Bleuet de France et hommage à Gilles Chauffour

Voici quelques jours, la famille et les amis de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin, (récemment décédé prématurément, revoir ici) ont organisé une cérémonie à la mairie. Il s’agissait, suite à une collecte,  de remettre un chèque au Bleuet de France. C’est que Gilles Chauffour, que j’ai bien aimé, soutenait ce mouvement qui existe toujours et avait été créé après la 1ere guerre mondiale pour venir en aide aux victimes de cette (c’est moi qui le dit) affreuse guerre civile européenne.  Occasion, en ce 11 novembre, de repenser à tout ça, et à Gilles Chauffour. EV

Partagez cet article

Mort de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin

On a appris la triste nouvelle lundi, via le Facebook de la Communauté Roissy Pays de France, la mort prématurée (à 63ans) de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin et conseiller communautaire. Suite à une rupture de l’aorte survenue dimanche soir. Il a été transféré en urgence à l’hôpital d’Aulnay, puis après à celui de Saint-Denis. Mais rien n’a pu être fait.. Il est donc mort le lendemain.

Je le connaissais bien, professionnellement, et ça m’a fait mal, au point de peiner à écrire ces quelques mots depuis ce malheureux jour. . Maire depuis  2008 après avoir été adjoint, il s’impliquait beaucoup (ce qui n’était pas toujours facile) pour sa petite commune . Toujours souriant, impliqué politiquement, bourré d’humour… Mais, je peux vous le dire, toujours libre de ces propos et de ces prises de positions notamment à l’époque de la naissance de la “Grande interco”, revoyez-ça ici, en 2013).

Faites “Gilles Chauffour” sur le moteur de recherche de Roissymail (en haut, à droite) pour avoir accès aux articles que j’ai écris sur cet homme admirable.

La cérémonie aura lieu demain 10h en l’église de Dammartin-en-Goële (celle de Villeneuve étant en travaux) et sera inhumé dans le cimetière de Villeneuve.

Grande perte, grande tristesse.  Que tous trouvent ici nos condoléances et en particulier ses trois filles, dont Cécile, que j’ai eu au téléphone. EV

Partagez cet article

ECT monte en puissance

le siège administratif d'ECT à Villeneuve-sous-Dammartin

L’entreprise ECT, située à Villeneuve-devant-Dammartin (77) est le “premier groupe français de gestion de remblais de matériaux inertes”. Elle stocke ces matériaux en les transformant en véritables collines végétalisées ensuite (il faut voir celles de Villeneuve, que j’ai visitées) ou de remblais pour protéger du bruit, comme à Moussy-le-Neuf, le long de la ligne TGV ou autres. C’est un métier …

une des collines de Villeneuve

Et le remblais de Moussy:

En décembre, en vue de se préparer à l’afflux prévisible de déblais à venir sur les chantiers du Grand Paris Express (estimé à… 43 millions de tonnes, c’est pas rien), ECT s’est réorganisée. D’abord, un de ses actionnaires minoritaires (depuis 5 ans) , Chequers Capital, a augmenté sa participation d’une manière significative, en même temps que Claude Picard, le fondateur d’ECT, en tant que vice-président du Conseil de surveillance de la société (voyez le communiqué ici, qui en dit plus).

Et dans le même temps, un nouveau PDG a été nommé. Il s’agit de M. Laurent Mogno (foto), 47 ans, ESCP/ESTP, voyez son parcours dans le communiqué).

J’aime cette entreprise car, contrairement aux éternels grincheux, elle fait des choses utiles (il faut bien faire quelque chose des déchets inertes et les mettre quelque part, pas n’importe où). EV

Partagez cet article

La Seine-et-Marne a évolué sur les déchets du Grand Paris Express

Voyez les métiers d'ECT sur leur vidéo

40 millions de tonnes de déchets (gravats, terres, et autres, inertes ou pas…) sont prévues  dans la perspective de la construction du Grand Paris Express (et ses annexes), entre 2016 et 2030. C’est pas rien. Et il va bien falloir les mettre quelque part. La Seine-et-Marne est grande (le plus étendu des départements de France) et c’est “naturellement” qu’on pense à elle. L’ancienne majorité (PS) avait contesté, juste avant les élections (dans une posture, il faut bien le dire, aussi tardive qu’électoraliste) le PREDEC (plan régional de gestion des déchets) et certaines autorisations accordées par l’Etat à la (belle et utile) société ETC, spécialiste du retraitement des déchets inertes (notamment chez nous à Villeneuve-sous-Dammartin, où elle a son siège).

Dans sa séance du 7 octobre, la majorité du Conseil départemental (CD)  77 a adopté une délibération (la voir ici)  revenant sur ces recours passés (et assurés d’être retoqués en justice) et autorisant une convention (la voir ici) avec ECT. Celle-ci accordera en contre-partie un million 500 000 euros au département.

Comme ce dossier est un peu compliqué, le président du CD 77, Jean-Jacques Barbaux, a adressé, le 4 novembre dernier,  à l’ensemble des élus du département une lettre explicative (à lire ici). C’est plus réaliste que la position évoquée plus haut par l’ancienne majorité. Non? M. Corneille, maire d’Othis et conseiller départemental (DVG), vous qui avez voté contré la délib’ du 7 octobre. Explications de vote ici ?  Chiche ! EV

Partagez cet article

Gilles Chauffour, maire de Villeneuve: “je souhaite que des hordes de huns ne déferlent pas sur nous”

Il en avait gros sur la patate, Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin , lors de ses vœux qu’il a présentés jeudi 7 au soir, le jour du drame. Cet homme affable (il a brillamment été réélu), habituellement souriant, ne souriait pas du tout. Il a adapté son discours, que vous pourrez lire ici, et, comme d’habitude, ce n’était pas de la langue de bois. On a réussi toutefois à le faire sourire à la fin de son intervention.

Le maire a été chaleureusement applaudi. Au centre, Yves Albarello, député
Partagez cet article

Voeux de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve: “faisons avancer notre grande interco”. Et il est contre les “écologistes de bureau”!

Les vœux, dans la belle salle de Villeneuve, située derrière la mairie
Le maire, pendant son discours

Gilles Chauffour, maire (membre de l’UMP) de Villeneuve-sous-Dammartin (77) devrait rencontrer André Toulouse, maire de Roissy. Si les deux communes ne sont pas comparables et que les “styles” de ces deux maires sont différents, ils sont unis, à mes yeux, par leur manière de parler librement, sans langue de bois, et, pour le coup, par la dénonciation des excès de certains “zécologistes”, et l’envie de travailler avec tous, bien au delà des “clivages” politiciens.

Il se trouve qu’à Villeneuve (ça se voit…) existe un centre d’enfouissement de déchets inertes, géré par l’entreprise ECT, dont le siège est dans la commune (dans un beau château). Villeneuve se voit ainsi dotée d’une nouvelle géographie : une colline est apparue, au fil des ans, au sud de la commune. Je vous mettrai en ligne ici (je suis en retard…) un article que nous avions publié sur cette entreprise dans une de nos anciennes éditions papier. C’est une entreprise à mes yeux utile (il faut bien mettre les gravats quelque part…) et il existe un projet d’extension du site, sur plusieurs hectares, dans la perspective des remblais du futur Grand paris Express. Extension qui se heurterait  à l’opposition des Verts et/ou … du Conseil général. Je n’ai pas encore bien compris pour quoi, mais j’y reviendrai.

Le maire lui, est revenu sur cette histoire, dans le discours de ses vœux lundi soir (juste après le conseil communautaire, voir plus bas) , dénonçant les “écologistes de bureau“, formule qui me plait bien. L’entreprise fournit du travail aux habitants de la commune et surtout, paye des taxes importantes, et participe bénévolement à des équipements communaux. Ça représente plusieurs centaines de millier d’euros… J’y reviendrai…

Je vous conseille de lire son discours ici, toujours un peu atypique (mais vrai) et plein d’humour, dans lequel il souhaite la bienvenue aux trois communes qui viennent de rejoindre la Communauté de communes Plaines et Monts de France et où il veut faire avancer “notre grande interco“. Rappelons qu’il a toujours été un partisan de celle-ci (revoir, avec délectation, son commentaire dans l’article sur la fameuse réunion du Mesnil..). Malgré les (vaines) pressions, inadmissibles (revoyez ça ici, c’est délicieux) en démocratie, d’Albarello, que le maire, pas rancunier, avait invité à dire deux mots (dont je ne rendrai même pas compte, tellement c’était nul) ce soir-là.

C’est courageux de sa part et, très “gaulliste”. C’est un gars bien, responsable,  agréable,  sensible, toujours souriant, qui a toujours envie de bien faire…. Certains de ses collègues du canton devraient en prendre de la graine (vous voulez des noms….? je donne )

Bravo M. le maire !

EV

PS : il a été adjoint de 95 à 2008, élu maire en 2008 et il se représente.

Partagez cet article

Voeux humoristiques de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin

Alors, de g à dr: Mme et MM: Géniès, (maire Gressy), Aubry (maire Mesnil), M. X,Durand (maire, Marchemoret) Nadotti (DG DiServices), Mme Aubry ( Dammartin) Gilles Chauffour, le Maire de Villeneuve et M. Aubry (mari de Madame) ,

Après avoir quitté les voeux de mitry-Mory, je me suis rendu, un peu tardivement, aux vœux de Gilles Chauffour, maire (divers-divers…) de Villeneuve-sous-Dammartin, petite commune rurale de 620 habitants, située entre Le Mesnil-Amelot et Dammartin-en-Goële. J’ai échappé au discours, mais le maire me l’a envoyé et je vous conseille de le lire ici: il s’est bien éclaté. On a bu un bon coup et j’ai pris cette foto de famille, sympathique.

EV

Partagez cet article