François Asensi : le centrisme n’a jamais marché en France; il est toujours retombé à droite

François Asensi est maire (ex PCF) de  Tremblay-en-France et député de Seine-Saint-Denis depuis … 1981 (c’est un des plus anciens parlementaires). Il ne représente pas et soutient la candidature de Clémentine Autain (“Ensemble” ) qui était sa suppléante pour le mandat 2012/2017). En fait, il est même son suppléant pour les prochaines législatives. Elle risque bien d’être élue, vu le score important (35%) de Mélenchon sur la 11ème circonscription (Sevran, Tremblay, Villepinte) et que la “France Insoumise” ne lui opposera pas de candidat.

Comme il le dit lui même sur son Facebook, il n’est pas dans ses habitudes de prendre la parole à tout propos. Mais il a des idées, et j’ai pensé, à la fin de ce long mandat, lui proposer cette interview :

RoissyMail Vous connaissez bien, et depuis longtemps, la vie politique tant locale que nationale. Que pensez-vous de l’élection d’Emmanuel Macron, et… y croyiez-vous au départ ?

François Asensi : Il faut reconnaître au Président Macron une audace démesurée. Son élection est un exploit en soi, en dehors du bipartisme qui structure et étouffe la Vème République depuis ses origines. Sa candidature a fait imploser les lignes et conduit à une recomposition politique. J’observe que cette recomposition n’affecte pas que la social-démocratie : la droite s’interroge, le FN a annoncé son changement de peau cosmétique…ma famille politique est aussi en pleine mutation. Jean-Luc Mélenchon a frôlé lui aussi l’exploit et sa campagne innovante montre que nous ne pourrons pas faire l’impasse sur des questions stratégiques trop longtemps repoussées.

Malgré cela, la victoire de Macron est aussi une forme de hold-up. Sa victoire a été considérablement facilitée par un soutien constant des élites médiatiques et financières. Plusieurs milliardaires de la presse ont ostensiblement poussé cette candidature pour ménager leurs intérêts. Quelles seront leurs demandes en retour ? La question mérite d’être posée.

Disons-le aussi, Emmanuel Macron a bénéficié d’un exceptionnel alignement des planètes. A partir du moment où François Fillon a été mis en cause au mois de février et où la droite se trouvait dans l’incapacité de définir un plan B, un boulevard s’ouvrait au centre-droit. Mais aussi au centre gauche, avec le manque de soutien de l’entourage de François Hollande à la candidature de Benoît Hamon et la trahison de plusieurs caciques sociaux-libéraux.

Cela étant, le centrisme n’a jamais marché en France; il est toujours retombé à droite et ce sera le cas je le crains avec la Présidence Macron. La nomination du nouveau Premier ministre confirme cet ancrage à droite. Nous assisterons au retour d’une politique de troisième force comme sous la 4ème République.

RM Comment expliquez-vous que la majorité de gauche, qui disposait, dans le pays et au parlement, en 2012, de quasiment tous les pouvoirs (grandes villes, département, régions…) ait échoué à ce point ?

FA Le quinquennat Hollande se termine en effet par un immense sentiment de gâchis. Certes, la situation du pays laissée par Nicolas Sarkozy était à tous les points calamiteuse, mais la rupture attendue n’a pas eu lieu. Vous avez raison de souligner que la rue de Solférino disposait de tous les pouvoirs, le Sénat, l’Assemblée nationale, la Présidence du Conseil constitutionnel…du jamais vu sous la 5ème république

Read moreFrançois Asensi : le centrisme n’a jamais marché en France; il est toujours retombé à droite

Partagez cet article

Une drôle de déclaration de Jean-Pierre Blazy

cliquez pour voir la déclaration

La voix de J-P Blazy, député (PS) sortant de la 9ème circonscription du Val d’Oise, est parfois impénétrable. On sait qu’il ne se représente pas. Il a publié une déclaration finalement bien étrange à propos des prochaines législatives. Non seulement il ne soutien pas le ticket PS (Luc Broussy qui était son propre suppléant en 2012 et Cédric Sabouret) à cause de la présence de ce dernier (Blazy est très fâché contre lui, c’est de notoriété publique).

Puis il assure : je veux jusqu’au bout œuvrer à la seule solution à même d’éviter la victoire des candidats de l’extrême-droite et de la droite. Celle-ci doit prendre en compte les résultats du 23 avril et avoir l’ambition de préfigurer la recomposition nécessaire de la Gauche. Au cours des vingt dernières années j’ai eu la fierté de représenter notre territoire à l’Assemblée Nationale pendant trois mandats. J’en appelle à tous les citoyens et je les invite à faire connaître ma position, à la relayer et à la partager“.

Si quelqu’un peut m’aider à comprendre … EV

Partagez cet article

Les Visitables sont de retour !

Ça sera (déjà!) la 4éme édition (revoir la 3ème ici). Cette manifestation festive, qui se tient tous les deux ans à Roissy-en-France, dans le parc du Château est toujours un succès. Stands, spectacles, banquet autour du Moyen-Age? C’est toujours réussi et sympa. Cette année, il y a une variante “Pirates, flibustiers et corsaires”: voyez tout ça en cliquant en haut (programme, inscriptions au banquet, jeu-concours… Ainsi que sur la page spéciale de la mairie ici et aussi sur le facebook des pirates ! On y sera ! EV

Partagez cet article

Crise à l’Office de Tourisme : une réaction de Patrick Petit

Patrick Petit, l'an passé, avec les "girls" de l'Office

Finalement, Patrick Petit, ex (donc) Président de l’Office de Tourisme m’a appelé hier, suite à l’article sur “la crise à l’Office”. Et m’a envoyé ce mot:

Bonjour Eric,

Des appréciations et des jugements de valeurs sont  portés, notamment  sur la fonction que j’occupe au sein de l’association que j’ai l’honneur de présider mais également sur l’homme que je suis.

Pour la fonction ce n’est pas important, le travail accompli,  est plus que reconnu.

Pour l’homme, c’est inadmissible car j’habite à Roissy, mon épouse et mes enfants vivent et travaillent ici.

Comme vous pourriez l’être si cela vous arrivait, j’en ai été affecté.

Suite à notre échange, je souhaite revenir sur quelques contrevérités.

Reprenons:

Cinq membres du collège “Habitants” de Roissy en France sur huit m’ont fait part de leur intention de démissionner de leur poste (Vice Présidente, Trésorier et trois administratrices) au Conseil d’Administration de notre Office. J’ai donc réuni un Bureau exceptionnel le 27 avril pour faire part de cette décision. A cette démission collective, j’ai rajouté la mienne. (Ref: CR du Bureau de l’OT 27 avril 2017).

En réponse à l’article RM

  1. Il n’y a aucun harcèlement au travail ( Ref: CR du Bureau de l’OT 27 avril 2017)
  2. Aucun médecin du Travail n’est jamais venu à l’Office.
  3. En ce qui concerne les arrêts maladies du personnel, je m’interroge comme beaucoup: …puisqu’il n’y plus de bénévoles à l’Office depuis le 27 avril pourquoi revenir travailler une journée le 9 mai, être convoquées à la Mairie le 10 mai au matin et se remettre  en arrêt maladie l’après midi même..?
  4. Pour notre Directeur la situation est plus que pénible car nous sommes une petite association et tous les responsables d’entités et chefs d’entreprises comprendront que cette absence prolongée ( plus de 4 mois) met en péril la pérennité de l’Office qui est, je le souligne encore,  sur les fondations de sa fusion et donc très fragile.
  5. Deux  questions se posent donc… Comment être un très bon Président pendant plus de trois ans, être sollicité pour un second mandat, être félicité publiquement lors du dernier Bureau le 11 avril et le dernier CA le 19 avril et perdre tout crédit en quelques jours ?   … Qui manipule qui… ?

Notre Office est riche de sa culture, de son histoire mais aussi de sa créativité, de ses spécificités et de ses talents.

2017 ne doit pas être l’année de la stagnation, des suspicions ou des manipulations mais l’année  de nouveaux projets, de défis à relever et de succès. Je le pense très sincèrement car il faut construire avec courage et ambition.

La démagogie ne doit pas tuer le rêve et l’honnêteté …

Merci de tenir compte de cet humble droit de réponse.

Mes amitiés à tous les lecteurs de RM

Patrick PETIT

Partagez cet article

Après trois mandats de député, Jean-Pierre Blazy a publié son dernier bilan

voir le bilan

Jean-Pierre Blazy aura effectué trois mandats comme député (PS) de la 9ème circonscription du Val d’Oise : de 1997 à 2007, puis de 2012 à juin 2017. Comme on le sait, il ne représente pas, préférant rester maire de Gonesse. D’où peut-être l’importance de ce dernier bilan, que je vous invite à lire. Sécurité, justice, éducation, santé, activité à l’Assemblée, sur la circonscription, les sujets ne manquent pas et on sait tous qu’il aura été un député très actif. Avec son style, ses idées…  En tant que député, j’en témoigne, il a toujours bien communiqué, et ça nous va bien. J’ai beaucoup de respect pour lui : il m’est arrivé ici de “contrer” certaines de ses propositions (notamment sur le transport aérien: il n’est pas loin le temps où il voulait mettre “le fret à Vatry” (il ne le veut plus depuis 2012). Mais dans ces polémiques, c’est tout à son honneur, il ne s’est jamais fâché (ce qui n’est pas le cas de tous) et à toujours répondu, défendu ses points de vue. Je pense qu’il peut être fier de ses années de député. EV

Partagez cet article

9ème circonscription : le ticket Arciero-Rusin renouvelé

cliquez pour voir le tract en entier

“On ne change pas une équipe qui gagne” a dû se dire Anthony Arciero (LR) quand il a proposé à Isabelle Rusin (maire d’Epiais-lès-Louvres) d’être sa suppléante aux prochaines législatives. Ils avaient gagné ensemble l’élection au Conseil départemental du Val d’Oise en 2015. Anthony y est en charge de l’emploi et Isabelle en charge de la commission d’appel d’offre. Ils ont commencé à diffuser ce tract. Cliquez pour voir le verso : on y voit un mot d’Isabelle et un d’André Toulouse, maire de Roissy-en-France et qui préside le comité de soutien à Anthony.

Ils auront à affronter  Luc Broussy (PS), Mikaël Sala (patron du FN 95), Thierry Chiabodo (PCF, adjoint au maire de Goussainville), Abdelaziz Hamida (SE, conseiller municipal de Goussainville), Dominique Dufumier (EELV conseiller municipal délégué de Fosses) et Zivka PARK (République en Marche). Et peut-être un candidat “Mélenchon” (oui: c’est Véronique Danet).

Rappelons que le député sortant est J-P Blazy (PS) , qui a choisi de ne pas se représenter, il restera maire de Gonesse. Marrant, ou plutôt révélateur de beaucoup de choses , il ne soutient pas Luc Broussy, qui était pourtant son suppléant. Au-delà de ça, je prédis une veste mémorable pour ce dernier (6% ou moins) éphémère conseiller général, communautariste en chef, qu’Arciero avait battu correctement en 2015. Ce même Broussy, aussi arriviste qu’incapable (c’est dire), avait été complètement pétanqué aux dernières municipales, à Goussainville, par le maire actuel, qui avait quitté le PS juste avant. J’avais bien suivi ça… Un peu de morale, quand même !

En tout cas mon choix est fait sur la 9ème, sans aucune hésitation. Pas besoin d’être grand clerc pour le deviner…  EV

ce matin, sur le marché de Goussainville, autour d'Isabelle



Partagez cet article

Crise à l’Office de Tourisme ! En sortir au plus vite !

En janvier j’avais publié un article intitulé : “l’Office de Tourisme commence bien l’année” (revoir ici). Je ne sais pas, mais c’est peut-être ça qui lui a porté malheur. Il y a crise ouverte, depuis plusieurs mois, à l’Office de Tourisme “Clé de France” (Roissy-en-France rejoint depuis peu par Luzarches et Ecouen). Je ne voulais pas en parler, parce que c’est désagréable. Mais je suis obligé de le faire car ça dure et beaucoup d’entre vous ne comprenaient pas que je ne donne pas l’info. D’autant que je ne compte plus le nombre d’articles élogieux que j’ai pu publié sur l’Office (faites “office de tourisme” sur le moteur de recherche ici (en haut, à droite) et vous verrez). C’est un organisme (association 1901, créée et soutenue par la mairie de Roissy depuis … 10 ans +) efficace, imaginatif et qui sert beaucoup la promotion du territoire , bien au-delà de ses limites. Petite structure “parapublique”donc, qui fonctionne, contrairement à beaucoup d’autres (je pense notamment à la “Maison de l’Emploi et de l’Entreprise” : voyez son site, pitoyable ici, mais j’y reviendrai) très bien et qui fait le job et en plus dans le sourire et la bonne humeur (du moins jusqu’à cette crise).

En gros, la raison est une opposition frontale et désormais irréconciliable entre le nouveau président de l’Office Patrick Petit et le directeur (depuis le début) Thierry Bogaczyk. Ce dernier reprochant, ça fait un moment, au premier de faire …. le boulot de directeur. Rumeurs, harcèlement au travail, mauvaise ambiance… Un médecin du Travail est même venu sur place pour enquêter, aurait remis un rapport qui serait accablant pour le Président Petit (celui-ci est injoignable depuis 10 jours). Toujours est-il que le directeur est en arrêt maladie depuis bientôt… 4 mois et que, a t-on appris de bonne source, trois des collaboratrices de l’Office sont aussi, depuis peu, en arrêt et auraient remis tout récemment, une lettre de …6 pages au maire, André Toulouse.

Celui-ci, au début de la crise (des crises en fait, ça a commencé l’an passé) a soutenu le président Petit, tout en cherchant à apaiser les choses. Aujourd’hui la donne a changée. Le maire ne soutient plus P. Petit, qui fait pourtant de la résistance. Il est question, selon de bonnes sources en mairie,  de réunir un Conseil d’Administration de l’Office pour clarifier les choses. A suivre, malheureusement. EV

Partagez cet article

Yves Albarello a officialisé sa candidature et présenté sa suppléante

Yves Albarello, député (LR) sortant de la 7ème circonscription de Seine-et-Marne et candidat à sa succession a officialisé sa candidature lundi 8 aout hum ! mai (mais non, Luc Broussy, j’étais pas à l’apéro, et pas raciste à ce moment) , juste après la cérémonie de commémoration, à Claye-Souilly, ville dont il est le maire. Il a lu une déclaration (à voir ici) et présenté sa suppléante (foto) : Bouchra Fenzar, adjointe (UDI) au maire de Lagny-sur-Marne.

La bataille s’annonce serrée dans la 7ème. En 2012, le député avait été élu au deuxième tour avec seulement 90 voix d’avance sur sa rivale socialiste, Sophie Cerqueira. Cependant, la situation actuelle s’annonce plutôt bien pour lui: il a en face de lui plusieurs candidats de gauche (PS, PCF, France Insoumise) et En Marche vient de désigner hier le militant socialiste Rodrigue KOKOUENDO, ex conseiller municipal de Villeparisis (qui était candidat suppléant de Mme Cerqueira en 2012. Sur son facebook, Yves Albarello n’a pas tardé à le tacler, en raillant le “renouveau”) Il y aura aussi un candidat FN (Marine Le Pen avait fait un gros score un premier tour). Il y a de la triangulaire dans l’air…. EV

Partagez cet article