Picardie-Roissy : c’est reparti ! La Région Hauts de France a voté sa part de financement

voir l'annonce du Conseil régional des Hauts de France

Je veux également insister sur la dimension importante que jouent les transports dans le contrat que nous venons de signer. L’accessibilité de votre agglomération dans cette nouvelle grande région est plus que jamais une condition de son développement. J’ai tenu à rendre irréversible la réalisation si longtemps attendue de la liaison ferroviaire qui reliera votre territoire à la plateforme aéroportuaire de Roissy. Grâce à cette nouvelle ligne les principaux pôles d’emplois picards et franciliens entreront en communication et de nouvelles activités pourront se développer autour des savoir-faire industriel et du tourisme d’affaires notamment. Je tenais beaucoup à ce que ce barreau fût fait. Il est déterminant pour le désenclavement d’Amiens, ilest fondamental pour le développement économique de la région et je n’ai absolument rien à retirer, au contraire, j’ai tout à conforter de ce qui vient d’être dit à l’instant par les élus régionaux et locaux qui viennent de s’exprimer. Notre soutien est total.
C’est la raison pour laquelle l’État financera ce projet de plus de 300 millions d’euros à hauteur de 51,5 % aux côtés de la région des Hauts-de-Seine, des collectivités de la Somme, de l’Oise et de SNCF RÉSEAU. Le protocole d’intention que nous nous apprêtons à signer permettra que l’enquête publique ait lieu l’hiver prochain et que les travaux soient lancés en 2020 en vue d’une mise en service de cette nouvelle liaison en 2024. Voilà très précisément pour le calendrier et pour le chiffre.

C’est ce qu’ a annoncé, le 16 mars dernier, le Premier ministre, lors de son déplacement à Amiens. Les choses sont claires !

La région Hauts de France est très contente : elle a, le 30 mars, voté 105.6 millions pour sa part (plus du tiers du montant global) pour ce vieux projet,  jusqu’ici en stand by, de liaison ferroviaire “Picardie Roissy”, qui permettra aux trains (TGV et TER) de l’ancienne Picardie de rejoindre directement le réseau des lignes à grande vitesse en arrivant à la gare de Roissy CDG. Cela passe par la construction du fameux “barreau picard” : 6 km de voies nouvelles entre Louvres (95) et CDG, qui avait fait, à l’époque, hurler les élus locaux du Val d’Oise et ceux de la CA Roissy Porte de France en particulier le barreau passe sur son territoire). Mais cette fois, à ce jour, il n’y a pas eu de réactions officielles. EV

cliquez pour voir l'annonce du conseil régional
Partagez cet article

La candidate Marianne Margaté a ouvert son site de campagne

Marianne Margaté (1ere adjointe PCF au maire de Mitry-Mory, conseillère départementale) et candidate (PCF-FG) aux prochaines législatives sur la 7ème circonscription de Seine-et-Marne a ouvert son site web de campagne le 1er avril. Vous pourrez le découvrir en cliquant sur l’image. Elle s’était déjà présentée en 2012, où elle avait obtenu 9.53 % (voir tous les résultats de la 7eme).

Pour la suivre sur son Facebook, je vois qu’elle mène une campagne très active. Le député sortant de la 7eme est Yves Albarello (LR) qui brigue un 3ème mandat. Côté PS c’est Stéphane Jabut, ancien maire de Dammartin. Tous 3 sont très présents sur le terrain. EV

Partagez cet article

Stéphane Devauchelle, maire de Saint-Soupplets, vice-président de la CA du Pays de Meaux

Stéphane Devauchelle (foto du site web de Pays de Meaux)

Ça nous avait échappé, on l’a appris par hasard la semaine dernière. On se souviendra (revoir ici) que les quatre communes de la Communauté de communes  Plaines et Monts de France des Monts de la Goële ont rejoint la communauté d’agglomération du Pays de Meaux, le 1er janvier 2017.  Stéphane Devauchelle, maire de Saints-Soupplets, qui était le président de la CC est devenu “vice-Président délégué au développement des relations avec les zones aéroportuaires de Paris Charles de Gaulle, le Bourget, et le Grand Roissy” (voir les élus de la CA ici) du Pays de Meaux. C’est une bonne chose car le Pays de Meaux et le Grand Roissy, voisins proches, ont des intérêts communs (en plus Stéphane Devauchelle connaît bien “Roissy” (il travaille à ADP). Félicitations. EV

Partagez cet article