Le Parc de la Goële et les projets de la CC “PGM” présentés pour la 1ère fois au Simi

Le président Rigault présentant les projets de sa Communauté de communes
La charmante journaliste de TV 77 était là

Ça se tenait hier, sur le stand de Seine-et Marne Développement. La Communauté de Communes du “Pays de la Goële et du Multien” (dont le nom n’en fini pas de faire rire) a présenté (sérieusement) ses projets en matière d’immobilier d’entreprise. C’était la première fois que son président, Bernard Rigault (maire de Moussy-le-Neuf) se rendait au SIMI.

Il a présenté les ZA en cours et Catherine Dercourt (Rhéa) a précisé l’état (bien avancé, voir aussi ici ) du parc d’activités de la Goële, en présence de M. Quattrucci , un des investisseurs du site. Vous pourrez voir le visuel présenté ici: on y parle également des autres projets: Saint-Pathus, extension de Moussy-le-Neuf, le futur Parc de Longperrier… C’est très détaillé: y’a des affaires à faire en pagaille, pour tout l’monde  !

Mon avis : c’est bien mais…

On aurait pu penser que l’ensemble du nord seine-et-marnais (avec Plaine de France, Mitry, Compans, Villepa’ et même Claye-Souilly, mon cher Yves…) présente l’ensemble de l’offre, stimulée avec la gare Grand Paris du Mesnil-Amelot ! Si ça se faisait, les coûts de l’expo, ainsi mutualisés, deviendront faciles pour tous et tant la communication de tous que le marketing territorial avanceront à grands pas. Si vous ne le faites pas ensemble, vous allez  encore  tous pleurer que … tout se passe dans le 95 et le 93 !

C’est quand même pas difficile  ! EV

M Dometz, maire de Saint-Mard, M. Renucci et Mme Dercourt (Rhéa), M. Quattrucci (investisseur) et le président Rigault
Partagez cet article

Rentrée: salon de peinture à Dammartin, du 17 au 24 septembre

Le “Pays de la Goële et du Multien (comprenez certaines communes autour de Dammartin) organise son 4ème  salon de la peinture dans le hall de la Communauté de communes éponyme.

Une trentaine de talents y exposeront leurs oeuvres.

A ne pas manquer ! (entrée libre)

Partagez cet article

Parc d’activité de la Goële : les détails

Catherine Dercourt, au micro. Autour d'elle : Yves Albarello, Bernard Rigault, M. Dometz, le sous-préfet Humbert, Bernard Corneille

Comme promis dans RM 582, nous revenons sur le Parc de la Goële, à   Saint Mard, à l’occasion de la pose de la première pierre, il y a dix jours. C’est un projet important, que nous suivons depuis le début (voir notamment RM 500, ici).  Les promoteurs et l’aménageur (la SARL de la Fontaine du Berger au sein de laquelle sont associés M. Bruno Quattrucci et Rhéa, la société de Mme Dercourt et M. J-C Renucci) avaient mis les p’tits plats dans les grands pour l’occasion: grand barnum, exposition de panneaux, cocktail et tout l’toutim. Beaucoup d’élus étaient présents pour cet évènement qui marque, pourrait-on dire, le début de la nouvelle expansion économique sinon du  Nord Seine-et-Marne dans son entier, du moins du canton de Dammartin, qui en a bien besoin. Parmi la nombreuse assistance, on notait notamment la présence, outre du sous préfet de Meaux, M. Humbert, du maire de Saint Mard, M. Dometz et de son prédécesseur Roger Boullonnois, qui représentait, en tant que suppléant, J-F Copé, député de la circonscription dont fait partie Saint-Mard (on se demande toujours d’ailleurs pourquoi Saint-Mard ne fait pas partie de la nouvelle 7ème circoncription, à revoir ici ), mais aussi M. Rigault, président de la CC PGM, dont Saint-Mard fait partie, Bernard Corneille, conseiller général du canton, M. Haquin, président de la CC Plaine de France voisine, et venu en voisin aussi, Yves Albarello député donc de la 7ème circoncription.

Après la pose symbolique de la première pierre, Mme Dercourt a fait un discours introductif. Elle  a d’emblée évoqué le

Bernard Rigault, Président de la CC "PGM"

métier d’aménageur, “mal connu”. On pense souvent, a-t-elle fait remarquer, à un métier assez facile qui consisterait à acquérir des terrains, les viabiliser, les revendre et de recommencer dans une autre commune. Sa société voit les choses plus profondément: “nous considérons être des acteurs à part entière de la Ville et avons l’ambition de créer de nouveaux quartiers dans lesquels il fera bon vivre et travailler”. Elle s’est aussi réjoui de la procédure de ZAC, “outil d’aménagement formidable, parce qu’il met en place un véritable contrat entre l’opérateur et la collectivité, parce qu’il instaure des moyens de contrôle de la collectivité sur l’opérateur, parce qu’il permet un financement adapté des équipements publics”.Elle a ensuite remercié tous les partenaires (élus, fonctionnaires,investisseurs et le banquier La Banque populaire Rives de Paris), et en particulier le Conseil général qui a pris en charge, à hauteur de 30 % les compléments des échangeurs sur la RN2. Sans cela, l’opération n’aurait pas été possible, a-t-elle souligné.

Daniel Dometz, maire de Saint-Mard

MM. Dometz, Rigault, Boullonnois, Corneille et Albarello et, comme il se doit le sous-préfet à la fin, ont ensuite pris la parole. Tous se sont réjouis du projet du Parc, dont les différentes étapes ont été, il faut le souligner, adoptées par le Conseil municipal et celui de la CC à l’unanimité, toutes tendances politiques confondues, donc.

Le parc de la Goële (c’est son nom), comprend en fait deux ZAC: une intercommunale (“La Fontaine du Berger”)de 63 ha (53 ha cessibles)… et une communale (des “Deux-Moulins”) de  7 ha (6 cessibles), soit un total de 70ha, ce qui n’est pas rien…  Sur la première, 34 ha ont été cédés à la société Goodman un grand groupe  international d’immobilier logistique. Un premier Permis de construire pour un bâtiment de 52 000 m2 SHON a été délivré. Les travaux commencent  mi-juin (livraison prévue fin 1er trimestre 2012) et 300 à 350 emplois sont attendus.

Sur l’autre partie de la ZAC intercommunale est prévu un “retail park”, (une zone commerciale) de 45 000 m2 SHON qui sera entrainé par un magasin alimentaire (5222 m2) à l’enseigne “O Marché Frais”, appartenant à la famille Quattrucci (par ailleurs associée à Rhéa au sein de la SARL de la Fontaine du Berger) qui, comme son nom l’indique, est spécialisée dans les fruits et légumes. La CNAC a été obtenue en mars dernier pour ce dossier (voir la décision ici, intéressante) . Pour le reste, une demande d’autorisation commerciale sera déposée au 4ème trimestre de cette année. Les premiers magasins ouvriront à l’été 2013. Le Parc accueillera aussi des PME/PMI,des restaurants,hôtels et des services.

Prochainement : 5 hectares à Longperrier

Vous aurez tous les autres détails sur les documents suivants (à consulter ici) : le descriptif complet de l’opération, ainsi que les illustrations et plans présentées lors de cette journée.

Le contact commercial c’est M. Jean-Christophe Renucci (associé de Mme Dercourt au sein de Rhéa) au 06 81 53 01 50). Rappelons que Rhéa a ouvert des bureaux à Mauregard (77)  . Bonne nouvelle : Rhéa va aussi aménager l’extension prévue (de longue date…) du Parc d’activités de La Noue (voir sur la carte du Grand Roissy ) : sur 5 ha et demi, des lots “PME PMI” de 4000 m2 sont d’ores et déjà proposés à la vente. Nous allons donc mettre une date à l’emplacement de l’extension, sur la prochaine carte (presque finiiieee ! ).

Merci  à Rhéa pour les docs  et les infos fournis. Et bravo pour leur travail !

EV

Le futur "retail park" (zone commerciale) ouvrira à l'été 2013

Partagez cet article

Pose de la première pierre de la ZAC de la Fontaine du Berger

Le sous-préfet de Meaux, M. Humbert et les élus, en plein travail...

Vendredi midi (juste avant l’inauguration de l’Auberge du Château Bleu…) a eu lieu la pose de la première pierre de la ZAC de La Fontaine du Berger, à Saint-Mard. Une bonne partie de la classe politique locale était là pour célébrer l’évènement. Nous y reviendrons en détail dans la prochaine lettre.

Partagez cet article