épate. Je le connais depuis qu’il a neuf ans, quand il habitait au nord du Bénin avec sa mère et sa sœur. Anecdote : lorsque je suis arrivé pour la première fois dans cette petite ville de Bemberéké, j’étais venu avec des journaux de Cotonou, la grande ville du sud du Bénin. Une fois les présentations faites, le gamin s’est littéralement précipité sur les journaux (on en trouvait pas dans Bemberéké) pour les lire. C’est vous dire…

Il a ensuite continué sa scolarité, à la fois dans le nord et dans le sud du pays chez son père. Jusqu’à ce qu’il obtienne son bac à l’âge de 16 ans. Au début, il voulait être pilote. Puis, comme ça s’avérait compliqué (bien que l’Afrique manque de pilotes mais, d’une manière étrange l’ENAC ne prend pas d’étudiants hors U.E), il a voulu  devenir ingénieur. Il s’est débrouillé tout seul pour trouver à Cotonou une préparation de deux ans, qu’il a réussie. Et a été admis à l’école ESIGELEC donc. Il est actuellement en train de terminer sa deuxième année, après avoir réussi (je dirais brillamment) sa première année avec une note de 14,7 sur l’ensemble de cette première année.

et cet autre article (2014) quand on l'avait fait venir (avec les difficultés habituelles) pour la journée "portes ouvertes" de l'ESIGELEC

Beaucoup de mes correspondants et lecteurs savent que, je me répète, je suis épaté par les qualités de ce jeune homme et la culture générale et scientifique qu’il possède à son âge. Je ne sais pas comment il a pu faire. Quand on discute de tel ou tel sujet (sauf de maths ou science, je suis nul), je suis étonné à chaque fois de ses connaissances.  Je sais qu’il fréquentait assidûment le centre culturel français (et le chinois aussi, où il a commencé à apprendre les rudiments du mandarin) de Cotonou pendant ces deux années de préparation, qu’il lisait beaucoup…En plus, c’est un bon gestionnaire : il sait prévoir et gérer son budget, tant ici que quand il était à Cotonou. En plus encore, il est poli, serviable et respectueux…En plus en plus, il m’aide à distance dans mon travail. Bon, j’arrête pour ne pas faire trop, mais ça vaudrait le coup.

À l’heure où on entend tout et n’importe quoi sur « l’aide » aux jeunes et à leurs formations, je voulais simplement non seulement lui exprimer ici (mais je lui ai dis souvent) ma satisfaction et mon admiration. Même si sa modestie naturelle doit en souffrir.

Stage et alternance : c’est pas évident…

Mais aussi pour diffuser cette information : il recherche un deuxième stage, cette fois ” technicien » pour la fin de cette année scolaire. Et, peut-être plus important, une solution d’alternance pour sa troisième année. Contrairement à ce qu’on entend partout, l’alternance est difficile à trouver. Nous avions essayé, mais peut-être un peu tardivement pour la première et la deuxième année, sans succès. Il faut savoir que les frais de scolarité et tout ce qui va avec coûte très cher à ses parents, même si je contribue un peu. L’alternance, non seulement efficace professionnellement, permettra d’alléger ce fardeau.

Donc, chers lecteurs, prenez le temps de bien regarder son CV (que je trouve très bien fait) et faites passer le message pour ses recherches, s’il vous plaît. Il cherche, évidemment, de son côté, et moi du mien. Il est bien sûr à disposition (tout comme moi-même) pour fournir tout autre document (lettre de motivation, notes, rapport -excellent- de stage de l’an passé, règles de l’alternance) etc.). Merci, merci pour votre attention. EV

Partagez cet article

“Dépotoirs” entre Roissy et Paris : que la maire de Paris balaye derrière ses portes !

Jamais cette expression n’aura été si opportune. Récemment, la maire de Paris a interpellé la région et l’État en dénonçant “les dépotoirs” entre  Roissy et Paris (voir ici notamment). Elle n’a pas tort, je vais y revenir, mais elle ferait bien de balayer devant sa porte. Paris (j’y habite depuis très longtemps) est une ville salle, de plus en plus sale. Certainement la capitale la plus sale d’Europe. Et elle le sait : il y a quelques jours on trouvait dans nos boîtes aux lettres le bulletin municipal ci-dessus. ” Objectif : Paris propre” ! Sans commentaires… Je ne dis pas que rien n’est fait: les équipes de nettoyage de la ville lumière sont au travail presque 24 heures sur 24, j’en témoigne. Mais ça ne suffit pas. Certes les comportements indignes de certains y sont pour quelque chose. Dépôts sauvages à l’image de la photo ci-dessous, prise il n’y a pas longtemps près de chez moi (hauts de Belleville, Paris XX), mauvais comportements de beaucoup… Mais avant d’invectiver, à juste titre, la région et l’État, que la maire de Paris balaye devant sa porte: elle en sera plus crédible.

scène courante à Paris 20 (rue Olivier Métra)
taches de peinture sur la rue Frédéric Lemaître: depuis au moins 2 ans et demi

Cela dit, les accès à Paris depuis Roissy, que ce soit le long de l’A1  ou pire de l’A3 ou du RER B sont dégueulasses (sans parler de l’A86) depuis des années . J’ai souvent dénoncé ce fait lamentable, indigne  d’un pays comme la France (et qui veut organiser les JO et même la prochaine exposition universelle). Je vous conseille de relire le dernier article que j’avais publié à ce sujet en cliquant sur l’image ci-dessous. C’est édifiant. EV

lisez, lisez...
Partagez cet article

L’état de la ZAC des Tulipes. Pose de la première pierre des deux nouveaux hôtels mi-avril.

cliquez pour voir le plan masse en grand

En complément de notre article sur la construction de la nouvelle plateforme logistique de PLD (revoir ici), voyez ci-dessus le plan masse actualisé de la ZAC des Tulipes (nord et sud)  de Gonesse, aménagée par Grand Paris Aménagement. Presque terminée donc.

Et il faut savoir (voyez le plan, au nord) que le chantier des deux nouveaux hôtels (annoncés fin 2015, revoir ici) a commencé et qu’une “pose de la première pierre” aura lieu mi-avril. C’est le groupe Philway (via Paris Hôtel Investment) qui est à la manœuvre et “Territoire et Développement” l’architecte. EV

revoir les détails sur les deux nouveaux hôtels (perspective de Joël Robinson)

Partagez cet article