Premier Conseil Municipal pour Michel Thomas, nouveau maire de Roissy-en-France

Mercredi 27 mai 2020, en fin d’après-midi, s’est déroulé le premier Conseil Municipal, mais aussi la première réunion publique post-déconfinement, à Roissy-en-France, au Centre Culturel de l’Orangerie, où une centaine de personnes ont fait le déplacement pour y assister, à l’instar du Président de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France, Patrick Renaud. Respectant les mesures sanitaires en vigueur, dans le public, un siège sur deux était utilisable afin de garder une distance entre chaque personne. Divisant la capacité de la salle par deux, des écrans et des chaises ont été mis à disposition dans l’espace d’accueil de l’Orangerie, afin que ceux n’ayant pas pu accéder aux gradins ne loupent pas une miette de la réunion. Le port du masque a été également respecté par tous, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur du bâtiment. Drôle d’ambiance visuelle au premier abord, mais on s’y fait rapidement au bout de quelques minutes et on ne peut que se féliciter de revoir la vie politique et sociale reprendre, après deux mois de confinement.

Comme le veut le protocole, l’ancien Maire, André Toulouse, a présidé l’ouverture du Conseil Municipale. L’émotion était palpable pour cet homme, à la tête de la ville depuis 43 ans. Pour commencer, André Toulouse a mis l’honneur quatre de ses collaborateurs, leur remettant la médaille de la ville pour leur gestion de la crise pendant le confinement, mais aussi pour leur abnégation au service du développement de Roissy-en-France, au cours des dernières années. Cette médaille a été attribuée à Michèle Calix, Adjoint au Maire à l’Education, à la Jeunesse et à la Vie Locale, ayant contribué à la création de 1500 masques tissus afin de protéger les personnes les plus vulnérables au Covid-19, Serge Drago, Adjoint au Maire à l’Urbanisme, pour avoir dirigé l’aménagement et le développement de la partie sud de la ville, Philippe Gros, Directeur du Service Technique, pour son abnégation et ses qualités de responsable de service, et enfin, Evelyne Chesnier, directrice de cabinet du Maire, pour son travail et son soutien durant de nombreuses années.

A la fin de la remise des médailles, Evelyne Chesnier prend la parole, retraçant avec métaphore la carrière d’André Toulouse : « Il y avait un peintre devant sa toile blanche, donnant vie à une œuvre, parfois le coup de pinceau sûr, parfois plus indécis. Mais l’artiste n’a jamais douté et son œuvre peut maintenant être contemplée par tous », dit-elle, avec beaucoup d’émotion se ressentant dans sa voix.

André Toulouse reprend la parole, fortement touché par le discours de sa plus proche collaboratrice. Il remercie fraternellement tous ceux et celles avec qui, il a travaillé durant ce long parcours à la tête de Roissy-en-France, sans qui rien n’aurait été possible. Sans oublier tous les employés de la ville s’étant succédés en 43 ans de mandat. « C’est l’œuvre d’une vie », déclare-t-il, la voix tremblante. André Toulouse continue son discours en félicitant les nouveaux élus et en leur souhaitant le meilleur, dans une époque troublée et de par les défis qui s’annoncent, n’oubliant pas d’évoquer la bureaucratie qui étouffe les maires de France.

« Être maire ou maire-adjoint, c’est se montrer disponible et patient. Individuellement et collectivement. J’adresse mes chaleureuses félicitations aux vainqueurs et salutations aux perdants. Et si je devais vous adresser un dernier conseil à tous. Positivez ! Et vive M. le maire ! », conclut-il.

Michel Thomas, nouveau maire de Roissy

La séance de mise en place du nouveau Conseil Municipal se poursuit, avec pour ordre du jour principal, l’élection du nouveau maire via la tournée de votes au sein du Conseil des 23, validant le choix des électeurs. Sans surprise, Michel Thomas est élu à 18 votes pour, contre 5 votes blancs. André Toulouse remet l’écharpe de Maire à Michel Thomas, et après une accolade, enlève la sienne en regagnant le public, laissant son successeur assurer le bon déroulement de la réunion.

Prenant immédiatement ses fonctions, Michel Thomas annonce que le nombre d’adjoints durant ce mandat est de 6, et ce fait, un vote du conseil municipal doit déterminer qui sera élu à ces postes. Par ce vote, Michel Thomas valide sa position en obtenant 18 votes pour sa liste et 5 votes contre. Les nouveaux maire-Adjoints sont : Michèle Calix, Denis Côme, Patrick Pamart, Valérie Redouté, Catherine Duteau et François Carrette. Ces derniers reçoivent l’écharpe tricolore des mains du nouveau maire et prennent immédiatement place à ses côtés.

Pendant un peu plus d’une heure, les différents votes (CCAS, délégations…) se succèdent et se ressemblent, avec 18 votes pour la majorité contre 5 pour l’opposition, représentée par Patricia Petit, qui obtient une place de titulaire en tant que déléguée aux Marchés.

Lors d’un temps de parole lui étant attribué, Patricia Petit déclare : « Je tiens à féliciter M. le Maire et les Conseillers Municipaux. Je remercie les Roisséens et les Roisséennes pour leur confiance. J’ai envie de leur dire qu’une opposition est née. Je pense que la démocratie doit être respectée, se voulant saine et participative, dans la construction d’un avenir partagé, au service des citoyens ».

Pour clore la première réunion du Conseil Municipal, Michel Thomas amorce un discours d’investiture, debout, derrière le pupitre central. « Pour commencer, j’adresse mes remerciements pour les équipes de la ville, un plus, un renouveau, efficace et efficient. Merci à tous ceux qui sont restés dans l’ombre et un grand merci à tous les concitoyens nous ayant fait confiance, durant les dernières élections. Être maire, c’est être confronté à la réalité, à l’action et aux contraintes. Il faut l’avoir dans la peau, c’est un sacerdoce dans ce cadre de pandémie, qui est en train de rebattre les cartes sociales, économiques et écologiques. Avec bienveillance et solidarité, il faut redonner un sens à la vie. Mes deux objectifs pour ce « village » qu’est Roissy-en-France, sont de maintenir nos acquis et de faire évoluer ce village, tout en révisant nos priorités face à la période moins facile qui s’annonce. Mais ce soir, je peux le dire. Tout ce qui existe au niveau social sera maintenu. L’emploi et le logement restera un axe majeur de mon mandat. Ces choses essentielles pour les gens ».

« Mes remerciements, aussi, aux gens de mon équipe, prêt à reprendre le flambeau. J’adresse mon respect, mes hommages et chapeau à M. le maire Toulouse. Ensuite, je veux également un débat constructif avec l’opposition. Mettons tout en œuvre pour la réussite de notre projet commun. Pour finir, je vais vous dire une citation de Clémenceau : il faut savoir ce que l’on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire », conclut-il, sous les applaudissements du public. WM

Partagez cet article

Dernière ligne droite avant inauguration pour le golf international de Roissy-en-France… (ou pas)

Voyez aussi ce qu’en dit l’Office de Tourisme de Roissy

Situé sur le domaine de La Vallée Verte, entre le stand de tir et la ZAC du Moulin, le golf international de Roissy-en-France devait ouvrir, initialement, ses portes courant juin 2020, mais avec l’actualité de ces dernières semaines, l’ouverture est repoussée à septembre 2020, sous réserve d’un autre report face à la situation concernant le coronavirus. Ce projet, d’un montant de 32 millions d’euros et d’une superficie de 90 hectares, se veut orienter vers le développement durable et ouvert à tous. Il fût initié par André Toulouse, ancien maire de Roissy-en-France, et confié pour sa conception à l’architecte et ingénieur travaux publics, Michel Niedbala, qui remporta l’appel d’offre en 2008. PGA France (Professionnels de Golf Associés) branche française de la plus grande institution mondiale de golf, regroupant tous les enseignants et joueurs professionnels, et UGOLF, filiale du Groupe Duval, leader de l’exploitation des golfs en Europe, se sont vu confier, quant à eux, la gestion du Golf International de Roissy.

Voyez l’article de Golf Planète

Publié le 6 avril 2020 dans un article sur le site golfplanete.com, Michel Niedbala explique plus en détail sa vision et ses motivations qui lui ont permis de réaliser le Golf International de Roissy. « Ma conception du parcours s’inscrit d’abord dans une époque et une nature. L’architecture de golf est l’art d’aimer la nature. Il faut collaborer », déclare-t-il au site spécialisé, dans l’article que vous pouvez retrouver ici  Dans ce même article, vous y trouverez les interviews des acteurs principaux du projet comme celle de Swann Gueydan, Directeur du Golf International de Roissy pour UGOLF, et d’Éric Douenelle, Directeur de PGA France.

Les amateurs et professionnels de ce sport, ainsi que les curieux néophytes, pourront y trouver un parcours 18 trous, classé par Golf Stars, un Practice (terrain d’entraînement) disposant de 26 postes, mais également un terrain Pitch and Putt de 6 trous, parcours en taille réduite permettant de perfectionner son swing sur une plus courte distance. Un club house, un bar et un restaurant composent la partie bâtiment du site. Une école d’enseignement du golf, à destination des jeunes de tous les milieux, sera sous l’égide de l’Académie Jean Van de Velde, joueur français le plus titré dans la discipline, via un programme de golf scolaire unique en France.

De grands projets sportifs verront le jour, comme le tournoi professionnel annuel nommé le Roissy Jean Van de Velde European Golf Invitational, qui offrira l’opportunité à des jeunes joueurs de côtoyer les grands noms du circuit professionnel international.

Côté du restaurant, la gastronomie sera à l’honneur avec Michel Hache, qui a œuvré pendant 17 années au 16 Haussman, le restaurant gastronomique de l’hôtel Ambassador (Paris 9e Arr.). Ce dernier proposera une carte sur le thème de la bistronomie, misant sur la qualité de service en matière de restauration afin de faire du Restaurant du golf international de Roissy, une référence du secteur.

Les amoureux de la nature y trouveront leur compte, avec des parcours pédagogiques de 6 km sur la découverte de la faune et la flore locale, accessibles aux piétons et aux cyclistes.

Le développement durable étant une pierre angulaire du projet, un programme de gestion de l’eau optimisé a été mis en place afin de récupérer et dépolluer par phyto-épurassions les eaux pluviales, et par ce fait, pouvoir redistribuer l’eau pour l’arrosage des terrains. Des capteurs de surfaces permettront une automatisation et une distribution de l’eau en fonction des besoins du gazon, évitant tout arrosage inutile.

D’un point de vue personnel, je n’ai que des bases en golf, n’ayant que très peu pratiqué ce sport de finesse et de précision, mais après ce confinement et cette pandémie, ça sera avec un grand plaisir de découvrir les lieux et de profiter des grands espaces verdoyants du golf international de Roissy-en-France, troquant joyeusement mes 33m² pour 90 hectares. Affaire à suivre… WM

Partagez cet article

Un bel article sur la carrière d’André Toulouse, ancien maire de Roissy-en-France

Le numéro de mars du magazine municipal “La Vie à Roissy” a consacré sa une et un dossier aux 43 ans de mandat du maire André Toulouse. J’ai été agréablement surpris de la qualité rédactionnelle de ce dossier (pages 7 à 10). Je m’attendais à quelque chose de flatteur, dithyrambique…

Eh bien non. C’est très sobre, sympa et on retrouve beaucoup de souvenirs. Je vous conseille de le lire en cliquant ici. 

Je reçois chaque mois le magazine papier. C’est toujours un plaisir de le lire. Ce sont mes amis de l’agence RDVA qui s’occupent depuis des années du mag. L’agence est dirigée par Serge Brianchon qui, j’en témoigne, connait bien et depuis longtemps Roissy-en-France. Et c’est Élodie qui fait la mise en page, toujours bien réussie (vous pouvez consulter les numéros d’avant sur cette page du site de Roissy ). C’est Élodie qui, depuis des années, met à jour (c’est du boulot) graphiquement notre Carte du Grand Roissy. J’adore travailler avec elle, très pro, toujours disponible et souriante. Donc un grand bonjour à elle et à toute l’équipe de RDVA. EV

Partagez cet article

Un avion nommé Roissy-en-France

Ça avait été annoncé et c’est fait ! Comme elle l’avait promis Air France a baptisé un de ses avions du nom de Roissy-en-France. Cérémonie sympa pour l’occasion, la semaine dernière, dans un des hangars de la compagnie, sur le territoire de la commune.

André Toulouse ,Anne-Sophie Le Lay, secrétaire générale d’Air France KLM et Patrick Renaud

 

Partagez cet article

A Roissy-en-France, il risque d’y avoir du sport !

Voici la liste que mène Patricia Petit, ancienne adjointe (depuis 2016, revoir ce moment épique ici) au maire André Toulouse. Elle avait vu ses délégations retirées en septembre 2019 (revoir ici) suite à une crise de confiance avec le maire. Dans la foulée, après m’avoir assuré, en 2018, qu’elle ne se présenterait pas, elle a décidé de le faire, s’opposant ainsi à la liste conduite (revoir ici) par Michel Thomas, soutenue par André Toulouse, qui ne se représente pas. Sur la liste de Patricia Petit, on trouve plusieurs personnes qui avaient été élues avec André Toulouse. Notamment Renata Trudelle (étonnant…). Surprises aussi les candidatures (nouvelles) d’Halima Houille, directrice de l’Holiday Inn et de sa sœur Zahra Rahmoune Dali, directrice du Campanile. Surprenant aussi, la présence de Jérémy Desprets, qui  fut directeur d’Aéroville (maintenant directeur de Forum des Halles).

Il est vrai que l’ambiance au conseil municipal de Roissy s’était un peu détériorée ces derniers temps…

Je ne fais pas de pronostic… EV

Partagez cet article

Roissy-en-France : Cérémonie des Vœux 2020 « très spéciale » pour André Toulouse

C’est lors de la soirée consacrée aux vœux de la nouvelle année, le vendredi 10 janvier, présidée par André Toulouse, Maire de Roissy-en-France, et en présence de ses adjoints, que cette dernière a été donnée devant une salle de l’Orangerie remplie. De nombreux élus locaux et autres acteurs de la vie économique de Roissy-en-France, mais aussi du Val d’Oise, ont fait le déplacement, se rajoutant à l’assistance en grande partie composée d’habitants de la ville. La connotation spéciale de cette cérémonie est liée au fait qu’elle soit la dernière d’André Toulouse, en tant que maire, mais également en tant qu’homme ayant voué toute sa carrière, ainsi que sa vie, à la ville de Roissy-en-France.

cliquez pour voir la vidéo de la standing ovation

Après un court discours d’introduction, évoquant ses vœux et ses souhaits pour cette nouvelle année, André Toulouse nous propose de visionner une vidéo sur l’écran géant, retraçant les moments clefs de la commune et de sa vie, finissant par une présentation du futur golf qui ouvrira courant 2020. A la fin de la vidéo, une standing ovation, accompagnée de plusieurs minutes d’applaudissement, prend place dans le public, tel un ultime hommage.

L’émotion est palpable. C’est avec la voix tremblante, essayant de reprendre le fil de son discours, qu’André Toulouse revient sur les moments marquants de son existence, les rencontres et l’évolution de la ville depuis la création de l’aéroport Charles de Gaulle, au cours des années 60. « Quel parcours ! » reconnait, lui-même, l’intéressé. « Si mes amis ne m’avaient pas forcé la main, il y 50 ans en arrière, je n’aurais pas pu imaginer ce chemin de vie », ajoute-t-il.

Venu ponctuer le cérémonial, un cadre d’Air France a annoncé que la compagnie aérienne renommera les avions de sa flotte, aux noms des villes ayant impacté l’histoire de l’aviation française. De ce fait, un avion portera prochainement le nom de « Roissy-en-France ».

André Toulouse avec sa famille (à sa gauche son épouse)

La cérémonie, qui restera marquante très longtemps pour beaucoup, se conclue par une déclaration d’amour d’André Toulouse, envers sa famille, et plus particulièrement en direction de sa femme, qui a été son plus grand soutien depuis leur rencontre. Il espère bien, maintenant, enfin pouvoir profiter pleinement de son futur auprès de ses proches. Pour finir, rassurant l’assistance, André Toulouse déclare : « Je pars serein. Je sais que la relève est présente après moi. Je vous souhaite le meilleur et n’ayez crainte en l’avenir ».WM

cliquez pour lire le discours du maire
Partagez cet article

Un nouveau restaurant à Roissy Village: des crustacés dans le “Vivier de la Mer”

Encore un restaurant à Roissy !  « Le Vivier de la Mer » spécialités de fruits de mer est ouvert depuis le mercredi 4 décembre 2019. En fait il remplace le restaurant japonais « Oishii » qui occupait les lieux depuis 10 ans. Ce nouveau restaurant propose un menu qui répondra aux attentes des amateurs de crustacés, coquillages ou autres poissons… Misant sur la fraîcheur et la qualité des produits, avec un approvisionnement direct  à Rungis, deux à trois fois par semaine.

Lors d’un entretien, Virginie Rouy, propriétaire de l’établissement, nous a  dit : « L’idée est de ne pas faire comme dans les chaînes de restauration, dans ce domaine gastronomique. Notre slogan est : « De la mer à l’assiette ». Nous contrôlons nous-mêmes la fraicheur des produits, provenant des côtes françaises. Nous disposons également d’un vivier où les clients choisissent leur crabe ou langouste, avant préparation ».

« Nous espérons répondre aux fortes demandes des habitants des alentours, leur offrant la possibilité de déguster des fruits de mer, proche de chez eux. Nous sommes heureux d’accueillir cette clientèle exigeante, leur proposant un service dans les règles de l’art », ajoute-t-elle.

Le plat recommandé est une spécialité de la maison, issu de la gastronomie espagnole, « Les Parilladas », un plateau de moules gratinées, huitres chaudes, St Jacques, couteaux persillés. Si les fruits de mer ne sont votre truc, ce n’est pas grave ! Le menu propose aussi un large éventail de poissons, d’accras… et les plus difficiles pourront toujours choisir une entrecôte. La livraison est disponible, avec possibilité de commander des plateaux en tant que clients d’hôtels, particuliers et séminaires d’entreprises.

« Le Vivier de la Mer » est ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 14h le midi et de 18h30 à 22h le soir, au 65 avenue Charles De Gaulle, 95700 Roissy-en-France. Le restaurant annonce son ouverture exceptionnelle le soir du réveillon de Noël, pour ceux qui ne sauraient pas quoi faire pour les fêtes de fin d’année. Service sur place, à emporter ou en livraison dans un périmètre de 10 km.  Réservation au : 01 34 29 06 86. Site internet : https://www.levivierdelamer-roissy.com WM

L’avis d’EV

cliquez pour (re) voir cet article

Ça m’a fait penser à l’ouverture, voici 10 ans de ce “JAPONAIS” que nous avions gouté à son ouverture, avec Bignon et Pascal Trudelle (dont ce sera, en janvier,le 7eme anniversaire” de sa mort, prématurée. Tristesse).

Partagez cet article

C’est Michel Thomas qui conduira la liste de la majorité sortante

Michel Thomas

Le suspens s’est terminé lundi matin, à l’heure où les Roisséens ont reçu la liste (ci-dessous) qui sera conduite par Michel Thomas. Celui-ci, retraité, avait été adjoint au maire à deux reprises dans le passé. La liste présente de nombreux nouveaux candidats (à comparer avec l’actuel conseil municipal). A noter qu’elle devra affronter la liste de Patricia Petit, ancienne adjointe au maire, qui s’est déclarée en septembre dernier (revoir ici). Quatre cinq membres de l’actuelle majorité sont sur sa liste.

C’est inédit à Roissy (je me souviens qu’à deux reprises, dans le passé, la liste d’André Toulouse n’avait personne en face).  Un duel que nous suivrons, bien sûr.

Et, comme nous l’avions écrit, Patrick Renaud, actuel premier adjoint, ne se représente pas. La question de sa succession à la présidence de la CA Roissy Pays de France se pose déjà…

EV

cliquez pour agrandir

Partagez cet article

Une page se tourne à Roissy : André Toulouse ne se représentera pas

Qu’allait-il faire ? Tout le monde se posait la question … André Toulouse, maire du village de Roissy-en-France depuis 1977 a finalement décidé de ne pas se représenter aux prochaines municipales. Et a expliqué sa décision dans une lettre distribuée à la population, le 4 décembre. La future liste sera présentée aussi par lettre à la population qui sera distribuée dimanche soir. Selon nos informations, Patrick Renaud, 1er adjoint ne sera pas dessus. Ce qui posera la question de sa succession à la présidence de la Communauté d’agglomération Roissy Pays de France. Des noms circulent déjà… A suivre donc… EV

cliquez pour lire la lettre

Partagez cet article

L’hôtel Moxy est ouvert !

Voici une bonne nouvelle. Nous vous en avions parlé en avril 2017 (revoir ici). Eh bien l’hôtel Moxy (Roissypole, sur le territoire de Roissy-en-France) a ouvert et a  été inauguré en même temps mercredi dernier au soir.  Vous en saurez plus en cliquant sur l’image pour lire l’article complet (écrit par Caroline), publié sur le site de l’Office de Tourisme de Roissy Clé de France. EV

Partagez cet article