“Contre l’écologisme” : un livre époustouflant de Bruno Durieux

Cliquez-ici pour voir la présentation de l’éditeur

J’ai fini de le lire (avec délectation). J’en avais entendu parler sur Internet et, intéressé, je l’ai acheté (sur Amazon…). Voyez le titre complet… Différence entre écologie et  écologisme. C’est donc écrit par Bruno Durieux (75). Il a une fait une belle carrière dans la haute fonction publique et dans la politique (plusieurs fois ministres, j’avoue que je l’avais oublié, mais son nom est vite revenu à ma mémoire). Il est, depuis 1995, maire de la (charmante) petite ville de Grignan, dans la Drôme.

En 253 pages, fort bien écrites et très documentées, il démonte avec brio, en remontant dans l’histoire récente, toutes les prophéties catastrophiques (qui se sont avérées fausses) des “théoriciens” malthusianistes  (comme la faim dans le monde, ente autres, sans parler de ceux qui, voici des années, prévoyaient un… refroidissement climatique) ). Et pourfend avec autant d’arguments ce que j’appellerai la “dictature” écologiste ambiante de nos jours, dont je témoigne quotidiennement (le dernier beau coup étant, chez nous, l’interdiction scandaleuse, d’un trait de plume, d’EuropaCity par E. Macron, pour courir après les “écologistes”  mais qui ne voteront jamais pour lui, erreur et précipitation), après 10 ans de préparation de ce  qui devait être un formidable équipement.

Pour le reste, s’agissant de “l’écologisme”, il suffit de voir les “programmes” des candidats, toutes tendances confondues, aux prochaines municipales. Mort de rire!!

Je reviendrai sur ce livre. J’ai laissé un message tout récemment à l’auteur, en sa mairie. J’attends avec hâte qu’il me fasse signe, pour parler avec lui et notamment de sa motivation pour avoir écrit, maintenant son livre. Mais renseignez-vous à son sujet ? Et achetez-le: satisfaction garantie ! EV

voyez l’interview sur BFM Business (juin 2019)

Partagez cet article

Magnifique Luzarches !

cliquez pour la vidéo

J’avais oublié de partager ce film (très bien réalisé, en bonne partie aérien) sur la belle ville de Luzarches (nord-est du Val d’Oise, 4500 habitants), membre de la communauté de communes Carnelle Pays de France (voisin de la CA Roissy Pays de France), dont elle abrite le siège.

La ville (voyez  le site de la mairie), encore une fois est vraiment superbe, en pleine nature. J’adore le centre ville avec sa halle magnifique et ses commerces vivants. Et j’en ai plein de bons souvenirs, tant professionnels que privés…  EV

Cliquez pour bien voir
Partagez cet article

Au buffet de fin d’année chez RoissyCopy

C’est au cours de leur buffet annuel, offert aux collaborateurs et aux clients de la société d’impression, que RoissyCopy a ouvert ses portes à Roissy Mail, ce vendredi 13 décembre 2019, dans leurs locaux d’une surface de 1000m² acquis depuis 2 ans, à Moussy-le-Neuf. Cette entreprise, spécialisée dans l’impression numérique tous formats, est une histoire familiale qui a vu le jour en 1990, basée jusqu’en 2017 à Roissy-en-France. Patrick Boudaud, co-fondateur de RoissyCopy avec le regretté Pascal Trudelle, fut rejoint par son fils, Matthieu Boudaud, quelques années plus tard. Ils sont, à ce jour, les deux gérants de l’entreprise et afin de garantir le meilleur des services aux clients, ils peuvent compter sur une dizaine d’employés experts dans le domaine de l’impression, ainsi que sur des machines récentes prenant en charge tous les types de formats et de qualités de définition.

« Nous proposons différents supports comme l’impression directe sur PVC (panneau et rouleau), toile, plaque d’aluminium composite et carrelage. RoissyCopy s’occupe de tout le processus, du devis jusqu’à la pose. Nous acceptons les conceptions graphiques mais aussi, nous pouvons les créer en accord avec les requêtes du client. Notre clientèle peut aller des particuliers, avec de petites commande, jusqu’aux entreprises, dans de plus grandes quantités », explique Jeoffrey Jordan, responsable d’atelier.

Pas avare de relever des défis, l’entreprise a récemment imprimé son plus gros produit, une bannière de façade de 3 mètres de hauteur pour 50 mètres de longueur pour un hôtel du 95. L’imposante bannière a été produite en plusieurs pièces et assemblées une fois sur place.

http://www.roissycopy.com. (adresse : 4 avenue des 22 Arpents, 77230 Moussy-le-Neuf) WM

L’avis d’EV

tiens, je reconnais cet avant-bras...

Toujours un plaisir de parler de RoissyCopy, que je connais depuis longtemps. Belle entreprise, utile… Quand on pense que les fondateurs, Patrick et Pascal (amis d’enfance, ils jouaient ensemble dans un bac à sable à Aulnay…), ont commencé dans un tout petit bureau, à  Roissy-en-France (qu’ils avaient quitté d’une manière… rocambolesque ) voici 30 ans, avec… une simple photocopieuse.. .). Chapeau ! Un chaleureux bonjour à toute l’équipe !

Partagez cet article

Bleuet de France et hommage à Gilles Chauffour

Voici quelques jours, la famille et les amis de Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin, (récemment décédé prématurément, revoir ici) ont organisé une cérémonie à la mairie. Il s’agissait, suite à une collecte,  de remettre un chèque au Bleuet de France. C’est que Gilles Chauffour, que j’ai bien aimé, soutenait ce mouvement qui existe toujours et avait été créé après la 1ere guerre mondiale pour venir en aide aux victimes de cette (c’est moi qui le dit) affreuse guerre civile européenne.  Occasion, en ce 11 novembre, de repenser à tout ça, et à Gilles Chauffour. EV

Partagez cet article

Avec Pierre-Louis, à l’Imprévu

Encore un moment sympa (ça fait du bien, en ces temps troublés), la semaine dernière, dans mon restaurant préféré de mon quartier, l’Imprévu, tenu par l’excellent Abder (à côté de moi sur la foto). Pierre-Louis fait partie des amis de mon fils Alain, amis de lycée et ils sont restés en contact depuis tout ce temps (ils ont 38 ans), ce qui est assez rare. Certains d’entre eux, dont Pierre-Louis, faisaient partie des équipes qui distribuaient le magazine Bénéfice.net (20 000 ex) dans le Grand Roissy. On s’est retrouvé avec Pierre-Louis sur mon facebook. Parfois il n’est pas d’accord avec ce que j’écris et, l’autre jour, il a demandé à me voir pour discuter. Je l’ai donc invité un soir. On ne s’était pas vu depuis 15 ans!  On a donc bien parlé et, finalement, on est d’accord sur tout. Sympa… EV

Partagez cet article